• Vieux débarras

    ... ou pas.

    D'apparence peu reluisante, cet espèce de petit placard n'est plus fréquenté par personne. De vieilles tables, des balais, des armes rouillées et des toiles d'araignées... Et tout au fond, une porte. Donnant sur une petite pièce pratiquement vide, dont l'unique fenêtre donne sur les repars. Très peu lumineuse, donc, malgré les multiples torches accrochées aux murs.

    Un peu de matériel à disposition des espions : un mannequin de paille, de fausses armes de bois de tailles variables, des serrures de plusieurs styles connus en Ethanor, et quelques livres traitants de sujets aussi divers qu'incongrus.

    Retour aux quartiers des gardes et des espions


  • Commentaires

    1
    Lundi 29 Octobre à 09:34

    Artemis poussa doucement la petite porte du fond. La fenêtre donnant sur les remparts éclairait très mal la pièce malgré les nombreuses torches accrochées aux murs. Le jeune homme aimait bien cet endroit, même si un peu plus de lumière n'était pas de refus. Peu de gens allaient dans ce débarras qui semblait ne pas avoir été entretenu depuis des millénaires. Il pouvait donc faire ce que bon lui semblait sans être observé par des centaines de paires yeux dans la cour du bâtiment. Artemis préférait largement faire ses exercices de son côté, personne ne pouvait le déranger. Et puis il n'était pas du genre à parader pour qu'on l'admire et qu'on l'envie. Certes, cela n'aidait pas à son intégration avec les autres espions mais il ne s'en préoccupait pas beaucoup, il connaissait Elesya et Videte et cela lui suffisait amplement.

    Le jeune homme s'attacha les cheveux en un chignon lâche pour ne pas être embêté. Il fit tout d'abord quelques mouvements d'assouplissement pour échauffer doucement ses muscles avant de prendre une grande épée en bois. Il fit quelques moulinets avec pour tester son poids puis attaqua le mannequin de paille sans le transpercer pour ne pas le réduire en miettes. Il travailla quelques mouvements de défense avant de changer d'arme et de recommencer le même entraînement. Une fois qu'il eût utilisé presque toutes les armes en bois, le jeune espion fit du renforcement musculaire. Abdominaux, pompes, saut, gainage, abdominaux, pompes, saut, gainage, abdominaux, pompes, saut, gainage. Il faisait plusieurs séries avec des exercices différents afin de faire travailler différents muscles. Lorsqu'il en eût assez, il s'entraîna au combat sans arme avec le mannequin. Il le frappait avec ses poings et ses jambes, esquivait des coups imaginaires, se défendait et repassait à l'offensive. Artemis s'accordait ensuite une petite pause dynamique pour ne pas refroidir son corps avant de recommencer son entraînement du tout début. Il était très strict avec lui-même et essayait de toujours se pousser au maximum pour tenter de dépasser ses limites. Il crevait de chaud dans cette petite pièce, si bien qu'il s'entraînait sans son haut pour ne pas le tâcher car il n'avait pas beaucoup de vêtements. Étant donné qu'il commençait à fatiguer, le jeune homme se concentra sur sa respiration pour se reposer et se détendre. Il faisait également ce genre de choses quand il méditait, cela l'aidait à se vider la tête de toutes ses préoccupations inutiles. Quand il se sentit près, il se lança dans une dernière session d'exercices principalement centrée sur le combat sans arme et le renforcement musculaire.

    2
    Il y a 11 heures

    Soudain, une voix retentit dans sa tête. Celle de Videte.

    "Artémis ? Où vous trouvez-vous ?"

    Le chef des espions ne pouvait pas se permettre de le chercher dans toute la ville, d'autant que l'affaire était plutôt préoccupante.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :