• les ruelles de la ville

    La ville de Brumécorce, à par le fait qu'elle se trouve en pleine forêt, n'a rien de particulier : des habitations en pierres ou en bois, quelques boutique, pas grand chose...

    Chez Joe


  • Commentaires

    1
    Vendredi 30 Décembre 2016 à 21:34

    Elka s'avança prudemment dans la rue principale de Brumécorce. La rue, malgrès le fait qu'elle était presque déserte, était plus grande que les autres et c'est pour ça qu'on l'avait appelée la "rue principale". Elka savait que tout ce que les autre, les gents des villes, racontaient sur ce lieux n'était pas entièrement faux mais quand même pas tout juste ; c'est vrais que certains villageois avaient des loups, mais des serpents ?! Qui voudrait d'un serpent comme animal de compagnie ? Et puis des araignées géantes ? Petite oui, mais géante ?! N'importe quoi. Les gents des ville ne savent vraiment pas ce qu'ils disent. pensa la jeune fille. Elle venait de partir de la maison de son père et suivait un itinéraire particulier :

    1 : elle devait passer la nuit à Brumécorce,

    2 : traverser Boiscendrés,

    3 : aller à Châteaubrouillard en passent par les collines brumeuses,

    4 : traverser le reste des collines brumeuses,

    5 : et finir à Port-les-mouettes et l'école de magie.

    Elka avait se projet en tête depuis longtemps mais Atos, son père, l'en avait empêché. "Tu ne partira pas avant tes 16 ans de cette maison !" avait-il dit. Mais maintenant Elka était en route et rien ne pouvait la faire changer d'avis.

    2
    Vendredi 30 Décembre 2016 à 21:44

    (elle a tout à fait raison, il n'y a rien de pire que les ragots... ^^)

    3
    Samedi 31 Décembre 2016 à 10:14
    4
    Samedi 31 Décembre 2016 à 18:57

    Elka repéra une petite auberge. "A l'auberge du canard blanc" lit-elle. Je vais m'arrêter ici pour la nuit, pensa la jeune fille. C'est sans doute la seule auberge de tout Boiscendré. Elka entra dans la petite bâtisse.

    5
    Samedi 31 Décembre 2016 à 19:00

    (je rajoute un lien pour l'auberge ? (c'est bien, tu m'aide un peu pour construire la ville ^^))

    6
    Samedi 7 Janvier 2017 à 09:27

    Ignis arriva en ville fièrement campé sur son beau destrier noir .. Elle avait néamoins enlevé les flammes des fers, doutant que cela fasse plaisir à des gens qui vivaient en forêt . Hors, jusqu'au jour ou elle régnerais sur ses misérables taudis, il lui fallait rester en bonne enttante avec ses gens . Herbes, nourritures .... On peut pas dire qu'il est beaucoup de choix dans leurs échoppes ! Mais pourtant, c'est bien la première ville ou je vais pouvoir trouver des cages tout de même ! Avec tout les ragots qui courent sur cette forêt !

    Comme elle ne trouvait pas, et que la jeune femme n'avait pas la patience tranquille, elle arrêta un passant .

    -" Hola brave homme ... Je cherche un vendeur de cage ... Ou de choses pour la chasse . Savez vous ou je pourrais en trouver ? " demanda t-elle poliment . L'homme la regarda de la tête aux pieds d'un regard appréciateur, et répondit dans son patois .

    -" Ben sur ma jolie tite madame  ! Vous trouv'rez tout c'la chez l'Joe .. Vous pvez pas vous tromper, c'est la maison surmonté d'une tête de dragon empalé ... Mais tout l'monde sait bien que c'tune fausse, aller ! "

    Ignis se retint de lever les yeux aux ciel, et, faisant le plus charment des sourire, remercia en ses thermes :

    -" Merci bien brave homme .. " elle lui donna même une pièce de cuivre, puis pris la route indiqué . Effectivement, la tête était très certainement fausse ... Elle douta un instant .Je fait peut-être fausse route, et perds du temps ici .Mais elle se ravisa, et rentra dans la boutique

    (Tu voudrais bien faire un lien stp ?)

    7
    Samedi 7 Janvier 2017 à 11:23

    (d'accord)

    8
    Samedi 7 Janvier 2017 à 13:19

    ( merci )

    9
    Samedi 7 Janvier 2017 à 13:32

    (c'est fait !)

    10
    Samedi 7 Janvier 2017 à 13:36

    ( j'ai vu ^^ )

    11
    Mardi 17 Janvier 2017 à 16:09

    Noha remonta la rue en direction du donjon, un loup masqué trottant derrière lui. Il avait l'air passablement énervé.

    - Qu'est ce que j'entends ? Ma sœur a fugué ? C'est totalement ridicule ! Et interrompre ma chasse pour ça ?!

    12
    Mardi 17 Janvier 2017 à 21:28

    (sympa le frère ! ^^ )

    13
    Mardi 17 Janvier 2017 à 21:29

    (n'est ce pas ? ^^)

    14
    Jeudi 19 Janvier 2017 à 21:22

    (Il ne pense vraiment qu'à sa pomme !! *outrée*)

    15
    Jeudi 19 Janvier 2017 à 21:25

    (exactement. Le grand frère rêvé, qu'en penses tu ?)

    16
    Jeudi 19 Janvier 2017 à 21:31

    (J'aime beaucoup xD)

    17
    Jeudi 19 Janvier 2017 à 21:36

    (bref, je continue, vu que personne ne peut me répondre)

    Après avoir échanger quelques aigres paroles avec son père, il fit la moue et grogna.

    - Très bien, j'irais la chercher. ça ne doit pas être plus dur qu'avec du gibier de toute façon.

    18
    Vendredi 20 Janvier 2017 à 12:08

    (Mais mais mais, c'est moi où il vient d'apparenter sa soeur à une proie ??)

    19
    Samedi 28 Janvier 2017 à 17:33

    (apparemment .. ^^)

    Ignis et Joachim venaient d'arriver . La femme rousse savait ou aller .

    -" Reste là, Joachim . " dit elle d'un ton dur .

    Se dirigeant droit vers un mendiant à l’allure très simple..

    -" Ou est l’Écorcheur ? " Le mendiant écarquilla les yeux .

    -" Ben ma p'tite dame ! C'ment vl'ez vous quj'le sache ? " Ignis plissa les yeux, et tira d"un coup sec une lame à double tranchant de sa tunique . Elle la glissa souplement sous la gorge de l'homme, qui, apparemment peu impressionné, lui sourit, d'un sourire plutôt édenté .

    -"Ignis ! Excuse moi, je ne t'avais pas reconnue ...Tu es venue il y a quoi ... une semaine, ici ? C'était pour capturer une .. " La jeune femme appuya sa lame, qu'elle n'avait pas retiré, de la gorge du faut mendiant . 

    -" Viens en au fait ? Ou est ce stupide écorcheur ? " Le mendiant déglutit péniblement .

    -"D'après mes services, il est dans les prisons du roi ..." Ignis enleva sa dague et sourit . 

    -" Et bien voila ... C'était pas compliqué ! Je savais qu'en temps qu'amie, tu me ferait bien ce petit service . " dit elle d'une voie charmeuse, mais avec des yeux durs . Elle ce retourna, comme si elle voulait s'en aller, et demanda, mine de rien .

    -" Si je voulais trouver des Métamorphes .. Ou en trouverais-je ? " L'homme ce releva, et s'appuya sur sa canne .

    -"Drôle de question .. Il y a Isabelle, une fille panthère, qui habite à côté de Sableblanc . Très jolie d'ailleurs ... "

    -" Ne t'éloigne pas du sujet, vermine ! " gronda la jeune femme .

    -" Sa va .. Il y a aussi un jeunot, qui vit dans les bois avec une troupe de brigands, voleur de grands chemins .Y s'transforme en Glouton .. Une sale bête . Fait attention à pas tomber sous son charme ma belle, parait qu'y sait y faire avec vous, le sexe faible . "  Ignis faillit bondir au coup de l'homme .. Elle le détestait, mais le connaissait de longue date : C'était le chef des espions de cette petite bourgade . Elle l'avait connu quand elle était beaucoup plus jeune, et depuis, Ignis ne pouvait supporter sa vue . Mais il lui rendait de petits services, alors elle le laissait en vie .

    -" C'est tout ce que j'avais à entendre ... " Elle commença à s'éloigner, et cria, par dessus son épaule . " Si jamais tu m'espionne encore une fois, je t'égorge, Tom le fouisseur .

    Arrivé à hauteur du petit, elle s'éloigna à grands pas, sans lui prêter attention . Il faut qu'il s’endurcisse .

    20
    Samedi 28 Janvier 2017 à 18:05

    Joachim fronça les sourcils . Cette femme est de plus en plus étrange .. Un coup elle est dure, un coup elle est câline . Devrais-je rester avec elle ? Et puis il se souvint que, grâce à elle, il ne c'était pas fait manger par un dragon, et puis, il n'était plus seul ! Je vais travailler pour elle, ce sera ma dette . Et puis, en échange, elle me donnera le gite et le logis. Puis quand je serait plus grand, je retournerais chez moi .Il suivit Ignis .

    21
    Dimanche 2 Avril 2017 à 15:01

    (Comme un messager doit venir à Brumécorce pour l'invitation au mariage, c'est Noah qui va y aller... mais j'ai vraiment la flemme d'écrire tout son voyage toute seule, et ça n'a pas beaucoup d’intérêts... ça ne vous dérange pas si je fais juste son arrivé à Port-les-Mouettes ?)

    22
    Dimanche 2 Avril 2017 à 15:26

    ( Vas y ^^ Sa me dérange pas, moi, en tout cas )

    23
    Dimanche 2 Avril 2017 à 15:31

    (merci !)

    24
    Samedi 15 Juillet 2017 à 16:32

    Jimmy entra discrètement dans la ville et vérifia s'il y avait de gens bizarres ou semblant dangereux. Il se dit : 'parfait', maintenant cap vers le château !'. Il attacha son cheval noir quelque part de sombre, avec un noeud très solide et dur à défaire.

    25
    Samedi 15 Juillet 2017 à 16:34

    (bon, en principe, tu as des jours et des jours de voyages... mais ce n'est pas très intéressant, alors autant dire que Videte t'as donné la mission il y a quelques temps et que tu es déjà arrivé)

    26
    Samedi 15 Juillet 2017 à 16:40

    (OK Merci !)

    27
    Samedi 15 Juillet 2017 à 16:41

    (tiens, tu as changé de nom ?)

    28
    Samedi 15 Juillet 2017 à 16:47

    (Yep ! C'est mieux que ce truc random et n'importe quoi de Ziwixciu, non ?)

    29
    Samedi 15 Juillet 2017 à 16:54

    (c'est toi qui l'avait inventé, où ça voulait VRAIMENT dire quelque chose dans une autre langue ?)

    30
    Samedi 15 Juillet 2017 à 18:01

    (c'est un mot random dans une langue que j'ai inventée) 

    31
    Samedi 7 Avril 2018 à 13:00

    Au fin fond d'une ruelle sombre discutait discrètement six hommes armés jusqu'aux dents. Malheureusement, leur intention n'était des meilleures. 

    -Je peux m'y infiltrer, moi, dans le donjon. J'ai déjà travaillé en temps de servant là-bas, j'ai un uniforme. Informa l'espion Boicendré de Sombreval. 

    -Il est vrai que ça serait plus discret. Noah m'a déjà vu... Approuva Karl, le menton dans les doigts. 

    -J'ai juste à aller le chercher chez moi. 

    -Aurais-tu un arc ? Demanda soudainement le jeune sombreval

    -Bien sûr. 

    -A-t-il une bonne porté ?

    -Excellente je dirais. 

    -Parfait. Pourrais-tu le prendre avec toi en même temps ? 

    L'espion hocha la tête et s'en alla se changer et porter l'arc à Karl. 

    -Que feras-tu en attendant ? 

    -Je vais jouer aux cartes avec l'arc. Ironisa le jeune Sombreval, tranchant. 

    Personne n'ajouta rien. 

    -Je vais m'absenter un instant, si vous avez l'impression que je suis mort, c'est normal, protégez simplement mon corps. Informa t-il après avant de s'assoir dans l'ombre et déployer son don un peu plus loin. 

    Il chercha, tout était noir et son ouïe, sa vue et son odora ne marchait plus. Son esprit s'en était allé vagabonder à la recherche de sa souris. Heureusement qu'ils n'étaient pas loin l'un de l'autre, et puis, il connaissait l'esprit du rongeur et eut moins de mal à la trouver. En la sentant, il sauta à l'intérieur, ce qui la fit tanguer un instant. Immédiatement, sa vue reprit dans celle de la souris, Son odora se développa bien plus qu'en simple humain et son ouïe était de nouveau fonctionnelle. Après que l'esprit de l'animal se soit rétabli dans un coin de sa tête, Karl en prit entièrement le contrôle et évalua l'endroit où il était. 

    Pas très éloigné, il sentait encore un peu son corps bien que le tout soit flou. Un sourire se dessina d'ailleurs sur ses lèvres humaines en constatant que l'animal avait toujours son chargement. 

    Il la força donc doucement le corps de l'animal à avancer pour la conduire à lui. 

    Bientôt, il aperçut son corps, assit contre le mur. Il était comme vidé, livide. Ses yeux n'avaient plus d'étincelles, plus le feu de l'action ou celui constant qui brûlait dans ceux des Sombreval. Karl-souris senti son esprit s'effriter dans celui de l'animal, il la força alors rapidement à ne plus bouger et sauta dans son enveloppe humaine.

    Le jeune homme cligna un instant des yeux. Mais sa force mentale et son habitude ne lui faisait plus rien lorsqu'il quittait son corps ainsi.  Il se leva donc et s'approcha de la souris qu'il prit délicatement dans sa main pour lui retirer les clefs des dents et du corps. Puis il la reposa délicatement au sol et tappota doucement son arrière train. L'animal reparti en courant. 

    Triomphant, le jeune homme se releva, le trousseau de clefs à la main. 

    C'est alors que l'espion revint, habillé de son uniforme de servant  ainsi que l'arc, qu'il tendit à Karl. 

    -Merci. En cas de problème, je vous fais de la place. 

    -Même si ce sont les chiens ? Demanda soudainement Hull, sur le ton du défi. 

    -Je les tuerais d'une flèche comme je tuerais un humain. Répondit Karl dont le ton s'avéra menaçant. Son regard se fit dur à en empêcher Hull d'ajouter quoi que ce soit. Depuis quand on doutait de lui ? Depuis que tu es partis en fugue, peut-être ? souffla une voix dans sa tête. D'un mouvement agacé mental, Karl l'envoya plus loin. C'était cette mission qui allait faire ses preuves. Il ne pouvait la rater. Tout devait se passer comme prévu....Il le fallait... 

    -Nous devrions y aller. Chuchota Wood pour essayer de passer à autre chose. Hull le regarda comme à la recherche de soutient mais ce fut un autre regard dur qui l'accueilla. 

    Karl ne pouvait s'empêcher de se dire qu'il adorait cet espion, qui avait, on le voyait, une grande fidélité et respect pour sa famille. Cette idée lui fit chaud au cœur, un instant. 

    En voyant Granbleu, il comprit que lui aussi, sans aucun doute. Et enfin, Robin paraissait aussi innocent et influençable qu'un lapereau et pourtant, dans ses yeux dansait une âme sûre. Karl le voyait sans même avoir besoin de le sonder. 

    D'un hochement de tête, il envoya tout le monde en mission. Tout le monde se disperça sans autre bruit, Hull reçut une tape dans le dos par son coéquipier premier et ils partirent sans un mot. 

    Karl souffla. Il était temps... Le jeune meurtrier lança un regard à la lune blanche et pure, mais il voyait là un fantôme. Les âmes dansèrent un instant autour de lui avant qu'il ne grimpe sur un toit, d'un silence de mort et doucement, il s'approcha des rempart avant de se cacher derrière une cheminée, l'arc tendu. 

    32
    Dimanche 8 Avril 2018 à 16:25

    Les six hommes revint, bien du temps plus tard, chargé de quelques corps morts durant leur attenta. 

    De nouveau au point de départ, ils n'avaient donc pas besoin de se rejoindre aux chevaux, ils étaient là. 

    -Retrouvons les quand même. Nous les chargerons des morts et nous les laisserons vers le lac. Les animaux sauvages venant se désaltérer ne tarderons pas à les trouver. Fit-il en allant pousser les bous de bois servant à cacher le trous dans les remparts. Karl s'y faufila le premier et tira les cadavres un à un avant d'aider ses hommes à y passer. 

    -J'aimerai que tu reste la. Dit-il à l'intention de l'espion-servant. Ne perds pas une miette de ce qu'il se passe. 

    -J'irais me mettre sur le toit qui t'a servit à me faire rentrer. Promit-il alors en rebroussant chemin après avoir reçut une récompense sortie de la poche du jeune noble. 

    Karl se redressa alors, dévisagea alors ses acolytes, un à un. 

    -On dit qu'il ne faut jamais crier victoire trop vite, mais je vous félicite. Vous recevrez également une prime durant le voyage, quand tout sera terminer. Promit-il avant de reprendre ses deux morts et longer comme venu. 

    Bientôt, ils s'enfoncèrent dans la forêt. 

    33
    Mercredi 3 Octobre 2018 à 18:31

    Drakius marchait d'un pas tranquille entre les ruelles de la ville. Il s'était arrangé pour sortir du donjon sans soulever trop de questions et réfléchissait maintenant sur la conduite à suivre pour arriver à son but. Il pouvait certes questionner encore plus d'habitants, mais il ne se trouverait pas plus avancé. Après le témoignage de Garred, il avait rapidement discuté avec les autres gardes de la ville et obtenu leur avis. Aucun ne doutait d'une intervention extérieure et néfaste dans la "catastrophe". Toutes les cheminées bloquées au même moment, en même temps que les portes et les fenêtres... ça ne pouvait rationnellement être le fruit du hasard. Drakius ne pouvait que les approuver, et pour tout dire il s'en trouvait bien arrangé. La question qui s'imposait maintenant était plutôt : comment leur donner la preuve de ce qu'ils voulaient voir ? Comment les persuader que la faute revenait aux Montsdesbrumes, sans se mettre à dos Krysta qui voulait d'abord faire sa petite enquête ridicule sur le terrain même des "assassins" ? Il ne voyait pour le moment que deux solution : créer de fausses preuves ou appuyer son hypothèse avec modération. Et compter dans les deux cas sur l'enthousiasme et le désir de vengeance des foules.

    Il penchait pour le moment plus sur la première option. Plus contestable, mais bien plus sûre. Et avec l'avantage de pouvoir convaincre autant Krysta et ses conseillers que le petit peuple et les soldats.

    En attendant il marchait, songeur, en observant la vie des gens d'ici. On le regardait passer bizarrement, puis on l'oubliait rapidement et on reprenait les activités. La vie n'était pas SI différente d'ailleurs, simplement assez... rurale pour une capitale de région.

    Il passait justement à proximité d'une forge en activité lorsqu'une voix le héla.

    - Monsieur ! Messire... Heu... Messire Sombreval !

    C'était le forgeron. Enfin... LA forgeronne. Il ne fallu qu'une fraction de seconde à Drakius pour se rectifier, mais le doute fut bien réel.

    - Madame ?

    - Sauf votre respect... n'auriez-vous pas un fils ?

    Cette simple question provoqua comme un décharge dans l'esprit du mage. Un fils... pourquoi aurait-il un fils ? Qu'est ce que cette femme avait bien pu voir pour imaginer possible qu'il ait un fils ?

    - Pas le moins du monde, répondit-il avec humeur. Et pour cause : je n'ai pas de femme non plus.

    Certes, un argument assez peu fiable pour certains nobles. Certains hommes en général. Mais dans le cas de Drakius, tout à fait avéré. (Ey ! Ch'uis en train de me rendre compte... Malgré tout, Drakius a quand même une certaine ouverture qui manque à trop de monde aujourd'hui : il n'est pas raciste, pas sexiste... le psychisme aidant ? En fait il dénigre tout le monde de la même façon)

    - Ha ? Non, parce qu'un jeune homme est venu l'autre jour, un étranger, et...

    - Mon fils ne peut pas être venu ici, puisque je n'ai PAS de fils.

    Il se détourna résolument de la femme et reprit sa marche, un peu plus rapidement que précédemment.

    Idiot. Il n'y a pas plus louche comme comportement. Mais aussi, pourquoi ? Et comment ? Comment cet idiot de Karl a-t-il réussit pour se faire voir avant son méfait ? De nuit, dans les bois... Et comment cette femme a-t-elle réussit à faire le lien avec Sombreval ? Il ne se baladait tout de même pas en arborant le blason familial ! Si elle parle, n'importe qui pourra faire le rapprochement avec le meurtre...

    Il en était là de sa réflexion, et sa respiration commençait enfin à se calmer. Bien sûr, il y avait une solution. Il y a toujours une solution.

     

    ***

     

    Catelyn travaillait sur une commande de pointes de flèches lorsqu'elle vit passer cet homme. Elle l'identifia sans difficulté alors même qu'elle ne l'avait jamais vu : la réputation de Drakius Sombreval dépassait les frontières, et toute la ville ne parlait que de la délégation arrivée du nord la veille. On racontait même que la princesse Krysta était de retour.

    Qu'est ce qui fit le déclic ? Quelque chose dans la posture, la façon de marcher peut-être. Le regard. En tout cas, cette silhouette lui rappela le jeune étranger qui était venu quelques mois plus tôt. Il n'était pas resté longtemps : elle se souvenait qu'il s'était fait employer comme chasseur et qu'il lui avait fait revoir son épée. Une épée remarquable d'ailleurs, très longue et très fine, avec cette marque sur la poignée qui la dénonçait comme une arme de bonne facture. Elle se souvenait de ce symbole. Elle s'était creusé la tête pendant toute la journée pour savoir où elle l'avait déjà vu. Elle savait maintenant. Elle l'avait juste sous les yeux. Le serpent de Sombreval.

    - Monsieur ! Messire... Heu... Messire Sombreval !

    - Madame

    Il se tourna vers elle. Elle ne savait même pas pourquoi elle avait fait ça, elle risquait juste d'attirer inutilement l'attention sur elle. Mais maintenant qu'elle avait mit le doigt dessus, elle voulait savoir. Ce garçon n'avait pas été franc avec elle, elle pouvait au moins connaître son identité.

    - Sauf votre respect...  n'auriez-vous pas un fils ?

    A la tête qu'il fit, elle comprit qu'elle avait dit une bêtise.

    - Pas le moins du monde. Et pour cause : je n'ai pas de femme non plus.

    Ho. Effectivement, vu comme ça... Mais qui était ce jeune homme alors ? Il ne pouvait pas être un simple soldat, son arme était de trop bonne qualité... et c'était visible à sa façon de parler. De donner ses ordres, même si rémunérés. Elle insista donc :

    - Ha ? Non, parce qu'un jeune homme est venu l'autre jour, un étranger, et...

    - Mon fils ne peut pas être venu ici, puisque je n'ai PAS de fils.

    Et il lui tourna le dos sans autre forme de procès.

    C'est bon, pas la peine de se mettre dans un état pareil. Il était... susceptible. Ou très bizarre. Ou les deux.

    Maintenant, elle n'avait plus aucun doute. Ils n'étaient pas si semblable physiquement (pas les mêmes cheveux, pas les mêmes YEUX bien entendu)... mais il y avait un petit quelque chose. Une démarche, un air de famille. Ce qu'était devenu ce jeune homme et même qui il était n'allait pas changer grand chose à sa vie, mais elle était persuadée qu'il avait un lien avec Sombreval. Et elle n'en saurait sans doute jamais plus, ce qui ne l'empêchera pas de poursuivre tranquillement son petit commerce.

    Pas vrai ?

    34
    Samedi 1er Décembre 2018 à 11:22

    (Je fais tout ici même si une partie se passe dans la caserne)

    Le soldat attendit que Drakius en ai fini avec Krysta pour le guider à la caserne. Il avait effectivement conservé le couteau, simple arme de chasseur, crantée pour dépecer plus facilement le gibier.

    Le mage fit tourner le couteau pour l'observer sous toutes ses coutures. C'était le seul indice qu'il avait, il fallait l'exploiter au maximum... ou du moins, en donner l'impression.

    - Un pommeau en dent de loup... ou de chien. Vous savez à qui ça pourrait appartenir ?

    Le garde haussa les épaules. Mais c'est un de ses compagnons, présent lui aussi, qui réagit immédiatement :

    - Si, bien sûr que si ! C'est celui de Trogne-Bec, le chasseur de la rue des saules.

    Drakius se tourna vers lui.

    - Vraiment ?

    - Il était si fier d'avoir abattu ce loup masqué...

    Le mage écarta d'un geste les paroles du soldat. Il ne voulait pas subir les ragots sans intérêt sur ce soi-disant exploit.

    - Et ce... Trogne-Bec, il est en ville en ce moment.

    - Je n'en sais rien. Sans doute, si on a retrouvé son couteau.

    Après avoir respectueusement demandé à être conduit chez ce chasseur, Drakius enfila le couteau dans sa ceinture et suivit le nouveau garde.

    La rue des saules portait bien son nom : en bordure de ville, elle longeait une sorte de ruisselet très humide autour duquel poussait donc... des saules. La maison du chasseur n'était pas plus avenante que ses voisines, basse de plafond et au toit de chaume. Drakius entra sans frapper et se trouva face au fameux Trogne-Bec.

    - Reconnaissez-vous ceci ?

    Il sortit le couteau. Le chasseur, surprit, faisait passer son regard du nouveau venu à son arme fétiche. Apparemment plongé dans l’incompréhension.

    - Oui, c'est... Où l'avez-vous trouvé ?!

    - Non loin de l'atelier de la femme qui a été assassinée aujourd'hui. Cela vous dit-il quelque chose ?

    Les yeux de l'homme s'agrandirent de stupéfaction. Ou d'effroi, difficile à dire sans un poil de psychisme.

    - Vous... Messire, vous m'accusez de meurtre ?

    - Je n'accuse personne. Je constate que beaucoup de choses désignent votre arme comme celle du crime, et qu'on vous dit très attaché à celle-ci.

    - Pourquoi aurais-je fais cela ?!

    - C'est à vous de nous le dire. Écoutez, vous vous expliquerez devant Dame Krysta qui n'attend que de pouvoir faire lumière sur cette affaire.

    Comme le garde entrait à son tour dans la chaumière, le chasseur comprit qu'il n'avait aucun espoir d'y échapper. Il suivit le mouvement comme un piteux prisonnier, directement en direction du donjon.

    35
    Samedi 1er Décembre 2018 à 20:04

    (huhu)

    36
    Samedi 1er Décembre 2018 à 20:53

    (???

    Sinon, je suppose qu'on peux continuer au donjon. Où en est Krysta ?)

    37
    Samedi 1er Décembre 2018 à 21:12

    (boh, elle est rentrée) 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :