• Le concours !

    Organisé par Edmund Herbedrue dans l'espoir de déterminer QUI sera le prochain Grand Maître des Ecuries, le concours de la Cité des Eglantiers comportera trois épreuves :

    - Approche de poulain

    - Technique de dressage de cheval

    - Grande course dans les plaines

     

    Venez nombreux assister au spectacle !


  • Commentaires

    1
    Jeudi 16 Novembre 2017 à 22:48

    Attend...

    J'ai pas compris :/

    On doit créer des perso pour ce concours ?

    2
    Jeudi 16 Novembre 2017 à 22:51

    (Nan... Ça concerne surtout Fidaè (et moi). A cause d'une attaque de dragon (pour une fois que ce n'est pas toi ! Incroyable quand j'y repense !), l'ancien maître des écuries est mort, et le seigneur d'Herbedrue organise un concours pour déterminer qui prendra sa place. Mais il faut au moins trois ans d'expérience dans les Ecuries de la Cité des Elgantiers pour pouvoir participer. Donc ma dernière phrase, c'était juste... pour le fun.)

    3
    Jeudi 16 Novembre 2017 à 22:55

    Ah OK.

    C'est pas un concours de 'qui a le meilleur perso de RP gagne 100000000 $', mais un truc dans le contexte.

    Ca me concne pas ./

    PS. Désolé pour le gran retard de Cloudy Ekla, mais il y aura des choses (et une concours de non-graph) qui vont te plaire...

    4
    Jeudi 16 Novembre 2017 à 22:59

    (Voilà, c'est ça. C'est dans l'histoire.

    Ah oui ? Je verrais ça alors... Tu sais, je suis mal placé pour me plaindre du retard : je n'ai toujours pas publié la suite de ma BD.)

    5
    Jeudi 16 Novembre 2017 à 23:03

    Oh, ma BD est horrible "J'ai pas réussi à faire des progrès pour les yeux, j'ai fait une mec chelou avec un nom chelou, une coiffure chelou et un sourire de psycho chelou !

    6
    Vendredi 17 Novembre 2017 à 06:42

    (Supzr cool !) 

    (Bah, écoute, j'aurais un autre truc rapidess : poulain : approche et toucher au mieux qu'on peut. / cheveux : en faire travailler un. Mais ça ne peut pas durer une heure pour les 36 participants... disons que le but est de voir la technique du cavalier sur le cheval, il a 10 min environ pour détendre le cheval (qui aura marché préalablement) puis la course. Ça me parrait plus logique comme ça)

    7
    Vendredi 17 Novembre 2017 à 07:07

    (J'imaginais bien un truc comme ça pour la deuxième épreuve. Et pour la première, très bien, je note ça !)

    8
    Vendredi 17 Novembre 2017 à 08:09

    (Super, on est ok alors ^^) 

    Karl se réveilla bien avant les aurores. Il était temps. Mais une autre idée lui trottait en tête. Je veux faire ça, bien, mais je ne veux pas faire ça de ma vie. Je veux de l'action, je veux du combat. Il faut que mon Oncle m'accepte à nouveau à la forteresse. Des idées pleins la tête, il avait même pensé à s'infiltrer dans les espions des espions Port-des-Mouettes. Mais il n'y avait décidément pas assez d'action pour lui. Ses membres en tramblaient comme un accroc à la cocaïne mais lui ce qu'il cherchait c'était l'adrénaline. 

    Il s'assit et se passa une main dans les cheveux. Il peut apporter à la Forteresse, mieux qu'avant, il en était certain. Une main passé dans ses cheveux bruns aussi raids que Darkus. Ses yeux noirs profond et tranchant typique Sombreval fixait le sol comme s'il voulait y rentrer à jamais. Perdu dans ses pensées, il ne vit pas son colocataire se lever et sursauta quand celui-ci lui lui envoya une accolade sur l'épaule. 

    «Bah, qu'est t'as ? Je t'ai connu plus alerte. 

    —Ça va. Je suis pas encore réveiller voilà tout. 

    —Dit, j'ai pensé à un truc cette nuit. Tu voudrais pas m'aider avec les poulains et tout pour que je réussisse les épreuves ?

    —T'es bête ou ou quoi ?! C'est formellement interdit ! 

    —Personne le saura...

    —Tout se sait au bous d'un moment ! Tu n'as pas intérêt à me le demander une nouvelle fois.»  menaça t-il en se levant. 

    Jean recula, par soudaine peur de se prendre un coup :

    «Calme toi...» chuchotta t-il, ne comprennent pas pourquoi il s'enervait si vite. Mais pour son bien cérébrale, il jugea préférable de ne pas insister sur quoi que ce soit.  

    Karl ne lui adressa plus un regard, sauta dans ses bottes et s'en alla. 

     

    Dehors, à l'écurie, l'agitation était à son comble. Les juges se préparaient déjà et s'asseillaient à leurs places avec de quoi noter. Il y en avait pas mal, Arrik avait apparemment chercher plus d'une fois. 

    Des derniers ratisseur préparaient la carrière pour l'entrée des poulains, les participants rectifiaient encore leurs tenus, Karl lui, avait enfilé ses habits de tous les jours. 

    Les fils tendu pour faire passer directement les poulains de leur box à la carrière étaient une nouvelle fois vérifié en partant du box du premier. 

    Un vulgaire marchant ambulant avait profité de l'occasion pour installé une sorte de petite buvette. 

    Tout était prêt. 

    Arrik passait de participant en participant pour demander leur nom ainsi que leur numéro attribué, noté sur le tableau. Des derniers conseils et dernières règles. 

    «Adam, tu passeras en dernier. 

    —Je n'en doute pas.» 

     

    Enfin, le début du concours annoncé par un bruit de trompette et le poulain numéro 1 débarqua dans la place. Il était tout fin, bai. Le participant 1 souffla et rentra 

    (Faut que je decrive chaque participants ?) 

    9
    Vendredi 17 Novembre 2017 à 12:22

    Julie arriva, courant, et se faufila entre les spectateurs, afin de se trouver une place. Elle finit par en trouver une, à côté d'un grand homme barbu, et d'une charmante demoiselle, portant une longue robe rouge-foncée. Elle demanda à cette dernière :

    "Où en est le tournoi ?"

    "Tout juste commencé, mademoiselle, répondit cette dernière sans lever le regard de la piste.

    Elle ne répondit pas. Soudain, l'homme barbu se gratta le menton et maugréa quelque chose d'incompréhensible. Julie n'y fit pas attention.

     

    10
    Vendredi 17 Novembre 2017 à 21:59

    (Non, tu n'es pas obligée de faire tout les concurrents ! Uniquement ceux qui t'intéresse : l'ami de Karl par exemple, je suppose que tu voudras décrire ses épreuves.)

    Edmund était à sa place, dans les gradins réservés aux juges, à la place d'honneur. En tant que seigneur de la cité, se fut à lui de donner le signal du départ, et le premier concurrent entra en lice. L'animal à approcher était un jeune poulain bai, choisi parmi les naissances des écuries. Il n'appartenait donc pas à un propriétaire.

    11
    Samedi 18 Novembre 2017 à 07:43

    Le premier concourant était justement Jean, l'ami de Karl, il s'avança vers le poulain, la main tendu comme appris. Mais le coquin s'en alla au trot en hennissant. Le palefrenier pesta/ : ça n'allait pas être aussi facile qu'avec Idylle... Il recommença une approche plus lente, le poulain s'en alla encore en faisant le fière. Cette fois, Jean y alla plus rapidement pour tenter de l'approcher avant qu'il ne détails mais peine perdu, cette fois apeuré, le jeune cheval s'en au galop. Au bous d'un moment, le poulain s'arrêta essoufflé. Jean l'approcha donc tout doucement, le buste droit. Tout content, il lui caressa le bous du museau. Son épreuve était passée, il se devait d'essayer de le toucher sans le faire partir. Alors il posa sa main directement sur son dos, ce qui fit repartir le poulain. La cloche sonna pour annoncer la fin de sa partie. 

    Puis les autres passèrent, il y eu des habandons, des manières fortes avec un lasseau, des manières plus douces un peu comme Jean mais trois participants savaient qu'il fallait toucher petit a petit pour réussir. 

    Puis vint le tour d'Adam (on tousse), sous les grands étonnements des autres palefreniers. Mais pas le moins du monde intimidé par les nouvelles messe-bassess, Karl s'engagea avec un sac qu'il posa dans un coin. Il resta dans ce coin et attendit la bête. 

    Le jeune poulain arriva. Tout aussi dégourdi que les autres, cependant bien vif comme pouvait le démontrer son entré, son allure fine. Un mini Idylle. pensa t-il dans un sourire. Il laissa le poulain gambader ou bon lui semblait pendant un bon instant. Puis le palefrenier reprit son sac et s'engagea au milieu de la carrière. Il le pose doucement et s'accroupit, une main posée devant lui, sur le sol afin de capter l'attention de l'animal. On voyait ses lèvres remuer : il lui parlait avec des mots simple mais surtout en faisant bien attention à la tonalité de la voie, douce, rassurante, sans pression. 

    Tout les muscles du jeunes homme étaient volontairement détendu

    (Faut que je change pour aller sur tel, attendez je continu)

    12
    Samedi 18 Novembre 2017 à 09:02

    Intrigué, le poulain s'arrêta pour le regarder, les oreilles en avant. 

    Karl se leva doucement, toujours la main en avant sans cesser de lui parler. Il avança, dos courbé pour ne pas mettre la loi du plus fort directement. Quand les muscles du poulain se tendaient pour detaler, le jeune Sombreval (j'aime bien dire ça, ça rappelle d'où il vient) se remettait accroupi et attendit de sentir le cheval reprendre légèrement confiance. Puis il recommenca et senti le poulain prêt à partir, un pas de plus et il galopperai. Alors, Adam se détourna, s'en alla retrouver son sac, se deconnectant le l'animal qui s'autorisa un petit tour de trot avant des mouvements de tête comme pour jouer. 

    Puis, Karl se remit accroupi, et siffla. Mais pas un sifflement sonore et ordonnant, mais il petit sifflement, rien que pour interpeller le petit. Surpris, il s'arrêta et regarda cet étrange homme et le fixa, comme se disant "Il avait pas fini ?" Rien que ce genre d'interrogation prouvait qu'il était de nouveau connecter. 

    Le jeune homme proceda de la même manière et s'arrêta à nouveau, muet, à environ 3 mètres de l'equider (j'ai un gros trou de mémoire sur son orthographe) 

    «Je peux m'approcher ? C'est bon ?» demanda t-il, conscient qu'il ne comprenne rien. 

    De son autre main, il montra un peu d'herbe. Le poulain n'en mangeait peut-être pas encore mais tout petit cherchaient à faire comme les grands. Brouter sans manger, prendre dans la main, galoper comme eux...etc... 

    «c'est bien.» récompensa Karl en faisant un pas de plus «Tu en veux ? Tu veux faire comme maman ? Aller, tiens.» 

    Il avait focalisé le poulain sur la nourriture, de ce fait, il avait pus avancé sans trop se faire "remarquer". 

    Puis à deux mètres, il s'arrêta, la main à herbe tendu. 

    «A toi. Aller viens.» 

    Le poulain hesita. Il avait pensé partir mais son homme l'avait reconnecter par un petit «non,non» alors, il s'approcha, de quelques pas, vers la nourriture. Un mètre les separaient. Mais Karl n'avançait toujours pas. Il laissait le temps, le temps, comme depuis le début. Le temps que l'animal s'habitue que très légèrement à sa présence (car en une heure c'est impossible. Alors la). 

    Enfin, les deux en même temps. Karl fit un petit pas, le poulain un autre et atteignit le main. Il "joua" avec sa lèvre supérieure dans l'herbe de la main. En attendant, l'homme lui toucha du bous du doigts le chanfrain. Puis de la main. Il retira sa main d'herbe pour lui toucher le bous du museau avec celle-ci et prit soin de retirer son autre main pour ne pas apeuré le petit par trop de touché. Puis les oreilles, que très rapidement car ce n'est pas la meilleure partie pour pour les chevaux. Puis l'encolure, en lui massant et enfin, le garrot. Mais il s'arreta à la, lui massa sans trop d'appui puis se retira en levant la main au niveau du thorax pour signaler au jury qu'il n'ira pas plus loin. Ce petit la était un courageux mais il ne voulait pas dépassé la limite pour une première fois avec lui. Bien qu'il était obligé que tous ces poulains se soient déjà fait touché au moins une fois avant. Mais pas par lui. 

    Karl sorti en reprennant son sac. 

     

    «tu t'es cru dans un monde rose pour parler à des bêtes ? Lança un concourant 

    — Ouvre toi, réfléchi et je repondrais peut-être à ton idiotes. En attendant, tu peux dire quoi que ce soit, j'ai réussi.

    —Tu en as mis du temps.» 

    Karl ne prit pas la peine de répondre et rejoignit Jean. 

    «Tu ne m'avais pas dit» mais il fit la moue devant le comportement muet de son ami. Qui répondit enfin 

    «Je t'expliqierai.» 

    13
    Samedi 18 Novembre 2017 à 10:43

    Edmund avait observé tout les concurrents s'enchaîner uns à uns. Il était légèrement déçut : où donc était passé l'esprit des prestigieuses écuries de Herbedrue pour que tant de palefreniers confirmés se mettent à la manière forte par l’appât du gain ? Trop peu avaient bien réussit cette épreuve, mais il ne désespérait pas : il en restait deux autres. L'approche de poulain n'était, après tout, pas ouverte à tous en temps normal. Certain en étaient peut-être même à leur première expérience !

    Puis vint le tour du fameux Adam, le jeune homme pour lequel il avait fait une exception. Le seigneur de Herbedrue adressa un bref regard à sa fille, espérant qu'elle lui en serait au moins reconnaissante, car l'entrée du tout nouveau palefrenier avait suscité bien des questionnements dans l'assemblée.
    Dès le début, Hedmund se rendit compte que la prestation d'Adam serait différente des autres. Il ne commençait pas en marchant directement vers le poulain, il le laissait gambader comme le tout jeune qu'il était, et s'habiter au terrain. Subjugué, Hedmund l'observa faire. En tant que connaisseur, il savait que le poulain se laissait prendre au jeu. La technique était bonne, quoique parfois surprenante. Il en vint presque à regretter d'avoir refusé que Adam ait droit à la "récompense" du concours. Puis, il se rappela qu'il était un nouveau, et qu'il n'y connaissait pas grand chose au fonctionnement des écuries, et que ce n'était que très normal qu'il ne puisse accéder au rang de Maître.

    Le temps passa, le dernier concurrent avait réussit à approcher le poulain à le toucher délicatement. La trompette sonna enfin la fin de la première épreuve, et le seigneur se leva et lança de sa voix forte :

     " Nous venons de voir passer le dernier concurrent. La première épreuve est terminée. Les juges ont jusqu'à la fin de matinée pour délibérer, et la seconde épreuve aura lieu cet après-midi. Retourner donc vaquer à vos occupations, et j'espère vous retrouver nombreux à assister à l'épreuve de dressage !"'

    14
    Samedi 18 Novembre 2017 à 11:07

    L'enfant lui rendit son regard, puis observa la prestation d'Adam avec un petit sourire. En voyang l'air subjugué de son père, elle suit vite que le cavalier avait toutes ses chances. Elle ne quitta pas la piste des yeux.

    15
    Samedi 18 Novembre 2017 à 11:09

    (Dit, Jolie Lune, au passage... (ça n'a rien à voir mais tant pis) Tu es toujours partante pour jouer le vendeur chez Zonko ? )

      • Samedi 18 Novembre 2017 à 11:35

        (Bien sûr ! J'arrive !)

    16
    Samedi 18 Novembre 2017 à 11:28

    Karl écouta attentivement et faillit partir quand le regard de Jean l'obligea presque à rester :

    «Bon, commença t-il, tu n'as pas à t'en faire. Je n'aurais aucunes récompenses. 

    —Pourquoi participes-tu alors ? 

    —Car je veux faire mes preuves dans le monde du dressage et ce concours était une opportunité à ne pas manquer. 

    —Comment as-tu fais ?

    —J'ai été tout aussi surpris que toi. J'ai juste parler de moi. » 

    Son ami hocha la tête :

    «Aller, viens jeunes ambitieux. Je t'offre un verre avant la prochaine épreuve. 

    —Il a dit qu'on devait reprendre nos occupations. 

    —Juste un peu d'eau à la petite buvette de ce marchand.» 

    Karl fini par acquiescer et ils se dirigerent vers lui, prenant juste un peau d'eau, puis Karl reparti dans les écuries nettoyer un coup en temps que vulgaire palefrenier non participants. Il s'arrêta devant Idylle et rentra dans son box. La, il verifia ses membres, ses muscles. Enfin, si tout allait bien. Puis il reparti balayer. 

    17
    Samedi 18 Novembre 2017 à 11:37

    Entre-temps, les jurys s'était mis à l'écart et discutaient pour déterminer le classement. Plusieurs prestations les avaient divisées parmi ceux qui avaient réussit à toucher les poulains, et les discutions étaient animées.

    18
    Dimanche 19 Novembre 2017 à 09:08

    (C'est à qui ?) 

    19
    Dimanche 19 Novembre 2017 à 09:33

    (Heu... je ne sais pas... tu veux faire un des juges ? Ou sinon on peut passer directement à l'après-midi...)

    20
    Dimanche 19 Novembre 2017 à 09:59

    (Ah.. Je ne comptais pas en faire...) 

    21
    Dimanche 19 Novembre 2017 à 10:04

    (On va passer à l'après-midi alors ! Et les résultats y serons donnés...)

    22
    Dimanche 19 Novembre 2017 à 10:33

    Karl et Jean mangeait tranquillement un sandwich non loin quand Arrik appela à un rassemblement des concourants :

    «Je vous invite à echauffer vos chevaux, la seconde partie ne va pas tarder à commencer. Le manège est à votre disposition, puis vous travaillerai votre cheval devant les juges dans la carrière. 5 chevaux dans le manège, les 5 premiers puis quand le numéro 1 y va, le 6 commence sa détente. Le 2 y va, le 7 se rajoute et ainsi de suite. Compris ? (Hochement de tête de la part des participants.) Bien. Ce fonctionnement va être de même pour la course seulement ça ne sera pas par 5 mais par 18. Il y aura donc deux courses, deux groupes. Les gagnants (suivant les épreuves) seront par la suite jugé. Le reste ne sera pas retenu. Mais je vous re expliquerais le tout après. A vos sabots.» 

    Sur ce, le groupe se dispersa. Karl parti en direction des juges et interpella le propriétaire du cheval qu'il doit monté. Le juge vint à lui sans problème : il était encore en pause :

    «Oui ?

    — Bonjour monsieur, je viens ici vous demander votre accord afin de travailler votre cheval pour cette épreuve. (Il marqua une pause et evalua l'homme devant lui, il ajouta donc) cela vous permettra également de voir le travail que je lui demande depuis que vous me l'avez confier.

    —Bien, bien, d'accord.» 

    Karl s'inclina et s'en alla le préparer. 

    Les 5  premiers participants rentrèrent dans le manège afin de chauffer leurs chevaux. Notre jeune homme avait encore bien du temps devant lui. 

    La trompette annonça alors le commencement de l'épreuve. Les jurys se remirent en place et les "gradins" furent à nouveau complet. 

     

    23
    Lundi 20 Novembre 2017 à 07:02

    Edmund était de nouveau à sa place. Ils avaient longuement débattu, et finalement le jeune qui concourrait pour du beurre s'était retrouvé parmi les trois premiers. Maintenant venait l'épreuve de dressage... Le seigneur espérait qu'elle serait un peu plus concluante que la première.

    Comme au matin, il fit un signe au clairon pour qu'il lance son tonitruant accord de départ, et les épreuves furent engagées.

    24
    Lundi 20 Novembre 2017 à 07:42

    Les 5 premiers chevaux étaient dans le manège en train de s'echauffer. Le clairon retenti et les portes vers la carrières s'ouvrèrent. 

    Jean s'engagea donc en temps que numéro un et adopta un galop moyen sur la longueur, un trot lsur la largeur puis une nouvelle fois un galop dans la longueur. Un exercice simple basé sur la réponse aux aides. A vrai dire, le jeune cavalier avait demander à Karl une idée d'exercice qui rentrerai dans ses cordes de débutant. Après ça, il coupa la carrière dans une diagonale peut droite au trot et repassa au pas à la fin. Il fit un signe au jury comme quoi c'était terminé et sortit par l'autre sortie. 

    Le numéro deux s'engagea donc et ainsi de suite jusqu'à l'arrivée d'Adam. Sur le haut étalon du juge, il arriva en marchant. Il avait décider de faire un tout autre chose encore jamais fait avec ce cheval : lui faire déplacer les hanches. Car il avait remarqué que depuis qu'il le faisait avec Idylle, elle s'était assouplie et encaissait mieux tout ce qu'il lui demandait type demi-tour subit. 

    Il le trotta un tour pour le remettre dans le bain même s'ils avaient changer d'endroit en restant rênes détendus mais au contact afin de l'incurver et laisser son encolure descendre pour arrondir le dos et ainsi mettre les postérieurs en avant : donc une meilleur mise en avant, de l'énergie dans son trot de travail. Il fit un cercle de 20 mètres afin de renforcer sa demander d'incurvation et repassa au pas. De la, sur la ligne de droite, il recula sa jambe extérieur et agit de manière discontinue sur l'arrière main, sur le flanc. 

    (J'ai plus le temps, à dans une heure j'ai une une heure de trou.) 

    25
    Lundi 20 Novembre 2017 à 09:21

    Un peu déstabilisé, le cheval fit quelques pas avant de s'énerver et revenir droit. Karl agit plus fort pour l'obliger à continuer et le cheval s'énerva. Il parti en petit saut, vite reprit par son cavalier qui ouvrit la rênes intérieur et freina avec la reine extérieur, ainsi, il se mit sur un cercle et repassa le cheval au pas, tranquillement. Il revint donc sur la piste et recommença. Cette fois, le cheval trouva un peu plus ses repères et se tordit plus simplement.  

    Il fit ça sur les deux longueurs et le travail plutôt bien exécuté pour une première, Karl lui flatta l'encolure. Il le travailla ensuite au trot et demanda un trot rassemblé pour faire de même, mais n'incista pas beaucoup. 

    Il repassa au pas et demanda un départ au galop. Le cheval embarqua comme à son habitude lais fut vite reprit en cercle comme à l'habitude de son cavalier. Décidément ! pesta Karl qui repassa au pas et demanda de même. Cette fois, le cheval savait qu'il allait se faire reprendre plus durement et parti correctement. 

    Karl le recompensa et repassa au pas, renes longues, il le marcha encore. L'encolure du cheval était basse car bien que ce n'était pas un gros gros travail d'endurance, ça lui avait demander souplesse et agilité. Le jeune homme descendit et sortit. 

    26
    Mardi 21 Novembre 2017 à 07:59

    Comme durant la matinée, les juges observèrent défiler tout les concurrents sans faire de commentaire. Certains avaient pris de quoi noter, d'autre un simple liste de noms, mais tous restaient concentrés sur les passages. C'est que le jury n'avait pas été choisit au hasard, et beaucoup étaient des propriétaires intéressés.

    Enfin, Edmund fit signe au clairon de sonner la fin de l'épreuve, et il se leva pour ses habituelles paroles de clôture, plus à l'adresse du publique que des participants, qui de toute façon connaissaient déjà le programme :

    - Nous vous remercions d'être venus si nombreux assister à cette épreuve de dressage ! Le concours est terminé pour aujourd'hui, le jury dispose de la fin d'après-midi pour délibérer. Demain aura lieu l'épreuve finale, avec deux séquences de course. Nous espérons tous vous retrouver aussi encourageant pour nos éventuels futurs Maîtres des plus belles écuries d'Ethanor !

    27
    Mardi 21 Novembre 2017 à 08:27

    (Je l'avais appelé comment mon juge ?) 

    Le juge se leva en récupérant ses notes et proposa :

    «Je vous invite dans mon restaurant favori. Les tables y sont grandes et nous pourrons délibérer ensemble autour de pâtisserie.» proposa t-il alors, sans peur de dépensé. C'est qu'il n'était pas avare, l'argent ne lui manquait pas non plus. 

    Comme les autres asquessèrent d'un signe de tête, ils se dirigèrent vers le centre de la ville avec leurs papiers. 

     

    Karl alla voir Idylle pour la travailler très vaguement pour qu'elle reste en forme pour l'ultime épreuve. Celle qu'il se devait de gagner pour cloturer sa démonstration de ses savoirs. 

    Le jeune homme la bouchonna et la sortie en gardant le licol. Sa longe dans une main pour ne pas qu'elle traine par terre. «au pas. Tranquille, tu donnera tout demain» lui dit-il en sortant en plaines. 

     

    Quand à Arrik, il nota ses observations sur son fidèle calepin, fit le tour des chevaux de l'écurie ayant sevient pour le dressage ainsi que les poulains pour voir si tout allait bien. Il alla saluer et remercier le marchant ambulant :

    «Vous reviendrez demain ?

    —Surement, monsieur, c'est la première fois que je vends autant. 

    — Demain soir, d'autres seront au rendez vous ainsi que les pâtissiers du coin. 

    —Pourquoi donc ?

    —Un banquet est organisé le soir. 

    —C'est parfait ! Il y aura de la musique ?

    —Assurément. Les musiciens seront au rendez-vous au couché du soleil.» sur ce, ils se saluèrent pour partir chacun de leur côté. 

    28
    Mercredi 22 Novembre 2017 à 09:41

    (Tu ne l'avais pas appelé il me semble...)

    Edmund, qui faisait donc parti du jury, suivit. Il n'était pas dans ses habitudes de se faire inviter dans sa propre ville, mais il n'allait pas refuser une telle occasion ! Et d'ailleurs, c'était pour le bien du concours. Voilà.

    29
    Mercredi 22 Novembre 2017 à 12:06

    (Du coup, suite la bas ?)

    30
    Vendredi 8 Décembre 2017 à 07:28

    Arrik debaraqua aux premières aurores. Déjà, l'écurie était bien active. 

    Il fit un tour côté chevaux endurant et vit quelques palefrenier les préparer. Puis vers les chevaux rapides et en vis également. Différentes méthodes. À voir la quelle sera la meilleur. 

    Dans les chevaux rapides devait se reposer Idylle, mais elle était absente. Il doit être déjà à cheval. Ou doit la chouchouter autre par. pensa t-il. Ne s'en souciant pas plus, il passa chez chacun des concourants et demanda leurs noms et leurs chiffres. Ainsi, il leur dis à chacun l'heure de passage, noté sur son fidèle calepin. 

    «Je ferais un dernier rassemblement afin que tout soi clair.» finissait-il 

    Vint le tour d'Adam mais décidément, celui-ci ne daignait pas bien vouloir montrer le bous de son nez ! Il choppa au passage le jeune Jean, pour les avoirs déjà vu plus d'une fois les deux, et lui demanda :

    «Tu as vu Adam ce matin ? 

    —Non, il était déjà parti depuis longtemps quand je me suis réveillé : sa couchette était froide. Je pensais le trouver ici. 

    —Tu sais où est ce qu'il a l'habitude d'aller ? 

    —L'écurie était son passe-temps. Il y était toujours. 

    —Merci garçon.» 

    Il reparti, bien énervé. 

    31
    Vendredi 8 Décembre 2017 à 22:18

    (Il vient ton Hedmund ?)

    32
    Vendredi 8 Décembre 2017 à 23:24

    (Zut, je n'avais pas vu ! Tu as bien fais de me rappeler...)

    Hedmund arriva quelques temps plus tard. Il ne s'était pas pressé sur la route, se disant qu'il était de toute façon en avance. Et, au vu de l'unique garde qui l'accompagnait, il ne s'inquiétait guère de faire une annonce publique. Il voulait juste voir où en étaient les choses.

    Une fois franchie la porte des écuries, il hala un jeune palefrenier, trop jeune pour participer à l'épreuve (il ne voudrait pas déconcentrer un concurrent, on ne sait jamais).

    - Hé, mon garçon ! Sais-tu où je pourrais trouver Arrik, l'organisateur du concours ?

    33
    Samedi 9 Décembre 2017 à 08:33

    Le garçon sursauta, s'inclina puis répondit enfin :

    —Il était la y n'a pas trois seconde. Je crois qu'il se dirigeait vers la carrière et le manège. 

    34
    Samedi 9 Décembre 2017 à 10:28

    - Merci, je l'y rejoins.

    Et, alliant le geste à la parole, le seigneur prit la direction de la carrière, suivit par son garde du corps.

    35
    Samedi 9 Décembre 2017 à 12:36

    Arrik y était et passait de la carrière au manège, pesta un coup en frappant avec lassitude le bois des paroies et reparti. 

    Il vit Herdmund et alla à sa rencontre, devant lui, il s'inclina respectueusement. 

    —Monsieur ? 

    36
    Samedi 9 Décembre 2017 à 13:23

    - Arrik, je te trouve dans un état bien emporté ! Quelque chose irait de travers ? 

    Edmund songeait que, au moins, il avait bien fait de se lever tôt.

    37
    Samedi 9 Décembre 2017 à 13:43

    —Oui, veillez me pardonner. Tout roulait sur des roulettes mais Adam, le palefrenier dont vous avez fait l'honneur d'accepter sa participation, est introuvable. Sa jument n'es plus dans son box ainsi que ses équipements. Il est rare de la voir seller quand il ne fait que la sortir. Expliqua t-il avec une pointe d'énervement encore présente. Mais heureusement, il est le dernier concourant, ça ne changera rien pour es autres s'il ne re apparait pas. 

    38
    Samedi 9 Décembre 2017 à 13:52

    Edmund se passa la main dans sa courte barbe, comme il le faisait parfois lorsqu'il réfléchissait.

    - Disparu ?... Etonnant. Il semblait tellement soucieux de faire ce concours, et uniquement pour la gloire... Peut-être souhaite-t-il simplement échauffer sa jument avant la course, quelque part aux abords de la cité ?

    39
    Samedi 9 Décembre 2017 à 14:10

    —j'espère. Jean, en collocation avec lui, a assuré qu'il s'était couché plus tard que lui et qu'à son réveil, Adam avait déjà disparu depuis un bon moment car sa couchette était froide et ses affaires disparues. Se rappela t-il également 

    40
    Samedi 9 Décembre 2017 à 14:32

    - Etonnant, étonnant... répéta-t-il. Mais,comme vous l'avez dit, ce n'est pas cela qui empêchera les courses de se dérouler. C'est simplement bien dommage. Aurait-il craint de moins bien réussir cette épreuve ?

    41
    Samedi 9 Décembre 2017 à 16:20

    —Non. Il nous a prouvé qu'il savait travailler un cheval, de plus... vous devez vous devez vous y connait autant que moi, les muscles de sa jument étaient souvent étiré, sa se voyait à sa façon de marcher. Elle était souple et endurante. Taillé pour. Et pour l'avoir vu partir au galop dans les plaines -avec Adam sur le dos-, je peux vous assuré qu'un tigre des plaines irait moins vite.

    42
    Samedi 9 Décembre 2017 à 18:26

    (j'ai réfléchi, l'entraineur des espion, je le mettrais en perso secondaire... j'en ai un qui m'inspire bien mais il rentre plus dans un contexte où il est le seul à avoir un pouvoir à moins que... Mmmm... Il ne se contrôle pas !! mais oui ! ouais, merci Plume.)

    43
    Samedi 9 Décembre 2017 à 18:59

    (Comme tu le souhaite ! Un personnage secondaire peut s'avérer tout aussi intéressant ! Mais, heu... merci quoi ? )

    - J'ose espérer qu'il reviendra à temps pour les courses. Ou du moins qu'il reviendra tout cour. Il représente un élément que j'aimais à savoir dans mes écuries plutôt que chez d'éventuels concurrents.

    (Ha, si il savait...)

      • Samedi 9 Décembre 2017 à 19:09

        (sauf qu'il se saura pas... Car le seul qui pourrait confirmer la puissance de son psychisme et non l'élémentaire de lumière a je crois décidé de fermer sa bouche sur Karl à jamais) 

      • Samedi 9 Décembre 2017 à 19:12

        (C'est presque tant mieux. Ca m'amuse de voir ce seigneur se poser toutes ces questions sur ce qu'il croit être un simple palefrenier et qui est en réalité un membre de la famille contre laquelle il est en guerre !)

      • Samedi 9 Décembre 2017 à 19:35

        (oh lala J'aimerai tellement avoir sa réaction s'il l'apprend !!) 

    44
    Samedi 9 Décembre 2017 à 19:07

    Arrik hocha la tête, comprenant pourquoi :

    -Il aurait fait un bon dresseur en effet. Bon ! C'est pas le tout mais il faut que j'aille vérifier la piste de course. Voir si l'herbe n'est pas trop mouillée pour éviter toutes glisses. Vous pouvez faire appelle aux tribunes je pense, la matiné est maintenant avancée. 

    Sur ce, il s'inclina et prit congé, pressé de continuer sa mission. Si Hedmund voulait le rappeler, il le pouvait encore facilement 

    45
    Samedi 9 Décembre 2017 à 19:14

    Le seigneur le laissa partir. Il attendrait que Arrik ait terminé son inspection pour lancer le début des épreuves. Et d'ici cette après-midi, si tout se passait normalement, ils auraient enfin un nouveau maître des Ecuries.

    46
    Samedi 9 Décembre 2017 à 19:44

    Arrik sortit rapidement des écuries et s'en alla vérifier que tout était en ordre. Parfait. il rentra donc et passa l'annonce aux concourants :

    - Venez !

    Il attendit quelques instant que tous vienne avant de continuer :

    "Vous allez constituer 4 groupes de 9 afin que la course soit plus simple et ordonné. Ainsi, groupe 1 : numéro 1 à 9. groupe 2 : numéro 10 à 18. Groupe 3 : 19 à 27. Groupe 4 17 à 36. Quand le groupe 1 part, je veux le groupe 2 soi prêt car la course durera peu de temps. Le groupe 2 s'avance, le groupe 3 arrive. Et ainsi de suite. Vous partez au signal nous sommes beaucoup de juges, ainsi, tous les chevaux seront surveillés. Compris ? Bien, en avant." 

    47
    Samedi 9 Décembre 2017 à 20:05

    Tandis que Arrik préparait ses coureurs, Edmund Herbedrue avait rejoint l'estrade installée pour l'occasion avec un sonneur de cor. Il lança l'appel pour ameuter tout les éventuels spectateurs, dont la plupart étaient déjà au courant de toute façon. Certains étaient même déjà là, soucieux de trouver de bonnes places pour les courses.

    48
    Samedi 9 Décembre 2017 à 20:29

    Peu de temps plus tard, Zita fit son apparition aux portes de la cité. Certains regards se tournèrent vers elle par surprise et la saluèrent à son passage. Elle leurs sourit gentiment avant de s'arrêter et chercher Hedmond pour une possible place attribuée. 

     

    Arrik sortit presque en même temps et rejoignit sa place, debout sur le côté des juges. 

    Déjà, le groupe un se préparait sur la ligne de départ 

    49
    Samedi 9 Décembre 2017 à 21:45

    Edmund était sur l'estrade, à la place attribuée pour le seigneur. Il n'apperçut pas Zita au milileu de toute la foule, comptant à ce qu'elle le rejoigne comme il le lui avait proposé la veille.

    Il attendit que tout les participants furent prêt, face à la ligne, pour faire signe au hérault de sonner le cor qui marquait le départ de la course.

    50
    Samedi 9 Décembre 2017 à 21:57

    Un servant invita Zita à monter. Ce qu'elle fit donc et rejoignit Hedmound, qu'elle salua une nouvelle fois d'un signe de tête respectueux avant de s'assoir à ses côtés et observer les courses. 

    Arrik sourit, pour le moment, tout se passait bien à par l'élément perturbateur, pas autant que ça... 

    Puis la corde sonna et les coups de talons furent envoyé, droit vers la ligne d'arrivée. La piste était pile assez grande pour laisser le temps aux juges d'observer malgré la vitesse puis, deux autres sur chaque côté fixaient la ligne de fin. 

    La corde sonna une nouvelle fois pour signaler le stop et les applaudissements retentirent. 

    Puis, le groupe deux s'installa et au signal, ils partirent tous. Cette fois, la manche fut plus serré mais faisable. 

    Le groupe 3 passa également fluidement et sans encombre. Et enfin, le groupe 4... 

    Arrik chercha du regard Adam (on tousse) et jeta un coup d'oeil vers le seigneur des lieux en faisant la grimace. 

    51
    Samedi 9 Décembre 2017 à 22:03

    Le seigneur observait avec attention les courses, à l'instar des autres juges. Il prenait des notes sur quelques parchemins pour éviter d'oublier par la suite ce qu'il avait penser de chaque coureur.

    Lors du passage du quatrième groupe, il chercha par réflexe le dénommé Adam, mais, ne le voyant pas, croisa le regard d'Arrik et surprit sa grimace. En effet, le jeune dresseur ne s'était pas présenter. Domage, vraiment, mais pas encore irréparable : de toute façon, il ne pouvait revendiquer la récompense du concours.

    52
    Samedi 9 Décembre 2017 à 22:08

    En voyant que le souffleur allait donner le signal, Arrik leva la main et observa de tout les côtés :

    —Preparez vous cavaliers. 

    Rappela t-il quand même pour ne pas les perturber et leurs faire rater leurs départ. 

    Arrik attendu, en comptant le secondes. un silence de mort régnait dans l'attente...puis il baissa vivement le bras, estiment avoir fait une faveur de trop. il n'avait qu'à être la. La cor retenti donc et tous partirent au grand galop. 

    53
    Samedi 9 Décembre 2017 à 22:10

    (Aaarg... l'affreuse faute que j'ai fait aux message précédent... Bon, tant pis.)

    Edmund observa comme les précédents, trop absorbé par la course pour voir l'expression de sa fille (qui avait insisté pour que Adam participe) ou de Zita.

    54
    Samedi 9 Décembre 2017 à 22:20

    Zita ne s'en soucia guère, certes elle avait été surprise de l'arrêt et l'attente, surprise de ne pas voir le palefrenier qu'elle avait rencontrer dans les plaines mais la course était bien plus impressionnante ! 

    Arrik attendit et s'en alla s'occuper des coureurs, dire au groupe 1 d'aller faire souffler leurs chevaux dans le manège, le groupe 2 dans la carrière. Au pas. Le groupe 3 dans la première moitié du terrain de course et le groupe 4 dans l'autre moitié. 

    —Quand vos chevaux seront bien détendu, vous les rentrerez et vous vous en occuperez. 

    Les applaudissements retendissaient en encore avant de s'effacer peu à peu. 

    ( et je m'efface également pour ce soir, bonne nuit)

    55
    Samedi 9 Décembre 2017 à 22:38

    (Bonne nuit !)

    Tandis que Arrik donnait les indications à ses concurrents, Edmund s'occupait des foules : il remerciait chaque spectateur d'être venu, espérait qu'ils avaient passés un bon moment, déclarait que les résultats allaient être donnés dans la journée, et blablabla... 

    (la flemme d'écrire tout le discour un samedi soir à 22h30 erf)

    56
    Dimanche 10 Décembre 2017 à 09:30

    (Ahah je vois ça) 

    Zita lui retourna son merci 

    —Je vais m'en aller alors. Pour avoir 2 jours de marche, je ne vais pas trainer. Encore merci pour votre accueil et à très bientôt. 

    Elle le salua d'une révérence et aperçu qu'un de ses gardes lui apportait son cheval. Alors, elle grimpa dessus, salua Arrik qui la regardait partir et s'en alla. 

    57
    Lundi 11 Décembre 2017 à 06:48

    Ffrigo resta assit à noter, encore avant de se lever rejoindre les autres juges. Encore une fois, il avait le penchant pour le.numéro 23 

    58
    Lundi 11 Décembre 2017 à 07:02

    - Les résultats me semblent évident, annonça Edmund. Mais, par principe, nous allons tout de même nous concerter.

    59
    Lundi 11 Décembre 2017 à 07:33

    Ffrigo prit la parole. Il voulait vraiment que ce petit palefrenier soit le chef écurie. 

    —Je suis sûr que vous avez remarqué que notre bon numéro 23 s'est mit en équilibre pour libéré le dos du cheval. 

    60
    Mercredi 13 Décembre 2017 à 09:20

    (Plume, plume, plume, plume. Hola !) 

    61
    Mercredi 13 Décembre 2017 à 12:31

    (Oui, oui, désolé, je suis là !)

    Edmund hocha la tête. Bien sûr qu'il était d'accord. Il en profita pour observer les réactions des autres juges : la plupart rejoignaient aussi l'avis de Ffrigo.

    62
    Mercredi 13 Décembre 2017 à 13:13

    Ffrigo attendit donc en hochant la tête, satisfait. 

    Arrik les rejoignit une fois tout le monde orchestré et attendit le verdict 

    63
    Mercredi 13 Décembre 2017 à 13:16

    - Le gagnant est donc le n°23. Il nous aura positivement impressionné, et la majorité des juges ici présents se rejoignent sur le fait qu'il conviendra parfaitement pour le rôle de Maître des Ecuries.

    64
    Mercredi 13 Décembre 2017 à 13:52

    Arrik décida de ne porter aucun jugement, bien qu'il était en accord total. 

    —Super. Quand allez-vous l'annoncer ? 

    65
    Mercredi 13 Décembre 2017 à 16:34

    - Dès cet après-midi. Je l'ai promis aux spectateurs.

    66
    Mercredi 13 Décembre 2017 à 16:45

    Ils hochèrent la tête sans autre mot. 

    Arrik en profita pour s'éclipser et aller voir l'écurie

    67
    Mercredi 13 Décembre 2017 à 16:57

    Edmund voulu d'abord retrouver sa fille. Peut-être, elle qui l'avait supplié de permettre à Adam de participer, savait-elle où il était partit.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :