• La caserne/ les prisons

    Ces prisons-ci ne se trouvent pas sous terre, le sol de la forêt ne se prêtant pas à ce genre de bâtiments, mais sont construites en pierre juste à côté de la caserne, de façon à ce que les gardes aient vu sur la sortie.


  • Commentaires

    1
    Mardi 7 Mars 2017 à 22:43

    Ester, Leya et Alex furent transporter jusqu'au prison. 

    Le jeune homme était a bous de nerf, il n'avait pas assez dormi. Il envoya un coup de pied tassant dans le genoux d'un des gardes et celui-ci tomba a moitie , le lâchant, son genoux fut tordu du mauvais cote (d'où le but du coup de pied tassant...) on entendit un craque mais il se rattrapa vite et intercepta une attaque envoyer a son collègue. Ils le reprirent et continuerent, le garde 1 boitait mais il allait s'en remettre facilement. 

     

    2
    Mardi 7 Mars 2017 à 22:47

    (tu va numéroter les garde maintenant ? sarcastic)

    Ester suivait le mouvement, toujours un peu perdue. En plus, on lui avait enlevé Shihab, ça, c'était pas gentil...

    Ils furent installés dans uns cellule sans fenêtre, mais dont la porte avait une petite ouverture avec des barreaux. Il y avait de la paille par terre pour faire un "tapis" entre le sol de pierre dur et eux, et le reste était assez vaste pour qu'ils puissent tout les trois s'allonger sans problème si ils l'avaient voulus.

    3
    Mardi 7 Mars 2017 à 22:56

    Alex se retourna vivement et empoigna les barreaux de la petite fenêtre de la porte. Il fixa le premier garde (oui numéro 1, numéro 2 he) celui-ci ne broncha pas et le défia du regard avant de partir dignement mais bottinant. Alex cracha sur le sol, celui du couloir hors de la cellule en signe d'irrespect. IL envoya un violant coup de pied dans la porte qui résonna dans les couloirs.

    "-Et elle est où cette ordure qui voulait nous mettre en prison pour parler ? comme si il avait besoin de ça ! Il a peur de nous oui !! sinon il ne nous aurait pas emprisonner." il re envoya un coup de pied et se retourna vivement vers les deux filles, mais le regard perdu et flamboyant. Il était fou ! fou de rage mais fou, incontrôlé et incontrôlable.

    Il se transforma en oiseau et vola un coup dans le pièce à battement d'aile furieux avant de percuter un mur puis un autre et la porte, il attacha ses serres sur les seuls barreaux et poussa des cris strident et assourdissant avant de lâcher et de se re transformer en lui.

    Il avait déjà été enfermer une fois, qu'il n'avait d'ailleurs pas supporter mais la c'était pire !!

     

    Leya l'avait regarder complètement apeurer, quand il se retourna vers elle et croisa son regard, elle cru qu'il allait l'étrangler.  et s'était baisser lorsqu'il avait survoler la cellule. Elle était maintenant "enfoncer" dans un coin.

    4
    Mardi 7 Mars 2017 à 22:59

    Ester s'était mise les mains sur la tête quand il s'était transformé, et s'était maintenant relevée.

    - Alex ! Calme-toi un peu ! S'il te plait ! Franchement... tu crois qu'il vont nous garder longtemps ici ? Si j'ai bien comprit le récit du type, ils n'ont aucune preuve contre nous !

    5
    Mardi 7 Mars 2017 à 23:05

    IL se tourna vers elle:

    "-Pas de preuves ? il a bien vu une carte avec des info dessus, ils disent qui tu es espionne et qui crois-tu qu'il va croire ce prince de paquetille ? Son fidèle messager ou main droite ou une pauvre fille qu'il connaît à peine et prend pour une espionne ?! J'ai bien pus comprendre qu'ils étaient rivaux Brumeécorce et Boiscendré ? Alors, tu crois vraiment qu'il va te croire ? IL faudrait qu'il fasse un grand geste de bonté... Ce qui n'a pas l'aire d'être dans son vocabulaire !" Il se re retourna et cogna sa tête contre les barreaux... il resta comme ça, la tête poser sur les barreaux, les deux mains agrippant les barres de fer. La porte résonna encore, il resta comme ça et ferma même les yeux. Il ne voulait pas lui rejeter la faute et justement tentait de se calmer  

    6
    Mardi 7 Mars 2017 à 23:08

    (c'est Montdesbrumes et Boiscendré... mais pas grave)

    - Mais... c'est ridicule, je n'ai jamais été espionne, ni projeté de le capturer. D'où ils sortent une idée pareille.

    Elle soupira et s'assit dans la paille, essayant de se creuser la tête pour chercher une solution.

    7
    Mardi 7 Mars 2017 à 23:11

    IL ne bougea pas:

    "-N'enpèche que tu disais qu'ils n'avaient pas de preuves mais (sauf si tu as par miracle un papier dans ta sacoche pleine de viande pourrit) nous non plus nous n'avons pas de preuve. Tu as confirmer que tu étais Ester de MOntdesbrumes, fauconnière et je suis pas sur qu'il y en ai beaucoup qui répondent à ses trois critères..." son ton était plus calme, soupiré même

    8
    Mardi 7 Mars 2017 à 23:15

    - Je n'ai pas dis que j'étais fauconnière, mais il m'a bien vu à Sombreval avec les corbeaux. Ça revient au même. Mais pourquoi un soldat, et pourquoi ce papier ? C'est totalement... ridicule. Je n'ai jamais été espionne, tu le sais bien !

    9
    Mardi 7 Mars 2017 à 23:29

    "-oui je le sais, Saif si tu me mens depuis le début. Mais je sais bien que tu n'es pas espionne..." Il ne bougeait plus maintenant, 

    10
    Mercredi 8 Mars 2017 à 06:35

    Horrifiée, elle ouvrit de grands yeux.

    - Quoi,te mentir depuis le début ? Tu t'es figuré que c'était possible ? C'est totalement faux, c'est...

    Elle ne trouvait plus bien ses mots, et d'ailleurs, elle était encore fatiguée.

     

    Une voix résonna soudainement dans la pièce. Mais pas à leur oreilles comme une voix normale, mais dans leurs tête. Un psychique.

    "Vous semblez quelques peu en difficulté, n'est ce pas ? Un peu d'aide vous serais sans doute utile... ?"

    11
    Mercredi 8 Mars 2017 à 13:07

    (Tout le monde l'entend ?) 

    Alex allait répondre que bien sur qu'il avait toujours confiance en elle et qu'il savait qu'elle  l'était pas mais la voie parla et il sursauta, se tournant vers la cellule il baleya la pièce du regard, sur la défensive mais en meme temps soulagé. 

    Leya regarda partout a la recherche d'un endroit ou venait la voie avant de comprendre que c'était dans sa tête. "oui, s'il vous plait !" repondit elle dans sa tete

    12
    Mercredi 8 Mars 2017 à 13:09

    (seulement eux, tout les trois)

    " Je peux vous aider, mais il va falloir que vous fassiez exactement ce que je vous dit. Vous vous en sentez capable ?"

    13
    Mercredi 8 Mars 2017 à 13:12

    Alex toujours mefiend "que vous nous demanderez en échange ?" 

     

    leya se laissa glisser contre la mur , elle regardait le sol... Elle était blesser donc ne pouvait pas courir ni se transformer .... Elle répondit quand meme "oui"

    14
    Mercredi 8 Mars 2017 à 13:15

    "Rien pour l'instant, nous pourrons mettre cela au point lorsque vous serez dehors. Je vous parle actuellement par magie, et ce moyen de discussion est assez inconfortable. Vous sortirez ce soir, à l'heure où les gardes viendrons vous nourrir. Le prince ne viendra que demain, vous aurez le champs libre toute la soirée."

    15
    Mercredi 8 Mars 2017 à 13:32

    Alex se fit moins sur la défensive "et comment allons nous sortir si les gardes son la pour nous donner à manger ?"

    Leya écoutait attentivement

    16
    Mercredi 8 Mars 2017 à 13:35

    "Le garde qui entrera dans votre cellule, ce sera à vous de l'assommer. Vous pourrez alors sortir, et je m'occupe de détourner l'attention des autres, qui ne manquerons pas sinon de vous intercepter à la sortie depuis leur caserne."

    17
    Mercredi 8 Mars 2017 à 13:55

    Alex resta septique mais enfin, il ne le contredit pas et hocha la tête. Il regarda Leya qui affichait un beau visage plein d'espoir. Il regard ensuit Ester et lui fit un grand sourire.

    Le jeune homme fini par réfléchir, ils devaient envoyer le garde au plus profond de la pièce afin qu'il ne parte pas

    18
    Mercredi 8 Mars 2017 à 13:58

    Ester répondit au sourire de Alex.

    - Bon, hé ben, en attendant le soir... je pense que je vais dormir moi.

    19
    Mercredi 8 Mars 2017 à 14:35

    Il hocha la tête mais lui resta debout et se retourna en regardant par la petite fenêtre, il détailla son champs de vision, assez restreint, de l'endroit. Lui ne sentait plus la fatigue, il avait d'autres chats à fouetter que son envie de dormir.

    Leya se laissa doucement tomber sans quitter son mur et s'endormis assise  

    20
    Mercredi 8 Mars 2017 à 14:40

    Ester s'endormit rapidement, malgré la tension. Dans son rêve, elle était dans un endroit avec des loups. On apportait à manger, et elle devait se bagarrer pour avoir un morceau de viande. Comme elle le mangeait, un loup essaya de lui mordre une aile, et elle feula en retour, mais cela ne fit pas trembler son adversaire. Elle allait le calmer d'un bon coup de volonté, mais un grand humain avec un manteau arriva avant, et sermonna le loup. Il était l'alpha, le respecté, aucun doute. Mais un humain aussi tout de même. Elle pu ensuite finir sa viande, et ne fit plus attention aux loups autour d'elle...

    21
    Mercredi 8 Mars 2017 à 19:16

    (Drôle de rêve) 

    Alex ne bougea pas, il réfléchissait

    Leya elle dormait sans rêve 

    22
    Mercredi 8 Mars 2017 à 20:03

    Bien plus tard, Ester se réveilla. Les ombres s'allongeaient à l'extérieur, la nuit allait bientôt tomber.

    23
    Mercredi 8 Mars 2017 à 20:05

    Alex était en éveille, dur comme la roche, il était déterminer et ne sentait aucune fatigue. Il regardait toujours le dehors et vit que la nuit allait bientôt tomber, ça le mit en rogne, il adorait la fraicheur et le calme qu'elle procurait...

    24
    Mercredi 8 Mars 2017 à 20:07

    Ester se força au calme. Tout allait bien se passer, c'était obligé...

    Le garde (numéro 2 ^^) arriva bientôt avec un plateau de fer chargé de bols de bouillie, de pain et d'un pichet d'eau pour les prisonniers.

    25
    Mercredi 8 Mars 2017 à 20:10

    Alex le railla à son arrivé:

    "-Vous appelez ça à manger ? Vous allez me dire que c'est mieux que rien mais il y a une différence entre être nourrit et être rassasier." il s'écarta un peu pour le laisser renter

    26
    Mercredi 8 Mars 2017 à 20:12

    - Ne vous plaignez pas. Franchement, il y a pire comme repas de prisonnier. Le prince ne vous déteste pas autant qu'il l'aurait pu, vous lui avez tout de même sauvé la vie à ce qu'il parait.

    Le garde entra dans la cellule pour poser le plateau.

    27
    Mercredi 8 Mars 2017 à 20:19

    Alex s'approcha de lui, l'aire de rien, les mains dans les poches:

    "-Oui, on l'a un peu sauver... Alex fit une petite pause et prépara ses muscles. Mais maintenant c'est à nous de nous sauver." sans rien ajouter, d'un mouvement rapide il sortie sa main à toute vitesse de sa poche et tapa à l'endroit du nerf, vers la nuque/ épaule avec sa tranche de main. Ce qui fit tomber le garde car il n'y avait plus de commende du cerveau qui passait (un des nerfs principal placer à ce niveau la quoi) Et il chopa le plateau et tapa fort dans sa tête.

    Le jeune homme fit un signe de tête bref à Ester pour partir et alla choper Leya, il la porta carrément.

    Leya se réveilla sous le bruit du garde qui passait la clef et fut surprise un instant mais pas le temps de se poser de questions, il la portait déjà.

    28
    Mercredi 8 Mars 2017 à 20:24

    Ester regarda un instant le garde, elle avait senti le choc presque autant qu'elle l'avait entendue... mais elle se remit vite, et suivit Alex en courant. Hors de la cellule, ils avaient désormais vue sur la caserne, et les gardes en poste pouvaient les voir. Sauf que les gardent en poste ne s'occupaient pas d'eux. Ils étaient trop occupés à essayer de maitriser le feu qui léchait les murs de la caserne, et risquait au premier coup de vent d'embraser les arbres le plus proches.

    29
    Mercredi 8 Mars 2017 à 20:33

    Alex s'arrêta un instant et posa Leya, il retourna dans la cellule et remplie ses poches de pains, il prit bien sur les clefs du garde et ressortie. Il enferma le garde comme si c'était lui qui refermait la cellule. Alex rangea les clefs.

    Leya se transforma en fouine et se fit porter plus facilement par le jeune homme, d'une main, il avait donc son autre main de libre.

    "-On va y aller en courant... ils risquent de nous voir mais dès dehors, on s'envole..." chuchota t-il

    30
    Mercredi 8 Mars 2017 à 20:34

    - Tu arriveras à nous porter toutes les deux ? Ils ont l'air bien occupés, je suis sûre que j'arriverais à me glisser dans les bois sans me faire prendre, on se retrouve là bas ?

    31
    Mercredi 8 Mars 2017 à 20:45

    "-je te guette de haut alors." promis t-il

    32
    Mercredi 8 Mars 2017 à 20:47

    - Si tu veux. C'est parti alors.

    Elle se glissa le plus naturellement possible hors de la prison. Les gardes, trop occupés à maitriser les flammes, ne se souciaient même pas de ce qui se passait de ce côté là, et elle réussit à les contourner pour atteindre la forêt.

    33
    Mercredi 8 Mars 2017 à 20:59

    il la regarda faire et se transforma pour s'envoler et prendre le même chemin qu'Ester discrètement et sortie sans penne

    34
    Mercredi 8 Mars 2017 à 21:00

    (on continue dans la forêt ?)

    35
    Mercredi 8 Mars 2017 à 21:10
    36
    Mercredi 8 Mars 2017 à 21:22
    37
    Samedi 29 Septembre 2018 à 20:01

    Drakius, parmi ses objectifs du jour, avait décidé de commencer par aller voir son escorte. Les hommes de la garnison de Sombreval avaient été placés dans la caserne, mais il ne les avait pas vu depuis la veille et ne savait pas comment s'était passée leur soirée.

    Lorsqu'il entra dans le bâtiment militaire (retapé de neuf, on se demande bien pourquoi...), il tomba effectivement sur ses hommes. En pleine partie de cartes avec les gardes de Brumécorce, tous en civiles.

    - Où sont passés vos uniformes ? gronda-t-il, provoquant un sursaut chez tout les hommes qui ne l'avaient pas encore remarqué.

    Il se radoucit pourtant l'instant d'après, car les soldats ne méritaient pas sa colère. Ils nouaient des liens avec les habitants des bois, et abolissaient par la même occasion ce stupide cliché de Sombreval sanguinaires et sans scrupules. C'était ce qu'il voulait après tout, pour obtenir la confiance des habitants. Une confiance probablement plus précieuse encore que l'appui de leur instable gouvernement.

    Comme les hommes commençaient à bafouiller d'incompréhensibles excuses, il les arrêta.

    - C'est bon, c'est bon... vous vous êtes correctement installés ?

    - Oui messire. On a tous un lit et on a reçut le même repas que les soldats d'ici.

    - Et il fait moins froid qu'à Sombreval, renchérit un autre.

    "Et alleeeez... Dites carrément que la Forteresse est lugubre, froide et arriérée tant que vous y êtes. Mais qu'est ce qu'ils ont tous aujourd'hui ?"

    - Bienbien... heureux de voir que l'hospitalité du coin est au delà de mes attentes, mais avez-vous eut le temps de faire ce que je vous avait demandé ?

    Autrement dit : questionner rapidement les habitants du coin pour réunir des indices de la "catastrophe". Non seulement les gens étaient généralement plus à l'aise avec de simples soldats issus du peuple, mais en prime il effaçait toute trace de doute chez ses hommes autant chez les autres quand à son éventuelle implication dans le meurtre des Boiscendré.

    Un des soldats approuva énergiquement de la tête.

    - Oui messire. Et j'ai parlé avec Garred, c'est lui qui a découvert le corps du prince la nuit de la catastrophe.

    - Ho ? Et où se trouve ce brave homme ?

    - C'est moi.

    Un des gardes de Boiscendré se leva tout en prononçant ces mots. La trentaine environs, cheveux bruns et courte barbe, un homme banal pour un poste banal mais qui n'en renfermait pas moins une honneur et une solidité d'esprit tout à fait louable. Magnétiseur apparemment.

    - Enchanté. Cela vous dérangerait-il de parler d'homme à homme ? Cet... accident m'intrigue profondément et j'aimerais en apprendre plus. Pour la justice et la sécurité, mais aussi pour ma propre curiosité, je l'avoue.

    L'homme était méfiant. Malgré la bonne entente et les parties de cartes avec les hommes de l'escorte, il n'était pas sourd aux rumeurs qui couraient sur Sombreval. Drakius espérait en faisant preuve de "franchise" l'inciter à baisser ses barrière et lui faire plus confiance.

    - D'accord... m'sire. Il y a le terrain d'entraînement si vous voulez, il n'y a personne à c't'heure là.

    Un peu bourru, avec cet accent qui démontrait bien ses origines roturières... mais qui ne faisaient pas de lui un simple d'esprit. Le mage avait suffisamment arpenté les pensées humaines pour ne pas s'arrêter à ce genre de détails.

    - Soit. Je vous suis.

    Les deux hommes sortirent donc de la salle commune de la caserne et se rendirent sur le terrain d'entraînement. Un large espace entouré de clôtures, quelques mannequins de paille et des cibles d'entraînement... l'endroit était rudimentaire mais efficace. Et vide, effectivement.

    - Ainsi, c'est vous qui avez retrouvé le corps du prince.

    - Oui.

    - On raconte que l'accident ayant causé toute ces morts était dû à une obstruction générale des cheminées... il se trouvait donc dans le donjon ?

    - Non. Sous la fenêtre de sa chambre.

    Drakius se força au calme. Ne pas s'emporter, ne pas s'emporter...

    - S'il vous plait. J'ai besoin de plus d'informations pour comprendre ce qui s'est passé. C'est très important, je ne peux pas perdre mon temps à vous les tirer au compte-goutte.

    Il avait planté son regard dans celui de l'homme et parlé d'un ton neutre. Le dénommé Garred baissa les yeux avant de relever la tête.

    - C'était la nuit. Dans le chenil d'à côté, les loups se sont mit à s'énerver et à hurler. On était trop loin du donjon pour entend'e les cris, mais on a rapidement été mis au courant par les gars en service. Y se passait que'que chose dans le donjon, et toutes les portes étaient bloquées. Quand on a réussit à les ouvrir, c'était trop tard : tout l'monde était mort.

    - Et vous disiez que le prince n'était pas à l'intérieur ?

    - Il devait l'être au début. Quand on a pu rentrer, les gars on fouillés l'intérieur pour voir l'étendue des dégâts. Avec quelques autres, on a cherché si on trouvait pas quelqu'un dans les buissons autours qui aurait causé la catastrophe. On n'a pas trouvé, mais moi je suis tombé sur le corps du prince Noah sous la fenêtre de sa chambre. Il avait dû vouloir sauter à travers la fenêtre pour survivre, mais il est mal tombé et s'est ouvert le crâne contre un cailloux. J'ai du mal à croire ça venant de not' prince, mais c'est ainsi.

    L'homme se tut enfin. Drakius garda le silence quelques temps pour assimiler les informations. Il avait le sentiment que ce Garred ne cachait plus rien, qu'il avait entièrement vidé son sac et que c'était même une forme de délivrance. Pourtant, le garde ajouta encore quelque chose d'une voix faible. Presque douce.

    - Y avait Lisette dans le donjon ce soir là. Elle était de tournée à la table des gars de la haute. Et elle est morte. On d'vait se marier la semaine dernière.

    Il y eut un nouveau silence, assez bref.

    - S'il vous plait messire... trouvez les enflures qui ont fait ça et faites-leur regretter.

    Drakius ferma les yeux quelques instants dans un signe de tête solennel.

    - C'est bien mon but. Je ferais tout ce qui est en mon pouvoir... je vous le promet.

    38
    Lundi 21 Janvier à 21:03

    Les gardes présents dans la caserne accueillirent les arrivant avec ferveur.

    - Dame Krysta ! Vous venez pour le prisonnier ?

    Drakius nota que, si le retour de Krysta n'avait été bien prit par tout le monde dans ce qui s'apparentait à la noblesse du coin, les habitants la considéraient volontiers comme légitime successeur de son père. C'était un bon point pour lui.

    39
    Mardi 22 Janvier à 11:48

    (oh j'avais pas vu ton long message. C'est super bien écrit !(comme d'hab quoi. Tu seras plus rapidement apte à ecrire un livre que moi.)) 

    Krysta hocha la tête avec un demi sourire 

    - Oui. Nous devons l'interroger a nouveau. Répondit-elle simplement sans savoir ce qu'il fallait dire de plus ou non. Elle était perdue et regretta presque de ne pas avoir suivit les cours que voulait lui donner son père avant qu'elle ne parte révoltée. 

    40
    Mardi 22 Janvier à 14:05

    (ça fais super-plaisir à entendre ! Mais toi aussi tu as fais beaucoup de progrès depuis qu'on écris des RPG. Rien qu'à voir ton dernier petit pavé avec Machel... !)

    - Il est dans la deuxième cellule à droite, dans la partie qui a été reconstruite récemment. Vous voulez les clés ?

    41
    Mardi 22 Janvier à 17:23

    - on va les prendre oui. 

    Elle saisit les clés qu'il lui tendait suite a sa réponse et se dirigea vers la cellule du nouveau prisonnier mais ne dit rien, laissant ainsi Darkus prendre les choses en main. 

    42
    Mardi 22 Janvier à 18:43

    Le mage la laissa ouvrir la cellule et la suivit à l'intérieur.

    Le chasseur était assis dans la paille. Il portait les même vêtements que la veille et avait les cheveux dans un état lamentable. Il leva le regard sur les deux nouveaux arrivant et écarquilla les yeux en les reconnaissant.

    - S'il vous plais... Non... Il a dit qu'il me tuerait si je parlais... Je vous jure... Je ne peux pas...

    43
    Mercredi 23 Janvier à 07:18

    Le regard de la jeune fille se teinta de pitié. Elle faillit laisser tomber avant de se redire à quel point s'était important. 

    - désolé. Nous devons savoir. Et sachez que si vous parlez, nous ferons en sorte de vous laisser en sûreté. 

    Elle ne savait pas si c'était bien de promettre une telle chose mais elle parlait un quelque peu comme elle croyait bon. 

    44
    Mercredi 23 Janvier à 12:36

    Drakius restait jusque là silencieux, simple présence dans le dos de Krysta.

    Le chasseur chasseur secoua la tête, baissa le regard, le remonta. Apparemment dans une grande indécision.

    - En sûreté ? Certain ?

    45
    Mercredi 23 Janvier à 20:54

    Elle hocha la tête. 

    - Oui. Je vous mettrais à disposition deux gardes. Accorda t-elle en jetant un regard derrière elle, vers Darkus afin de voir s'il approuvait cette idée

    46
    Mercredi 23 Janvier à 21:15

    Drakius ferma un instant les yeux avec un bref hochement de tête, signe discret de son assentiment.

    - Que voulez-vous savoir ? geignit l'homme.

    Bien qu'il paraisse plus disposé qu'à leur entré, il ne transpirait pas non plus la bonne volonté. Malgré les précautions méticuleuses de Krysta.

    47
    Jeudi 24 Janvier à 12:25

    - Qui vous a ordonner de tuer cette bonne femme ? Et pourquoi ? Répéta Krysta. 

    Les questions n'avaient pas changé de la vieille mais elle gardait son calme et son ton de jeune fille innocente. 

    48
    Jeudi 24 Janvier à 12:57

    Le chasseur prit son inspiration pour finalement répondre.

    - Votre intendant, messire Grisefutaie. Il m'a ordonné de la tuer discrètement parce qu'elle était une "témoin gênante". Je ne pensais pas qu'on pourrait faire le rapprochement avec moi...

    Drakius sortit le couteau qu'il avait gardé après l'arrestation.

    - Vraiment ? Ce n'était pas très prudent.

    Le chasseur baissa la tête, honteux. Il ne savait pas comment il avait pu faire une erreur aussi idiote. Il ne savait même pas comment il avait pu avoir l'idée d'accepter un contrat aussi dangereux.

    49
    Vendredi 25 Janvier à 21:31

    Krysta, un quelque peu frappée par la nouvelle, mit a nouveau du temps pour répondre. Quelle question devait-elle posé a present ? Quelque chose qu'on demandait a chaque interrogatoire... 

    - merci... Bredouilla t-elle pour gagner du temps, en quoi était-elle une temoin gênante ? Qu'a t-elle vu en particulier ? Et combien vous a t-il payé pour un tel acte ? 

    50
    Vendredi 25 Janvier à 22:13

    - Je... Je n'ai pas le droit de... Bon.

    L'homme paru faire un gros effort sur lui-même.

    - Apparemment, elle aurait vu quelque chose qu'elle n'aurait pas dû voir le soir de l'assassinat de votre famille. Je n'en sais pas plus.

    Et, étrangement, il n'arrivait pas à se souvenir combien il avait été payé pour cette tâche. Sans doute beaucoup, pour avoir accepté quelque chose d'aussi suicidaire.

    - Vous avez bien dit "assassinat" ? s'enquit Drakius dans un mélange de surprise et de curiosité joliment feint.

    51
    Samedi 26 Janvier à 16:30

    Une explosion retentit dans son cerveau quand il annonça le meurtres de sa famille. Déjà il confirmait que ce n'était pas un accident, mais en plus, il avait éliminé une temoin. Sa mâchoire se durcit, ses yeux s'ecarquillèrent. 

    - vous... (Elle se mit a hurler) Vous avez assassiner une temoin de L'ASSASSINA de ma famille !!? Comment être idiot au point de supprimer une témoin d'un assassinat de toute une famille !! 

    Elle aurait eut Karl a côté d'elle, elle se serait sentit capable de tout en sachant qu'il était derrière. Elle se serait sentit capable de lui ordonner de lui trancher la gorge. Car quand le jeune homme était a ses côtés, elle s'autorisant aucune réflexion. Mais sans lui, elle arrivait encore a réfléchir bien que Darkus lui faisait très vite changer d'avis et l'embobinait facilement. 

    - Je vous ferais brûler si je ne vous avais pas promis une sécurité !! Je reviens... 

    Elle tourna les talons et sortit de la cellule. Cette montée en fureur lui rappela a quel point elle avait mal pour son frère, pour son père. Pour tous. Et dire qu'ils auraient put avancer dans l'histoire la mettait hors d'elle. 

    Une fois sortit des prisons, elle ne put retenir ses larmes et son sanglots plus longtemps et exteriorisa un peu plus ce qu'elle ressentait. De la tristesse, de la haine pour la personne qui avait fait une telle chose, de la peur... 

    52
    Samedi 26 Janvier à 19:56

    Drakius pensa tout d'abord à suivre Krysta, puis il jugea finalement qu'elle avait droit à un temps avec elle-même pour assimiler l'information. Qu'elle ait au moins l'impression de garder contenance.

    Il se retrouva donc seul avec le chasseur. Ce dernier avait à nouveau baissé la tête, honteux ou apeuré. Ou sans doute un peu des deux. Il était réellement persuadé d'avoir commis ce crime, même si il ne se comprenait pas lui-même. Drakius n'avait aucun remord à lui infliger ce supplice : comme on disait, la fin justifie les moyens.

    - Hum... Vous dites donc que c'est l'intendant qui vous a payé pour supprimer ce témoin ? Troublant...

    Jouer la comédie était d'autant plus difficile qu'il était assez fier de son coup. Il ne devait pas surjouer pour ne pas attirer les soupçon, mais assez pour diriger les esprits là où il le voulait. Et sans intervention psychique, bien entendu.

    Il attendit que la princesse se remette et qu'elle soit prête à revenir. Ou au moins qu'elle le prévienne si elle voulait partir : c'est elle qui avait les clés.

    53
    Dimanche 27 Janvier à 13:47

    Krysta prit une grande inspiration en fermant les yeux afin de se calmer et une fois ses esprits reprit, elle rentra à nouveau, se replaça à côté de Darkus et murmura un "continuez" en ayant vaguement entendu Darkus prendre l'interrogatoire en main. 

    54
    Dimanche 27 Janvier à 14:32

    Le chasseur regarda la dame revenir. Il devait continuer de répondre, si il voulait sauver sa peau.

    - Oui, c'est bien lui. Il est venu me trouver directement chez moi si ma mémoire est bonne, et il... a dit qu'il me ferait tuer si je le trahissait.

    "Si ma mémoire est bonne". C'était hilarant. Drakius guetta la réaction de Krysta, qui devait avoir beaucoup de révélation d'un coup pour une jeune fille aussi... Innocente. Sa naïveté devait en prendre un coup.

    55
    Dimanche 27 Janvier à 15:04

    - Il ne vous fera pas tuer… Continuez… marmonna t-elle sans prendre en compte le regard de Darkus 

    56
    Dimanche 27 Janvier à 16:50

    Au point où il en était, le chasseur n'avait plus grand chose à perdre.

    - Il m'a dit que la forgeronne avait vu des choses qu'elle n'avait pas dû voir le soir de la catastrophe au donjon. Il ne l'a pas dit clairement, mais ses paroles sous-entendaient qu'il s'agissait d'un meurtre. Je n'en sais pas plus...

    57
    Dimanche 27 Janvier à 17:31

    - mh. Autre chose ? Demanda t-elle encore avec une certaine mornitude dans la voix. 

    58
    Dimanche 27 Janvier à 17:43

    Le chasseur hocha la tête négativement.

    - Non, je ne vois pas. Vous... Je vais rester longtemps ici ?

    Il se savait dans les ennuis jusqu'au cou et craignait pour sa liberté autant que pour sa vie.

    59
    Dimanche 27 Janvier à 17:57

    - vous resterez ici jusqu'à ce que messire Grisfutail soit derrière les barreaux sans contact extérieur. Cela ne tardera pas. Mais nous devons également délibérer de ce que vous venez de dire. 

    Elle sortit alors et attendit Darkus pour refermer la porte. 

    60
    Dimanche 27 Janvier à 18:11

    Le mage jeta un dernier coup d'oeil au chasseur avant d'emboiter le pas à Krysta.

    Alors qu'ils longeaient les cellules pour ressortir de la caserne, il la questionna :

    - Que comptez-vous faire ?

    61
    Dimanche 27 Janvier à 18:46

    - Faire enfermer ce Grisfutail sur le champ. Et je ne lui donnerais pas la mort, ce serait trop facile pour lui. Il va croupir en prison tout son reste de vie. Répondit-elle le regard au sol. 

    62
    Dimanche 27 Janvier à 18:52

    Drakius était ravi. Tout marchait comme il l'espérait.

    - Faites attention. Il n'a pas pu réaliser seul un attentat d'une si grande ampleur, il doit avoir des alliés à la cour.

    Il fit mine de réfléchir.

    - Grisefutaie... N'est-ce pas cette région qui est passée successivement entre les mains de Montdesbrumes et les vôtres ?

    63
    Dimanche 27 Janvier à 18:56

    Elle releva le regard vers lui pour se concentrer 

    -si. Je crois que si. Pourquoi ? Insinuez-vous que les Montdesbrumes peuvent à nouveau être à l'origine de cet attentat et qu'ils ont bel et bien envoyé une famille qui n'avaient pas trop de rattachement à nous, voir pas du tout, pour tuer ma famille ? Et qu'on ne puisse donc pas les accuser directement ? 

    64
    Dimanche 27 Janvier à 19:46

    - Je ne veux pas lancer des accusations hasardeuses, mais... la coïncidence est troublante. Savez-vous quelle est la magie de votre intendant ?

    65
    Lundi 28 Janvier à 07:26

    - du tout. Pourquoi ? 

    Elle avait entendu dire que les bons magnétiseurs avaient des cellules spéciales car certains arrivaient a faire bouger le mécanisme de la serrure. 

    66
    Lundi 28 Janvier à 07:49

    - Ho, comme ça. J'essaie de comprendre comment il a pu procéder pour recevoir ses ordres ou les donner sans attirer l'attention.

    Il réfléchit encore quelques instants.

    - Vous n'avez pas de Mage du Cercle en poste, ici ?

    Il connaissait déjà la réponse mais voulait orienter Krysta.

    67
    Lundi 28 Janvier à 08:04

    La discution devenait compliqué pour la jeune Krysta. 

    - Non, pas que je sache. Ou alors il est peut être mort durant L'assassinat ? 

    68
    Lundi 28 Janvier à 20:20

    - Peut-être... Dans ce cas il n'était pas très efficace.

    Drakius laissa passer un instant de silence. Il arrivaient dehors, face à la caserne.

    - Vous saviez que dans les régions du sud, chaque petite bourgade a son propre Mage pour veiller à la sécurité et au respect de la charte magique ?

    Il était bien placé pour le savoir : il avait lui-même fait partie du Cercle. Et, déjà à l'époque, il avait noté ce favoritisme pour les régions proches de Sableblanc.

    69
    Mardi 29 Janvier à 08:06

    - croyez vous qu'il faudrait en engager un ? Demanda t-elle toujours aussi innocente. 

    Darkus avait l'air de dire qu'il aurait put être utile dans l'assassinat. C'était horrible de se dire qu'avec un mage ils auraient put éviter un tel désastre. Et si le mage pouvait éviter que cela reprenne .. elle était prête a en payer deux. 

    70
    Mardi 29 Janvier à 08:18

    - "En engager un" ? Si seulement c'était aussi simple...

    Il fit des efforts monstrueux pour effacer toute moquerie de sa voix.

    - Les Mages obéissent à l'Archémage, et uniquement à lui. C'est lui qui décide où il envoie chacun d'eux. Et l'Archémage est un lâche à la botte du roi.

    Sous-entendus : le roi ne veut pas de votre sécurité. Le roi est un ingrat qui favorise ses proches alliés à l'économie fleurissante. Le roi se fiche de vous, voire pire.

    71
    Mardi 29 Janvier à 10:26

    Elle hocha sagement la tête en assimilent ses paroles. 

    - Alors... Y a t-il un moyen de lui envoyer un corbeau, a L'archémage ? Continua t-elle. 

    Krysta n'etait pas quelqu'un qui annalysait les paroles et ne comprenait donc pas les sous entendus immédiatement. Mais ils avaient tous un impact sur sa manière de penser, elle les comprenait indirectement. 

    72
    Mardi 29 Janvier à 11:07

    - Peut-être, concéda Drakius. Mais peut-être aussi que l'absence de mage n'était pas un hasard. Ni la tentative d'enlèvement couplée au meurtre de votre famille. Je ne veux pas sombrer dans la paranoïa... mais vous faire comprendre que la politique est un monde sans pitié.

    De la simple supposition, il dursissait peu à peu ses propos.

    73
    Mardi 29 Janvier à 11:21

    Elle réfléchit... 

    - mais... Y a t-il au moins une raison pour que les Sableblanc ou Montdesbrumes nous attaquent ? A ce que je sache, ma famille n'a jamais trop fait d'histoire et restait neutre de manière a ne d'apporter les foudres de personnes. Et auraient-ils vraiment prit le risque de se mettre les Boicendés a dos en période de guerre où l'armée des autres familles leurs sont importantes ? 

    74
    Mardi 29 Janvier à 11:31

    - C'est aussi ce que je me suis dit. Une attaque idiote, et surtout très risquée si la vérité était découverte... Mais dites-moi, combien de personnes étaient au courant de votre fugue ?

    La disparition d'une princesse ne pouvait pas passer éternellement inaperçue ! Même si les Boiscendrés avaient la réputation d'être assez cachottiers...

    75
    Mardi 29 Janvier à 18:15

    - Flore savait que je voulais partir mais je ne lui ai jamais dis quand ni ou. Répondit-elle sans une once d'hésitation. Personne d'autre n'avait été mit au courant, du moins de sa bouche a elle. 

    76
    Mardi 29 Janvier à 18:35

    - Personne ne savait donc où vous vous trouviez... Mais n'importe quel espion devait être au courant que ce n'était plus à Brumécorce. Et en votre absence, qui héritait du commandement de la région après la mort de votre famille, en votre absence ?

    Il n'avait pas prévu l'intervention de cet intendant un peu trop imbu de lui-même. Mais finalement, pourquoi refuser une perche si gentiment tendue ?

    77
    Mercredi 30 Janvier à 08:02

    - si. Ils avaient bien remarqué que je n'étais plus là et on peut être dut paniquer un peu... Je ne sais pas. Sûrement des cousins plus ou moins éloignés. Répondit-elle dans un haussement d'épaules. 

    78
    Mercredi 30 Janvier à 09:54

    - Je n'ai vu aucun cousin, insista-t-il. Juste un intendant particulièrement tenace et qui n'avait pas l'air ravi de vous voir. Encore une coïncidence vous pensez ?

    79
    Mercredi 30 Janvier à 12:04

    C'était vrai. Tout lui paraissait si claire ! Il n'y avait pas de telle coïncidence sans raison. Elle hocha vigoureusement la tête 

     - Non. C'est sûr. Nous allons l'enfermer sans plus d'hésitation. Affirma t-elle. 

    Puis, elle s'arrêta, pour ralentir leur venue. 

    - mais... Comment dois-je m'y prendre ? Dois-je ennoncer publiquement sa trahison ou l'enfermer plus discrètement ? Et qu'en deviendra t-il des hommes qui exécutaient les ordres ? 

    80
    Mercredi 30 Janvier à 13:00

    - Son arrestation ne pourrait pas passer inaperçue. A votre place, je le ferais ouvertement et en donnant toutes les explications nécessaires. Vous montrerez au moins ce qui arrive à ceux qui vous trahissent.

    81
    Mercredi 30 Janvier à 13:07

    Elle hocha la tête 

    - d'accord... Allons-y alors. 

    82
    Mercredi 30 Janvier à 17:50

    - Je vous suis. Mais je suis certain que vous avez le cran de vous en sortir toute seule.

    83
    Vendredi 1er Février à 22:13

    Elle grimaça. Elle ne se sentait pas si capable que cela et elle savait que sa présence allait l'encourager. 

    - Comment trouver les hommes pour l'arrêter sous mes ordres alors ? 

    Elle n'avait vraiment aucune idée de comment s'y prendre et elle n'arrivait toujours pas à voir comment les autres nobles faisaient pour avoir le nombre d'hommes convenable au bon moment, en un rien de temps. 

    84
    Vendredi 1er Février à 22:24

    - Vous avez des gardes, une garnison... un peuple qui vous aime... J'ai parlé aux gens vous savez, la plupart vous considèrent comme leur légitime souveraine. Il vous suivrons quoique vous fassiez. Mais pour une arrestation dans les règles, je vous conseille des gardes.

    Ils étaient encore à proximité de la caserne, ça n'allait pas être bien compliqué.

    85
    Samedi 2 Février à 11:59

    Krysta hocha doucement la tête avant de chercher du regard les hommes qui pourraient convenir. Son regard s'arrêta sur un groupe, posté non loin. A son grand soulagement, les hommes virent à sa rencontre, surement en comprenant qu'elle avait besoin d'eux. Mi-surprise, mi-satisfaite, Krysta eut un sourire. Ils s'inclinèrent et l'un d'eux demanda quel était son besoin. La jeune fille répondit calmement, et surement soulagée de ne pas avoir dut les appeler de loin ou aller elle-même à leur rencontre 

    - J'aurais besoin d'homme comme vous pour l'arrestation d'un homme, qui est/ serait, l'homme ayant organiser le meurtre de ma famille. 

    La jeune noble ne se félicita pas pour cette phrase un peu bancale. Elle ne s'avait toujours pas comment s'y prendre réellement. Mais les hommes n'y firent guère attention, le message était comprit. N'est ce pas cela l'important ? Ils assurèrent la suivre et Krysta se tourna à nouveau vers Darkus avant de s'engager vers le donjon, à la recherche de l'intendant. 

    86
    Samedi 2 Février à 14:56

    Dans le lot, Drakius reconnu Garred, l'homme qu'il avait interrogé la veille pour avoir découvert le corps du prince. Celui qui avait perdu son amante ce soir de catastrophe. Lorsque Krysta parla, une brève crispation des poings renseigna Drakius sur son état d'esprit général : il rêvait de justice, de vengeance sans doute. Il n'avait qu'une envie : arrêter celui qui avait osé ordonner ce meurtre à grande échelle, le voir souffrir peut-être. Et il ne devait pas être le seul, les victimes collatérale avaient été nombreuses ce soir là. En tout cas, Krysta avait son total soutient.

    La petite troupe se mit en marche. Le donjon était assez vaste, mais les endroits où l'intendant était susceptible de se trouver restaient peu nombreux.

    (Suite là-bas ?)

    87
    Samedi 2 Février à 17:20

    ( voilà une info très intéressante. Le pauvre garde..

    Yep !) 

    88
    Samedi 9 Mars à 15:50

    La troupe rentra à nouveau, mais cette fois, l'intendant était en plus et fermement tenu par les gardes. Krysta l'emmena dans une des cellules les plus lointaines, les plus sombres, et seules. Elle pointa du doigt celle qu'elle lui était sienne maintenant et laissa les gardes le mettre à l'intérieur. L'homme de clé referma la porte de bois renforcé après leur sortie et ouvrit le petit houlot qui laissait à l'intendant le seul espace vers l'extérieur afin de parler s'il avait besoin.

    Mais Krysta ne voulait plus le voir, cet intendant et dit seulement

    - Vous aurez votre interrogatoire demain.

    Et elle referma le houlot avant de se détourner.  

    89
    Samedi 9 Mars à 20:32

    Comme pendant l'essentiel des évènements de la matinée, Drakius accompagna le mouvement en simple spectateur. Il avait assez trimé avant : maintenant il profitait du spectacle. Mais il ne devait pas se reposer sur ses lauriers, le plus délicat était encore à venir.

    Encore une fois, l'intendant n'eut pas le temps de répondre à Krysta avant que la porte ne lui claque au nez. Les gardes purent peut-être l'entendre pester dans son coin avec impuissance.

    Pendant ce temps, le reste ressortait à l'air libre.

    - Vous vous en êtes très bien sortie Dame Krysta, félicita Drakius d'un ton posé. Restera à expliquer aux noble cette décision, il y auront droit lors du procès. Si je puis me permettre, votre peuple aussi réclamera des explication après ce qu'ils ont vu aujourd'hui. Pourquoi pas un procès publique sur votre Grande Place ?

    90
    Mardi 12 Mars à 08:11

    Krysta l'écouta et réfléchi à voix haute pour le laisser argumenter sur ses dires

    - peut-être… Mais si on se rend compte qu'il n'est pas coupable et que l'autre nous a roulé dans la farine pour être libéré ? 

    91
    Mardi 12 Mars à 08:55

    "Ça n'arrivera pas !!!" pesta intérieurement Drakius.

    - C'est là tout l'intérêt d'un procès, n'est-ce pas ?

    92
    Samedi 16 Mars à 19:54

    - Je préfèrerai tout de même éviter cette honte publiquement… Surtout que je viens d'arriver après tout… 

    93
    Samedi 16 Mars à 20:03

    (Décidément, tu es bien incertaine. Tu as fait combien d'avatar en trois jours ? (Une choueeeeette ! Celui-là est superbe, comme le précédent d'ailleurs.))

    - Les choses se saurons de toute façon, surtout après ce que votre peuple vient de voir. Vous faites comme vous voulez en définitive, mais voilà comment j'aurais agit à votre place.

    Il espérait avoir suffisamment cerné l'esprit de Krysta pour prévoir ses réactions. Elle n'aimait pas être forcée, mais conseillée... et elle avait apparemment l'admiration facile.

    94
    Samedi 16 Mars à 20:44

    ( Cette fois c'est archi bon ! j'adore celui-ci et j'ai même refait ma bio en fonction ^^ j'en ai testé 5 ou un peu plus et j'en ai vu bien plus. Et enfaite, c'est par hasard que je retombe sur cette photo, enregistrée plus tot et là je me dis "mais tellement" Merci beaucoup plume !) 

    Krysta parut réfléchir un instant. Si Darkus aurait fait comme cela… Elle devait lui faire confiance. Il était quelqu'un de toujours bon conseil, elle ne voyait pas pourquoi elle le remettait en question après tout. 

    - Bon… danse ce cas… D'accord. 

    Elle se souvint alors de la demande de Karl et changea alors subitement de sujet 

    - Oh. Darkus. Apparemment, votre Forteresse est en difficulté alimentaire. Il me faudrait vous envoyer des vivres. Je ne sais plus si je vous en avait déjà parlé. Commencent est ce que je peux faire ? 

    95
    Samedi 16 Mars à 21:05

    (Ouais, j'ai vu ! Pour une description personnelle, c'est... personnel ! C'est beau.)

    Il ne montra pas son soulagement intérieur et resta apparemment de marbre à la décision de Krysta. Le nouveau sujet qu'elle mit sur le tapis le préoccupait d'autant plus qu'il se sentait un poil culpabilisant de ne pas être sur place pour faire face à cette crise.

    - En effet, j'ai aussi été prévenu.

    "... en dernier. Quelle belle ironie !"

    - Je présume que votre château possède de bonnes réserves ? Avec vos bois et le gibier abondant, ce n'est pas la nourriture qui doit manquer pour vous. Si vous êtes prête à soutenir les habitants de Sombreval, il faudrait monter un convoi vers le nord avec charriots et escorte. Si vous le faites, sachez que dès le calme rétablit vous aurez droit à une large contrepartie. C'est tout ce que je puis vous promettre en ces temps troublés.

    Certes, à côté de régions agricoles comme Herbedrue ou Montdesbrumes, les forêts de Boiscendré n'étaient pas si rentables que ça. Mais pour le peu d'habitants, et en comparaison avec Sombreval, c'était déjà presque le paradis.

     

    96
    Samedi 16 Mars à 21:23

    (personnel ? Tu le trouves personnel ?) 

    Elle hocha la tête 

    - Je le ferais. Mais nous n'avons plus de conseiller, comment est ce que je pourrais faire ? 

    L'échange que lui promettait Darkus était nullement remit en question. Elle ne doutait pas, et n'était pas avars. Si bien qu'elle se promit ne pas lui en vouloir si le service n'était pas rendu au complet. Après tout ce qu'il faisait pour elle. Rien que rester et l'aiguiller alors que la forteresse était en crise était déjà énorme. 

    97
    Samedi 16 Mars à 21:33

    (Je parle de la description. On n'en trouve pas beaucoup des comme ça.)

    - J'ai vu qu'il restait quelques nobles survivant à votre donjon. Mais je ne sais pas si vous les connaissez bien, ni, par conséquent, si vous pouvez leur faire confiance. Il vous faudrait un nouveau conseil, d'hommes sûr et de valeur. En attendant que le calme revienne et que les nobles cessent de craindre pour leur vie, vous pourriez faire une entorse aux coutumes... et prendre des hommes du peuple dans votre entourage. Pas n'importe qui bien sûr, mais rien que dans votre garde j'ai vu des personnes très dévouées et avec des capacités certaines dans leur domaine. Cherchez parmi les marchands, les chasseurs... ceux qui ont vu du pays et vous sont fidèle. Contrairement à certains nobles, ils ne vous trahirons pas pour leur propre réussite.

    Il n'avait pas du tout anticipé la question, mais l'esprit tournant à cent à l'heure il avait exposé sa réflexion à haute voix. C'était à la fois une occasion inespérée pour repousser les éventuels fidèles de Baudouin, un moyen pour accentuer son influence sur le commandement de Boiscendré, et un moyen sincère pour repousser le problème causé par l'action... radicale de Karl.

    98
    Dimanche 17 Mars à 13:02

    (merci :D)

    - Je vois. 

    Elle se mit à réfléchir et songea soudainement à l'homme des gardes. Celui qui disait vouloir la suivre et se venger pour avoir perdu sa femme. Elle ne savait pas s'il était bon mais lui faisait déjà confiance. 

    Sinon, celle ne connaissait pas grand monde. En tout cas, l'idée de Darkus n'était pas mauvaise de profiter de l'interrogatoire du Grisfutail pour reconstituer son conseil. 

    - Je m'en occuperai également alors avant de pouvoir vous envoyer les vivres. 

    99
    Dimanche 17 Mars à 20:50

    Drakius approuva d'un signe de tête.

    - Par contre vous avez programmé le jugement pour demain. Vous n'aurez pas le temps de réinstaurer un conseil d'ici là. Il faudra... faire sans.

    100
    Vendredi 26 Avril à 07:20

    Elle hocha la tête. T'en pis. De toute manière, quel homme dirait "non, ne le tuer pas" alors qu'il est coupable de la mort de toute sa famille. 

    (J'ai vu ton message a Brumecorce ^^ Mais du coup on en était la ?) 

    101
    Vendredi 26 Avril à 09:27

    (J'avais un peu (beaucoup) perdu le fil. Mais on dirait bien, tu as raison !)

    Le zèle de Karl s'avérait de plus en plus intéressant. Juste elle au jugement. Et lui. Moins d’incertitude, plus de marge de manipulation. Surtout avec une foule en colère devant, ne demandant qu'une vengeance prompte et efficace.

    Il avait presque pitié de l'intendant, qui n'avait pas du voir grand chose arriver. C'était... une victime collatérale, pour le bien de la cause. Du royaume. Il y a toujours des victimes collatérales dans une guerre, comme dans la recherche scientifique ! Quoiqu'en dise le Cercle.

    Il chassa rapidement ces pensées avec un sourire satisfait.

    - Vous avez peut-être besoin de vous reposer après toutes ces émotions ?

    102
    Vendredi 26 Avril à 09:46

    - il est vrai. Mais n'ais-je pas plus important a faire ? J'ai l'impression d'être débordée sans rien faire pour remédier a ce débordement... 

    Et en même temps, en cherchant, elle ne trouvait rien a faire avant d'aller se reposer. Tout était resporté au lendemain. 

    (Au faite, où en est l'escorte ? Je ne sais même plus pourquoi on l'avait envoyé ?)

    103
    Vendredi 26 Avril à 10:03

    (De Karl ?)

    - C'est normal, tempéra Drakius d'un ton qui se voulait rassurant. Vous venez de prendre la tête d'une région immense après un long voyage, et vous apprenez en plus que votre famille a probablement été assassinée... N'importe qui se sentirait dépassé. Mais votre peuple est avec vous, c'est un atout non négligeable. Je pense que vous pouvez être tranquille jusqu'à demain.

    104
    Vendredi 26 Avril à 11:21

    (non, de Flore. Vers montdesbrumes ) 

    Krysta lui sourit. Il était tellement rassurant, tellement prévenant. Elle ne comprenait décidément pas d'où venait sa réputation si terrifiante. Non pas qu'elle disait qu'il était aussi doux qu'un agneau, car c'était un mage redoutable, mais elle ne l'avait jamais vu maltraité un homme, jamais entendu faire des expériences humaines et morbide ou autre histoire de ce genre. 

    - Merci beaucoup pour tout ce que vous faites. Je vais aller me reposer alors. 

    Elle s'inclina et s'éloigna. 

    105
    Vendredi 26 Avril à 11:52

    (Ha, oui ! Elle voulait aller gentiment demander aux Montdesbrumes si c'était eux qui avaient fait assassiné la famille Boiscendré (bon, peut-être pas de façon aussi directe, mais tu vois l'idée). Sinon je ne sais pas où ils sont, sans doute quelques part sur la route.)

    Drakius la suivit des yeux jusqu'à ce qu'elle disparaisse de sa vue. Il leva ensuite les yeux vers la frondaison des arbres où quelques rayons de soleil transperçaient le feuillage. La journée était bien avancée, mais il allait devoir prendre son mal en patience jusqu'au jugement du lendemain. Peut-être faire une rapide incursion dans l'esprit du chevalier à Port-les-Mouettes pour constater comment la situation avait évolué ? Non, c'était trop dangereux si le rapprochement avait été fait avec le meurtre.

    Il fallait juste qu'il arrive à calmer sa précipitation. Et, pourquoi pas, prendre un peu de temps pour lui, pour une fois. Tout un après-midi à explorer son propre esprit par le psychisme, comme au temps où il était encore dans le Cercle. Et peut-être comprendre un peu mieux ces nouveaux pouvoirs qui le dépassaient. Oui, c'était la meilleure chose à faire. Il retourna vers le donjon sur les traces de Krysta pour retourner à sa chambre et s'enfermer dans une tranquillité nécessaire.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :