• Videte

    Prénom : Videte(à prononcer à l'italienne (ou, pour ceux qui font latin, à la latine))

    Sexe : M

    Age : 35 ans

    Apparence physique :

    Pas très grand en taille, pas très musclé, d'apparence plutôt quelconque... Videte a tout pour passer inaperçu dans une foule. Il a une visage anguleux accentué par sa petite barbichette, des cheveux bruns coupés au carré et des yeux de fouine toujours aux aguets.

    Caractère : Videte ne parle qu'en cas de besoin : donner des ordres, formuler un compte-rendu, exprimer des conseils, poser des questions... En réalité, il a une vie privée très limitée, de part son métier. C'est sa capacité à soutenir la pression plus que son esprit qui lui aura ouvert les portes de la haute cour.

    Esprit dont il n'est tout de même pas dépourvu : Videte est rapide à réfléchir et à résonner de façon logique. Terre-à-terre, il s’embarrasse peu de morale et n'a une confiance que très limité en la magie. D'ailleurs, il n'apprécie pas beaucoup les mages du Cercle qu'il suspecte de garder certaines informations pour eux.

    Pas comme si lui, bien sûr, se réservait le droit de révéler ce qui lui chante. Holà, loin de là. JA-MAIS il n'a caché certains faits au roi pour faciliter ses décisions... Bon, quoi qu'il en soit Videte n'a pas grand chose à obtenir de façon personnelle. Il est déjà au sommet de ce qu'il pourrait considérer comme sa carrière, et tout ce qu'il fait est pour le royaume en général.

    "Savoir, c'est pouvoir". Videte a bien des oreilles et des yeux partout dans Ethanor... ou presque. Il veille aussi à ce que personne d'autre que lui n'aie accès à la totalité des rapports.

    Avec ses espions, il reste toujours professionnel. Il se soucie peu des origines sociales : lui-même étant à l'origine de basse extraction, il ne pense pas que la valeur d'un homme se joue sur l'identité de ses ancêtres. Sur son éducation, si. Très terre-à-terre avais-je dis...

    Rang : Chef des espions au service du roi Baudouin

    Magie : Psychique pas trop mauvais, il utilise pourtant peu la magie. Comme dit précédemment, il n'a qu'une confiance limité vis-à-vis des échanges télépathiques : il n'ignore pas qu'ils peuvent être facilement interceptés par un mage doué. Cependant, lors des cas d'urgence ou des informations de moindre importance, il ne crache pas dessus pour contacter certains de ses agents à distance.

    Histoire : Videte est né dans une petite famille de Port-les-Mouettes, qui vivotait sans gloire. Toujours fourré partout en évitant les ennuis, il s'est rapidement engagé comme messager pour gagner quelques pièces à droite à gauche. Un jour, il a été contacté par un homme étrange et bien habillé qui lui proposait une paye en échange d'informations sur ce qu'il verrait en ville. "La fouine" ne pouvait pas refuser cette offre alléchante et devint donc sans le savoir immédiatement un des nombreux intermédiaires du chef des espions de l'époque.

    Il était efficace, mais il voulait savoir qui le payait et pourquoi. Comme les questions directes ne fonctionnaient pas, il a suivit l'homme étrange et a surveillé toutes les relations qu'il pouvait avoir en ville. Au bout d'un mois de double jeu à approcher et questionner innocemment toutes ces personnes, Videte a fini par apprendre l'identité du chef des espions et la raison pour laquelle il communiquait tout les faits et gestes dans les rues de la ville.

    Cette lucidité lui permit une promotion : plus qu'un simple intermédiaire des ruelles, il était espion à part entière. Il avait 15 ans lorsqu'il partit pour sa première mission hors de la capitale, et depuis lors il voyagea beaucoup pour le compte de son patron. Il apprit rapidement à lire, écrire et compter, et eut maintes occasions de faire ses preuves. Lorsque le chef des espions partit à la retraite, il y eut une certaine concurrence pour le poste. Des espions doués, des membres de la petites noblesse qui voulaient une place au conseil royal... Videte cumulait expérience d'espionnage et esprit stratégique, ce qui acheva de convaincre son prédécesseur de le choisir lui plutôt qu'un autre.

    Dix ans maintenant qu'il est à ce poste, d'abord sous le règne du père de Baudouin, puis celui du jeune roi.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :