• Vieille grange

    Malgré sa récente nouvelle activité, la Forteresse reste partiellement inoccupée. Certains bâtiments, comme cette vieille grange, n'ont plus servit depuis des années.

    (Tu feras tes aménagements plus tard je suppose, Wistala ?)


  • Commentaires

    1
    Mardi 1er Mai à 16:38

    http://www.sarrazac-immobilier.com/img/offres/450_783_2.jpg

    Ignis monta les escaliers qui menaient au palier. Décidément, les Sombrevals ont une passion pour les escaliers! Le toit, extraordinairement complet, n'offrais aucun lumière. L'air puait le renfermé, et la jeune femme sentit avec dégout que des araignées l'avait alpagué dans leurs toiles. Une vague de feu monta vers le toits, et arrivé en haut, au lieu de ronger les tuiles lisses, partit sur les côtés, et resta là, en longs murs de feu, à éclairer la pièce. Elle avais été vidé de tout objets. Les murs, nus et gris de poussière semblais rébarbatifs.C'était sans doute le logis des fermiers. Les flammes disparurent, sauf une qui ce mit à avancer devant la jeune femme, pour descendre les escaliers menant à l'ancienne réserve de grain . En bas, et dans tout le reste de la battisse, flottait une odeur rance et désagréable. Du grain pourrit sans doute. ainsi que quelques souris. Mais toujours rien.

    L'air lui manquant, Ignis remonta à la surface, et sortit. Là, elle aspira une bonne goulée d'air frais. Parfait ! Cette grange fera mon affaire.. Il me faudra du mobilier, mais je trouverais. Elle descendit le petit escalier de pierre, et ouvris toute les portes et fenêtres qu'elle trouva. Puis elle ce positionna devant la battisse et ferma les yeux. Elle n'avais jamais fait ce genre d'exercice, et n'était pas sur de réussir.

    (suite plus tard)

    2
    Jeudi 3 Mai à 14:15

    Le front plissé, sourcils froncé, elle grimaça. La poussière était minuscule, mais ça restais un élément. Mais comment soulever quelque chose qu'on ne vois pas? La magie fais partie de moi même. Donc, elle dois avoir un lien terrestre, autre que moi. Par esprit, elle chercha le moindre signe de magie magnétique en elle, comme elle l'avais fait longtemps au paravent, avec sa pyromanie. Je suis une magnétiseuse. je puis soulever des rocs, je puis me soulever moi même. Elle expira longuement, calmement. Mais quesque j'invoque pour que ce que je fais ce fasse ? Jamais problème ne lui avais paru aussi indissoluble. La chose en elle même ? Non. L'air. La gravité. La réponse sonna comme une évidence à ses oreilles. Elle évoqua alors les questions de la gravitée, l'air qui faisait voler ses cheveux au vent, le vent qui faisait avancer les nuages.

    Soudain, elle trouva . La magie était bien là, mais tapit en elle comme un chat prêt à mordre.. une magie aussi insidieuse que le vent, tellement fluide qu'elle en devenais difficile à cerner. Ignis fronça les sourcil. Comment une source de pouvoir pouvais ce refuser à elle ? La magie n'a pas de volonté propre . Elle força le flux de magie à s'éveiller en elle, à s'ouvrir docilement.. Et eut un frisson de dégout. Une partie de l'homme qui avais manié cette magie avant elle était encore là, mais sa nature avais changé. Tel le fil d'une araignée, il restait accroché à ce qui avais de lui : lui. Ignis réprima son envie de fuir cette force étrange, et s'imprégna de la magie . L'homme avais beaucoup souffert. Sa dernière pensée avais été pour sa famille, sa fille et sa femme, qui attendais son premier garçon. Enfin son premier garçon si on ne considérais l'autre, qui étais mort à la guerre .. STOP ! Le choc réveilla Ignis.

    -"Ma dame ?! Ma dame ? " Les larmes ruisselaient sur ses joues . Ignis ouvris les yeux. On la secouais sans ménagement. Celui qui avais fait ça allait souffrir.  Non.

    Jordan la regarda ouvrir les yeux avec soulagement. " Dame Ignis ? Vous allez mieux ? " Ignis regarda autour d'elle. Elle étais assise.. non, sur le dos. Sa tête lui faisait mal. Elle tendit une main vacillante, que le capitaine nouvellement promu pris et l'aida à ce relever. Mais que m'est-il arrivé au juste ? Ah oui. Le fil de conscience inconnu.. l'homme.. et la douleur. Ma tête ! " Dame Ignis ? Vous êtes toujours avec moi ? "

    -" Je suis là .. " C'est ma voie ça ? Elle essaya de ce racler la gorge mais ne réussit qu'a tousser un peu, ce qui lui donna encore plus mal à la tête.

    -" Capitaine. " Elle le lâcha, et faillit tomber, mais ce stabilisa, les yeux papillonnants " Que c'est -il passé ?" Jordan regarda sa dame avec circonspection, mais ce lança.

    -" J'avais laissé mes hommes, et m'étais transformer. Je volais dans le ciel quand je me suis pris un énorme nuage de poussière en plein bec. Le plus curieux étant qu'il venais de la terre. Donc je suis descendu un peu, et je vous ait vus. Vous fessiez peur à voir. Vos yeux étaient fermés, mais vous grimaciez comme si vous aviez vu un démon. Et des larmes ont commencés à couler, et vous paressiez beaucoup souffrir. Et d'un coup vous êtes tombé à terre et je suis arrivé. "

    -" Merci capitaine. " Dit-elle d'une voie faible. " Je crois que je vais aller me reposer.. qu'elle heure est-il ? "

    -" La nuit est tombé depuis longtemps. " Combien de temps suis-je resté ici sans bouger ? Il faisait encore jour ! Elle commença à marcher vers la forteresse, le pas tanguant. "Avec votre permission .." Jordan lui pris le bras, à son grand déplaisir. Mais elle ne pouvais vraiment pas faire autrement. Il la conduisit vers sa chambre

     

    3
    Dimanche 6 Mai à 13:51

    Ignis s'arrêta à quelques mètres de la grange, sourcils froncés. Est-ce que.. j'ai donné des ordres dont je ne me souviens pas ?" Son" armée de mages était là au grand complet. Et la grange était beaucoup plus propre qu'avant. Plus blanche. Plus nette. Un bruit de pas la fit ce retourner, et elle évita d'un bond une charrue pleine de meubles qui vint s'arrêter à la porte de la vieille grange. Dans les airs, un aigle portais dans ses serres un système de poulie, et transportait des tuiles qu'il déposait sur le toi afin de refermer les quelques brèches. 

    La Dame du Feu cligna des yeux, perplexe. Jordan, l'ayant vu, posa ses tuiles et marcha vers, elle, après s'être transformé.

    -" Capitaine.. voulez vous m'expliquer ce que vos hommes font ici, au lieu de ce reposer comme je l'avais ordonné ? "

    -" Ma dame, je vous assure que je n'ai rien ordonné. Mes hommes ont décidé d'employer leur temps de repos à construire cette charmante grange, qui promet d'être un lieu agréable. Quesque j'y peux, s'ils aiment rénover ? "

    La réplique, venue aussitôt fleurir aux lèvres du capitaine, fit sourire Ignis. Sa verve et son mépris des règles, ainsi que son manque de respect frisant la désinvolture, l'amusait. Elle rétorqua aussitôt.

    -" Dans ce cas là, vous pourrez aussi rénover les maisons inhabités, ainsi que les vieilles écuries .. ho, et aussi peut-être labourer la terre du vieux champ défriché!" fit-elle, un éclair d'amusement dans les yeux, le sourire aux lèvres. Jordan s'assombrit, comme pris au piège. Peu savaient lui répondre aussi rapidement et avec flamme, et cette femme étaient de ceux là. Elle monta d'autant plus dans son estime.

    Ignis, quant à elle, laissa son capitaine s'envoler, l'air songeur. Qu'ais-je fait pour mériter cela ? Je leur ait lancé une météore à la tête, sachant que certains pourraient en mourir. Car ils le font pour moi. Et si Jordan ne leur à pas donné l'ordre.. alors pourquoi ? Tant de questions ses jours si, auxquels la jeune femme ne savait répondre.

    4
    Dimanche 8 Juillet à 22:43

    Ignis contemplais la grange, stupéfaite. Le travail étais propre. Elle était complètement rénové, sa vieille grange, pour la quelle elle avais faillit mourir stupidement. Un gamin passa devant elle, sans la voir. Sans doute le fils d'un serviteur.

    -" Hé, petit, viens par ici. " L'enfant étais jeune, pas plus de 10 ans, et il ne la reconnut pas. Il est vrai que la jeune femme n'interpelais pas souvent de vulgaires enfants de paysans. Le petit s'approcha, l'air méfiant, et c'est alors qu'Ignis vit les affreuses balafres : l'enfant en étais couturé, sur tout le visage.Des cicatrices immondes, laides qui marqueraient son visage à vis. Son œil droit étais fermé. Et au milieux de tout ça, un œil bleu comme le ciel, et des cheveux blonds comme les blés. Pauvre gosse.

    -" A votre service m'dame. " dit-il, le regard vif et alerte.

    -" Va chercher tes amis, et quelques serviteurs costaud, et amène les ici." dit-elle, habitué à être obéit. Elle ce détournais déjà, quand la petite voie la rappela.

    -" Qu'est-ce que vous me donnez en échange ? " La dame du feu ce tourna d'un bloc vers le malappris, n'en croyant pas vraiment ses oreilles.

    -" Je te demande pardon ? "

    -" Dame, tout travail demande salaire, et je remplis jamais une quête sans avoir quelque chose en échange. "

    -" Voyez vous ça ! " Gronda t-elle en fronçant les sourcils. Elle aimais bien les enfants, mais il y avais quand même des limites. " Mais ne sais-tu pas qui je suis, petit drôle ?"

    -" Non m'dame." Ignis, en bonne actrice, ce redressa, et une flamme vint éclairer la paume de sa main.

    -" Je suis Ignis, dame du feu, et intendante de la forteresse en l'absence de Darkius Sombreval. " L'enfant poussa un cri en voyant apparaitre la flamme, l'air terrifié, et, des mains qu'il avais aussitôt posé devant son visage défiguré, sortit une énorme vague d'eau, qui engloutit Ignis.. qui ce retrouva proprement trempé. Son visage pris une tinte grise, celle des mauvais jours. Elle contempla l'enfant avec fureur.. Qui ce transforma aussitôt en pitié. Le gamin étais étendu à terre, prostré, haletant. Ignis tomba à genoux devant lui, et releva l'horrible visage de terre. "

    -" Allons.." bougonna t-elle. " C'est cette petite flamme de rien du tout qui t'a fait peur ? " En sanglotant, l'enfant fit signe que oui. Suis-je bien sotte ! Ces balafres sont dues au feu, sans aucun doute. " Et bien c'est finit maintenant. " dit-elle d'un ton cajoleur, en le mettant debout, face à elle, toujours à genoux. L'enfant eut un dernier sanglot, et redressa vaillamment sa frimousse strillé de larmes. " Je suis désolé de t’avoir fait peur, ce n'étais pas dans mon intention.Tu sait que ta vague d'eau m'a surprise ? Tu a quel âge petit ? "

    -" onze ans mdame.." répondit le petit, déjà charmé par la douceur d'Ignis. Pas de doute, elle savais y faire.

    -" Onze ans ! " Il est rudement doué pour un si jeune âge, c'est à peine si on arrive à découvrir son pouvoir aussi jeune ! "Ecoute, " dit-elle brusquement. " Si tu remplis cette mission pour moi, je te donnerais des vêtement et un toit convenable, et une instruction digne d'un enfant de noble naissance." Le gamin la regarda un instant avec les yeux ronds. Puis il plissa les yeux et demanda, l'air perdu.

    " Chafoin aussi il pourra venir ? " Ignis plissa le front.

    -" Qui est ce Chafoin ? " L'enfant eut un sourire rêveur. " Ne bougez pas md'ame, je vais le chercher. Il fonça vers une grande un peu plus loin, apparemment habité par le jeune garçon, et en ressortit aussitôt, avec une petite boule de poils dans les mains, qui ronronnais contre son pull. " C'est lui ! " dit il fièrement, en présenta un bébé lynx, couché au creux de son bras. Un chat ! Un vulgaire gros matou ! Songea la jeune femme, pas du tout apitoyé sur la petite tête douce et curieuse qui ce tendais vers elle. " Moui... C'est d'accord. Maintenant vas tu aller me chercher mes gens ? "  

    -" j'y vais ! " répondit le gamin en partant en courant, son chafouin dans les bras. Ignis ce frotta la tempe... Ce demandant si elle avais bien fait d'acceuillir ce jeune garçon sous son aile.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :