• Les chambres

    Les chambres des nobles à Brumécorce n'ont rien de plus qu'ailleurs.


  • Commentaires

    1
    Samedi 4 Mars 2017 à 12:58

    A l'intérieur, une femme d'une quarantaine d'année aux cheveux noirs et coupés courts se tenait près du lit. Noah Boiscendré était assis dessus et discutait activement avec elle.

    2
    Samedi 4 Mars 2017 à 13:05

    Alex rentra toujours en portant Leya qui se faisait plus faible chaque seconde 

    3
    Samedi 4 Mars 2017 à 13:08

    A leur entrée, la femme se retourna et les regarda.

    - Mais... qui êtes vous, que faites vous ici ? Vous n'avez rien à...

    Le prince la coupa :

    - Je les connait, laissez-les.

    Puis, s'adressant à eux :

    - Je vois que vous avez réussit à vous en sortir. Que lui est-il arrivé ?

    4
    Samedi 4 Mars 2017 à 13:15

    "-On en sait rien, mais apparemment elle a été empoisonnée et on nous a dit de venir ici. " répondit-il respectueusement 

    5
    Samedi 4 Mars 2017 à 13:20

    - Empoisonnée ? L'épée de Drakius n'est-ce pas ? Ce serpent mérite son blason à la perfection.

    La guérisseuse, se rendit sans doute compte que c'était à elle d'intervenir :

    - Installons-la dans une pièce voisine, dans un lit. J'irais chercher de quoi m'occuper d'elle.

    6
    Samedi 4 Mars 2017 à 15:06

    Alex la remercia d'un bref mouvement de tête et s'exécuta (je reste ici ?) 

    7
    Samedi 4 Mars 2017 à 15:09

    (Oui, vu que c'est un même article pour toutes les chambres. Sauf si tu veux que j'en fasse un nouveau.)

    La guérisseuse l'accompagna et lui montra une chambre libre. Elle était simple et pas particulièrement grande, mais le lit semblait confortable et la fenêtre avait une vue agréable sur un ruisseau et la forêt.

    8
    Samedi 4 Mars 2017 à 16:41

    Alex déposa délicatement Leya sur le lit et se retira doucement pour laisser la place à l'infirmière.

    Leya ne disait plus rien, elle entendait se qu'il se passait autour d'elle mais impossible pour elle d'ouvrir les yeux ou bouger ou parler... Comme vidé petit à petit de ses forces, mais elle sentait encore son cops lutter contre le sommeil.

    9
    Samedi 4 Mars 2017 à 16:43

    - Je vais m'occuper d'elle mon garçon. Tu veux bien sortir pour la laisser un peu respirer ?

    10
    Samedi 4 Mars 2017 à 17:52

    -bien sur, j'ai des choses a faire de toute façon, je vous laisse." et il partie

    11
    Samedi 4 Mars 2017 à 17:54

    La guérisseuse referma la porte derrière lui et retourna s'occuper de la jeune blessée. Le corbeau était à la fenêtre. Drakius devait enrager à la forteresse.

    12
    Samedi 4 Mars 2017 à 18:48

    (oui, il devait franchement rager, je vois ou va sa grande clémence !!)

    Leya ne bougeai pas, mais elle espérait de tout cœur que l'infirmière puisse la soigner.

    13
    Samedi 4 Mars 2017 à 18:52

    (meuh quoi... je ne vois pas du tout ce que tu veux dire...)

    La guérisseuse observait d'abord tout les symptômes du poison, puis tirait ses conclusion et fabriquait un antidote sur mesure.

    (je ne fais pas tout les détails, car mes connaissance en anti-poisons sont limitées...)

    14
    Samedi 4 Mars 2017 à 18:56

    (oui je comprends ^^)

    Leya resta comme ça...

    15
    Samedi 4 Mars 2017 à 19:00

    (il est allé où Alex ?)

    16
    Samedi 4 Mars 2017 à 19:01

    (elle est ou Ester ? (petit retournement de la question))

    17
    Samedi 4 Mars 2017 à 19:01

    (toujours dans les plaines, elle n'a pas d'ailes elle)

    18
    Samedi 4 Mars 2017 à 19:03
    19
    Samedi 4 Mars 2017 à 19:49

    La guérisseuse donna à boire à Leya une décoction de lait de pavot pour la faire s'endormir et calmer la douleur. Ainsi, elle pourra l'ausculter sans peines.

    20
    Samedi 4 Mars 2017 à 22:25

    Leya bus la boisson et tomba doucement dans un bon sommeil.

    21
    Samedi 4 Mars 2017 à 22:27

    La guérisseuse put s'occuper d'elle tranquillement.

    Le corbeau surveillait tout ça à la fenêtre, sautillant de temps en temps d'une patte sur l'autre.

    22
    Samedi 4 Mars 2017 à 22:49

    (bah du coup je peux pas la faire ^^)

    23
    Samedi 4 Mars 2017 à 22:50

    (non, pas vraiment... et moi je ne sais pas exactement ce que va faire la guérisseuse, donc on fait plus tard lorsqu'elle se réveille.)

    24
    Samedi 4 Mars 2017 à 23:33

    (ok, demain matin ^^),

    25
    Dimanche 5 Mars 2017 à 09:19

    (bon bah... ok ^^)

    26
    Dimanche 5 Mars 2017 à 12:47

    Leya fini par se reveiller, elle papillona doucement des yeux

    27
    Dimanche 5 Mars 2017 à 13:16

    (et Alex ? Il a récupéré Ester ?)

    La guérisseuse était entrain de nettoyer son manteau rouge dans de l'eau, elle lui tournait le dos.

    28
    Dimanche 5 Mars 2017 à 13:18

    Leya se redressa et se mit assise doucement en regardant par la fenêtre 

    29
    Dimanche 5 Mars 2017 à 13:19

    Le corbeau s'y tenait toujours. Il avait arrêté de gigoter et se lissait simplement les plume avec minutie.

    30
    Dimanche 5 Mars 2017 à 15:46

    Leya fronça les sourcils en le voyant, ça lui rappelait Darkus... Puis elle regarda la guérisseuse et fit d'une voie toute petite:

    "-Je suis guérie ?" c'était les seul mots qu'elle prononça sur le coup

    31
    Dimanche 5 Mars 2017 à 15:52

    La femme se retourna presque en sursaut, puis souris en voyant la jeune fille réveillée.

    - En bonne voie en tout cas. Fort heureusement, le poison était le même que celui utilisé sur notre prince, et j'avais encore une réserve d'anti-venin. Je pense que vous êtes hors de danger.

    32
    Dimanche 5 Mars 2017 à 16:02

    "-Merci énormément." elle sourit et regarda la chambre.

    33
    Dimanche 5 Mars 2017 à 16:04

    - De rien, c'est normal. Nous autres, les guérisseurs, nous faisons serment d'aider les gens de le besoin. Et il est évident que tu étais dans le besoin.

    Elle eu un petit rire.

    - J'en ai aussi profité pour m'occuper de ta jambe, tu as une atèle. Donc : interdiction de se courir, grimper, ou même marcher sans aide avant un petit bout de temps.

    34
    Dimanche 5 Mars 2017 à 16:07

    Leya la re regarda et grimaça:

    "-Et la transformation ?"

    35
    Dimanche 5 Mars 2017 à 16:09

    - Interdiction formelle. Ça déplacerait l'atèle et n'arrangerait rien.

    36
    Dimanche 5 Mars 2017 à 16:14

    Elle fit la grimace en regardant sa jambe:

    "-Combien de temps exactement ?" demanda t-elle sans la regarder

    37
    Dimanche 5 Mars 2017 à 16:18

    - Je ne sais pas exactement, ça dépendra de toi.

    38
    Dimanche 5 Mars 2017 à 16:31

    (ça y est, je l'ai dessinée ! tu m'as bien fais galérer, mais c'est bon, le dessin est en ligne)

    39
    Dimanche 5 Mars 2017 à 16:50

    (Ah ouais ?! génial je vais voir !)

    "-Si je réspecte les règles ?"

    40
    Dimanche 5 Mars 2017 à 16:51

    - Oui, déjà, et puis tout le monde ne guérit pas à la même vitesse. Tu as faim ?

    41
    Dimanche 5 Mars 2017 à 16:54

    Elle sursauta à moitié:

    "-Oui" répondit-elle sans réfléchir, son estomac avait parler à sa place...

    42
    Dimanche 5 Mars 2017 à 16:57

    - Je m'en doutais bien. Attends-moi là, je reviens.

    43
    Dimanche 5 Mars 2017 à 16:58

    Elle attendit, chaque seconde lui paraissait une éternité

    44
    Dimanche 5 Mars 2017 à 16:59

    Quelques minutes plus tard, la guérisseuse revint avec un plateau.

    - C'est simple, mais nourrissant : du pain, du gruau, et une pomme. J'espère que ça t'ira ?

    45
    Dimanche 5 Mars 2017 à 17:12

    "-C'est plus que la perfection." elle était si peu habituer de manger si bien que pour elle, elle était au restaurant.

    46
    Dimanche 5 Mars 2017 à 17:14

    - Tant mieux alors. Je vous laisse, j'ai d'autres personnes à aller voir.

    47
    Dimanche 5 Mars 2017 à 17:21

    Elle hocha la tête et commença à manger. Puis elle se tourna vers le corbeau,

    "-Tiens pot de colle." elle lui lança un petit morceau de son pain

    48
    Dimanche 5 Mars 2017 à 17:23

    L'oiseau le chopa au vol et commença à le manger.

    49
    Dimanche 5 Mars 2017 à 17:24

    "-De rien." fit-elle en recommençant à manger, puis elle lâcha "Darkus, je me vengerais."

    50
    Dimanche 5 Mars 2017 à 17:26

    Le corbeau dressa la tête, la regarda bizarrement pendant un instant, puis avala une deuxième bouchée.

    51
    Dimanche 5 Mars 2017 à 17:26

    Elle l'avait regarder en coin mais continua à manger jusqu'à avoir terminé

    52
    Dimanche 5 Mars 2017 à 17:28

    Une fois son morceau terminé, le corbeau recommença à se lisser les plumes tranquillement.

    (au fait, tu en as pensé quoi du dessin ? J'ai eu trop la flemme de faire les mains après m'être acharné sur le visage)

    53
    Dimanche 5 Mars 2017 à 17:30

    (j'ai pas vu.... j'ai regarder si tu avais poster un nouvel article mais j'ai pas vu, tu l'as mit ou ?)

    Elle se recoucha, pensive

    54
    Dimanche 5 Mars 2017 à 17:32

    (c'est pas un nouvel article, c'est rajouté dans celui des personnages, dans le sanctuaire du livre (le dernier en date))

    La guérisseuse repassa un peu plus tard.

    - Tout va bien ?

    55
    Dimanche 5 Mars 2017 à 17:46

    Elle se releva:

    "-Oui" elle sourit.

    56
    Dimanche 5 Mars 2017 à 17:48

    La guérisseuse hocha la tête satisfaite.

    - N'hésite pas à me prévenir si il y a quoi que ce soit. Début de fièvre, tremblements... n'attends pas.

    57
    Dimanche 5 Mars 2017 à 17:52

    -"Promis. Vous allez me garder combien de temps ?"

    58
    Dimanche 5 Mars 2017 à 17:53

    - Le temps qu'il faudra pour que tu puisse recommencer à marcher. Pourquoi ? Quelqu'un t'attend quelque part ?

    59
    Dimanche 5 Mars 2017 à 18:24

    "-Non non, c'était pour savoir." elle ne la regarda plus "C'est pas en restant assise que je vais recommencer à marcher." se dit-elle

    60
    Dimanche 5 Mars 2017 à 18:25

    La femme récupéra le plateau du repas et s'en alla le poser plus loin.

    61
    Dimanche 5 Mars 2017 à 18:49

    Leya la regarda faire :

    "-Je peux recommencer tout de suite à marcher ?" le vrai et qu'elle détestait rester à la merci de quelqu'un, elle préférait tout de suite être autonome

    62
    Dimanche 5 Mars 2017 à 18:58

    - Non, il faudra encore attendre.

    63
    Dimanche 5 Mars 2017 à 19:01

    Elle se renfrogna légèrement mais effaça cette tête

    64
    Dimanche 5 Mars 2017 à 19:54

    - Allons, ne t'en fais pas. Tu sais quand ton ami va revenir ?

    65
    Dimanche 5 Mars 2017 à 20:19
    "-Non... je n'en sais rien...il est surement aller chercher Ester"
    66
    Dimanche 5 Mars 2017 à 20:23

    - Je ne la connais pas. Mais quand ils serons là, vous pourrez être ensemble. Je crois que le prince veut vous parler.

    67
    Dimanche 5 Mars 2017 à 20:30

    Elle avait commencer à hocher la tête puis sursauta en entendant le roi:

    "-Pour...pour...pourquoi ?"

    68
    Dimanche 5 Mars 2017 à 20:33

    (elle a dit le prince, pas le roi)

    - Je ne sais pas, il vous le dira sûrement.

    69
    Dimanche 5 Mars 2017 à 20:34

    (oui... c'est environ parreil, enfin pour elle car elle sait que c'est un supérieur respecter, c'est le principal, enfin oui... désolé ^^)

    Ses muscles s'étaient tendu... elle s'adossa au mur, se demanda se qu'il pouvait bien lui dire

    70
    Dimanche 5 Mars 2017 à 20:35

    (oui, c'est pas grave... mais c'est pas tout à fais pareil quand même)

    La femme regarda le corbeau qui dormait à moitié sur sa fenêtre.

    - C'est le votre ?

    71
    Dimanche 5 Mars 2017 à 20:38

    "-PFFFF" elle lâcha un petit rire étouffer "oui et non... c'est à Darkus, je pense qu'il voulait vérifier que je meurs bien de son poison."

    72
    Dimanche 5 Mars 2017 à 20:40

    - Ha... c'est... oui, je vois... vous voulez qu'on le chasse ? Il vous dérange ?

    73
    Dimanche 5 Mars 2017 à 20:41

    "-Il reviendra dans tout les cas, c'est Darkus qui lui ordonne de me suivre et il est puissant comme mec, il lui ordonner de me chercher. C'est mon pot de colle."

    74
    Dimanche 5 Mars 2017 à 20:44

    - On peut le faire enfermer sinon, il ne pourra plus vous voir.

    75
    Dimanche 5 Mars 2017 à 20:45

    "-Pauvre corbeau, il n'a rien demander lui... il n'a pas voulu se retrouver avec quelqu'un qui lui rentre dans la tête tout le temps..."

    76
    Dimanche 5 Mars 2017 à 20:48

    - Oui, évidemment... mais, à votre avis, qu'est ce qui est pire : être dans une cage ou avoir un esprit dans le votre qui vous contrôle et sais tout ce que vous pensez ?

    77
    Dimanche 5 Mars 2017 à 20:53

    Elle haussa les épaules... IL était vrai que c'était très désagréable d'avoir un esprit dans la tête mais en même temps être enfermer était tout aussi insupportable:

    "-Non, laisser le moi... Darkus va se laisser de moi... à voir une fille se transformer en fouine... quelle occupation dit donc ! Et il pourra voir aussi que le fait de m'empoisonner était une très mauvaise idée, car je comptais tenir ma langue et ne rien répéter, d'ailleurs je l'ai prouver devant Ester, mais la, il va m'entendre." un certaine flamme dansait dans ses prunelles

    78
    Dimanche 5 Mars 2017 à 20:55

    Le guérisseuse, mal à l'aise, ne sut pas trop quoi répondre dans un premier temps.

    - Ou... oui... je pense que le prince voulait vous questionner... je n'en sais rien en fait...

    79
    Dimanche 5 Mars 2017 à 20:57

    Son ton était ironique puis elle reprit un ton sérieux et demanda:

    "-Quand ?"

    80
    Dimanche 5 Mars 2017 à 20:58

    - Je ne sais pas, quand il aura envie...

    81
    Dimanche 5 Mars 2017 à 20:59

    Elle hocha la tête, son regard flamboyant avait disparu.

    82
    Dimanche 5 Mars 2017 à 21:02

    Alex rentra dans les couloirs des chambres et prit la porte de la chambre de Leya

    83
    Dimanche 5 Mars 2017 à 21:06

    Ester le suivit, regardant autour d'elle avec curiosité. Ce donjon-ci n'avait pas grand chose en commun avec celui qu'elle connaissait bien à Château-brouillard, ni avec la citadelle de la capitale.

    84
    Dimanche 5 Mars 2017 à 21:47

    Il toca doucement a un porte et passa la tête:

    "-on peut rentrer ?" demanda t-il doucement 

    85
    Dimanche 5 Mars 2017 à 21:49

    Le guérisseuse tourna la tête vers lui.

    - Ha, vous êtes de retour ! Oui, bien sûr, entrez donc.

    86
    Lundi 6 Mars 2017 à 16:35

    Alex rentra donc et referma la porte quand Ester rentra. 

    Leya les regarda avec un petit sourire 

    87
    Lundi 6 Mars 2017 à 16:37

    - Ça va ?! La dernière fois qu'on c'est vu, on t'aurait cru au bord de la mort ! Comment tu te sens maintenant ?

    88
    Lundi 6 Mars 2017 à 16:43

    Leya tapota son lit pour les invite à s'assoir:

    "-je me sens tellement mieux." 

    89
    Lundi 6 Mars 2017 à 16:46

    Ester sourit, rassurée.

    - Ravie de te l'entendre dire. Le guérisseur du village d'hier soir m'avait l'air d'un sacré charlatan.

    90
    Lundi 6 Mars 2017 à 17:09

    "-oui, il ne m'avait pas l'aire très expérimenté pour son âge, enfin, l'important c'est que j'aille mieux. Je vous remercie énormément !" Elle les regarda puis regarda l'infirmière 

     

    Alex s'assit sur le lit. Au pied de Leya 

    91
    Lundi 6 Mars 2017 à 17:12

    - Je vous laisse, dit la guérisseuse. J'ai encore à faire.

    92
    Lundi 6 Mars 2017 à 19:04

    Leya hocha la tête et continua sa discussion avec Ester et Alex:

    "-Vous, vous allez bien ?"

    Alex se laissa tomber en arrière, coucher sur le lit, les jambes en dehors il ferma les yeux et s'endormis presque instantanément

    93
    Lundi 6 Mars 2017 à 20:45

    - Moi aussi je suis épuisée, confia Ester. Je peut dormir à côté ?

    94
    Lundi 6 Mars 2017 à 21:08

    "-Bien sûr." Leya se dandina un instant pour lui laisser de la place

    95
    Lundi 6 Mars 2017 à 21:21

    - Ho, ne te dérange pas, je vais dormir par terre. Il n'y aura jamais de la place pour nous quatre sur ton lit.

    Elle désigna Sihab qui baillait assis par terre.

    96
    Lundi 6 Mars 2017 à 21:23

    "-Non mais ne t'en fais pas, j'ai déjà bien dormis moi, allonge toi, je reste assise."

    97
    Lundi 6 Mars 2017 à 21:28

    - Non, vraiment, j'insiste. Je suis tellement fatiguée que de toute façon je ne verrait pas la différence. Et puis j'aime bien avoir de la place là où je dors, c'est plus important pour moi que d'être dans un endroit moelleux.

    98
    Lundi 6 Mars 2017 à 21:29

    "-Comme tu voudras." elle lui sourit

    99
    Lundi 6 Mars 2017 à 21:32

    Ester prit tout de même le temps de décrocher sa cape de voyage et de l'étaler par terre, puis elle s’allongea dessus et fut bientôt rejointe par Shihab.

    100
    Lundi 6 Mars 2017 à 21:35

    Leya les regarda à tour de rôle, elle n'osait plus bouger et son regard se posa alors sur son corbeau

    101
    Lundi 6 Mars 2017 à 21:49

    L'oiseau somnolait sur le rebord de la fenêtre. Il faisait chauffer ses plumes au soleil du matin, un vrai petit bonheur avec le froid hivernal qui régnait dehors.

    102
    Lundi 6 Mars 2017 à 21:51

    Elle se demandait comment est ce qu'elle pouvait faire pour libéré cet oiseau de la contrainte de Darkus... et comment pouvait-elle se libéré de lui sans mettre l'oiseau en cage

    103
    Lundi 6 Mars 2017 à 21:54

    Insouciant de toutes ces questions intérieur, l'oiseau ne bougeait pas, les paupières à demi-closes et les plumes gonflées. Il ne semblait pas particulièrement malheureux.

    104
    Lundi 6 Mars 2017 à 21:55

    Elle cessa de le regarder par peur de l'interpeler et fini par fermer les yeux et s'endormir aussi

    105
    Lundi 6 Mars 2017 à 21:58

    Quelques temps plus tard, vers la fin de matinée, Noah Boiscendré se présenta dans la chambre.

    106
    Mardi 7 Mars 2017 à 06:59

    Leya sursauta, simple habitude d'être a l'affut constant. Quand elle vit le prince, elle envoya un petit coup de pied discret sous la couverture a Alex qui était a ses pieds. 

    Alex sursauta et regarda Leya puis il suivant son regard et vit Boiscendré, il envoya alors un petit coup de pied a Ester qui dormait par terre donc a ses pieds. Tout en regardant le prince 

    107
    Mardi 7 Mars 2017 à 07:37

    Ester grogna en se réveillant. Etant de l'autre côté du lit, elle ne vit pas Noah tout de suite, mais dès qu'elle se leva, elle bafouilla de surprise à le voir au seuil de la porte.

    Il entra et referma la chambre derrière lui, puis se tourna à nouveau vers les jeunes gens.

    - En fait, j'aimerais savoir : qui êtes-vous exactement ?

    108
    Mardi 7 Mars 2017 à 12:48

    Leya ne repondit rien, que pouvait-elle dire sur elle alors qu'elle n'était rien ? 

    Alex repondit plus aisément:

    "-Este et moi sommes de Port des Mouettes, en voyage depuis un vous de temps, on a vu vos loups revenir sans vous, on vous ai donc venu en aide. On vous le devait bien après l'aide que vous nous avez portée." 

    109
    Mardi 7 Mars 2017 à 16:36

    - Je vois que vous avez bien travaillé votre petit mensonge, même si c'est un peu faible... mais pas de ça avec moi. Qui vous envoie ? Le roi ? J'imagine que tout ce qui peut déranger Sombreval l'arrange, mais j'ai comme du mal à le croire... mon père alors ? Cela expliquerais votre présence sur mes terrains de chasse, mais... je pensais qu'il serais déjà venu se vanter d'avoir eu ma vie en son pouvoir...

    Noah semblait pensif, mais il regardait toujours Alex Ester et Leya sans ciller.

    110
    Mardi 7 Mars 2017 à 16:52

    Tout les muscles D'Alex se tendirent, comment osait-il ?? Il répliqua alors:

    "-Vous nous croyez pas ? C'est pas notre problème ! Mais je vous rappelle juste qu'on est venu vous aider, vous sauver à sombreval ! Rien ne nous contraignait à vous laisser pourrir dans sa prison ! Je me suis fais transpercer le côté du ventre en me battant avec vous, si nous faisions partie de Sombreval, croyez vous que Darkus voudrais ma mort ?! Je vous rappelle aussi que je suis métamorphe: Darkus en veux, je ne sais pourquoi, mais il veut les kidnapper, bien avant de partir en voyage, trois de ses serviteurs sont venus et m'ont embarqué, je passe les détails, mais nous sommes quand même venu pour vous !" Il le regardait droit dans les yeux mais continuait à le vouvoyer. Il reprit plus sèchement et d'un ton plus narquoi "je pensais que je vous étiez un bon psychique alors allez-y, regarder, je ne mens pas."

    Leya resta choquer devant une telle réplique envers celui qui a bien vous que son infirmière la soigne.

    111
    Mardi 7 Mars 2017 à 16:58

    Le prince fronça les sourcils, et sa voix se fit plus sèche.

    - Je vous suis reconnaissant de votre aide, et ne vous soupçonnait pas le moins du monde d'être au service de Sombreval. Mais je déteste tout particulièrement qu'on me mente, alors je veux la vérité de votre part.

    112
    Mardi 7 Mars 2017 à 17:03

    "-mais nous l'avez la vérité, je pense avoir été assez clair." Repondit-il en se détendant vraiment un chouilla 

    113
    Mardi 7 Mars 2017 à 17:08

    - Et je vais devoir croire ça ? Un groupe de gamins venu de Port-les-Mouttes, une ville on ne peut plus lointaine, se seraient aventurés jusque dans les tréfonds de la forteresse noire pour aller y chercher un homme dont il ne connaissent que le nom, sans que personne ne leur en ait donné l'ordre ? Sans avoir une véritable raison ?

    114
    Mardi 7 Mars 2017 à 17:12

    "-Ah ! Attention, je n'ai pas dit que nous n'avions pas de raisons. Nous en avons une.  Je n'ai jamais eu de maître, et c'est pas près d'arriver." 

    115
    Mardi 7 Mars 2017 à 17:13

    - Je t'écoute tout de même...

    116
    Mardi 7 Mars 2017 à 17:16

    "-ce n'est pas ma raison." Il regarda alors Ester un tres cour instant et reposa ses yeux sur le prince

    117
    Mardi 7 Mars 2017 à 17:17

    Nouveau froncement de sourcils du prince.

    - Ta raison, je te la demande.

    118
    Mardi 7 Mars 2017 à 17:21

    "-Juste un bon ami, collant et protecteur envers les gens qu'il aime." Il le regarda, il était on ne peut plus franc 

    119
    Mardi 7 Mars 2017 à 17:22

    - Mouais... un peu faible tout ça...

    Il se tourna ensuite vers les deux autres.

    - Et vous, c'est deux absurdités dans le même genre aussi que vous allez me servir ?

    120
    Mardi 7 Mars 2017 à 17:27

    Alex aussa les épaules et il marmonna tout doucement des paroles incompréhensibles comme quoi il l'envoyait bouler mais il laissa les autres repondre. 

    Leya se tendit un peu et fit d'une petite voie:

    "-j'ai été témoin de votre enlèvement... Je savais qui vous étiez et je n'avais pas envie qu'un Sombreval prène la foret... Une envie incontrôlable m'a prit et je suis venu." 

    121
    Mardi 7 Mars 2017 à 17:35

    - Mmm... et toi ?

    Ester se tendit et chercha les mots

    - Eh bien... vous nous aviez aidé dans la forêt, et vos loups qui revenaient tout seuls... en fait, je n'ai pas vraiment d'endroit où aller, alors Sombreval ou ailleurs...

    Noah ne parut pas particulièrement convaincus par leurs explications.

    122
    Mardi 7 Mars 2017 à 17:38

    Alex la regarda et regarda le prince:

    "-c'est pas notre problème si vous nous croyez pas, c'est vrai, c'est le principale." 

    123
    Mardi 7 Mars 2017 à 17:42

    - Ho si, c'est votre problème, jeune homme. Et encore plus si vous continuez à me parler sur ce ton là. Je suis le prince ici, et seul mon père est au dessus de moi. Un seul mot de ma part et vous pouvez vous retrouver cloîtrés à doubles tour dans nos geôles. Si tel est mon bon vouloir évidemment.

    124
    Mardi 7 Mars 2017 à 17:56

    Il haussa les sourcils:

    "-oh je vois..." Dit-il en détournant le regard mais pas par signe de soumission, au contraire, il avait prit un ton ironique et laissait un sous entendu à sa phrase. 

    125
    Mardi 7 Mars 2017 à 17:59

    Noah le fixait de ses yeux légèrement brillants, en silence.

    126
    Mardi 7 Mars 2017 à 19:04

    Il le le regarda et poursuivit d'un ton serieux-

    "-que voulez vous de nous ?"

    127
    Mardi 7 Mars 2017 à 19:07

    - Vous ne m'êtes strictement d'aucune utilité, si ce n'est pour témoigner contre Drakius. Je suppose que vous aller pouvoir reprendre vos vies de souris.

     

    Le corbeau avait écouté toute la conversation, très attentif à tout ce qui ce disait.

    128
    Mardi 7 Mars 2017 à 19:12

    "-je pense avoir déjà fais bien assez pour vous... Que voulez vous qu'on dise, on a vu la même chose que vous." il se rappela alors le laboratoire et la licorne, si maigre... Elle devait être secouru 

    129
    Mardi 7 Mars 2017 à 19:19

    - Je le sais bien, mais ça fait toujours des voix en plus pour le discréditer. En politique, ça peut faire la différence, mais je suppose que cela vous échappe.

    130
    Mardi 7 Mars 2017 à 19:25

    "-oui nous ne sommes pas des personnes influençant la politique, nous la subissons."

    131
    Mardi 7 Mars 2017 à 19:26

    - Faites comme vous voulez, mais si jamais j'apprends que vous avez mentis...

    132
    Mardi 7 Mars 2017 à 19:32

    "-ça ne s'apprendra pas." assura t-il, comme qui il n'avait pas menti.

    Leya interpela alors:

    "-Moi, je vous serez une bonne parole." elle pensa "Tu as voulu m'empoisonner Darkus, alors que je ne voulais rien dire. Alors je le re répète pour bien que tu le sache et le regrette: je parlerais. Sauf si par miracle tu te fais pardonner en faisant un vrai quelque chose pour moi, non pour toi. Mais j'ai déjà plus confiance en toi alors je refuserais tout."

    133
    Mardi 7 Mars 2017 à 19:34

    Le corbeau observait tout, mais ne disait rien.

    - Pour l'instant, continue Noah, je n'ai pas besoin de témoignages. Mais plus tard peut-être... Si tu veux parler, restes donc dans le coin.

    134
    Mardi 7 Mars 2017 à 19:37

    Elle fronça les sourcils mais se détendit:

    "-Je serais dans vos forêts."

    135
    Mardi 7 Mars 2017 à 19:38

    - Et on devra chercher partout une petite fouine dans l'immense forêt de Boiscendré ?

     

    Le corbeau s'envola.

    136
    Mardi 7 Mars 2017 à 20:37

    Leya le vit du coin du regard et sourit très légèrement, elle reposa son attention sur le prince:

    "-T'en pis alors, je ne parlerais pas par votre biait, j'ai bien d'autre moyen."

    137
    Mardi 7 Mars 2017 à 20:44

    - Comme vous voudrez. Désormais, votre sort m'est égal.

    Soudain, alors que Noah allait sortir, la porte de la chambre s'ouvrit en grand et un petit homme sec et musclé aux cheveux gris entra en manquant de le renverser.

    - Ha ! Mon prince ! Je... je vous cherchais de partout ! J'ai à.. à vous parler absolument !

    Le petit homme roulait des yeux affolé, il bougeait à gestes saccadés et bégayais.

    - Calme-toi, Jeff, et explique moi ça tranquillement.

    138
    Mardi 7 Mars 2017 à 21:12

    Alex les regarda interloquer mais en restant un peu neutre. AU fond de lui, il fumait il avait envie d'envoyer un beau coup de poing dans la figure de ce prince. ça devait un peu se voir car il avait les poing serrés mais rien de bien agressif.

    Leya pencha légèrement la tête de côté, curieuse  

    139
    Mardi 7 Mars 2017 à 21:20

    - Je... oui messire. Je faisait ma ronde habituelle quand j'ai apperçut un homme dans la forêt. Rien de particulier jusque là, sauf que cet homme portait les couleurs de Montdesbrumes. Alors évidemment, je l'ai interpelé. Comme il essayait de s'enfuir, je l'ai arrêté de force et je l'ai questionné, mais il ne voulait rien dire du tout. J'ai fouillé dans ses affaires, et j'ai trouvé, messire... j'ai trouvé un parchemin portant le seau de Montdesbrumes, qui donnait des instructions supplémentaire à une certaine fauconnier-espionne... Ester je crois... et ses homme de mains... chargés de VOUS capturer en douce pour vous amener à Montdesbrumes. Mais je n'ai pas eu le temps de tout lire, l'homme m'a arraché le parchemin des mains et l'a déchiré en froissé autant qu'il l'a pu avant que je n'essaye d'intervenir. Ensuite, il m'a sauté dessus en hurlant que je ne répèterais ça à personne, et il... il a essayé de me tuer... mais je me suis défendu... et maintenant il est mort. Voilà messire, je voulais vous prévenir que vous étiez en danger.

    Silence dans la chambre. Le corbeau était revenu entre-temps, et il avait tout écouté sans en perdre une miette.

    140
    Mardi 7 Mars 2017 à 21:31

    Alex se tendit mais pas de colère maintenant, il jeta un regard perplexe à Ester.

    Leya ne la regarda pas et resta neutre, comme si elle ne savait rien du tout.

    141
    Mardi 7 Mars 2017 à 21:33

    Ester, elle, était resté bouche bée. Trop abasourdie pour en placer une.

    Noah se tourna vers eux, le regard dur.

    - Rappelez-moi vos noms déjà ?

    142
    Mardi 7 Mars 2017 à 21:35

    "-Alex.

    -Leya" tout deux étaient perplexe et espérait qu'Ester fasse quelque chose.

    Alex regarda la fenêtre et s'en approcha d'un pas, près à s'enfuir, bien sur, lui ne risquait rien, mais faire enfuir Ester

    143
    Mardi 7 Mars 2017 à 21:38

    Elle prit une inspiration.

    - Je suis Ester. Je viens de Montdesbrume, mais je ne suis pas une espionne.

    Ignorant cette dernière affirmation, Noah fronça le nez.

    - Une espionne Montdesbrumes et ses "hommes de main"... appelez la garde, Jeff, qu'on tire tout cela au clair.

    Le petit homme hocha sèchement la tête et fila par la porte.

    144
    Mardi 7 Mars 2017 à 21:41

    Alex regarda Ester, la mâchoire serrer, qu'allait-il leur arriver... lui qui disait dire toute la vérité vrai...bon après c'était la vérité, juste ils n'avaient pas tout dit...Il allait répondre au moindre ordre d'Ester.

    145
    Mardi 7 Mars 2017 à 21:45

    Ester ne disait plus rien. A quoi bon nier ? Qui Noah croirait-il de son fidèle homme de main et d'un groupe d'étrangers qui lui paraissaient déjà louches ? De plus, elle était totalement prise au dépourvu. Shihab, qui comprenait que quelque chose se passait, avait sauté sur le lit pour observer autour de lui.

    Le corbeau, pour sa part, était à la fenêtre. Il avait dans le regard une certaine lueur... de satisfaction ? D'amusement ? De délectation ?

    146
    Mardi 7 Mars 2017 à 21:48

    Alex ne bougeai plus non plus... il cherchait... dans sa tête il cherchait un truc qui pourrais les sortir d'affaire....

    Leya était incapable de dire quoi que se soit, elle n'avait rien à craindre serte mais enfin...

    147
    Mardi 7 Mars 2017 à 21:51

    Les gardes arrivèrent peu de temps après.

    - Saisissez-vous d'eux, ordonna Noah, et mettez-les derrière des barreaux quelques temps, pour les faire réfléchir un peu. J'irais leur parler après, je dois m'entretenir avec le seigneur mon père.

    148
    Mardi 7 Mars 2017 à 21:53

    Alex sursauta, pas de barreaux !! il regarda encore Ester assez implorant mais il n'allait pas partir sans elle, ça non.

    Devant l'approche du garde, il recula en le regardant, d'un aire menaçant.

    149
    Mardi 7 Mars 2017 à 21:55

    Ester regardait autour d'elle, affolé. En plus, ses amis étaient soupçonnés aussi ?! Que faire, que faire ? Shihab feula sur le lit, mais personne ne fit attention à lui. Les garde empoignèrent sans ménagement les "prisonniers".

    150
    Mardi 7 Mars 2017 à 22:02

    Alex voulait prendre la fuite, comme un lâche mais avec Ester. Lorsqu'on l'empoigna il était partager entre se défendre et avoir l'aire encore plus malsain ou se laisser faire. Il vit Ester se faire prendre aussi, logique. Mais ça le rendait fou. Tout seul contre ses brutes, il ne faisait pas le poids... lui pourrait partir mais il ne pouvait pas libéré Ester sans se faire prendre. Des flammes dansaient dans ses yeux.

    "-Alors comme ça nous nous faisons enfermer par la piteuse personne que nous avons sauver !!!! Et qui est partie en plus comme un lâche alors que mon sang coulait de chaque côté de moi !!!! misérable !!" hurla t-il à l'intention du prince, fou furieux. Il avait l'impression d'être un tigre prit au piège. Il se débattait quand même un peu, sans coup de pieds mais il gigotait

     

    Leya fut prise par les bras

    "-Hé !! doucement, j'ai la patte souffrante moi pour avoir aider à libéré votre prince !" mais elle se laissa plus faire que le jeune homme à côté d'elle.

    151
    Mardi 7 Mars 2017 à 22:09

    Noah les regardait, la main sur le pommeau de son épée. Il n'avait pas bougé d'un pouce, que se soit pour aider les garde ou aux accusation de Alex. Seuls ses yeux brillait d'une flamme rageuse.

    - Emmenez-les.

    Les gardes obtempérèrent, sans les malmener particulièrement (surtout Leya), mais avec fermeté.

    152
    Mardi 7 Mars 2017 à 22:14

    Alex se débâtit encore plus. Lui avait besoin de fermeté et force. Il se retourna vivement et envoya un coup de poing au seul garde qui le tenait. Mais fut vite reprit par derrière d'un autre. Le premier le re chopa et cette fois, il tassa Alex en postant sa main sur sa nuque et l'abaissant. Le jeune homme ne chercha plus, pour le moment à se défendre.    Deux mains (une par homme) sur sa nuque qui le tassait et du coup il était très restreint au niveau des mouvements et les autres mais sur ses bras.

    Leya se mit debout et bottina avec difficulté, aider du garde qui la prenait. Elle était calme et avançait sans rechigner.

    153
    Mardi 7 Mars 2017 à 22:16

    Le griffon voulu suivre Ester, mais Noah l'arrêta.

    - Non, pas lui. Il pourrait les aider à s'enfuir. Et d'ailleurs, prenez une cellule dont les pierres soient bien soudées, pas le moindre petits trou. Même avec une patte folle, une fouine reste une fouine.

    154
    Mardi 7 Mars 2017 à 22:21

    Leya ne réagit pas et continua a avancer. 

    Alex forçait toujours mais plus fourbement. Lorsqu'il passa a cote du prince il le fusilla du regard, des flamemes dansait dans ses yeux:

    "-on aurait dut vous laisser pourrir dans les cellules pleines de rats a Sombreval." il ne lui était plus d'aucun respect, ça se voyait et sentait dans ses paroles, le vouvoiement restait mais par habitude. Le garde le remit a sa place en appuyant assez durement et relâcha, se qui secoua un instant le jeune homme. Il continua alors sa route en regardant le sol. 

    155
    Mardi 7 Mars 2017 à 22:25

    - Ho, mais vos ordre était de me ramener vivant, n'est ce pas ? persifla Noah. Je crois avoir une idée de ce que voulais vos commanditaires : sans doute une rançon pour forcer mon père à céder le sud de la forêt que les Montdesbrumes convoitent depuis longtemps, ou alors simplement s'assurer un prisonnier politique pour la guerre qui va éclater incessamment. Ils devrons être plus subtils la prochaine fois.

    156
    Mardi 7 Mars 2017 à 22:28

    "-vos paroles sont que de charabia. On a fait ça pour vous et vos terres..." en effet, il ne comprenait rien. 

    Leya écoutait tout, elle comprit que les deux, Montdesbrumes et Boiscendré n'était pas ami du tout, au contraire...et une guerre aussi. Elle continuait a former son pulz dans sa tête 

    157
    Mardi 7 Mars 2017 à 22:32

    Ester était un peu paumé. Vraiment, elle regrettait de ne pas avoir fais un peu plus attention aux affaires politique quand elle était de service à Montdesbrumes. C'était trop bête...

    En tout cas, les gardes les emmenèrent, conformément aux ordres de Noah, dans la prison.

    Le corbeau avait tout suivit, et il était posé non loin.

    158
    Mardi 7 Mars 2017 à 22:38

    Alex envoya un regard désolé a ester mais son regard ne perdait pas le feu, se qu'il le sauvage... Il reposa alors son attention sur le sol... C'était la seul chose qu'i était devant lui... 

    Leya marchait, accoudée, aider du gentil soldat qui l'avait. 

    159
    Mardi 7 Mars 2017 à 22:39

    (on continue dans les prisons ?)

    160
    Lundi 17 Juillet 2017 à 00:23

    Jimmy essayait d'écouter ce qui se passait ans la chambre du seigneur. Il sortit une pile de linges, au cas où.

    161
    Lundi 17 Juillet 2017 à 00:26

    Il ne s'y passait pas grand chose : il dormait ! Mais un garde arriva dans le couloir pour prévenir le seigneur. Il passa à côté de Jimmy sans lui prêter attention, et entra dans la pièce.

    162
    Lundi 17 Juillet 2017 à 09:56

    Jimmy tendit l'oreille : le seigneur allait peut-être dire quelque chose d'utile...

    163
    Lundi 17 Juillet 2017 à 10:33

    - Que se passe-t-il ? Que signifie ceci ?

    - Messire, un intrus dans le donjon. Les mesures de sécurités.

    164
    Lundi 17 Juillet 2017 à 11:10

    Jimmy descendit les escaliers et décida d'utiliser son pouvoir de psychique pour écouter le reste.

    165
    Lundi 17 Juillet 2017 à 12:24

    (Comment il fait exactement ? Entrer dans l'esprit de quelqu'un est possible pour un psychique doué, mais c'est interdit par la loi. Sinon il peut peut-être utiliser un animal comme un oiseau ou un petit rongeur...)

    - Et mon fils ? demanda le seigneur. Toujours pas de retour ? Le mariage est terminé depuis longtemps maintenant.

    - Non messire, au dernières nouvelles il était encore à Port-les-Mouettes.

    - Et ma fille ? On ne sait toujours pas où elle est ? J'ai demandé aux meilleurs pisteurs de ma la ramener !

    - On sait juste qu'elle est partit vers le nord, sans doute au delà de la forêt.

    166
    Lundi 17 Juillet 2017 à 16:28

    Jimmy envoya le message suivant à son patron : Krysta est partie vers le nord.

    167
    Lundi 17 Juillet 2017 à 17:11

    Videte répondit par un vague assentiment : il avait reçut le message et prenait note, mais était occupé pour le moment et n'avait pas le temps de demander plus de détails.

    168
    Lundi 17 Juillet 2017 à 17:12

    Jimmy continua d'écouter.

    169
    Lundi 17 Juillet 2017 à 19:29

    - Pensez-vous, messire, que quelqu'un puisse en vouloir à votre vie ? Nous n'avons toujours pas trouvé le rôdeur dans le donjon.

    - Pff... je n'ai pas prit parti dans leur fichue guerre, je ne vois pas pourquoi ils voudraient me tuer ! Mon fils m'a bien parlé de cette affaire d'espion des Montdesbrumes qui voulaient l'enlever, mais sinon...

    170
    Lundi 17 Juillet 2017 à 19:31

    Jimmy continua d'écouter avec un tout petit plus de relax : il ne venait pas de Montdesbrumes.

    171
    Lundi 17 Juillet 2017 à 21:13

    - En tout cas, ajouta le garde qui était plus à l'aise pour obéir aux ordres que pour réfléchir politique, nous vous protégerons, ne vous inquiétez pas.

    Le seigneur ne répondit rien.

    172
    Jeudi 20 Juillet 2017 à 11:20

    (continues ? Jimmy continua d'écouter)

    173
    Dimanche 23 Juillet 2017 à 12:50

    (Désolé, je n'avais pas vu ton message... ben, pour l'instant, il ne dit rien de plus.)

    174
    Dimanche 23 Juillet 2017 à 16:32

    Jimmy sortit du château et décida d'aller vers le nord pour traquer Krysta.

    (Je suis à Paris et sur mon smartphone, je ne crois pas que je pouurais jouer.)

    175
    Dimanche 23 Juillet 2017 à 16:33

    (tant pis, on ne peux pas te demander d'être toujours présente)

    176
    Vendredi 11 Août 2017 à 18:56

    (du coup ? j'ai trop de notif' pour savoir : tu as continué plus loin ou pas ?)

    177
    Vendredi 11 Août 2017 à 19:25

    (non, et ou se trouve Krysta actuellement ? Je pense que le temps de mon absence est parfaite pour représenter le temps qu'a mit Jimmy pour la retrouver)

    178
    Vendredi 11 Août 2017 à 19:32

    (De toute façon, il ne s'est rien passé du tout nul part pendant ton absence. Krysta est à la Forteresse Noire, sur les terres de Sombreval.)

    179
    Dimanche 11 Mars 2018 à 14:30

    Un couloir... Karl souffla mentalement en pensant qu'il allait devoir faire toutes les chambres. Sans s'éterniser plus que ça, il commença par la première... puis la deuxième, troisième, quatrième... Etc... 

    Mais cette fois, il ne faisait pas que repérer les fenêtres et les cheminées, non, non, il fouillait un peu plus pour repérer quel chambre appartenait à qui. 

    Celui du seigneur des lieux fut repérer, celle de Noah également. Parfais... 

    La souris resta chez le seigneur à la recherche de clef. Fouinant dans les commodes, le bureau, le lit... Il y avait bien un double quelque part ! enfin ! il trouva un petit trousseau caché près du bureau. Après réflexion, il se dit qu'il était préférable de les laisser la pour le moment afin qu'on ne croit pas qu'elles soient déjà volé. 

    Après ce repérage complet du donjon, Karl fit ressortir la souris du batiment

    180
    Vendredi 6 Avril 2018 à 14:51

    La souris revint, quelques jours plus tard.

    Le soir était tombé et tout le monde était apparemment parti se coucher. Mais il restait du temps pour le peu de retardataires. Discrètement, le petit rongeur se faufila dans la chambre du maitre des lieux pour revenir à sa cachette où les clefs étaient posé. 
    Sans bruit, la souris passa le cou dessous et descendit de son perchoir avec application. Enfin, elle se faufila sur le sol et sorti de la pièce en longeant les murs. 

    Elle sortit enfin du donjon par un petit trou....

    181
    Samedi 7 Avril 2018 à 13:33

    Karl et l'espion-servant étaient devant la porte de chambre du chef des lieux. 

    L'espion rentra tendis que Karl adopta une posture de garde de défense en cachant les clefs sur lui. 

    Sans attendre, au vu du début de nuit, L'espion toqua :

    -Qui est ? 

    -Bonsoir monsieur, je me dois de vérifier votre cheminée. Dit-il doucement. 

    -Elle marche encore, laissez moi. 

    Il n'eut donc point besoin de rentrer et regarda Karl qui, d'un mouvement de tête lui ordonna de faire de même pour les autres. De son côté, il enfonça la clef avec délicatesse et tourna doucement en priant pour qu'un bruit ne résonne. Heureusement, il fut tellement lent qu'il sentit la serrure se verrouiller sans bruit. Il renforça le tout de l'argile et s'en alla. 

    L'espion toqua plus loin dans la chambre de Noah. Karl se tenait bien plus loin, caché. 

    182
    Samedi 7 Avril 2018 à 13:38

    (je te laisse faire Noah si jamais il est là, s'il n'est pas la t'en pis) 

    183
    Samedi 7 Avril 2018 à 14:04

    Le prince Noah était bien dans sa chambre, de retour depuis peu après son passage à la capitale pour ce procès dérisoire. Depuis, sa simple indifférence pour les autres familles s'était changée en haine fameuse contre le roi qui avait clairement favorisé son ami de Montdesbrumes, et son dédain pour la région du sud n'en était que décuplée.

    En ce moment, il se trouvait avec son loup favoris : Torrent, l'alpha de sa meute, qu'il était parvenu à faire entrer dans le donjon malgré la désapprobation de son père. Il n'avait que faire de la désapprobation de son père. Son père n'était qu'un lâche qui ne s'occupait pas plus de ses enfants que de sa région. Depuis la mort de sa femme, il n'était plus grand chose qu'une larve sans volonté aux yeux de Noah. Il n'avait rien fait d'autre lors de la disparition de sa fille que d'envoyer son aîné avec quelques loups. Même pas d'expédition, même pas de recherches. Il restait persuadé malgré tout ce temps qu'il s'agissait d'une fugue temporaire.

    Lorsqu'on frappa à sa porte, Torrent gronda. Tout ses poils était hérissés et ses babines retroussées sur ses dents pointues. Noah le caressa entre les oreilles pour lui demander de se calmer, mais il ne réussit qu'à le faire assoir, les crocs toujours à découvert.

    "Du calme mon grand, ce n'est rien."

    Il eut en réponse un sentiment d'animosité totale envers ce qui se trouvait derrière cette porte, sans qu'il ne comprenne pourquoi. Il se leva et marcha à pas vifs vers la porte. Il allait en avoir le cœur net. Lorsqu'elle s'ouvrit sur un simple serviteur, Noah fusilla son loup du regard. Si il se mettait à grogner après le premier passant venu, il allait avoir plus de difficultés à convaincre les gardes de le laisser passer.

    Il reporta ensuite son attention sur l'homme qui lui faisait face.

    - Oui ? Qu'y a-t-il ?

     

    (Un loup masqué en prime parce-que :

    )

    184
    Samedi 7 Avril 2018 à 14:16

    Habitué à la comédie, l'espion-servant répondit avec un naturel et une tranquilité déconcertante pour Karl, devant une telle circonstance. 

    -Bonsoir mon prince, je me permets de vous déranger pour la vérification du feu de votre cheminée. 

    L'espion remarqua immédiatement le loup mais ne fit que rapidement passer les yeux dessus. Loup ou pas,ça ne changeait rien. Le temps que Noah avait le dos tourner à sa fenêtre, l'epsuon remarqua le contour de la fenêtre se glacer. Mais s'était infime, juste de quoi la tenir. 

    185
    Samedi 7 Avril 2018 à 14:20

    - Le feu va très bien, grogna Noah. Depuis quand un homme est-il responsable de la tournée des cheminées ?

    Avec le temps encore frais par ce début de printemps, le feu restait entretenu, et il aurait lui-même demandé à le faire rallumer si il s'était éteint. Quelle drôle d'idée que de venir le vérifier... Mais il ne s'inquiéta pas plus que cela. Dans ce donjon en pierre, pas de risque d’incendie, donc il n'imaginait pas qu'on puisse chercher atteinte à sa personne par l’intermédiaire du feu.

    186
    Samedi 7 Avril 2018 à 16:59

    L'espion lança un rapide coup d'œil à la cheminée qui était en effet allumée. 

    -depuis le début le l'hiver, monseigneur, en temps que serviteur nous nous devons de vérifier que tout va bien pour vous. 

    Il marqua une pose et s'inclina 

    - Je tiens à ne pas vous déranger plus longtemps. Veuillez me pardonner. 

    Il recula d'un pas en restant un quelque peu incliné.

    187
    Samedi 7 Avril 2018 à 17:08

    Noah le regarda s'éloigner et referma la porte derrière lui. Depuis le début de l'hiver ? Foutaises ! Personne n'était venu s'inquiéter de sa cheminée. Celle de la grande salle, à la limite... Mais c'était bien tout.

    Torrent grondait toujours, mais il s'était légèrement calmé.

    - Tu vois gros bêta ? Ce n'était qu'un serviteur.

    Le loup le fixa de ses yeux bleu. Il n'aimait pas cette méfiance dans l'attitude de l'alpha, ce n'était pas habituel en milieu connu.

    188
    Samedi 7 Avril 2018 à 18:12

    Karl, caché depuis le début attendit que la porte ne se referme avant de sauter discrètement devant et y passer la clef. Savoir que Noah était à l'intérieur lui donnait la première fois l'impression d'être un grand meurtrier sans cœur, redoutable.  Une sensation qu'il aimait particulièrement pour le coup. 

    Terminant cette porte par l'argile, les deux hommes passèrent au reste des chambres. 

    Un garde s'aventura dans l'allée pour vérifier que tout se passait bien, Karl et son espion ne pouvaient se cacher dans cet endroit et se devaient de jouer la comédie. 

    Le servant s'inclina légèrement sur son passage le temps de se croiser, et Karl dut faire une sorte de guès. Mais le garde ne fut pas dupe et s'arrêta vers lui. Avant même de pouvoir ouvrir la bouche, Karl lui planta son couteau déjà ensanglanté dans sa gorge et le regarda s'effondrer. 

    D'un regard avec son coéquipier, ils se mirent d'accord : il fallait sortir au plus vite maintenant. Les deux hommes se mirent en route en passant par la salle principale. Alors que Karl, sans couverture de vêtue se faufilait pour sortir, le servant jeta un rapide coup d'œil, de loin à la cheminée de la salle. 

    -Ils ne l'ont pas encore nettoyé. Fit-il en code à Karl qui déploya son don vers les grimpeur. 

    - Si. 

    Le servant le regarda et comprit l'urgence de la sortie. Presque précipitemment, ils s'en allèrent.

    (Je ressors du coup)

    189
    Samedi 7 Avril 2018 à 18:14

    (au passage, j'aime beaucoup ton loup, c'est toi qui a fait la photo montage ?)

    190
    Samedi 7 Avril 2018 à 18:47

    (Oui... Enfin, je n'ai pas fait grand chose : juste les marques rouges et les yeux.

    Bref. J'attends ton passage à l'extérieur...)

    191
    Samedi 7 Avril 2018 à 18:55

    (t'attend pourquoi ?! Par juste curiosité de la nuit ou pour me mettre des bâtons dans les roues ?)

    192
    Samedi 7 Avril 2018 à 21:14

    (On verra, on verra...)

    193
    Dimanche 8 Avril 2018 à 11:36

    Noah était assit, pensif, sur son lit. Torrent avait sa lourde tête posée sur ses genoux, et se vautrait avec bonheur sur les couvertures épaisses.

    Soudain, un détail alerta le prince. Il y avait comme une odeur piquante dans l'air qui asséchait sa gorge. Il se leva, faisait fi du loup protestant contre le dérangement.

    C'était la cheminée. De la fumée s'amassait au dessus du feu, bien plus qu'à la normale. Pourtant, il tirait parfaitement bien il n'y a pas quelques minutes. Noah se pencha légèrement pour vérifier le conduit.

    - Fichtre, la cheminée est totalement obstruée !

    La fumée s'amassait de plus en plus dans l'espace réduit de la chambre. Il marcha rapidement vers la porte pour l'ouvrir et appeler quelqu'un. La poignée refusa de céder. Il s'acharna. Impossible ! Enfermé dans sa propre chambre !

    A côté, juste derrière le mur de pierre, il entendait son père qui s'affolait lui aussi. Et des cris retentissaient à l'étage du dessous, probablement dans la Grande Salle. Il n'était pas le seul. C'était un meurtre calculé à grande échelle, un plan bien rodé ! Si c'est encore une coup de ces Montdesbrumes...

    Il repoussa l'affolement qui commençait à monter. La fenêtre. Il se trouvait au premier étage, mais cela valait toujours mieux que de rester ici à s’asphyxier lentement.

    Il se précipita vers la vitre et tenta de l'ouvrir. Elle aussi restait désespérément fermée ! Il posa sa main contre le verre et la retira précipitamment. Il était totalement gelé ! Pire que durant les pires hivers que Brumécorce ait connu ! Si il y avait encore un doute dans l'implication de meurtriers, il venait de disparaitre.

    Dans son dos, Torrent geignait. Il grattait le sol frénétiquement et tournait en rond, à la fois incommodé par la fumée et affecté par l'affolement contagieux de son maître. Noah s'appuya d'une main contre le mur de pierre. Sa tête commençait à tourner sérieusement et il n'arrivait plus à réfléchir correctement. Il fut prit dune quinte de toux à s'en arracher les poumons. Il ne devait pas rester là.

    Désespéré, il parcouru sa chambre du regard. Quelque chose, n'importe quoi ! Ses yeux se posèrent sur une carafe d'eau trônant sur sa commode, comme un graal à portée de main. Il l'attrapa et se dirigea vers la cheminée d'un pas déjà moins assuré que quelques minutes auparavant, puis aspergea le feu du contenu du pichet. Avec désespoir, il vit s'élever une fumée plus noire encore qui lui piqua les yeux.

    Le prince recula et faillit trébucher sur son loup qui disparaissait sous le lit. Comme si se cacher allait pouvoir le protéger de la fumée. Ses pensées allaient à tout à l'ure d'une idée à l'autre, il était incapable de réfléchir posément à quoi faire pour se sortir de là. Le temps pressait et la fumée l'asphyxiait. Prit d'une soudaine inspiration, il lança à la volée la carafe d'étain qu'il tenait toujours à la main. Elle alla se fracasser contre la vitre de verre et la fit exploser en centaine de petits éclats tranchants. Noah se protégea le visage de son bras, mais la précaution était inutile : il était assez loin.

    Il s'avança vers le rebord de la fenêtre. Les restes de verre étaient coupants, mais c'était un moindre mal. La fumée s'en échappait lentement, trop lentement, elle continuait de stagner dans la pièce en tuant ses habitants à petit feu. Noah se pencha. C'était haut pour sauter, mais faisable. Il avait connu pire. Soudain, une pensée l'arrêta. Il fit demi-tour et s'enfonça à nouveau dans l'épaisse fumée qui lui emplissait les poumons. Torrent était toujours sous le lit, haletant, gémissant. Il avait perdu tout esprit de combativité et ne chercha même pas à mordre lorsque Noah le tira de sa cachette par la queue.

    "Aller mon grand, courage. Debout !"

    Il avait mit toute sa volonté pour former une pensée cohérente, une image de eux deux entrain de sauter par la fenêtre. Mais rien n'y fit : le loup resta prostré, immobile.

    Le Boiscendré l'attrapa finalement à bras-le-corps et le souleva dans un effort surhumain. Ses poumon réclamaient de l'air, ses muscles criaient de douleur. Encore un dernier effort, aller...

    En quelques pas chancelants, il fut à la fenêtre. Il traînait le loup derrière lui plus qu'il ne le portait, mais il n'avait pas de place dans sa tête pour autre chose que son but ultime : l'ouverture, la sortie, l'air libre. Dans son cerveau mal oxygéné, il ne persistait que la fenêtre.

    Il plaça un pied sur le rebord coupant à cause du verre brisé. Il n'y avait pas beaucoup de place, mais en se penchant c'était suffisant. Sans réfléchir plus longtemps, il poussa sur sa jambe et sauta dans le vide, entraînant Torrent derrière lui.

    C'était étrange cette sensation. A la fois le soulagement de sentir l'air entrer tout à coup dans sa poitrine meurtrie, et la crainte de voir le sol s'approcher à toute vitesse. Il n'était pas si haut, ça ne dura pas longtemps. D'ordinaire, il aurait pu se réceptionner de façon à limiter les dégâts, mais il tenait toujours fermement son loup et n'eut pas le temps de penser à le lâcher. Une douleur fulgurante le cueillit à l'épaule, puis il sentit de l'herbe sous sa tête. De l'herbe, fraîche et verte, toute neuve du printemps. Il eut le temps de penser que c'était une belle saison, le printemps. Le renouveau, la vie, les animaux qui sortaient de leur hibernation... Et puis il ferma les yeux.

    194
    Dimanche 8 Avril 2018 à 12:03

    Karl était accroupit presque au bord du toit, à regarder en contrebas les soldat essayer d'enfoncer les portes fermées depuis l'extérieur. Une flamme meurtrière dansait dans ses yeux. Un fin sourire se dessinait sur son visage. Il se sentait puissant à ce que personne ne lui résiste. Perché tout en haut, il regardait et écoutait les cris de détresse, sans qu'aucun remord ne vienne assombrir ses pensées sanglantes. La lumière de la lune sur ses mèches de cheveux, sur son contour de corps venait l'embellir d'une froideur à faire plier le plus têtu des prisonnier. Son souffle était profond et calme, il n'y avait plus aucune angoisse ressentie en arrivant à Brumécorce. 

    Son esprit se détacha un instant de son meurtre pour venir effleurer celui de son tigre, assit sagement depuis si longtemps. Il le félicita mais un fracas vint interrompre ses réjouissances.

    D'un bon, le jeune Sombreval se leva et se dirigea vers la source du bruit. D'en haut, il ne vit rien mais ce sons de vitre brisée en disait long. Trop long a son gout. D'un revers de main, il arracha l'arc des mains de l'espion et encocha une flèche. Des secondes interminables s'écoulèrent quand il vit Noah sauter de sa fenêtre avec son loup. Sans attendre, calculant rapidement la vitesse de la chute, et bon tireur qu'il était, Karl tira sa flèche qui vint se planter dans le dos de sa victime, qui s'étala à terre, se vidant de son sang par la même occasion.

    Un instant, leur regard se croisèrent et enfin, le jeune meurtrier vit le prince fermer les yeux sur l'herbe de la cour du donjon. surement à cause de l'asphyxie proche plutôt que de la flèche, il n'aurait pas fermer les yeux si vite. Mais cette flèche ne pouvait que le précipiter dans sa mort. Doucement, il se remit à respirer en observant le corps. Dans le plus grand des calmes, il tira une autre flèche du fourreau, regarda la tête du jeune homme et.... Tira. Elle vint se planter, fine et vive, dans le crane de l'homme.

    Si ça ne tenait qu'à lui, il en aurait décocher une troisième, mais l'emplacement des deux là sur le corps de Noah lui laissait... Aucune chance de s'en sortir. 

    Derrière, il n'entendit plus la respiration de ses coéquipiers et tourna la tête vers eux. Pas dessus son épaule, il vit Robin le dévisager comme s'il était la mort incarnée.

    -Aucun survivant, et surtout pas lui. S'expliqua t-il d'un ton dur et dépourvu de sentiment. Son regard noir et méconnaissable fit baisser les yeux des trois qui le regardaient.  

    Enfin, il se reconcentra sur la scène et prépara une autre flèche en voyant un soldat s'approcher du corps. Sans attendre, il la tira et tua cet homme. 

    (pas le temps de faire plus... je te laisse reprendre si jamais tu as quelque chose à faire. 

    Au fait ton texte était génial et m'a coupé le souffle) 

    195
    Dimanche 8 Avril 2018 à 12:07

    (Je peux me permettre... un petit quelque chose pour revenir sur ton texte ?

    (On sens le Sombreval là. A fond.))

    196
    Dimanche 8 Avril 2018 à 13:00

    (vas y je suis toute ouïe 

    Ahah oui, je voulais que ce moment soit légendaire dans la famille)

    197
    Dimanche 8 Avril 2018 à 14:23

    (Ce n'est pas grand chose...)

    Les cris retentissaient de l'intérieur du donjon, étouffés par les épais murs de pierre et la fumée qui tuait lentement tout ses habitants.

    Des hommes et des femmes de la ville, alerté par le bruit, accouraient peu à peu, impuissant.

    Pendant ce temps, à l'arrière de la tour, Noah venait de se prendre dans le dos une flèche lâchée par Karl. Il ne l'avait même pas sentie.

    Torrent, lui, avait reprit une respiration presque normal, bien qu'aspirant l'air à grande goulée. Il avait été épargné par la chute, car le principal du choc avait été absorbé par Noah. Lorsque soudain, une odeur nouvelle vint lui titiller la truffe. La même odeur que celle qu'il avait senti précédemment dans le couloir, lorsqu'on était venu frapper à la porte. Une odeur mauvaise.

    Il repéra rapidement Karl et ses homme, et vit la flèche fuser et se planter dans son membre humain de la meute, dans l'alpha de l'alpha. Si Noah n'avait pas sentit la flèche, le loup, lui, la sentit comme si elle s'était planté dans ses chaires. Il gémit, grogna, et bondit finalement sur le Sombreval. Il fut stoppé net en plein élan par une douleur terrible, bien pire que la première. Il s'affala au sol avant même d'avoir atteint la moitié de sa course. Ses yeux bleus cherchèrent ce qui pouvait en être la cause, mais ils ne voyaient plus rien. Le loup gémit une dernière fois avant de perdre connaissance.

    (Légendaire... Tu parles. Mon pauvre pauvre Noah.)

    198
    Dimanche 8 Avril 2018 à 14:37

    (bah s'est quoi ? 

    C'est quoi qui a arrêter le loup ? )

    199
    Dimanche 8 Avril 2018 à 14:40

    (La deuxième flèche qui a tué Noah. Ils étaient liés par la pensée (comme Karl et Baguès ou Ester et Shihab (en moins fort que ce dernier quand même, parce que un loup masqué n'a pas de capacité psychique au naturel), et la mort du prince a fait un choc)

    200
    Dimanche 8 Avril 2018 à 14:58

    (ah ok !

    Mais du coup s'est quoi la remarque que tu devais me faire ?) 

    Karl regarda le loup s'effondrer à son tour, il ne détourna pas les yeux, l'observa sans mot dire. Ce fut comme une épreuve pour lui mais en aucun cas il n'allait montrer cette faiblesse. 

    Il hésita, à tirer sur lui aussi, mais après une courte réflexion, ne le fit pas. Il encocha une flèche pour s'amuser à prendre les gardes désespérer comme cible. Et de un, et de deux, de trois. Le regard du jeune homme était livide, c'était comme une machine à tuer. Retirer les vies ne lui faisait rien. 

    Quand une flèches adverse fila à côté de lui. Le jeune homme se baissa et se cacha derrière une cheminée. 

    -On est repérer. 

    À demi caché, il repéra son assayant premier. La cible étant localisée, il se cacha à nouveau et encocha une autre flèche avant de rapidement la tirer par dessus. Elle vint se planter dans le front de l'homme. 

    Maintenant, Karl se demandait comment ils allaient vérifier que tout le monde était mort à l'intérieur ? Comment allaient-ils sortir d'ici, comment Krysta allait prendre la place ? Mais le principal était fait : la famille était morte sans aucun doute, depuis le temps que le reste est à l'intérieur. 

    C'est alors qu'il décida de contacter son oncle par la pensée, en oubliant qu'ils étaient au plein cœur de la nuit. Que celui ci dormait peut être. Il força directement à le réveiller s'il dormait alors que la scène d'horreur se déroulait sous les yeux de son neveux, ivre de sang. 

    Darkus. C'est fait. 

    il attendit maintenant sa réaction en espérant sentir de la fierté venant de son oncle envers lui. Mais bien évidement, Karl prit soin de cacher ce sentiment de besoin. 

    201
    Dimanche 8 Avril 2018 à 15:04

    (Non, en fait rien. Désolé.)

    L'esprit entraîné de Drakius repéré immédiatement l'intrusion nocturne, même si il n'y avait qu'un simple contact. Le mage s'éveilla, irrité d'être dérangé en plein cœur de la nuit, avant de reconnaitre une fraction de seconde plus tard son neveu.

    Ils sont tous morts ? Le père et le fils ?

    Le message était clair, mais il préférait insister. C'était trop beau pour être vrai.

    J'espère que vous ne vous êtes pas trop fait remarqués... il ne faut surtout pas que les Sombreval soient mit en cause pour cet assassinat.

    Il se doutait que Karl n'était pas idiot au point de signe l'attentat, mais on ne savait jamais. On ne pouvait avoir de confiance qu'en soi-même.

    202
    Dimanche 8 Avril 2018 à 15:13

    Karl fut tout autant irrité de le voir insister mais s'était compréhensible. Il décida de lui décrire rapidement la scène en ouvrant très légèrement son esprit afin que Darkus puisse voir dans ses yeux. 

    Il eut soudain un sentiment de vulnérabilité en faisant ça. Comme si Darkus, le plus dangereux psychique avait soudain voie libre sur l'état émotionnel de Karl. Mais cette pensée le raidit et sa défense morale se fit plus dure encore. Le mage ne pouvait vraiment voir que dans ses yeux, rien de plus. 

    Noah est étendu sous mes yeux, une flèche dans le crane. Son père doit être déjà mort d'asphyxie depuis le temps et le peu de garde nous ayant vu ou ayant vu le corps du prince sont déjà mort. 

    Il marqua une pose avant de demander 

    Alors nous partons, en laissant ça en plan ? 

    Bien évidemment, Karl se devait de récupérer au plus vite ses flèches dans le corps du prince pour que la chute soit la seule raison de son hémorragie. 

    203
    Dimanche 8 Avril 2018 à 15:21

    Laissez le moins de trace possible, et donnez les corps des gardes aux bêtes sauvages. Plus le doute persistera entre l'assassinat et l'accident, mieux cela vaudra pour nous. A plus forte raison si nous pouvions accuser les familles du sud.

    C'étai déjà ce qui s'était produit lorsqu'il avait incrusté dans l'esprit d'un soldat le souvenir d'un intrusion d'espion. Le prince Noah était tombé en plein dans le panneau, comme tout les autres d'ailleurs. Il n'avait pas réussit à se débarrasser des trois témoins gênants qui avaient pénétrés dans l'enceinte de la Forteresse, mais il avait au moins avivé la haine des Boiscendré contre les Montdesbrumes.

    204
    Dimanche 8 Avril 2018 à 15:28

    Karl hocha mentalement la tête 

    Ca sera fait. promit-il d'un ton sûr et assez dur. T'es tu occupé de Krysta ? demanda t-il également, pour savoir s'il devait rentrer ou rester dans les parages. 

    En même temps qu'il écoutait la réponse, il se tourna vers ses espions 

    -On récupère les corps dans la plus grande discrétion, rendez-vous aux chevaux. Et laissez moi Noah. (qui faisait un peu office de trophée)  Et Granbleu, tu me dégèle les fenetres de loin. 

    et d'un mouvement de doigts, il ordonna l'exécution. Une seconde n'eu même pas le temps de s'écouler avant que ses hommes n'eurent disparus de sa vue. 

    Karl se reconcentra pleinement sur Darkus tout en se faufillant à nouveau vers l'arrière du donjon pour descendre. Dans l'affolement, tout le monde s'était précipiter sur l'avant, ce qui laissait le champ libre. 

    205
    Dimanche 8 Avril 2018 à 15:36

    Non, pas encore. Je ne pouvais décemment pas lui annoncer la mort de sa famille avant qu'elle n'ait eut lieu.

    Et en ce moment, il ne pouvait décemment pas préciser à Karl que c'était dans l'incertitude de sa réussite qu'il n'avait pas encore prit de mesure irréversible.

    206
    Dimanche 8 Avril 2018 à 15:40

    Le jeune homme hocha la tête, compréhensif que Darkus ne pouvait pas le faire avant et descendit de son perchoir. 

    Et après que les corps soient abandonner en forêt, on rentre ? 

    Ca lui laissait une sensation étrange de se dire qu'il fallait qu'il parte ainsi, sans d'autre mot. De toute façon, leur allier servant allait rester là-bas. Ils auront des nouvelles. Et puis, s'écarter n'était pas une mauvaise idée non plus. 

     

    207
    Dimanche 8 Avril 2018 à 15:45

    Oui. Il ne manquerait plus qu'on vous aperçoive là-bas et qu'on vous reconnaisse...

    Petit à petit, Drakius prenait pleinement conscience de la réussite de Karl. Si tout se passait bien pour la suite, cela signifiait qu'il allait pouvoir compter sur l’appui de Boiscendré ! C'était encore bien insuffisant pour affronter de face les armées du roi, mais stratégiquement parlant c'était un avantage indéniable.

    208
    Dimanche 8 Avril 2018 à 15:58

    logique. se sermona Karl avant de couper définitivement le lien. Tout était clair sur ce qu'il devait faire alors autant le faire et vite. Profiter que tout le monde se ruait vers l'entrée du donjon pour retirer les flèches de Noah et prendre un ou deux cadavre en même temps. Les deux restant car il voyait déjà ses espion repartir en trainant les corps dans l'ombre. 

    Le jeune homme sauta donc à terre et se faufila jusqu'à revenir au corps, la, il s'approcha, ses yeux vérifiaient partout l'emplacement des gardes. 

    En s'approchant, il regarda de haut le prince et un nouveau sourire se dessina sur ses lèvres. Je t'ai eu. Lui aussi réalisait peu à peu sa réussite. Sans perdre plus de temps, il empoigna la flèche et tira d'un coup sec. De même pour l'autre. Le sang se répendit un peu plus vite. Rapidement, Karl matérialisa son accident en prenant des gros cailloux et les gorgent de sang. Il positionna les deux plus gros à côté des endroits touchés, au sol. 

    Puis il regarda le loup, qui pouvait encore se réveiller après le choque. Et si un psychique sondait son passer, il le verrait. Pas question de le laisser en vie. Il s'accroupit donc à ses côtés et passa le main sur son pelage blanc, salit par la fumée. Tirant son couteau, il ferma un instant les yeux et enfonça sans réfléchir la pointe du couteau dans son coup pour en couper l'artère et provoquer une hémorragie interne. Pour faire croire au cailloux pointu, le jeune homme en positionna un à côté de son cou. 

    Le tour jouer, Karl repartit sans un regard en arrière. Dans l'ombre noire de la nuit, il prit les deux dernier cadavres et les tira d'une main ferme. Ils étaient lourd mais sa mission l'était tout aussi et sa détermination le faisait tirer sans faille. 

    Le jeune homme sortit comme une ombre, aussi rapidement qu'il était entré. (je vais en forêt, mais du coup je fais le résumer de tout ça ?) 

    209
    Dimanche 8 Avril 2018 à 16:12

    (Cette fois, je peux me permettre d'intervenir ? J'aime trop mon loup masqué, et il ne met pas en danger la réussite de Karl... )

    210
    Dimanche 8 Avril 2018 à 16:18

    (sûr ? Dans ce cas tu peux oublier l'assassina de Karl envers le loup. Je te comprends tellement...) 

    211
    Dimanche 8 Avril 2018 à 16:24

    (On peut simplement dire que le loup s'est réveillé et sauvé dans le bois, comme ça ce n'est pas un oubli de la part de Karl. Et puis sa meute... de toute façon, sans Noah ni Torrent, personne ne pourra la tenir.)

    (Pffiou... ça c'est fait. Ce n'était... pas évident. Mais c'est fait. Et au passage, j'ai vu ton message au donjon. C'est très bien, ça suffira. Tu peux les faire rentrer.)

    212
    Dimanche 8 Avril 2018 à 16:30

    (T'en mieux. je suis rassurée alors. 

    Tu m'étonnes... Surtout que je ne t'ai pas épargner les détails... C'est du passé, ferme les yeux et supprime cet épisode :'/) 

    213
    Dimanche 8 Avril 2018 à 16:30

    (de ta mémoire. 

    Ca a dut etre tellement dur !) 

    214
    Dimanche 8 Avril 2018 à 16:36

    (Je ne l'oublierai pas, mais je ferais avec. Aller, et je sais que c'est moi qui l'ai déclenché. Histoire de se rappeler que la guerre est vraiment une catastrophe et qu'on ne rigole pas avec ça.

    Breeeef... Comme tu dis, passons tout de même à autre chose. Tu veux passer rapidement le retour ou faire autant d'étapes qu'à l'aller ? Car vu qu'il n'y a pas grand chose d'autre à faire à la Forteresse, tu pourrais presque les faire rentrer d'une traite.)

    215
    Dimanche 8 Avril 2018 à 16:41

    (je suis d'accord... 

    Je sais pas... je vous ralentirais considérablement si je ferais comme à l'allée, c'est à dire un rp par jour à peu près. Mais en même temps, toi qui est pointilleux, il faudrait qu'il y ait une coincidence non ? Mais il est vrai que j'ai un peu épuiser mon stock d'idée de voyage à l'allée...) 

    216
    Dimanche 8 Avril 2018 à 16:45

    (Coïncidence, coïncidence... De toute façon, il risque de ne rien se passer d'intéressant à la Forteresse d'ici son retour. On n'attend plus que ça. Et puis vu la rapidité de l'information (c'est-à-dire très lente), on aura un bout de temps avant que la nouvelle du meurtre n'arrive aux oreilles des autre familles. Enfin... de l'accident, excuse moi. Donc tu vas bien à la vitesse que tu veux.

    D'ailleurs, il serait peut-être temps en parallèle de faire un peu la capitale. Tu es toujours prête à faire Baudouin ? On risque d'avoir besoin de lui...)

    217
    Dimanche 8 Avril 2018 à 16:56

    (d'accord, alors je m'occupe des cadavres et.... Téléportation ! 

    Je vais essayer de me l'approprier un peu plus... ) 

    218
    Dimanche 8 Avril 2018 à 16:57

    (Sinon, je peux aussi essayer de voir si Wistala veut le reprendre. Elle nous a laissé comprendre qu'elle ne voulait pas trop de personnages, mais peut-être que reprendre quelques anciens en plus ne lui posera pas de problème ?)

    219
    Dimanche 8 Avril 2018 à 17:02

    (je ne veux pas l'embêter ni la contraindre mais si elle veut bien le reprendre, je lui laisse volontiers. Déjà qu'elle a reprit Ignis et deux à la dragonnerie... En plus de Tristan. Mais on peut toujours lui demander. ) 

    220
    Dimanche 8 Avril 2018 à 17:07

    (Je viens de lui demander... on saura bientôt.)

    221
    Dimanche 1er Juillet 2018 à 17:17

    La chambre de Krysta n'avait pas changée : à part pour y faire régulièrement un peu de ménage, personne n'y était entré depuis sa fugue.

    - Très bien madame, je vais demander à ce que ce soit fait.

    Mais avant cela, il montra sa chambre à Drakius.

    - Vous nous excuserez ? Nous n'attendions pas de visiteurs.

    En effet, l'installation n'était pas digne d'un véritable seigneur. Pour avoir déjà dormit sur une branche sous forme de corbeau, Drakius savait pouvoir s'adapter à un confort rudimentaire... mais par principe il allait devoir râler.

    222
    Dimanche 1er Juillet 2018 à 18:20

    - Bien. Merci. 

    Puis elle rentra. Jamais elle n'aurait crut que sa chambre lui aurait manqué. Elle s'affala sur son lit, extenuee et rassurée. 

    223
    Dimanche 1er Juillet 2018 à 22:09

    Tandis que Krysta retrouvait sa chambre et que Drakius s'installait, Lancelot se mit en quête de l'ancienne amie de la princesse.

    Le mage prétexta de son côté avoir laissé ses affaires avec son cheval pour quitter l'espace des chambres. Il devait se mettre en quête du scribe avant que l'intendant n'y pense à son tour. Et le pire, c'est qu'il ne connaissait pas même son visage.

    Au vu du récit de Karl sur la facilité avec laquelle il s'était infiltré au donjon, il ne devait pas se trouver de mage en poste à Brumécorce. Cela l'arrangeait bien, mais il nota tout de même l'ironie du fait : ho, quelle belle égalité que voilà ! Les citadins des riches villes marchandes avaient droit à des psychiques à tout les coin de rue pour vérifier que les lois étaient bien respectées et que leurs esprits étaient tranquilles, mais les "sauvages" des marais et des fin fond des bois... même pas la peine d'y penser. Drakius savait déjà qu'il haïssait le Cercle, mais chaque nouvel argument pour entretenir sa haine était le bienvenu. Et ce genre d'élément touchait en général plus facilement les foules que le progrès scientifique ou autre images abstraites.

    224
    Jeudi 5 Juillet 2018 à 08:26

    (Wistala es-tu la ?)

      • Lundi 13 Août 2018 à 12:08

        (Tu voulais que Wistala fasse la fameuse amie ?)

    225
    Lundi 13 Août 2018 à 13:14

    (oh, crotte, non, ce message devait aller à la forteresse. C'est pour ça que j'ai pas eu de réponse... Nan bah desolé. En plus ça date.)

      • Lundi 13 Août 2018 à 13:33

        (En effet, je crois qu'elle n'a jamais commenté ici. Vu la date d'envoi, ça devait être le jour de mon départ...)

    226
    Mardi 21 Août 2018 à 22:22

    (Bon, je continue ici même si c'est un peu n'importe où...)

    Drakius arpentait les couloirs du donjon. Si on lui demandait ce qu'il fichait ici, il s'était perdu et cherchait les écuries. Il n'était jamais venu à Brumécorce avant cela, personne n'aurait à le lui reprocher.

    Lentement, et avec mille précautions, il ouvrit son esprit et commença à fouiller les pièces qu'il longeait. Même si aucun mage officiel n'était en poste ici, il suffisait d'un autre psychique un peu plus éveillé que la moyenne, et si il se faisait prendre à lire les esprits des habitants, sa réputation était définitivement morte. C'est pourquoi il restait prudent et prêt à se rétracter à la moindre activité magique douteuse.

    Pour le moment, tout se passait bien. Le bruit étouffé de ses bottes de cuir résonnait dans le long corridor, et nul autre que lui n'était dans les couloirs à cette heure. Salle après salle, il identifiait rapidement les personnes derrière chaque mur. Ils n'étaient réellement pas très nombreux dans ce donjon, et Karl n'y était pas étranger. En plus de leur réputation de sauvage sans foi ni loi.

    Enfin, alors qu'il passait devant une lourde porte en bois de chêne, il surprit un esprit qui pouvait ressembler à ce qu'il cherchait. Un homme affairé, concentré, dont l'esprit et la main fonctionnaient activement en toute synchronisation. Il écrivait. Drakius s'arrêta et fouilla un peu plus loin... un élémentaire de lumière, rien à craindre de ce côté là. Scribe, effectivement... il recopiait une missive à la destination de tout les fortins et villages de la forêt. Pas capitale mais nécessaire.

    Drakius n'eut pas besoin d'en savoir plus. Il frappa quelques coups à la porte et attendit patiemment qu'on vienne lui ouvrir. Les battants s'ouvrir sur un vieil homme ratatiné avec une courte barbiche et une calvitie avancée. Il portait une robe de lin et une capeline bordée de fourrure brochée d'une fibule en forme de plume... l'insigne des scribes officiels. Plus de doute possible;

    - Pardonnez-moi de vous déranger, je suis arrivé ce soir même et je cherche la sortie du bâtiment.

    Le vieillard le scruta avec surprise.

    - Et vous êtes... ?

    Le ton innocent déteignait avec les connaissances emmagasinée par cet homme de lettre durant toute sa vie. Il lui avait suffit d'un seul regard aux couleurs des vêtements et à l'allure de son interlocuteur pour en connaître l'identité.

    - Drakius Sombreval. J'accompagnais Dame Krysta sur la dangereuse route de le Forteresse à Boiscendré, car nous avons reçut votre lettre annonçant la... terrible nouvelle.

    - Notre... attendez, je n'ai jamais...

    C'était le moment. Le scribe fouillait dans ses souvenirs, incrédule, à la recherche d'une éventuelle lettre à la famille Sombreval. Drakius avait à peine une seconde pour agir, mais il s'était préparé. Au milieu des autres noms, des autres lettres, des images et des souvenirs, il glissa le nom de sa famille dans un coin de feuille en belles lettres calligraphiées. Un seau officiel, une couleur ternie, et le tour était joué. Déjà, le vieil homme s'en était saisi et le modifiait suivant sa logique comme on le fait toujours avec les souvenirs incertains.

    - Vous disiez ?

    - Si, si, excusez-moi. Il y avait toutes les grandes familles alors je n'ai pas fait attention, j'en ais aussi copié une pour vous.

    - Vous voyez, vous aviez bien fait : Dame Krysta a ainsi pu accourir aussitôt et ne pas laisser vacant le trône de sa famille.

    - Oui, oui, vous avez raison... mais vous disiez chercher la sortie ?

    Drakius opina de la tête. Pauvre petit Sombreval perdu dans un corridor... heureusement qu'on brave monsieur veut bien l'aider. Qu'aurait-il fait sinon sans lui ?

    Il exultait. Cette fois, plus rien ne pouvait ne pouvait contrecarrer son argumentation. Boiscendré était déjà dans sa poche !

    227
    Dimanche 26 Août 2018 à 12:20

    (Fidaè, tu veux faire la fameuse amie de Krysta ou je la fais ? Pour moi, peu importe...)

    228
    Dimanche 26 Août 2018 à 15:15

    (je vais la faire, je me disais que je devais justement te répondre) 

    Krysta était dans sa chambre et la détaillait du regard. Ca faisait tellement longtemps ! Jamais elle n'aurait cru remettre les pieds ici, mais maintenant qu'ils y étaient, elle se rendait compte à quel point ça lui avait manqué. Elle tomba peu à peu dans la mélancolie. Elle repensa à son frère. A son père. Elle les aimait vraiment et ce n'était pas à cause d'eux qu'elle avait voulu partir… C'était par admiration des grands combattants, par envie d'aventure. Au final, ça n'avait servit à rien. Elle était de retour au point de départ et n'avait pas pus voir ses parents avant leur mort. Les larmes lui montèrent. Ils lui manquaient déjà. 

    Comme pour la sortir de sa torpeur triste, quelqu'un toqua timidement à la porte. 

    - Entrez… 

    La porte s'enclancha et ce fut des yeux noisettes, à la chevelure brune toujours bien coiffée, le tint pâle, qui se dessina à la porte. 

    - Krysta Boicendré…. 

    La noble se leva et vint ouvrir la porte à son amie retrouvée. 

    - Flore ! 

    Elle l'a prit dans ses bras, aussi fort que possible. Elle aussi lui avait affreusement manquée. Flore ferma la porte derrière elle et serra Krysta. La jeune femme essuya ses larmes pour sa famille et s'assit sur son lit avec Flore. 

    - Qu'as-tu ? 

    - Je viens de perdre mon père et mon frère je te rappelle… 

    Elle se firent un nouveau calin de réconfort. 

    - Où étais-tu ? Ton frère t'a cherché partout !

    - Il s'avère que j'ai migré plus loin que les bois… 

    Elles se racontèrent leur histoire depuis le départ de Lady Boicendré. 

    - Tu es allée à Sombreval ?! s'aurifia la jeune amie.

    - Oui… je ne voulais pas qu'on me retrouve et je voulais vivre le danger. Où veux-tu aller dans ce cas ?

    L'autre haussa les épaules. En effet, c'était logique.

    - Comment c'est là-bas ?

    -Très noir, sinistre. Les personnes sont toutes un peu dérangées et sanguinaires. Très obscure. Les démons de l'ombres existent réellement apparemment mais heureusement, je n'en ai jamais vu. Enfaite, il n'y a pas d'herbe là-bas. Le sol est dur, c'est du roc. Je me demande comment ils ont creusé leur prison d'ailleurs… Enfin. La forteresse est impressionnante. Il y a une cour et une écurie. Ils ont même une salle d'entrainement à la magie pour les Sombreval et ceux proche d'eux. 

    - Tu y es allé pour savoir ? 

    - Bien sûr ! Darkus à un neveux… Et nous avons sympathisé. 

    - Raconte ! 

    Enfin… la discussion vira, plusieurs fois sur plusieurs sujets différents, plus ou moins typique petite noble naive. Au final, Flore tiqua… 

    - Es-tu sûr de pouvoir leur faire confiance… 

    - Comment ça ? 

    - Bah..De ce que tu m'en dis. Ils ne sont pas plus fréquentable que ce qu'on raconte d'eux… 

    - Darkus a eu l'amabilité de me raccompagner ici, pourquoi l'aurait-il fait si ce n'est pas gentillesse ?

    - Krysta… Tu sais que les Sombreval mènent la guerre contre la couronne. Ils ont déjà ramener l'armée des marécages avec eux.. Et Boicendré est devenu vulnérable depuis le mystérieux accident qui a couté la vie de ta famille… Je ne pense pas qu'en temps de guerre, où le temps doit être précieux, Darkus ne t'ai ramené gratuitement chez toi… Toi qui est maintenant de leur côté.

    Flore avait cerné Krysta pendant leur longue discussion. Et elle ne craignait que sa meilleure amie ne se soit faire embobinée par ce fameux Karl et son oncle… L'armée de Boicendré était toujours ça de plus pour eux. 

    - Flore ! Je sais mieux que toi. Je le sens bien. Et ne t'en fais pas, je sais ce que je fais. Mon père à toujours tenu à ce que Boicendré reste neutre, alors je ferrais de même.. 

    - Tu ne sais pas ce qu'il s'est passé ? 

    - Non quoi ?

    - Apparemment, il y a eu un grand froid avec les Montdesbrumes qui auraient envoyé des espions pour tuer ta famille plus tot. Ces espions auraient gagné l'audience à Port-les-mouette devant le roi. Alors que leur histoire était un peu grosse pour être vrai.. Si ça se trouve, le roi est de mèche. C'est ce que raconte certaines personnes sans cervelles hein. Car je ne vois pas pourquoi le roi risquerait de mettre ta famille à dos et perdre un possible allié en cas de bataille. Par contre, les Sombreval ont bien plus de raison de vouloir la mort de ta famille vois-tu ?.. 

    Krysta ne répondit rien en se rendant compte, naive envers son amie, que la mort de ses parents n'étaient pas forcément dut à un accident mais plutôt à un prémédité. Enfaite, ce n'était pas aussi simple que ce qu'elle avait pensé et se promis de faire attention. 

    - Merci… 

    En tout cas, Flore n'était pas une personne naive qui se laissait berner facilement, mais c'est ce qu'aimait Krysta chez elle; 

    229
    Dimanche 26 Août 2018 à 19:48

    Drakius passa réellement récupérer des affaires aux écuries (son cheval avait été dessellé et placé dans un box avec eau et nourriture), personne ne pouvait désormais contredire son mensonge. Il retourna aux chambres peu de temps après et passa devant la porte de Krysta. Il hésita à entrer pour échanger (pour la première fois depuis leur arrivée à Brumécorce) quelques mots avec elle, puis, ne voulant pas paraître trop lourd ou insistant, abandonné finalement l'idée. Il retourna donc dans la sienne en attendant que ses hôtes daignent prendre en compte sa présence, ce qui n'arriva que pour l'heure du repas.

    Là, un serviteur passa successivement dans la chambre de la princesse et dans celle du mage pour leur annoncer qu'on les attendait dans la grande salle pour le dîner.

    230
    Dimanche 26 Août 2018 à 20:04

    Les deux jeunes filles discutèrent encore longtemps, l'atmosphère se détendit peu à peu au sujet de l'accident, des tensions et de l'observation de son amie. Puis vint l'heure du repas. Elles sortirent même de la chambre en rigolant. 

    231
    Dimanche 26 Août 2018 à 20:08
    (prête à continuer là-bas ?)
    232
    Dimanche 26 Août 2018 à 20:31
    (yep. Pourquoi prête ? Que réserves-tu ?)
    233
    Dimanche 26 Août 2018 à 20:42

    (Ho, heu... rien de spécial. Juste une formule de "politesse", comme ça.)

    234
    Dimanche 26 Août 2018 à 20:49

    (hum… *regard suspicieux*d'accord happy)

    235
    Dimanche 9 Septembre 2018 à 19:41

    Darkus, Covig ainsi que le jeune enfant arrivèrent au couloir des chambre. Le vieille homme de bonne tenue se tourna vers le mage 

    - Je pense qu'ici vous retrouveriez vos marques ou dois-je vous montrer la porte de votre chambre ? Il y a tellement de portes ici… Il serait dommage que vous vous trompez plusieurs fois avant de trouver la votre ? Railla t-il pour montrer une fois de plus qu'il n'avait aucunement cru à son mensonge. Il le rattrapa 

    - Messire, je suppose tout de même que c'était mon enfant que vous suiviez au lieu de suivre Dame Krysta, je me trompe ? Ne vous en faites pas, si c'est le cas, car il est vrai que tous bons hommes auraient prêté attention à un petit bien voyant et peu discret. J'aurais fais de même. Il devait paraitre bien étrange… 

    Il ébouriffa les cheveux bruns de l'intéressé d'un geste affectif. Celui-ci leva timidement la tête vers lui en comprenant la remarque qui lui était en fin de compte adressé en reproche. Puis il baissa la tête et reçut deux petites tapes de doigts sur l'épaule. 

    - Excusez-moi, Messire Darkus, je voulais juste m'amuser… marmonna t-il en improvisant rapidement. 

    236
    Dimanche 9 Septembre 2018 à 20:27

    Drakius les écouta jusqu'au bout. Au moins, c'était assez clair entre eux : ni le vieil homme ni lui n'étaient dupes de leurs cachotteries respectives. Mais d'un commun accord, ils restaient en façade corrects et respectueux.

    - Il n'y a pas de mal. Je ne voudrais pas briser l'élan de la jeunesse chez cet enthousiaste jeune homme.

    Il dirigea à nouveau ses prunelles écarlates vers le garçon. Plus il retournait dans sa tête sa conversation avec Krysta, moins il y voyait d'élément compromettant. Va pour cette fois-ci petit fouineur... Mais je t'ai à l’œil. Et ton "grand-père" plus encore.

    237
    Lundi 10 Septembre 2018 à 06:41

    - Au revoir, messire Darkus. Salua alors l'homme en s'inclinant légèrement. Il attendit que le mage referme la porte derrière lui et se tourna vers le jeune. 

    - Je suppose que tu as compris ? 

    - oui... (Il subbit un nouveau regard insistant et un mouvement de tête vers la porte de Darkus) je ne le ferais plus grand père. 

    - Merci pour Krysta, remercia t-il quand même. Tu as bien fais. 

    - Merci a vous. 

    Le petit prit la fuite, enfin soulagé. Darkus faisait vraiment peur avec ses yeux rouges, on ne le croirait presque pas humain. Pour un enfant, c'était a en faire des cauchemars. Pourvu qu'il reparte vite... songea t-il. 

    Covig se tourna alors vers la porte de Krysta et toqua. Il reçut l'invitation d'entrer et enclancha la poignée et referma le tout derrière lui. 

    - Dame Krysta, Je suppose que vous avez demandé à me voir. 

    La jeune femme le regarda de haut en bas en se levant de son lit. 

    - Hé bien... Excusez moi mais je ne me rappelle plus qui vous êtes... 

    - c'est tout a fait normal. Je suis Covig, le maître espion de la région. 

    Son visage s'illumina, elle lui présenta une chaise. 

    - Oh, je vois, venez donc vous asseoir.... (Elle s'assit également) je voulais en effet vous parler car il est vrai que cette histoire avec les BrumeEcorce est plutôt très inquiétante. J'aimerais m'y rendre mais on m'a conseillé de rester ici, car il y a bien a faire et en même temps car si ce sont vraiment eux qui cherchent a nous nuire, ce serait se jeter dans la gueule du loup. Alors j'aimerais envoyer quelqu'un a ma place pour essayer d'éclaircir le tout. Et j'aimerais qu'elle soit accompagnée d'un ou deux espions. Vous comprenez ? 

    - Évidemment... Et c'est tout a fait faisable. Qui sera cette personne ? 

    - Flore. Mais je ne lui en ais pas encore parlé. 

    - Hé bien écoutez... Revenez me voir quand elle sera en accord avec vous, je vous réserverez deux de mes espions psychiques. Ainsi, nous déterminerons l'heure du depart et vous pourriez leur expliquer directement ce que vous attendez d'eux. 

    - Merci beaucoup... Covig. 

    Ils se levèrent a nouveau, se saluèrent et le maître espion répartit. 

    238
    Lundi 10 Septembre 2018 à 20:13

    A peine entré dans sa chambre et la porte refermée derrière lui, Drakius effaça de son visage ce sourire forcé. Il sentait la situation lui échapper, et il avait horreur de ça ! La méfiance de Krysta cumulée à l'espionnage du gamin trop curieux... Pourquoi après tant d'efforts, tant de sacrifices et de machinations, les dieux ne pouvaient-ils pas simplement être de son côté au moins une fois ?!

    Rageusement, il se saisit de la première chose qui lui passa sous la main (un innocent encrier posé seul sur la table du coin, sans plume ni papier) et le lança contre le mur d'en face. Un accès de colère passager qui lui valu une belle traînée d'encre noir le long du mur de sa chambre. Il avait déjà eut bien assez de mal à se contenir toute la journée avec cet intendant insolent et le vieil espion qui avaient mis ses nerfs à rude épreuve. Cumulé à la fatigue du voyage...

    Le mage soupira. Privé ou non, un invité correct ne répandait pas de l'encre sur les murs de ses hôtes. Il allait devoir nettoyer ça lui-même, et sans matériel bien entendu. Une occasion pour tester sa magie ? Il allait avoir toute la nuit pour se reposer, une migraine serait de moindre gravité. Alors soit.

    Il se plaça face au mur souillé et commença à se concentrer sur sa magie. Ici, il n'avait besoin que du magnétisme, pas la magie la plus instinctive à son goût (le pire restant la métamorphose). La difficulté ici ne résidait pas dans la puissance, puisque la masse à soulever était moindre... mais dans la maîtrise. Pour avoir séjourné de nombreuses années au sein du Cercle et avoir fréquenté l'école de magie, il savait que ce genre d'exercice était plutôt destiné à des élève de 3ème/4ème année. Il n'avait plus qu'à faire confiance en sa pratique du psychisme pour suffire à palier son manque d'entraînement.

    Il commença par bien visualiser la surface à soulever. Qui à faire tache par tache, il commença par le gros de la dégoulinure. Rien que l'encre, pas la pierre. Heureusement qu'il ne s'agissait pas de bois, sinon la tâche aurait été encore plus complexe. Une fois qu'il se sentit prêt, il "souleva" l'encre étalée et la regroupa en l'air sous la forme d'une bulle noire flottant au centre de la pièce. Un récipient... Il choisit simplement la carafe d'eau, qu'il n'aurait plus qu'à vider ensuite pour passer inaperçu.

    Enfin, il relâcha sa concentration et recula de quelques pas. Il s'assit sur son lit dans un nouveau soupir. Normalement, en bon invité bien élevé, il devrait aussi ramasser le verre brisé. Mais l'effort avec sa magie peu entraînée l'avait mentalement épuisé, et il se sentait prit d'une intense envie de dormir. Pas de démon ici à accuser, mais pas de migraine non plus. Pour le moment.

    Lasse, il décida de mettre fin pour de bon à sa longue journée. Plus personne ici n'allait comploter ce soir. Ou alors, qu'il se fasse plaisir, mais Drakius ne voulait pas en entendre parler avant le matin. Même un célèbre mage surpuissant pouvait être victime de la fatigue.

    239
    Jeudi 13 Septembre 2018 à 18:40

    (Bon... Je m'amuse avec mon Drakius, mais je suppose qu'on peut passer au lendemain maintenant ?)

    240
    Jeudi 13 Septembre 2018 à 19:01

    (ahah oui, on va dire que Krysta s'en occupera le lendemain matin)

    241
    Jeudi 13 Septembre 2018 à 20:31

    (Bon... COCORICO !!! Enfin... si il y a des coqs à Brumécorce.)

    Drakius s'éveilla le lendemain matin en recevant en plein visage la lumière du soleil. Pas de branchages à cette hauteur là... les rayons matinaux entraient de plein fouet par les fenêtres en verre.

    En verre... Pour des sauvages, les habitants des bois s'en sortaient bien. Nombre de châteaux et fortins tenus par des nobles "civilisés" ne possédaient pas ce luxe. Y compris la majeure partie des bâtiments de la Forteresse, Drakuis devait bien l'avouer.

    Il se leva et s'étira, et se rendit compte qu'il s'était endormit dans ses vêtements de la veille. Entre ça et sa barbe de deux jours, il allait finir par leur ressembler, aux habitants des bois.

    Un petit temps de préparation s'imposait donc pour avoir l'air à nouveau présentable. Heureusement il était tôt, et aucun horaire n'avait été annoncé la veille. Choisir de nouveaux vêtements fut facile et rapide, rien de plus que d'ordinaire. Se raser sans miroir et sans eau un peu moins (puisqu'il avait mit de l'encre dans la sienne la veille), mais il s'arrangea avec les vitres... et en refermant les quelques coupures maladroites à l'aide de la magie. C'était seulement la troisième fois qu'il se servait du pouvoir de la licorne, et à chaque fois c'était une véritable fatigue physique qui arrivait en contrepartie. Mais pour des égratignures aussi anodines, il ne sentit rien de particulier.

    Il fini par envoyer les bris de verre de la veille au feu, là où personne n'aurait idée d'aller les chercher. Comme il avait aussi décidé de sortir si il ne croisait pas Krysta (ou même après, si il la croisait), il passa sur ses épaules son manteau noir de voyage. Ne serais-ce que pour le froid encore bien présent pour la saison.

    Et enfin, il sortit.

    242
    Jeudi 13 Septembre 2018 à 21:20

    (je réponds demain soir promis. Où deOù demzin vers 8h si j'ai le temps...)

    243
    Lundi 17 Septembre 2018 à 07:43

    Le lendemain, Krysta se réveilla en sursaut. Son esprit avait eu bien du mal a s'arrter pendant la nuit, elle avait eut bien du mal à s'endormir. Enfin... Elle se réveilla et s'habilla plutôt rapidement. Il fallait impérativement qu'elle parle a Flore. Et justement, quand elle sortie son amie rentrait dans le couloir. 

    - Flore. L'appela t-elle. Son amie se retourna et la salua en la rejoignant 

    - Tu as bien dormi... 

    - ça va... 

    - oh... 

    Elle la regarda attentivement et constata qu'elle était en effet cernée. Enfin, ça arrive. 

    - Est ce que je peux te demander un énorme service ? 

    - Oui, bien sûr. 

    Elles rentrèrent a nouveau dans la chambre. Krysta était étonnement un peu stressée de devoir lui faire la demande, mais elle se lança. 

    - C'est au sujet des Montdesbrumes...  Je... J'aimerais que tu prennes ma place, que tu me représente, et que tu te rende là-bas. Avec une petite suite pour essayer de voir s'ils cherchent vraiment a nous nuire... Tu seras accompagnée d'espion psychique qui feront cette même part du travail mais un peu moins légalement... 

    Flore se mit a réfléchir. C'était risqué, mais logique. Krysta ne pouvait pas y aller, elle était la dernière représentante de sa famille. Et elle ne pouvait que se sentir honorée de la confiance dont lui faisait par son amie. 

    - Et s'ils comprennent ? 

    - argumente. Il faut qu'ils voient que nous ne sommes pas là pour les embêter, que je suis nouvelle et que ma famille n'est plus la pour m'aiguiller et que j'aimerais simplement comprendre ce qu'il s'est passé. Tout doit rester de la discution. Tu ne leur cache pas pourquoi tu es là, pour montrer que nous sommes francs et correct. La seule chose qu'il ne faudra pas dire, c'est la présence des espions et ... Si possible... Que Darkus est ici. Et que je viens de la là bas. Car s'ils l'apprennent, ils nous prendrons sans aucun doute comme des ennemis aussi. 

    - je vois. Je promets de faire au mieux. 

    - je n'en doute pas.  Merci infiniment. Viens, on va aller voir tes espions pour que tu puisses leur dire quand tu seras prête. 

    Les deux amies sortirent a nouveau de la chambre pour essayer de trouver le maître espion. Fort heureusement, l'enfant vint à leur rencontre. 

    - Vous le cherchez ? 

    - heu... Je crois que oui, si c'est bien cette personne. 

    244
    Lundi 17 Septembre 2018 à 19:41

    Lorsqu'il sortit de sa chambre, Drakius entendit des voix dans le couloirs. Il n'eut pas à aller bien loin pour tomber sur Krysta et sa jeune amie, accompagnées de l'agaçant gamin de la veille. Le mage ignora résolument ce dernier pour rester concentré sur les deux nobles.

    - Dame Krysta, bien le bonjour ! Vous avez passé une bonne nuit ?

    Vu les cernes et la teinte que prenait son visage, ce n'était surement pas le cas. Si elle avait tramé quelque chose dans l'illusion de le lui cacher, il espérait au moins la faire tiquer sur cette question. Mais il ne la pensait pas capable d'un coup tordu. Il tenait simplement sa promesse personnelle de ne plus sous-estimer ce qu'il tenait pour des pions.

    245
    Lundi 17 Septembre 2018 à 20:09

    Flore s'arrêta a la hauteur de son amie et croisa les bras. Elle n'aimait pas cet homme, elle le détestait meme et ne comprenait pas comment Krysta pouvaiy lui faire ne serais-ce qu'un tout petit peu confiance. En tout cas, pour le moment, elle n'avait pas lieu de parler. 

    Krysta, Elle, lui sourit

    - Ca va ... J'ai connu mieux. Répondit-elle pour ne pas mentir mais en même temps pas se plaindre. Et vous ? Votre chambre vous convient-elle ? 

    246
    Lundi 17 Septembre 2018 à 21:04

    - Très confortable. Votre donjon est d'un luxe surprenant !

    Il ne mentait pas (pour une fois ?) : arrivé à Brumécorce, ville de sauvages perdue au milieu d'une forêt sauvage qui devait à peine recevoir trois visite par mois... on ne s'attendait pas à trouver un tel confort et une telle modernité. Si les informations réelles allaient moitié aussi vite que les ragots, c'est incroyable comme le monde paraîtrait plus accessible... et plus fade.

    247
    Lundi 17 Septembre 2018 à 21:18

    - heu... Oui... C'est sûr que ce n'est pas le même confort qu'à Sombreval... 

    Elle se gratta arrière de la nuque sans se défaire de son sourire. 

    248
    Lundi 17 Septembre 2018 à 21:28

    "Pas le même confort qu'à Sombreval", "pas le même confort qu'à Sombreval"... M'en vait t'en donner du confort à Sombreval... La Forteresse Noire est une forteresse, donc militaire par définition. Pas une maison de vacance !

    Drakius ronchonna quelque peu intérieurement, mais c'était presque par jeu. Il n'était pas réellement vexé : non seulement ce n'était pas directement une critique, mais en plus elle concernait la demeure ancestrale de sa famille, pas sa personne directement.

    - Je m'excuse : je vous dérangeait peut-être en pleine conversation ?

    La question de politesse s'adressait autant à Krysta qu'à l'autre jeune fille, laquelle il regardait de temps en temps avec le même sourire. Sourire non réciproque : l'amie de la princesse ne cachait pas son animosité.

    249
    Lundi 17 Septembre 2018 à 21:43

    - ne vous en faites pas. Nous étions justement en train d'organiser le départ de Flore vers Montdesbrumes comme vous me avez conseillé hier. 

    Cette fois, son amie roula de grands yeux surpris vers elle. Mais cette surprise était tout sauf bonne. Après avoir dévisagé de longues secondes la jeune fille blonde, elle porta a nouveau son regard sur Darkus, qui cette fois avait les sourcils froncés. C'est sous cet ordre a lui que j'y vais ?! Et puis quoi encore ! Qu'il aille se faire cuir un œuf ! songea t-elle tellement fort qu'elle cru le dire. Heureusement,sa langue ne bougea pas. Elle essaya de se raisonner en se disant que si Krysta avait suivit ce chemin, c'est qu'elle pensait que c'était le mieux a faire. Et puis, elle l'avait envoyé elle, et non cet huluberlu de personnage ayant pour père le démon en personne. 

    250
    Mardi 18 Septembre 2018 à 08:25

    Ainsi, c'était elle que Krysta avait choisit pour la représenter à Montdesbrumes ? Drakius ne pouvait nier ses craintes : cette Flore avait l'air méfiante et éveillée de nature. Enquêter, soit... il ne fallait tout de même pas qu'elle découvre la vérité sur ce qui c'était passé !

    Il se rassura en regardant le bon côté des choses : le voyage jusqu'à Montdesbrumes était long, et les recherches doublées des échanges de bons procédés de même. C'était autant de temps où cette "amie" serait loin de Krysta et qui lui laissait libre champ à Brumécorce. Il allait simplement devoir accélérer les choses.

    - Je vois que vous n'avez pas perdu votre temps.

    Il regarda la jeune noble avec un sourire vaguement amusé. Pense-le un peu plus fort, et je n'aurais même plus besoin d'être psychique pour t'entendre.

    251
    Mardi 18 Septembre 2018 à 12:17

    - la route est longue, autant ne pas en perdre. Répondit la jeune noble pour se justifier. 

    Surprise, Flore se mordit mentalement la langue mais en réalité, elle se moquait bien de savoir ce qu'elle pensait. Elle n'allait pas faire semblant de l'aimer, seulement, un petit voix dans sa tête lui cria de ne pas jouer avec le feu, que ce personnage la était le plus dangereux d'ethanor. Je ne joue pas avec le feu, je songe. Il n'a qu'à pas écouter. essaya t-elle de faire taire cette peur que Darkus lui inspirait. 

    - Justement, nous devons y aller, non ? Pressa t-elle pour essayer de s'éloigner de lui. 

    252
    Mardi 18 Septembre 2018 à 12:53

    - Je ne vous retiens pas plus.

    La défiance de cette fille sautait aux yeux. Il allait falloir la surveiller, elle aussi... Mais Rey était loin, comment avoir les yeux partout ?

    253
    Mardi 18 Septembre 2018 à 13:34

    Elle n'avait rien put dire mais accepta et salua Darkus avant de suivre Flore, qui paraissait si empressée de partir. 

    254
    Mardi 18 Septembre 2018 à 13:47

    (bon anniversaire !)

    255
    Mardi 18 Septembre 2018 à 14:00

    (Hein ? Que ? Quoi ? Pourquoi ?)

    Le mage les suivit du regard, mais, comme promis, n'eut pas un geste ni une parole pour les arrêter. C'était inutile.

    Au contraire, il décida de mettre la suite de son programme à exécution, même si elle n'incluait pas Krysta. À savoir : sortir un peu de de donjon. L'architecture de Brumécorce était bien intéressante, mais il n'était pas là en visite touristique.

    256
    Mardi 18 Septembre 2018 à 15:55

    (car je ne te l'ai jamais souhaité en 2 ans. Parce que je ne sais pas quand c'est mais du coup, je te le souhaite, tu le prendras le jour de ton anniv'.) 

     

    257
    Mardi 18 Septembre 2018 à 18:26

    (Heu... D'accord. Pourquoi pas. A ce stade là, bon anniv' à toi aussi !)

    258
    Mardi 18 Septembre 2018 à 18:28

    (ahah, merci !)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :