• Ecuries

    Les écuries des Eglantiers sont célèbres pour la force, l'endurance, et l’intelligence de leurs chevaux. Elle sont immenses et font travailler des centaines de palefreniers tout les jours.

    Ecuries

    Ecuries

     

     

     

    Ecuries

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 25 Janvier 2017 à 20:45

    Yann arriva et rencontra un palefrenier:

    -"Bonjour, monsieur. Avez vous des box de libre pour mon cheval ? se serait pour passer la nuit."

    Le palefrenier hocha la tête et le guida devant un box, propre évidement.

    Yann le remercia d'un mouvement de tête et rentra dans le box, il dessella sa jument et s'en occupa

    2
    Samedi 2 Septembre 2017 à 20:40

    Karl arriva aux écuries et s'arrêta pour contemplé la grandeur du bâtiment. En effet, il portait bien sa réputation. Du moins en première vu. 

    Il trouva bien vite un des multiples palfreniers travaillant ici :

    «Excusez-moi, auriez vous un box de libre ?

    —Il ne nous en reste plus beaucoup mais je pense pouvoir vous en trouver un.» il le conduit donc dans une allée et lui montra une stalle. Elle était comme toutes les autres, entre un mâle noir et un autre bai. Idylle y fut donc placé et occuper rapidement avant que Karl reparte et s'adresse à nouveau à l'employer :

    «Savez-vous s'il y a de la place pour un nouveau palfrenier ? 

    —Je ne peux pas vous renseignez la dessus mais suivez moi, nous allons trouver le patron.» il le conduit donc une nouvelle fois dans ce labyrinthe et trouva le bureau où il devait se trouver. Karl toqua donc et rentra sous l'ordre. 

    (Tu le fais où je le fais ?)

    3
    Samedi 2 Septembre 2017 à 20:42

    (Si tu le fais, tu va vraiment te retrouver toute seule. A moins que tu n'aie envie de dialoguer entre toi et toi, je veux bien le faire)

    4
    Samedi 2 Septembre 2017 à 20:49

    (Vas-y, et puis tu connais mieux que moi, il expliquera donc mieux ^^) 

    5
    Samedi 2 Septembre 2017 à 21:00

    (D'accord, je le fais !)

    Le Maître des Ecurie était un homme à forte carrure, avec une barbe broussailleuse qui ressemblait beaucoup à... de la paille.

    - Bonjour. C'est pour quoi ?
    Son ton était respectueux (après tout, il ne savait pas à qui il s'adressait), et sa voix grave, une voix d'homme qui a l'habitude de crier pour se faire entendre.

    6
    Samedi 2 Septembre 2017 à 21:03

    Karl ne se trouva en rien intimidé, il avait vu pire, bien qu'il ne s'attendait pas à une tel carrure. Il sut tout de suite qu'il ne fallait pas faire le zigoto :

    "Je viens d'arriver et me demandait si vous auriez une place pour un quelconque job dans l'écurie." déclara t-il d'une voie neutre. 

    7
    Samedi 2 Septembre 2017 à 21:07

    - Vous savez vous y prendre avec les chevaux ? Nous n'avons pas pour habitude de prendre des débutants gratuitement.

    8
    Samedi 2 Septembre 2017 à 21:14

    «J'ai dressé ma jument moi-même. Et m'occupait des autres chevaux de l'écurie, la où j'habitais avant pendant toute mon enfance.» affirma t-il. Karl avait besoin d'un job ici.

    9
    Samedi 2 Septembre 2017 à 21:16

    - D'accord, je vous prend à l'essai. Vous commencerez par les tâches basiques : panser les chevaux, changer la paille des boxes, les harnacher avant leurs sorties... Et si ça fonctionne bien, on verra ce que vous donnez en dresseur.

    10
    Samedi 2 Septembre 2017 à 21:17

    Il afficha un sourire soulagé. 

    «Merci, monsieur.» 

    11
    Samedi 2 Septembre 2017 à 21:18

    - Demandez à ce qu'on vous donne des habits appropriés, vous commencez dès aujourd'hui.

    12
    Samedi 2 Septembre 2017 à 21:24

    Il hocha la tête, s'inclina légèrement et sorti, prenant sa dernière phrase pour la finale. 

    Il trouva un autre palfernier qui l'attendait déjà (ti veux bien li faire ?

    13
    Samedi 2 Septembre 2017 à 21:29

    (ui)

    Le palefrenier, plutôt jeune, invita Karl à le suivre vers un entrepôt. Là, il lui passa des bottes déjà assez élimés et des habits de toile qui ne craignaient ni les déchirures ni les salissures.

    14
    Samedi 2 Septembre 2017 à 21:32

    Karl retint bien le chemin qu'ils avaient fait et se retrouva dans l'entrepôt. Il enfilla rapidement le tout quand son "mentor" lui laissa le temps et sorti avant lui puis il le rejoignit. Dans ses habits, il faisait beaucoup moins noble, mais que cela l'importait après tout.

    15
    Samedi 2 Septembre 2017 à 21:34

    - Venez maintenant. Tout à l'heure, vous avez vu les parties de boxes occupés. Maintenant, on va à ceux dont les occupants sont au pré, ou en sortie. C'est là que vous agissez : il faut que les stalles soient propres et accueillantes pour quand ils rentrerons.

    16
    Samedi 2 Septembre 2017 à 21:37

    «Je comprends.» fit-il en hochant la tête. «dites, j'ai une question, le patron m'a dit que les chevaux doivent être correctement arracher pour l'arrivé monté de leur propriétaire... mais comment savoir à l'avance ?»

    17
    Samedi 2 Septembre 2017 à 21:38

    (Je vais me coucher, bonne nuit)

    18
    Samedi 2 Septembre 2017 à 21:38

    - On ne peut pas, il s'agit juste de pouvoir les préparer rapidement lorsque leurs propriétaires veulent les avoir. Ha, si, parfois certains d'entre eux prévoient toutes leurs sorties en avance, mais c'est rare.

    19
    Samedi 2 Septembre 2017 à 21:39

    (Enfin, s'y j'y arrive car la télé est à nouveau forte... comme si ma gueulade d'hier n'était pas suffisante...)

      • Samedi 2 Septembre 2017 à 21:40

        (ma pauvre... on dirait que c'est vraiment pas simple avec ta famille)

    20
    Samedi 2 Septembre 2017 à 21:39

    «merci, je retiens.» 

    21
    Samedi 2 Septembre 2017 à 21:41

    - Vous êtes prêt à commencer à travailler ? Le patron à dit que vous commenciez dès aujourd'hui.

    22
    Samedi 2 Septembre 2017 à 21:56

    «oui, je suis prêt. J'ai juste une dernière question : mettre les chevaux au box, il y a un des endroits bien défini en fonction de ce qu'ils sont ou c'est "la où il y a de la place". De même pour la mise au pré.»

    23
    Samedi 2 Septembre 2017 à 22:03

    (toujours la télé à fond ?)

    - Les chevaux de race appartenant à des personnes importantes ont leurs propres boxes, souvent avec leur nom dessus pour ne pas confondre. Les chevaux seulement de passage, évidement, vont là où on peut les caser. Quand aux étalons et au poulinières du haras, ils ont un bâtiment rien que pour eux, mais pas de boxes réservés.

    24
    Dimanche 3 Septembre 2017 à 07:59

    Il leva les yeux, simple tique pour mémoriser. Est ce que je vais y arriver...? se demanda t-il avant de s'encourager. Mais oui, tu as juste à nettoyer les box vides et à préparer un cheval sous l'ordre de son propriétaire.

    «Et pour les prés ? Il y a une organisation particulière ? Des sorties bien définis ?»

    25
    Dimanche 3 Septembre 2017 à 09:06

    - Il y a des prés pour les chevaux de nobles, des prés pour les mâles du haras, d'autres pour les femelles... On vous expliquera tout ça lorsque vous serez confronté aux prés, pour l'instant vous n'en avez pas besoin.

    26
    Dimanche 3 Septembre 2017 à 09:22

    «d'accord, merci»

    27
    Dimanche 3 Septembre 2017 à 09:31

    - Je vous laisse commencer le travail. Vous savez comment vous y prendre au moins ?

    28
    Dimanche 3 Septembre 2017 à 09:42

    «oui, je sais faire un box, juste, où devons nous mettre la paille sale et où trouver la paille propre ?»

    29
    Dimanche 3 Septembre 2017 à 10:02

    - Je vais vous montrer...

    Le jeune palefrenier lui montra la grange immense où la paille, le foin, l'avoine étaient conservés.

    - Et la paille sale, on la conserve pour faire de l'engrais et le revendre à des fermes des environs.

    30
    Dimanche 3 Septembre 2017 à 10:35

    Il hocha la tête et une nouvelle question lui vint en voyant l'avoine :

    «On doit également s'occuper de leur donner à manger ?» pour lui s'était évident, mais sa question était pour qu'il lui explique

    31
    Dimanche 3 Septembre 2017 à 11:38

    -Pour tout les chevaux du haras, oui. Pour les autres, tu attends les ordres.

    32
    Dimanche 3 Septembre 2017 à 13:04

    Il hocha la tête et attendit son ordre numero un

    33
    Dimanche 3 Septembre 2017 à 13:07

    - Pour commencer, tu pourrais t'occuper des trois boxes libres là-bas, ceux de la première allée.

    (je me marre seule devant mon ordi, parce que j'ai passé une partie de la matinée à nettoyé une cabane pleine de crotte pas faite depuis un an. Un peu à Karl maintenant de trimer !)

    34
    Dimanche 3 Septembre 2017 à 13:24

    (Ahah, j'imagine bien. C'est la journée merde comme on dit.) 

    (C'est de la paille ou du copeau de bois ?)

    35
    Dimanche 3 Septembre 2017 à 13:25

    (paille )

    36
    Dimanche 3 Septembre 2017 à 13:31

    (T'avais pas plus chiant ? *ironie*)

    Bon, Karl chopa une fourche et commença à retirer le crottin qu'il déposa dans la brouette que son jeune mentor lui avait positionné à l'entrée du box :

    "Il faut juste retirer la paille salle sur celui-là n'est ce pas ? Quel est votre jour de nettoyage complet ?"

    37
    Dimanche 3 Septembre 2017 à 13:35

    - Une fois par semaine, on tourne dans les rangées pour ne pas avoir à les faire en même temps.

    38
    Dimanche 3 Septembre 2017 à 13:38

    "Je vois." 

    Il continua à retirer toute la mauvaise paille. Cependant, l'air du soir était encore frais, la chaleur du futur été ne faisait qu'arriver, il laissa donc une fine couche sale afin de tenir chaud au cheval durant la nuit. Puis il sorti et chopa les brouette :

    "Tu peux me conduire au tas sale ? Du moins pour le premier..."

    39
    Dimanche 3 Septembre 2017 à 13:43

    - Je vais te montrer...
    Et le jeune homme passa devant lui et lui indiqua le chemin. Jusqu'au tas de paille et de crottin, le terrain était plat et tassé par tout les passages de brouettes, facilitant les manoeuvres.

    40
    Dimanche 3 Septembre 2017 à 13:53

    Karl le suivit. Mais qu'est ce que je suis en train de faire ? J'ai été un combattant, j'ai participé à une grande bataille, et autre. Et me voilà à vider du crottin ! Mais il continua sa tâche sans rien ne laisser paraître. Patience, Karl, patience. Tout vient à point à qui sait attendre. Il vida sa brouette et prit le chemin vers la grange. 

    41
    Dimanche 3 Septembre 2017 à 13:55

    (C'est sûr qu'il y a de quoi enrager...)

    42
    Dimanche 3 Septembre 2017 à 14:02

    (pas qu'un peu je pense) 

    Karl remplie alors sa brouette de paille neuve avec une autre fourche, laisser exprès pour. Puis il reprit le chemin du box et arrêta sa cargaison devant la porte. Il rentra une nouvelle fois et remplie petit à petit le box afin de bien étaler la paille partout et faire une litière en bateau.  

    43
    Dimanche 3 Septembre 2017 à 14:18

    Une fois le box fini, Karl passa à celui d'à côté pour procéder de la même manière qui apparemment était la bonne. 

    Il chargea donc la brouette. Celui la était un peu moins sale et il n'eu pas trop de mal, le cheval ne faisait que dans les coins. Bien que se fut pénible à prendre, au moins, ça allait plus vite. Puis il alla vider le crottin pour s'en aller chercher de la paille neuve et l'étaler de la même façon dans le box. 

    En une demi-heure, il eu fini de faire le deuxième et le troisième box.

    44
    Dimanche 3 Septembre 2017 à 19:21

    et la journée continua, il apprit à cirer les cuirs au bon moment. Donc une fois par semaine quand les propriétaires ne montaient pas (logique). Mais également qu'il fallait entretenir les allées comme chaque pièces dont l'entrepôt, la réserve ..etc.. Il fut également emmené à la carrière et le manège afin de lui préciser que le tout devait être également nettoyer pour des prochains arrivants. 

    En outre, la journée fut bien charger.

    45
    Dimanche 3 Septembre 2017 à 19:32

    (yo fait quoi la ?) 

    46
    Dimanche 3 Septembre 2017 à 20:09

    (Je sais pas... Le soir ? Je ne vois pas quoi te dire de plus.)

    47
    Dimanche 3 Septembre 2017 à 20:14

    (ok. et donc ?)

    48
    Dimanche 3 Septembre 2017 à 20:16

    (Donc quoi ? Où il dort ?)

    49
    Dimanche 3 Septembre 2017 à 20:18

    (non, est ce que le chef demanderai à le voir pour sa première journée ou est ce qu'il quitte comme ça. Les habils attribués son du coup à lui ou il doit les déposer." 

    50
    Dimanche 3 Septembre 2017 à 20:21

    (Ah... Non, le chef ne le demande pas le soir même, et il peut partir comme ça avec les autres employés...)

    51
    Dimanche 3 Septembre 2017 à 20:25

    (ok, merci) 

    Karl vit la fin de la journée arriver et les employer partir à par les gardes de nuit... Il alla donc vers Idylle, la brossa un coup afin de s'assurer que tout allait bien chez elle et la laissa. 

    Il trouva bien vite une auberge non loin et choisi sa chambre. S'affalant sur le lit, il s'endormi persque aussitôt

    52
    Lundi 4 Septembre 2017 à 18:25

    Karl revint au pas de course aux écuries. Les flammes de la dragonne se propageait et touchaient bientôt les écuries. Déjà, les autres employés se répartissaient pour sortir les chevaux dans les prés, le plus loin possible. 

    Le jeune homme se precipita vers sa belle Idylle, il choppa au passage quatre licol et choppa trois chevaux à côté de la stalle de sa jument, puis, il sauta sur le dos de celle-ci et la guida de son assiette. Elle était bien dur à gérer avec sa peur du feu, son instinc, en plus des trois autres chevaux. 

    Il croisa un palfrenier qui lui indiqua où les emmener et il s'y rendit. 

    Enfin, il sauta du dos de sa jument et l'attacha du quatrième licol. 

    53
    Lundi 4 Septembre 2017 à 18:27

    Saphira incendia le toit de l'écurie et pénétra dans le bâtiment en enfonçant la porte. Les cheveux étaient pris au piège, paniqués. La belle dragonne sauta sur un étalon gris pommelé et lui trancha la gorge avec ses crocs. Elle se tourna ensuite vers une pouliche blanche et lui cracha un jet de flamme. Saphira regarda son corps carbonisé s'écrouler avant de se tourner vers sa prochaine victime.

    54
    Lundi 4 Septembre 2017 à 18:30

    Le Maître des Ecurie arriva en accourant. Il fallait sauver les chevaux le temps que les soldats et les mages de la ville arrive ! Il portait une hache de bûcheron, et quelques palefreniers l'accompagnaient, ceux qui n'étaient pas encore trop terrifiés par l'immense et dangereuse créature.

    55
    Lundi 4 Septembre 2017 à 18:32

    Le regard de la dragonne fut attiré par un mouvement. Elle se tourna et vit plusieurs humains. Saphira poussa un rugissement terrifiant et s'élança vers ses nouvelles cibles.

    56
    Lundi 4 Septembre 2017 à 18:32

    Karl fonça dans l'écurie et vit avec horreur les deux chevaux tombé. Il lui parla donc en pensé et par image illustant en plus ses paroles: 

    "Tu devrais avoir honte stupide boule d'écaille ! Si tu en veux aux humains, ces chevaux n'ont rien demandé !!" 

    Il ouvra au passage, sans quitter la dragonne des yeux, quelques box et les chevaux partirent au galop rejoindre le reste de groupe (instinc de groupe). Puis, il envoya des images rassurantes et apaisantes à la dragonne, tout en restant sur la défensive, il s'était positionné dans un croisement d'allées afin de pouvoir se protèger d'un possible jet de flamme 

    57
    Lundi 4 Septembre 2017 à 18:34

    Le grand bonhomme eût un instant d'hésitation en voyant foncer sûr lui le dragon. Il se tourna vers ses hommes :

    - Libérez les chevaux ! Surtout Accajou, comprit ? Celui-là ne doit pas mourir.

    58
    Lundi 4 Septembre 2017 à 18:38

    Saphira se stoppa et chercha du regard celui qui parlait dans son esprit mais malgré les images rassurantes qu'il lui envoya, la fureur de la dragonne ne retombait pas. Ignorant l'intru dans son esprit, la prédatrice bondit sur l'homme a la hache et lui broya la tête d'un coup de dent. Elle cracha ensuite un puissant jet de flammes sur les humains qui s'affairaient autour des cheveux.

    59
    Lundi 4 Septembre 2017 à 18:42

    Karl s'approcha doucement :

    "Hé... Calme... Les chevaux n'y sont surement pour rien si ta fureur vient de nous... Epargne les. Oh, tu es une prédatrice, pas pour moi. Tu es injuste. Sort, aller. Il y a mieux que de passer sa fureur sur les autres." sa voie était calme, posé et même rassurante. 

    Il libéra un nouveau cheval au hasard puis un autre mais ses gestes était sans panique, d'un sang froid indétrônable. 

    60
    Lundi 4 Septembre 2017 à 19:32

    Saphira rugit de nouveau en se retournant vers celui qui parlait dans sa tête. Un humain qui lui disait qu'elle était injuste. Ben voyons ! Les humains qui font preuve d'une cruauté sans limite entre eux et envers les autres espèces. Les humains massacrent si souvent les loups, les dragons, et tout autre espèce qui ne leur conviendrait pas. Et eux aussi tuent pour le plaisir. Leur dirigeant chassent les cerfs et les sangliers juste pour en faire des trophées. Eh bien elle aussi aimait bien les trophées. Saphira cracha un nouveau jet de flamme, cette fois sur l'humain télépathe.

    61
    Lundi 4 Septembre 2017 à 19:46

    Déjà prévu, Karl n'au qu'à se mettre derrière le mur avant de se remettre à sa place. Il ne cessait de la songer et donc  pouvait prévoir ses envies et mouvement, ainsi que ses pensées. 

    "Ecoute, et si tu sortais de cette écurie ? Je ne sais que faire pour sauver ces bêtes que j'aimes plus que tout. Et beaucoup de monde admire les Dragons... Pourquoi s'en prendre aux villageois qui n'ont rien fait ? Et les chevaux qui ne cessent d'écouter nos caprices, ils ne méritent pas de mourir, surtout eux. Que veux-tu au juste ?" Continua t-il tranquillement sans perdre de vue que c'était un attaquant 

    62
    Lundi 4 Septembre 2017 à 20:01

    Si il pouvait vraiment lire dans ses pensées cet humain, il savait que seul l'instinct de prédatrice de la dragonne ainsi que sa fureur motivaient cette attaque. Saphira gronda mais ne cracha rien. Le regard fou des cheveux enfermés non loin d'elle lui rappelait sa puissance que sa solitude lui faisait oublier. Sa colère n'était pas totalement retombée mais c'était en bonne voie.

    63
    Lundi 4 Septembre 2017 à 21:17

    Karl la senti se détendre et il retint un soupire de soulagement. 

    Maintenant en bonne voie, il devait faire attention à ce qu'il disait et chaque fois, cela pouvait se rapporter à l'attaque. Il ne voulait pas non plus lui rappeler la raison de sa venu ici... et ne pouvait rentrer dans sa vie par simple politesse. 

    En attendant, il se contenta de lui envoyer des sons et images apaisantes, laissant comme un arrêt calme dans le temps. 

    64
    Lundi 4 Septembre 2017 à 23:19

    Saphira continua de gronder menaçante, mais il y avait moins de conviction dans sa voix. Finalement elle se tut et resta là, sa rage en partie calmée. Mais si un seul humain osait se dresser devant elle... Elle le tuerait.

    65
    Mardi 5 Septembre 2017 à 06:54

    Karl senti le tout, il envoya donc discrètement une image mentale à tout ceux de l'écurie comme qui il ne fallait plus bouger pour se reconcentrer sur la dragonne :

    «Tu dois te sentir à l'étroit ici... et si on sortait ?» proposa t-il de la même voie. Sentant le feu se faire de plus en plus dense. Lui menacerait bientôt de suffoquer et puis de cette manière, un palfrenier pourra faire sortir les deux chevaux restant à côté de la dragonne.

    66
    Mardi 5 Septembre 2017 à 09:06

    Saphira avait beau se laisser souvent guider par son instinct, elle n'était pas idiote. Elle avait très bien comprit que le but de cet humain était avant tout de la faire sortir du bâtiment. Elle surprit également le regard qu'il lança aux deux seuls cheveux encore pris au piège, juste à côté d'elle. La dragonne poussa un grondement d'humeur et défonça les deux portes des boxs en un coup de patte. Elle avança ensuite vers Karl pour laisser les cheveux s'enfuir et par la même occasion sortir du bâtiment.

    67
    Mardi 5 Septembre 2017 à 09:10

    (ça te dit de jouer sa majesté la reine Gwen qui rentre à Port-les-Mouettes après la bataille de Tertrefort ?)

    68
    Mardi 5 Septembre 2017 à 09:17

    (Okay !!!!!!!!)

    69
    Mardi 5 Septembre 2017 à 09:18

    (Cool ^^)

    70
    Mardi 5 Septembre 2017 à 13:06

    Karl esquiva les chevaux et sourit :

    «Dit donc, tu es intelligente !» complimenta t-il sans reculer «Je me demande encore si je peux te faire confiance... mon instinct me crirait de courir et pourtant...» il garda cependant une bonne distance de sécurité. 

    71
    Mardi 5 Septembre 2017 à 13:13

    La dragonne poussa un grognement amusé. Cet humain était particulier mais finalement, il lui plaisait bien. On ne fait pas confiance à un dragon. On prit pour qu'il nous épargne. pensa t-elle à l'adresse de l'humain télépathe

    72
    Mardi 5 Septembre 2017 à 13:54

    Il hocha la tête :

    «Je retiens... et tu nous epargnerais moi et la troupe ?» 

    73
    Mardi 5 Septembre 2017 à 13:59

    Saphira pencha la tête, pensif. Je pourrais l'envisager... Mais en se moment je suis de mauvaise humeur parce que j'ai soif et faim.

    74
    Mardi 5 Septembre 2017 à 14:22

    «Tu n'étencheras ta soif ici. Et il y a bien meilleur que de l'humain ou cheval. Je te promets.» 

    Le feu continuait de prendre tout en s'éteignant par les jets d'eau des élémentaires

    75
    Mardi 5 Septembre 2017 à 14:27

    Tu m'intéresse, humain. Qu'as tu donc à me proposer ? Saphira ne cessait de se rapprocher du télépathe mais elle ne montrait aucune agressivité.

    76
    Mardi 5 Septembre 2017 à 15:56

    Il y alla donc franco :

    «Sortir de la ville pour aller manger les animaux qui ne puent pas l'humain ni le fourrage ou la transpiration.», 

    77
    Mardi 5 Septembre 2017 à 16:29

    Saphira grogna, amusée. Quel culot avait cet humain. Mais c'est vrai qu'il était plus juste de chasser sa proie plutôt que de la carboniser alors qu'elle était enfermée. Très bien, tu as gagner petit homme. La belle dragonne s'avança vers le trou qu'elle avait fait dans le toit et battit des ailes.

    78
    Mardi 5 Septembre 2017 à 16:46

    Karl la regarda partir :

    «Je ne saurais comment te remercier.» fit-il soulager en ne la quittant pas des yeux jusqu'à être sûr qu'elle parte. 

    Une fois dehors, il sortit également et la regarda aller dans le ciel.

    79
    Mardi 5 Septembre 2017 à 17:34

    Saphira fut amusée des paroles de l'humain. Tu pourrais me dire si il existe d'autres dragons dans les environs. Je me sens très seule petit homme. Et c'était la vérité. Ça faisait plusieurs années que la dragonne bleue errait seule au monde. Elle n'avait quasiment jamais rencontré d'autre dragon.

    80
    Mardi 5 Septembre 2017 à 17:36

    (Si plume veut bien, je serais ravit d'en faire un !) 

    «Il en existe un, en effet, il s'est rendu à la forteresse noir mais le voilà parti depuis longtemps... je ne peux t'en dire plus» s'excusa t-il en retrounant vers les chevaux

    81
    Mardi 5 Septembre 2017 à 17:42

    Saphira décida sur le champ de se rendre là bas. Merci petit homme ! Et bonne chance pour rattraper tous ces précieux chevaux ! dit-elle malicieuse

    (J'aimerais beaucoup mais c'est à Choucas de décider ^^)

    82
    Mardi 5 Septembre 2017 à 18:49

    (Oui, oui, c'est possible !)

    83
    Mardi 5 Septembre 2017 à 18:53

    (merci !) 

    Karl hocha légèrement la tête, désespéré  :

    "J'ai dis qu'il n'y était plus depuis longtemps." Sur ce, il s'adressa au groupe :

    "C'est bon, elle est partit... Et le feu est éteinte... On peut ramener les chevaux, malheureusement, deux ont périt..." fit-il calmement, d'un aire désolé.  

    84
    Mardi 5 Septembre 2017 à 19:22

    - Deux chevaux... et le Maître des Ecuries, avança un jeune homme.

    85
    Mardi 5 Septembre 2017 à 19:25

    Karl baissa les yeux, il n'aurait surement rien changer mais il s'en voulait maintenant en se rendant compte qu'il n'avait pensé qu'aux chevaux et bien loin l'idée de protéger ses collègues lui était venu. Enfin, il ne le précisa pas et chopa Idylle ainsi que le cheval à côté d'elle dans le box pour les rentrer... 

    86
    Mardi 5 Septembre 2017 à 19:27

    Les palefreniers, mine de rien, se mirent en quête d'attrouper tout les chevaux et de faire le compte des dégâts sur les écuries. Même sans le Maître, il n'était pas difficile de comprendre quelles étaient les urgences du moment.

    87
    Mardi 5 Septembre 2017 à 19:35

    Karl s'occupa surtout d'aider à rentrer tous les chevaux. 

    88
    Mercredi 6 Septembre 2017 à 13:18

    Une fois fini, il rejoint un groupe de palefrenier qui discutait du sort de l'écurie. 

    "Il va falloir tout réparer... se lamentait un

    -Mon père est maçon. J'irais lui demander de nous aider. Disait un autre

    -Cela va nous coûter cher ! fit remarquer le troisième

    -Nous sommes une centaine de palefrenier, si on met tous du nôtre. 

    -De plus, les propriétaires peuvent cotiser un peu aussi. Suggéra Karl, faisant par de ses pensées à la discutions. 

    -Pourquoi pas. Tu sais bricoler ? 

    -Un peu... Ce n'est pas ma tasse de thé mais je vais aider. Assura le nouveau (Karl) 

    -Et pour le chef ? Qui le remplassera ? Sa lamentait une nouvelle fois le premier 

    -Celui qui connaît le plus l'écurie..." Supposa le troisième

    89
    Mercredi 6 Septembre 2017 à 13:27

    Le garçon qui avait présenté les écuries à Karl les rejoignit.

    - Ou les seigneur de la Cité. Après tout, les écuries sont sur son domaine, il n'a qu'à mettre un peu du sien si il veut continuer avoir de bons chevaux. Quand au nouveau chef... on verra bien.

    90
    Mercredi 6 Septembre 2017 à 13:29

    Karl hocha la tête :

    "Le seigneur de ses lieux viendra de lui même ?" demanda t-il, curieux. 

    (C'est qui ce seigneur que j'aille voir sa fiche ? Curieuse aussi ^^) 

    91
    Mercredi 6 Septembre 2017 à 13:32

    (J'en sais rien... On en a pas pour l'instant. Je crois bien qu'Herbedrue est la région la moins représentée dans les personnages. On peut toujours le faire en perso secondaire)

    92
    Mercredi 6 Septembre 2017 à 13:36

    (ok.) (et maintenant ? ) 

    93
    Mercredi 6 Septembre 2017 à 13:39

    (Maintenant ? Heu... je fais sa fiche et j'arrive)

    94
    Mercredi 6 Septembre 2017 à 13:39

    (ok ^^ Yo t'attend, je vais en profiter pour refaire mes leçons) 

    95
    Mercredi 6 Septembre 2017 à 13:55

    (C'est bon ! Je l'ai fini, j'ai fait basique !)

    96
    Mercredi 6 Septembre 2017 à 13:56

    (je vais voir le temps que tu écris ^^) 

    97
    Mercredi 6 Septembre 2017 à 14:00

    Le jeune garçon haussa les épaules.

    - Il faudrait envoyer quelqu'un pour lui réclamer. Il sera sans doute mit au courant, mais vu sa réactivité habituelle, il ne fera rien tant qu'on ira pas le secouer un peu.

    98
    Mercredi 6 Septembre 2017 à 14:02

    Karl hocha la tête. 

    Le palefrenier ne sa droite se proposa alors :

    "Je peux m'y rendre... Je sais où il habite."

    99
    Mercredi 6 Septembre 2017 à 14:04

    - Si tu es motivé... Mais n'oublie pas que tu parles en notre nom à tous, alors pas d'impairs. C'est quand même le seigneur de Herbedrue...

    100
    Mercredi 6 Septembre 2017 à 14:06

    "mh.. Tu viens avec moi, Karl ? Comme ça tu sauras qui c'est. 

    -D'accord." et tout deux se dirigèrent vers la ville afin de se rendre vers la demeure du seigneur 

    101
    Mercredi 6 Septembre 2017 à 20:48

    Le palefrenier et Karl revinrent aux écuries, la, le groupe de tout à l'heure les attendait et bien plus encore pour avoir le verdict. 

    "Il va s'occuper de nous apporter des ressources et de la main d'œuvre pour rebâtir le tout. Annonça le palefrenier. 

    -Et pour le chef ? 

    -Il va organiser un concours où seul les employer de plus de trois ans peuvent participer avec trois épreuves à remporter. Ainsi, il choisira le nouveau chef. Continua Karl. 

    -Intéressant... C'est quoi les épreuves ? 

    -Un dressage de poulains, plus une monte d'un adulte et enfin, une course en plaine... " répondit une nouvelle fois le jeune Sombreval, déçu. Il aurait adoré participer à toutes les épreuves sans forcément devenir chef, il savait qu'il ne pouvait pas car ce n'était que sa première journée mais rien que pour le plaisir et peut-être pour faire ses preuves. Enfin, il se contentera des les regarder avec envie, il aura d'autres occasions. 

    102
    Jeudi 7 Septembre 2017 à 20:08

    (le seigneur va venir de lui même ?) 

    103
    Jeudi 7 Septembre 2017 à 21:35

    (Peut-être pas le jour même, mais pour l'annonce du tournoi, oui. )

    104
    Jeudi 7 Septembre 2017 à 21:38

    (Oui, je savais que ce n'était pas le jour même, bon, je peux aller le coucher ?»

    105
    Jeudi 7 Septembre 2017 à 21:52

    (Oui ! Il a bien droit à un peu de repos le pauvre... Quelle première journée éprouvante !)

    106
    Jeudi 7 Septembre 2017 à 22:01

    (Ah ça oui ! Jamais je n'aurais pensé qu'il allait en bavé autant... bon go alors.) 

    «hé, tu as un endroit où dormir, Karl ? Demanda le même palefrenier qu'il avait dut accompagner. 

    —Bonne question. Je vais bien trouver une auberge pas trop chère avec le peu d'argent qu'il me reste. Répondit-il dans un haussement d'épaules.

    —Tu peux venir chez moi le temps d'avoir ta paye. Je vis seul dans un petit studio non loin. 

    —Pourquoi pas. C'est vrai que ça m'arrangerait beaucoup ! 

    —Viens alors.» 

    Après quelques salutations, les deux jeunes hommes rentrèrent ensemble. 

    En effet, le studio était petit avec une simple petite cuisine, un matelas vers la fenêtre et un autre en face de la cuisine. La table de bois qui servait à beaucoup de choses était au milieu de la pièce. C'était parfait. 

    «Vas-y installe toi.» 

    Karl se dirigea donc vers le matelas attitré, celui en face de la cuisine et s'affala dessus. Prenant toute suite goût au sommeil. 

    107
    Vendredi 8 Septembre 2017 à 07:06

    (On peut le comprendre... Tu veux faire le lendemain ?)

    108
    Vendredi 8 Septembre 2017 à 07:40

    (Ouais, il revient d'un long voyage qu'il doit bosser et faire face à un dragon. Bon pour le dragon il a quand même prit moins de risque que le patron qu'a foncer dans le tas ^^" 

    Oui je veux bien faire le lendemain) 

     

    Karl se réveilla doucement en entendant des bruits de pas autour de lui. Il prit le temps de s'étirer et même se tourner pour se rendormir. Il était encore trop fatigué ! C'est la première fois que je dois avoir des cernes... pensa t-il avec l'envie de sombrer une nouvelle fois dans le sommeil. La sensation lui donnait à peu près l'heure qu'il devait être. 4heures... mais... qui bouge ainsi si tôt ! Il leva donc la tête et la tourna vers la salle. Un soupire s'échappa de lui en voyant son collègue préparer à manger.

    L'autre dût le sentir car il se retourna :

    «Debout marmotte, on doit aller bosser. Rigola celui-ci

    —mgh...» fit-il en toute réponse. Le jeune homme n'était pas du genre à se plaindre et se mit donc assit pour passer une main sur son oeil droit puis ses cheveux. 

    «Le soleil est levé ?

    — Bien sûr que non, il faut arriver à l'écurie bien avant pour qu'elle soit prête pour l'arrivé des propriétaires.» 

    Karl se leva donc et fut servit d'un petit déjeuner : du pain. Mais pour lui, c'était parfait. 

    Une fois prêt, ils sortirent et se rendèrent dans les écuries. Karl fut tout de suite au nettoyage de box

    109
    Mardi 12 Septembre 2017 à 11:00

    Plusieurs box fait, il avait même eu un peu de temps pour bouchonner Idylle avant qu'un palefrenier, bien plus âgé, ne l'interpelle :

    "Hé gamin, vient voir, y a un proprio qui veut monter, va voir t'occuper d'son ch'val. 

    -Il est ou ? demanda alors Karl en fermant le box de sa protégé. 

    -A l'entrée, va vite, il est sympas et va t'expliquer comment qu'il veut que son cheval soit préparer." 

    Le jeune homme s'exécuta donc et alla voir ce fameux propriétaire. 

    Il avait un bon nombre d'année également et parlait avec un autre homme, habillé aussi chiquement que lui et paraissait désolé. Karl s'avança donc sans timidité et attendit que l'homme lui explique mais celui-ci se tourna vers lui et s'excusa :

    "Bien, Oh pardon, ce gentil homme vient de m'annoncer que ma femme est malade. Je ne peux pas monter Arrak tout de suite, ni pour la journée je pense. Vous savez travailler un cheval ? 

    -Oui. 

    -Bien, auriez-vous du temps à consacré à mon destrier pour le travailler un coup ?

    -Je pense que oui. 

    -Bien, bien, merci. Je repasse demain. 

    -Sans problème, je serais la." 

    Le riche reparti en acquiessant un "bien" à chaque affirmation de son servant.

    Karl se tourna vers le même vieux palefrenier qui avait observer l'échange :

    "On a le droit, nous en temps que palefrenier de monter des chevaux de propriétaire ? Demanda t-il

    -Normalement, nous avons un bon nombre d'entraineur prévu pour mais écoute, il t'as demander dans l'urgence, j'pense que tu peux l'faire.

    -Merci...

    -Aller vient gamin, j'vais te montrer qui c'est."

    Agacé par se surnom, Karl ferma les poings mais s'exécuta et ils arrivèrent devant un bel étalon bais, haut, dans la force de l'âge aux balzan montantes plus haut que le genoux.

    "Il a dût couter une fortune. Devina t-il

    -Un peu qu'ouais, mais il nous rapporte fortune ici aussi." Karl rigola légèrement et suivit les instructions avant de le lui faire ses soins et le seller.

    Il sorti ensuite et fut conduit dans la carrière :

    "Aller vas-y, éclate toi, c'est pas tous les jours qu'on a le droit de monter un cheval de proprio. Prend ça pour de la chance. T'as vu, j't'avais dit qu'il étai t cool lui." 

    Karl ne prit pas la peine de répondre et jugea mentalement le cheval avant de grimper sur son dos. Il se trouva bien grand et eu un petit temps d'adaptation avant de serrer les jambes pour lui demander de marcher. Celui-ci s'exécuta sans problème et marcha sur la piste. Le détendant tranquillement, Karl lui demanda de s'incurver dans les coin et revenir droit sur les lignes droites. Travaillant au pas quelques figures simples type demi-volte, doublé ou encore diagonale. Demandant des arrêts à certains endroit ou d'allonger le pas, il l'assouplie doucement pour une bonne mise au travail. Puis de même pour le trot, Karl prit quand même le temps de quelques tours de pistes simple avant de demander les même figures. Jouant avec sa reine intérieur, le cheval s'arrondit progressivement. Le cavalier en déduit donc que cet étalon avait l'habitude d'être travailler en espace clos comme ici en carrière.

    De nouveau au pas, il s'ajusta et demanda progressivement le galop depuis le trot. Le cheval parti en quelques sauts, déséquilibrant pendant une foulé le jeune homme, il le reprit donc et l'obligea à un galop de travail plutôt doux et un cheval arrondi et incurvé sur le cercle (il ne travail plus sur piste mais sur cercle). Malgré ce départ mouvementé, l'étalon se mit assez vite dans la demande de son cavalier. Une fois sentant le cheval bien à l'écoute, Karl repassa au pas pour marcher sur la piste et redemanda un départ au galop depuis le pas cette fois. Une nouvelle fois déséquilibrant, mais le destrier se reprit vite. De nouveau au pas, et encore une demande au galop qui se fit plus contrôler et arrondit. Une dernière fois pour confirmer et ce fut parfait. Karl n'insista pas sur cet exercice et le récompensa d'une bonne caresse sur l'encolure. Voilà déjà une heure de travail mais il eut envie de tester autre chose sur ce cheval et lui demanda une nouvelle fois le galop de travail qu'il travailla en demandant des changement de pieds sur diagonale ou doublé. Jusque la rien de compliqué (normal, c'était un bon cheval dressé) Karl cursa en demanda le changement de pied sur la piste. Le cheval se retrouva donc à faut et dut reste dans ce galop inconfortable pendant deux tours.

    "Hé gamin, tu es à faut. Intervint le vieux

    -Je sais, c'est toujours bon de les habituer en cas de problème et ça leur permet de les assouplir. Mais je suis d'accord, il ne faut pas en abuser afin que le cheval ne croit pas que c'est ainsi qu'il faudra faire dorénavant."

    Karl repassa donc au pas et demanda un départ au galop sur le bon pied. Content de sa séance, il repassa au pas et lâcha les reines, défit ses pied des étrier et déssengla d'un trou pour faire comprendre au cheval que c'était fini mais continua à le faire marcher pour détendre tranquillement les muscles avant de descendre et lui étirer. Ce n'était pas le moment d'abimer un cheval. Puis il rentra et le bouchonna.

    "Bah bien, tu vois pouvoir nettoyer les allées maintenant. Les constructeurs sont déjà arrivés et on commencer à retaper le toit, faut que tu aide à nettoyer les endroit réparer.

    -J'y vais.... répondit Karl à contre cœur. Et pour les deux chevaux de propriétaires mots ? 

    -On les a retirer hier soir et avons averti les proprio. J'te dit pas la colère noir qu'on a subit !" 

    Le jeune homme hocha la tête et alla choper un balais pour aider l'équipe à nettoyer. 

    110
    Mardi 12 Septembre 2017 à 18:24

    (Désolé, je n'avais vu ni ce message ni le précédant... Mais j'adore le dernier ^^. On sent bien que c'est ta passion. )

    (Par contre, maintenant que le patron est mort, je ne vois pas trop qui faire intervenir jusqu'à l'annonce du tournoi. ouch)

    111
    Mardi 12 Septembre 2017 à 18:27

    (Ahah merci ^^)

    (Ah crotte... je suis vouée à continuer toute seule ainsi ? Quand sera organisé le tournoi ?)

    112
    Mardi 12 Septembre 2017 à 18:28

    (Je pensais le faire le lendemain, mais je peux l'avancer le jour même. Ou au moins l'annonce.)

    113
    Mardi 12 Septembre 2017 à 18:41

    (Nan mais fait comme tu veux tkt)

    114
    Mardi 19 Septembre 2017 à 21:50

    (Du coup, le lendemain ?)

    115
    Mardi 19 Septembre 2017 à 21:51

    (Ok si tu veux, il faut que je le couche ou c'est bon ?)

    116
    Mardi 19 Septembre 2017 à 21:53

    (Comme tu veux. A propos de se coucher, il va falloir que j'y ailles, mais demain après-midi je devrais être là.)

    117
    Mardi 19 Septembre 2017 à 21:56

    (Bah vite fais alors... ok, bonne nuit moi aussi je dois y aller. Je sors à 11 h moi. Pis après je ferais comme d'ab' : une réponse par ci, une réponse par la.) 

    118
    Mardi 19 Septembre 2017 à 22:06

    Karl essuya une goûte de sueur sur son front de son avant bras. Il n'en pouvait plus, depuis combien de temps nettoyait-il ? Toute l'après-midi... son ventre gargouilla... il en avait oublié de manger ! 

    «Hé ! Je rentre, tu viens ?» la voie de son "colocataire" resonna à l'autre bous de l'allée. 

    «Enfin, oui.» 

    Le jeune Sombreval laissa son balais appuyer au mur et rejoignit son collègue. Tout deux rentrèrent en discutant. 

    «au fait, pourquoi tu avais déjà un lit chez toi ? Demanda soudainement Karl

    —Ma soeur passe de temps à autre me voir alors elle a son lit.» 

     

    La nuit était déjà tombée quand les deux palefreniers s'endormirent après un bon repas. 

    (Voilà)

    119
    Mercredi 20 Septembre 2017 à 06:32
    (Ok ! Au lendemain alors ! )
    120
    Mercredi 20 Septembre 2017 à 07:43
    121
    Mercredi 20 Septembre 2017 à 12:46

    A l'entrée des écuries, une sorte d'attroupement barrait le passage. Une bonne partie des employés étaient agglutinés devant un panneau d'affichage et parlaient entre eux. Certains d'ailleurs pour demander qui savait lire, car tous ici ne pouvaient pas décrypter l'affiche.

    122
    Mercredi 20 Septembre 2017 à 14:26

    Les deux palefreniers debarquèrent et aussi curieux que les autres, ils vinrent alimenter l'attroupement. 

    Naturellement plus autoritaire, Karl réussi à se frayer un passage entre ses collègues afin de pouvoir lire attentivement l'affiche. Un homme aussi jeune que lui le devisagea le temps de sa lecture et demanda enfin :

    «Tu sais lire ? 

    —Oui, pourquoi ? 

    —il y a écrit quoi ?

    —Le propriétaire de cette cité organise un concours pour élire le nouveau chef de l'écurie. 

    —Il y a autre chose ? 

    —oui, tout ça se déroulera en trois étapes, une qui consiste à dresser un poulain, l'autre est un dressage de jeune cheval et en dernier il y a une course dans la plaine de Herbedrue. 

    —Wa ! 

    — Il y a des règles : la personne doit avoir une ancienneté de 3 an dans l'écurie. Toutes triches quelconques et évidement éliminatoire (logique). Ce sont les deux principales. » durant son décryptage, Karl se rendit compte qu'un attroupement d'analphabètes c'était formé autour. Bientôt, ils repartaient en discutant, surexcité. 

    Karl se tourna vers son ami qui l'avait également écouté :

    «Je vais me présenter ! Fit-il 

    —Je suis content pour toi. Lâcha froidement le jeune Sombreval, se détournant du tableau d'affichage. 

    —oh... tu aurais aimé ?

    —Pas forcément être chef mais participer par simple plaisir, oui.» Avoua t-il alors. 

    Son collègue resta muet, gêné pour lui. Un silence malaisant s'installa alors qu'ils rejoignaient l'entrepôt afin d'enfiller leurs bottes. Adan (fallait bien lui donner un nom) parla a nouveau :

    «Sauf que je n'ai jamais dressé de chevaux moi... 

    —Dommage. Répondit Karl tout aussi morne. 

    —Tu pourrais m'aider ?

    —Pas question. Toutes triches est strictement interdite 

    —Non mais... juste me montrer avant.

    —Ça ne s'apprend pas comme ça... mais je pourrais te montrer un coup avant avec Idylle...» tout content, Adan lui sourit en remerciment et se rendit devant le box d'idylle. Karl la prit en licol et ils se rendirent dans la carrière. Le jeune devenu apprenti resta au près de Karl quand il avec un peu de surprise que le jeune homme la lâchait en lui retirant la totalité du licol. 

    «Idylle est déjà en ne peut plus dressé mais c'est une jument sensible à tout. Ça peut être un atout comme un inconvénient, Commença t-il alors. Elle est dans la force de l'âge.» il lui laissa le temps d'apprecier son moment de liberté. La jument en profita pour trotter voir galoper un peu partout. 

    «Quand je l'ai eu, c est à peine si je pouvais la toucher. Je suis un psychique donc il a été plutôt simple pour de lier un contact doux entre elle et moi. Mais la position de ton corps reste extrêmement important. Decontracte toi, même si elle t'attaque (elle, elle ne le ferra pas) il faut que tu adopte une position montrant que tu n'es pas un prédateur. Tu peux t'accroupir mais avant tout, ce que tu veux c'est que le cheval te respect et lui faire comprendre que au delà de votre amitié, c'est toi qui commende et pas lui. Donc en t'accroupissant tu es certes moins imposant mais le cheval est en position de force. (Il marqua une pause pour etre sûr qu'il suivait) donc ton but premier est de réussir à caresser le cheval partout. Il doit être totalement dessencibilisé à tout touchés. Sinon, tu ne pourras rien faire de correct. C'est un long travail et je pense que pour les poulains de demain, ils ne se laisseront pas approchés facilement et que le but sera de réussir à les habituer à ça. D'ailleurs, se sont des jeunes, ils aiment jouer, sert toi en. Sinon, pour approcher en toute inoffensive, sache que je serais toujours dur comme fer accroché à leur liberté. Un cheval ne te fera jamais confiance si tu force en l'attachant. Laisse le partir au galop, laisse lui jeter ses coups du moment qu'il ne t'atteint pas. Laisse le venir de lui même ou rien que le laisser t'accepter, donc qu'il veuille bien que tu t'approche. Dans le monde du cheval, tout est donnant-donnant.» 

    Il lui prit le bras et positionna de manière à montrer à la jument qu'il voulait s'approcher sans être brut :

    «garde ton bras décontracté, tu lui fait comprendre que tu cherche à l'approcher voir le toucher tout en restant le plus possible rassurant. Paume montré. L'équidé ne va pas forcément se dire "il n'a rien dans la main" mais inconsiamant, en quelques sortes. Tu s'approche, tu lui parle.

    —Lui parle ? Mais il ne va pas comprendre ..

    —La tonalité de ta voie va lui indiqué si tu as peur, si tu es gentil, si tu es heureux de sa conduite, rassurant ou au contraire si tu es énervé. (Il hocha la tête en avançant doucement vers Idylle qui s'était immobilisée, voyant bien que le geste lui était adressé.) Ne cherche pas le contact tout de suite sous peine de lui faire peur, recompense à la voie. Un cheval, c'est comme une vache : peureux mais curieux, de lui même il va peut-etre avoir envie de te renifler ta paume ouverte à lui. Laisse lui le temps. 

    (J'aurais bien aimé continuer mais ça va faire trop long à lire... je vais abraige... ) 

    Et ainsi de suite, Karl lui montra la conduite à avoir, lui apprit les parties du corps à éviter en premier, à toucher en dernier, la conduite à avoir. Deux bonnes heures passèrent, si ce n'est plus. Le vieux palefrenier les avaient regarder de loin, profitant des conseils (bien qu'il en connaissait la plupart). Idylle s'était montrée patiente malgré les quelques erreurs faites que son propriétaire n'avait pus anticiper. 

    «He les gosses ! Quand vous aurez fini de jouer vous viendriez peut-etre faire votre boulot !» gueula finalement l'ancien. 

    Les deux ne répondirent rien, asquessèrent comme s'il n'était pas énervé et Karl prit même le temps de finir sur son chapitre de la sécurité avant de rattacher Idylle et de rentrer. 

     

    De nouveau en train de faire les boxs... 

     

     

    123
    Mercredi 20 Septembre 2017 à 17:53

    (Encore une fois, on voit quelle est ta passion ^^)

    (Sinon, je ne vois vraiment pas quoi dire en réponse. Ça m'embête de t'obliger à jouer toute seule, surtout que je ne vois pas comment orienter l'histoire pour te faire croiser d'autres personnages. Tu dois t'ennuyer à force...)

    124
    Mercredi 20 Septembre 2017 à 19:10

    (^^ ma passion est la même depuis 8 ans, je l'aime toujours autant. Mais je rentre pas non plus dans la catégorie de personnes qui le montre à tout le monde avec stylo, t-shirt et tout et tout. Dans ma chambre tu trouvera juste mon bouquin des galops pouvant montrer que je fais du cheval ;) 

    (Oh... au moins tu m'as aidé à bien avancé la, c'est quand le concours ? Au pire il peut venir pour faire appelle à la main d'oeuvre à ceux qui ne se présente pas et faire l'inscription de ceux qui se présente...? Moi je ferais ça mais si toi tu veux pas c'est pas grave je continu ;)

    125
    Mercredi 20 Septembre 2017 à 20:57

    (Le concours... j'aurais dis une semaine, pour que tous aient le temps d'être mit au courant, et de se préparer. Mais ça fait long, on peut raccourcir si tu veux. Quand à ta proposition, je n'ai pas tout compris, désolé ouch)

    126
    Mercredi 20 Septembre 2017 à 21:10

    (Parlant de concours, j'avance toujours le tiens ^^ bref, bah pour ma proposition je disais juste que vu que forcément il va se passer une bonne semaine normalement pour l'organisation du concours, le maitre des lieux vienne sur place ou envoie des chefs organisateurs (je sais pas si ça existe...) 4 en réalité donc 1 qui va s'occuper de préparer la carrière pour le bon fonctionnement de l'épreuve des poulains. 1 autre qui va s'occupe de la préparation pour le bon déroulement de l'épreuve des chevaux. 1 encore qui va s'occuper de la bonne organisation pour la course en pleine (exemple ligne d'arrivée, de départ). Ces 3 la vont engager les palefreniers qui ne se présentent pas pour aidé à la préparation et le dernier chef organisateur va s'occuper de noter les inscriptions. Ensuite chez lui il va trier par noms et y mettre des chiffres à chacun des participants, un ou deux jours après il l'affiche et le jour suivant ou bien deux jours après c'est le concours (j'espère avoir été assez clair...)) 

    127
    Mercredi 20 Septembre 2017 à 21:13

    (C'est bon, cette fois j'ai compris ^^. Oui, c'est une bonne idée. Tu voudrais donc que Karl joue l'un de ces rôle ? Pour lequel es-tu le plus attirée ?)

    128
    Mercredi 20 Septembre 2017 à 21:47

    (Bah c'est pour avoir un but pour jouer en attendant... c'est trop dur à choisir ^^ possible la course... ou ... tout... nan bin la course... je pense) 

    129
    Mercredi 20 Septembre 2017 à 21:52

    (D'accord, très bien !)

    130
    Mercredi 20 Septembre 2017 à 21:56

    (Du coup tu fais les chefs ? Mais je vais le coucher la, a demain)

    131
    Vendredi 22 Septembre 2017 à 20:51

    La pause de midi-une heure se fit entendre et le personnelle concerné s'en alla manger. Karl faisait parti d'eux tendis-que son ami devait continuer... 

    «Je peux me rendre dans ton studio ? J'ai une lettre à envoyer.. 

    —heu.... oui, tiens les clefs.

    —Merci.» 

    Karl les prit et s'en alla au pas de course. 

    Il attendit au pas de la porte son corbeau qui arrivait enfin à destination. Il le fit poser sur son épaule et rentra en choppant ses habits. 

    «Merci mon vieux.» fit-il alors qu'un sentiment de manque le prit. Il baissa les yeux et fixa son déguisement avec envi... 

    Il choppa dans un nouvel élan une feuille et une plume. Prenant soin d'écrire correctement, il enfilla sa lettre dans une protection qu'il attacha au cou du corbeau. 

    «Un dernier voyage. Retourne chez nous.» et mentalement, il donna l'ordre ferme d'y aller. Le corbeau s'envola donc au pas de la porte pour rentrer, la lettre à son cou. 

    Karl trouva très peu discret le message par corbeau, seul les Sombreval n'utilisaient pas vraiment les pigeons voyageurs... 

    Le jeune homme alla par la suite manger puis reprendre son boulot le temps que son ami s'en allait manger

    132
    Vendredi 29 Septembre 2017 à 19:40

    Julie arriva en courant. Elle regarda les différents chevaux, soucieuse d'apercevoir la robe tachetée de Norbert. Elle le trouva, et constata avec soulagement qu'il n'avait pas l'air blessé, ni trop sonné. Elle s'approcha de lui et lui caressa la tête.

    - Ca va, mon beau ? J'espère que ce dragon ne t'a pas trop effrayé...

    Le cheval, nullement perturbé, henissa, et claqua ses sabots sur le sol, impatient de sortir.

    - Oui, oui, on y va. 

    Elle enfila son pantalon sous sa jupe, et enfourcha Norbert.

    - Allons-y ! 

    Le cheval s'élança gaiement hors de son box.

     

    133
    Vendredi 29 Septembre 2017 à 21:42

    Karl dût se pousser pour le laisser passer et pesta, sans savoir qu'elle était la fille du maitre :

    «On n'apprend jamais aux gosses de faire attention et d'être poli ici ? Souffla t-il sans le cacher à con collègue

    —Comment tu peux dire ça devant elle ? 

    —Quoi ? Faut s'incliner devant des enfants maintenant ?

    —Les enfants de nobles, oui et plus particulièrement cette petite, qui est la fille du maitre des lieux. Expliqua patiemment Adan. Excuse toi donc.... » 

    Karl regarda la petite, l'air plutôt mauvais. Et alors ? J'ai été fils de noble et on ne me deployait pas le tapis rouge ! se retint-il de rétorquer... 

    «Karl...» insista Adan mais le jeune Sombreval resta sans mots et se détourna. 

    134
    Vendredi 29 Septembre 2017 à 21:46

    Julie avait entendu quelqu'un grogner. Elle se retourna légèrement, mais se retourna quelques instants plus tard, comme si de rien n'était.

    135
    Vendredi 29 Septembre 2017 à 21:53

    Content qu'elle ne fasse pas sa pourri gâté et qu'elle ne lui demande rien, Karl s'en alla en lâchant son balais pour s'approcher de sa belle Idylle. Celle-ci passa la tête à travers la porte du box pour se faire caresser :

    «On ira galopper un coup ce soir.» promit son cavalier avec amertume

    136
    Vendredi 29 Septembre 2017 à 21:56

    Julie trottait autour des écuries, joyeuse.

    137
    Vendredi 29 Septembre 2017 à 22:07

    (pfff la malle élevé mdrr) 

    Personne n'osait rien lui dire mais Karl fut profondément agacé, il se tourna donc à nouveau vers elle et prit un air faut et semi-hautain :

    "Cher princesse, sachez que dans votre écurie, il existe carrière et manège afin de travailler votre cheval. En cas de balade, la sortie de la ville vous attend pour que vous puissiez profiter au mieux de vos terres." fit-il "gentiment" remarquer  

    138
    Vendredi 29 Septembre 2017 à 22:08

    Julie acquiesça.

    - Désolé.

    Puis elle partit.

    139
    Vendredi 29 Septembre 2017 à 22:12

    "Merci bien..." Karl sourit cette fois sincère. Elle n'avait pas l'air méchante ni peste, ce qui pouvait être rare chez les bourges... 

    140
    Lundi 2 Octobre 2017 à 19:48

    La nuit tombait peut à peu et Karl n'attendait que ça. À peine le carillon de fin de journée sonna qu'il laissa son balais :

    «Je te rejoins ce soir !» prevint-il son colocataire en sautant devant la porte du box d'Idylle :

    «c'est bon, enfin ma belle» il ouvra la porte du box et l'enfourcha sans attendre dans le box et déjà folle d'exitation et trépigna en sortant du box, déjà au trot. 

    Karl la retenait encore grace à son assiette et sorti de l'écurie comme un voler. Il dut encore contrôler sa belle et une fois sortie, elle détailla dans un galop de course folle. Heureuse de pouvoir sortir. 

    141
    Mercredi 4 Octobre 2017 à 20:13

    Le jeune palefrenier revint et descendit de sa belle Idylle qui s'ébroua. Il revenait en compagnie de la princesse des lieux et la tutoyait en toute simplicité. A vrai dire, depuis tout petit, il était neveux de mage, et dans sa tête, l'était encore alors il considérait cette enfant à égal. 

    Mon oncle n'aura jamais les lettres s'il se fait capturer par des demons... songea t-il soudain. que faire ? Il pensa à prendre possession de tous les corbeaux de Sombreval qu'il enverrait attaquer... Stupide idée, ce n'est que des poids plumes contre un démon... 

    Karl rentra une nouvelle fois dans l'esprit de son corbeau qui tournait toujours autour, de loin, de son oncle. Celui-ci n'était toujours pas tiré d'affaire malheureusement... 

    L'envi le prit alors de parler à son oncle, en pensée évidement, mais que penserait t-il ? Il le rejetterai surement et une lettre est beaucoup plus touchante. Il tenait à ce qu'il la lise mais il allait lui falloir attendre encore un bon moment. De quoi lui laisser le temps de faire ses preuves ici. En réalité, Karl était tiraillé entre deux, d'une par, il voulait son métier, son indépendance. Mais d'autres par, une partie de lui lui criait de retourner à la forteresse, la vie pleine de rebondissement et d'action qu'il avait là-bas ! C'était bien plus palpitant ! 

    Ca le rendait presque fou, lui pourrissait l'esprit. Pas une minute il ne cessait de penser à ses deux options. Plus vite il aura trouvé une entente, un arrangement, que son oncle lui aura, miraculeusement, pardonné, mieux il sera...  

    142
    Jeudi 5 Octobre 2017 à 11:45

    Julie dessella son cheval, prit une brosse, et commença à le brosser.

    143
    Jeudi 5 Octobre 2017 à 17:41

    Karl fit de même et brossa vigoureusement sa belle. Il prit bien son temps avant de ressortir du box :

    «A bientôt» salua t-il avant de partir. 

    Il rentra discrètement chez son coloc et se coucha, vite endormi.

    144
    Jeudi 5 Octobre 2017 à 17:54

    - A un de ces jours !

    Puis après avoir brosser son cheval, elle rentra à la Cité des Eglantiers.

    145
    Dimanche 8 Octobre 2017 à 10:42

    Le lendemain, Karl se réveilla avant son collègue. Comme quoi, l'habitude et train quotidien s'imposait peu à peu. Il se leva donc et choppa un bous de pain :

    «Debout on va encore être en retard.» le secoua t-il. 

    Avant de sortir. 

    (C'est quand qu'il y a les 3 chefs organisateurs qui arrivent ??)

    146
    Dimanche 8 Octobre 2017 à 11:03

    (On avait pas dit une semaine pour les inscriptions ? Bah, on va passer tout ça plus vite, ça commence à être long !)

    147
    Dimanche 8 Octobre 2017 à 11:09

    (Oui c'est long... et les inscriptions ont déjà été faites non ? J'ai vu dans votre résidence...) 

    148
    Dimanche 8 Octobre 2017 à 11:10

    (Dans notre résidence ? De quoi parles-tu ? )

    149
    Dimanche 8 Octobre 2017 à 11:26

    (Bah que les inscriptions ont déjà été faites et quand le papa en parlait à sa fille.) 

    150
    Dimanche 8 Octobre 2017 à 11:28

    (Ah bon ? Il a juste dit qu'un concours allait être organisé, il n'a pas dit que les inscriptions étaient closes...)

    151
    Dimanche 8 Octobre 2017 à 12:06

    (Ah pardon... du coup on fait comment ? On fait un rp pour clôturer les inscriptions et le lendemain il y a les trois organisateurs ?)

    152
    Lundi 9 Octobre 2017 à 07:20

    Le jeune homme rentra dans l'écurie, déjà, un nouveau tas de palefreniers s'étaient agglutinés autour du bureau des inscriptions. 

    Son coloc le rejoignit :

    «Je vais m'inscrire le temps qu'il y a encore de la place.» prevint-il et il s'en alla à grandes enjambées. 

    De nouveau seul, Karl choppa la brouette et la pelle afin de nettoyer les boxes. Il en profita pour songer son corbeau voyageur. 

    Celui-ci venait de rentrer dans le forteresse, plus précisément dans sa chambre à fenêtre ouverte. Il laissa les deux lettres sur l'oreiller du lit. Karl le libera enfin de toute étreinte psychologique et le Corbeau alla se restaurer dans la tour; Le jeune sombreval en prit donc un autre au hasard et pénétra dans sa vue. Il vit avec soulagement que son oncle allait bien mieux et le démon partir. Tout rentrait donc dans l'ordre ! Un réel sourire eclaira son visage le temps qu'il transportait le crottin à la poubelle. Le doute réapparu à nouveau... la forteresse lui manquait affreusement. . 

    153
    Jeudi 12 Octobre 2017 à 07:40

    Karl passait le balais dans l'entrepôt en pensant à la lettre. Maintenant que Darkus l'avait, il n'avait plus qu'à espérer, attendant une réponse. Il savait également que si son oncle le reprennait, ce n'était en aucun cas par amour. L'amour n'existait pas chez lui. Et dire que Karl avait grandit avec ! Alors comment ferait-il pour y croire ? Il n'y croyait pas non plus, si ce n'est apprécier une personne. 

    Un appel retenti à son nom. Karl quitta son poste pour aller à la rencontre du vieux palefrenier. En le voyant, celui-ci sourit :

    «Malin. 

    —Quoi dont ? 

    — Y a le proprio d'la dernière fois qui veut qu'tu r'monte son ch'val. Il dit t'avoir vu galoper avec Idylle et veut qu'tu entraine son destrier à l'endurance.

    —Je vais le voir.» 

    Karl se dirigea donc à l'entrée où attendait ce fameux propriétaire. 

    «Bien, ah bonjour jeune homme ! S'exclama t-il. Vous pouvez montez mon cheval et l'entrainer à l'endurance ? 

    —C'est un long travail qui me prendra bien 4 heures de mon boulot de palefrenier. Mais je ne suis pas contre loin de là. 

    —Bien.... je ais te faire un mot comme quoi c'est un ordre d'un propriétaire au cas où.» Il sorti donc une feuille et une petite plume, lui remit et s'en alla. «A demain !» 

    Karl eut une envie folle de le songer pour savoir ce qu'il avait derrière la tête. Surement voulait-il voyager. En attendant, si le cheval a pas le coeur pour, je ne pourrait pas faire de miracle. songea t-il en se rendant au box. 

    «Tu es un bon cheval robuste, ça se voit.» 

    Le jeune homme le brossa donc et le sella pour sortir en carrière.

    Une fois arrivé, il sauta sur son dos et le fit marcher au pas afin de l'echauffer doucement, s'echauffant lui aussi au passage. Après quelques tours de trots aux deux mains, il travaillait surtout en grand cercle afin de l'incurver et d'obliger un trot mesuré. Jouant avec ses reines, karl le canalisait un maximum et le laissait étendre son encolure afin d'avoir un cheval arrondit dans sa colonne vertébrale, mettant ainsi ses postérieurs en avant, pour une bonne impultion. 

    Karl le fit repasser au pas et le laissa soufflé quelques minutes avant de demander progressivement le galop depuis le trot au début. Demandant alors le même travail qu'au trot sur toute la carrière. Travail accomplit. Il repassa au pas et ouvrit la porte en se penchant du dos du cheval et sorti. Depuis qu'il n'y avait plus de chef, tout était bien moins strict il en était sur. D'ailleurs, personne ne lui demanda ce qu'il faisait sur le dos d'un cheval en journée de nettoyage. 

    Le cavalier sorti donc de l'écurie vers les plaines. 

    (Je continu là-bas ce soir, la je dois aller bosser)

    154
    Samedi 14 Octobre 2017 à 09:06

    Karl rentra à dos du cheval. Il avait déjà bien soufflé le temps de rentrer et pouvait donc aller au box directement. Le jeune cavalier sauta donc à terre, mais une foule attira son regard. Etttt crottin d'cheval ! jura t-il en se dépechant de brosser le cheval, fermer le box et se rendre au rassemblement de palefrenier. Trois hommes au centre semblait passer une annonce :

    «Le concours approche et nous faisons appelle à tout les palefreniers de moins de 3 ans d'ancienneté pour nous aider à préparer les épreuves.» les hommes non concernés s'en allèrent à semi regret. «Nous sommes trois gérants et allons travailler avec vous deux jours -le temps de l'installation-(il faudra donc environ 6 jours). Josh, ici-présent, (il le montra d'une main plutôt discrète mais compréhensible) s'occupera de l'installation de la carrière pour les poulains et jeunes chevaux, aider du décorateur Argh, ici-présent également (il fit de même pour ce décorateur.) Et moi, Arrik, m'occupera du concours en plaines.» il marqua une pause pour verifier que tout le monde suivait. «Vous aller constituer 2 groupes, un travaillera au nettoyage le matin, l'autre l'après-midi et le temps que le groupe 1 nettoie, le groupe 2 travaillera à mise en place de l'épreuve. C'est clair ? Bien, alors former 2 groupes distincts devant moi.» aussitôt, le rassemblement coupa devant lui et les deux groupes furent constituer. «Bien. Groupe 1, mise en place du matin, groupe 2 de l'après-midi. Des questions ? 

    —Quels seront nos horaires ?

    —Elles ne change pas. (Comme plus aucunes questions ne venait) Vous pouvez disposer. A demain.» 

    Les palefreniers s'eparpillèrent et les trois hommes repartirent. 

    «J'irais faire le compte rendu.» informa Arrik en se dirigeant vers le donjon. 

    155
    Samedi 14 Octobre 2017 à 13:45

    Edmund Herbedrue arriva en grandes pompes dans les écuries, accompagné de quelques gardes et de un de ses proche ami de la noblesse, intéressé lui aussi par les chevaux.

    - Alors ? Comment avance les préparatifs du concours ?

    156
    Samedi 14 Octobre 2017 à 14:37

    Arrik le croisa justement et le salua respectueusement :

    «Nos groupes sont fait et nous commençons les préparatifs déjà de la carrière pour les poulains dès demains. » expliqua t-il

    157
    Samedi 14 Octobre 2017 à 15:13

    - Très bien, très bien... De la part de ma fille, je vous demande si vous avez un certain Adam à votre service ?

    158
    Samedi 14 Octobre 2017 à 15:28

    Il hocha négativement la tête :

    «Toutes mes excuses monsieur, pour le moment nous nous sommes contenté de passer l'annonce et de former les deux groupes.»

    159
    Samedi 14 Octobre 2017 à 17:57

    - Pourriez-vous demander si un palefrenier du nom d'Adam se trouve ici ? Ma fille y tiens et je ne voudrais pas la décevoir.

    160
    Samedi 14 Octobre 2017 à 18:29

    «heu.... oui bien sûr je chercherai demain dans chacun des groupes si c'est votre souhait...»

    161
    Samedi 14 Octobre 2017 à 18:48

    - Plutôt le souhait de ma fille, mais... en effet, je vous en saurais gré.

    162
    Samedi 14 Octobre 2017 à 18:57

    «Merci monsieur. Autre chose ?» 

    163
    Samedi 14 Octobre 2017 à 19:07

    - Rien pour aujourd'hui. Je viendrais inspecter votre travail lorsqu'il sera bien avancé, je compte sur vous pour faire au plus vite.

    164
    Samedi 14 Octobre 2017 à 19:12

    «Il nous faudra environ 2 jours pour chaque installation d'épreuves donc 6 jours si tout vas bien en tout.» assura 

    165
    Samedi 14 Octobre 2017 à 19:18

    - Avec un délais prévu d'une semaine, c'est parfait. Vous connaissez déjà le nombre de participants ?

    166
    Samedi 14 Octobre 2017 à 19:25

    "On a clôturer les inscriptions à 35 participants car bien que nos chevaux sont nombreux ici, nous n'avons pas plus de 40 poulains et environs pareil de jeunes chevaux. De plus que la course en plaine à 35 fera énorme et nous prions pour qu'il n'y ai pas d'égalité. Et je devais vous demander, justement, seriez-vous d'accord si nous faisons appelle à  autres juges qui seront des propriétaires de nos chevaux en pension qui ont le savoir suffisant du cheval pour évaluer"

    167
    Samedi 14 Octobre 2017 à 19:28

    - Plus il y aura de juges, plus les résultats serons justes je suppose. Du moment qu'il ne demanderons pas à être payés, arrangez vous bien comme vous le souhaitez.

    168
    Samedi 14 Octobre 2017 à 19:37

    "Merci. Je m'en occupe également dès demain." Il sorti un calpin et nota rapidement le tout avec un petit carré devant à cocher une fois l'action faite (tu apprendras que je fais tout par petit carré) 

    169
    Samedi 14 Octobre 2017 à 19:40

    Constatant que l'homme auquel il s'adressait semblait méthodique à point, Edmund Herbedrue demanda :

    - Et vous, vous comptez vous présenter au concours ?

    170
    Samedi 14 Octobre 2017 à 19:55

    Il rangea sont calpint :

    "J'y ai songer mais me voilà organisateur et se serait vu comme de la tricherie si je me présentais. J'étais un des conseillers de l'ancien chef, il est normal pour moi de faire au mieux pour le bon déroulement du concours qui lui rendrait honneur." répondit-il en toute franchise, mais il ne souhaitait cependant pas que Hermund engage une conversation sur lui "Oh tiens, j'ai également songer à organiser une petite soirée à la fin du concours pour le fêter et si concurrence il y a, essayer de la dissiper ainsi. Un buffet pourrait être à disposition, des musiciens pouvant être des troubadours, leur donnant alors une chance, et un spectacle équestre pour rester dans l'esprit du cheval. " Il marqua une pause et tenta de deviner les pensées de son supérieur, il jouta donc "Evidement, le buffet sera financer par les participants qui verseront une petite sommes -rien de bien méchant- mais au bous de 38 ont devrait avoir un petit dessert et des petits musiciens. De quoi avoir une sympathique petite fête. "

    On pouvait voir que multiples idées se bousculaient depuis un moment dans sa tête et qu'il lui fallait l'autorisation pour les organiser, que se soit dans sa tête et en réalité.  

    171
    Samedi 14 Octobre 2017 à 20:42

    - Organisez votre petite fête si vous voulez, du moment qu'on ne me demande pas de la financer. Nous avons suffisamment de problèmes avec l'argent comme ça.

    172
    Samedi 14 Octobre 2017 à 21:26

    "C'est promis, ça ne sortira pas de votre poche." promit-il en ressortant son calpin pour ajouter un nouveau cahier et écrire pour se souvenir qu'il devait s'occuper également de la fête le lendemain. "Je crois que c'est tout ce dont je devais vous parler." 

    173
    Dimanche 15 Octobre 2017 à 08:16

    (Oh, j'ai réfléchi cette nuit et je me suis dis que les deux premières épreuves (poulains et jeunes chevaux) ne peuvent être envisageable car pour arriver à quelque chose avec un cheval ça prend un bon bous de temps ! À la limite approcher le poulain naif et lui toucher l'encolure mais je crains que le reste est impossible...) 

    174
    Dimanche 15 Octobre 2017 à 08:53

    (Oui, je vois. "Débourrage" et "dressage" ne correspondent pas vraiment... 

    Pour les chevaux, je pensais en fait plus à observer la technique qu'à voir une réelle différence sur le cheval avant et après, mais pour le poulain... C'est une erreur de ma part. On devrait peut-être la remplacer par une autre épreuve ?)

    175
    Dimanche 15 Octobre 2017 à 09:02

    (Oui, vu comme ça, ça colle. 

    Mais du coup, pour le cheval, c'est quoi le but exactement ? Monter dessus ou simplement l'approcher ? 

    Bah j'ai réfléchi avec quoi on pourrait remplacer une des deux épreuves mais j'avoue que j'ai le cerveau à sèche. Je réfléchi encore, sauf si tu as une idée. )

    176
    Dimanche 15 Octobre 2017 à 14:27

    Arrik le salua donc d'une révérence et s'en alla. Avant de rentrer chez lui, il fit un crochet chez son principal incolit, Josh, à qui il expliqua la demande d'Ermund Herbedrue. 

    «Donc demain lors de ta préparation au concours des jeunes chevaux, tu chercheras naturellement s'il y a bien un Adam dans un des deux groupes. » conclu t-il en finissant sa tasse de café que lui avait servit son collègue. Celui-ci lui promis et le accompagna à la sortie. 

    Arrik s'en alla donc chez lui pour se laisser tomber au fond de sa chaise. Quand la journée de travail est terminé, et bien il y a encore du travail. Il redigea donc une annonce clair et simple sur la soirée ainsi que les demandes. Assez voyante, il ira la poster dès le lendemain matin. Il verifia une dernière fois son bloc-note. Il ne pouvait rien faire ce soir. Enfin, il alla se coucher et s'endormit aussitôt. 

     

    Karl n'en pouvait plus et enfin le carillon de fin de journée sonna. Il s'empressa donc de lâcher son balais et rejoindre son coloc' pour s'en aller manger un bous et dormir. Le jeune homme n'en pouvait plus de ces horaires de fou, quand est ce qu'ils avaient leur journée de repos ?! 

    177
    Lundi 16 Octobre 2017 à 06:58

    (Du coup, le seigneur reviendra vers la fin de matinée à peu près...)

    178
    Lundi 16 Octobre 2017 à 18:57

    Karl se reveilla et sauta sur ses pieds en réveillant son collègue (toujours sans nom) 

    «Debout !

    —pf... tu t'es régler comme une horloge en avance ou quoi ?» bougonna l'autre en se tournant pour se rendormir. Karl ne repondit rien, grignota du pain et sorti.

    La lune était encore bien visible et la fraicheur de la nuit également. Les rayons du soleil ne perçait même pas encore. Le jeune homme se rendit devant le panneau aux chevaux. Yes. Le pré 26 a encore une place de libre. constata t-il en notant la place de la jument sur le tableau. Il ma sorti donc avant de sortir les autres marqué également dans ce pré. Il y avait donc 4 box de libre à nettoyer pour leur retour. Il commença donc. Faire de si beau matin lui permettait de libérer quelques heures pour monter le cheval. 

    Lors d'un aller retour au tas de fumier, le jeune sombreval apperçu quelqu'un au tableau d'affichage. Il s'approcha donc et lut de loin la feuille franchement positionné. Arrik se tourna et fut surpris de voir un employé de si tot matin :

    «Vous etes bien matinal. 

    — Je dois libérer quelques heures de ma matinée pour monter un cheval de propriétaire.» expliqua t-il mais son interlocuteur afficha une mine perplexe. Depuis quand un malefrenier faisait au fice d'entraîneur ? Karl sorti donc le papier rédiger et signer du propriétaire «tenez, lisez. Voilà déjà trois fois que je le monte et ce monsieur est satisfait.» il n'avait pus s'empêcher de le rajouter et puis de toute façon, pour se faire remarquer, il fallait bien commencer par l'annoncer. Arrik chopa le papier et le lut avec attention avant de lui rendre. Puis, il tiqua à nouveau sur le jeune homme, si Herbedrue lui avait demander de chercher un certain Adam, c'est que celui-ci devait avoir une truc qui sortait du commun entre la centaine d'employé qu'il y avait ici. 

    «Quel est votre nom ? Drmanda t-il alors. 

    —Adam.» répondit Machinalement le jeune Sombreval, habitué à sa double vie. «Pourquoi ?

    —Monsieur Ermund Herbedrue tenait à vous voir. Vous serez la vers midi ?

    —Oui.» sur ce, ils se saluèrent et Karl reprit au pas de course son taffe 

    179
    Mardi 17 Octobre 2017 à 08:43

    La matinée était bien entamé cette fois et les palefreniers étaient tous arrivés. Ils s'étaient d'ailleurs agglutinés devant le panneau d'affichage et le colocataire de Karl l'avait tirer par la manche pour qu'il aille leur lire ce qu'il y avait d'écrit :

    «Les organisateurs organisent un banquet de fin de concours. Tous les participants devront payer une petite sommes, minimum 5 pièces, et les autres souhaitant y participer. Elle aura lieux autour de la carrière car musiciens troubadour et dresseur pour spectacle de chevaux seront invités à animer la soirée. 

    Le début de la collecte aura lieu ce midi jusqu'à ce soir auprès du maitre inscription.» à la fin de sa lecture, certain étaient parti tout content, d'autre en ronchonnant des phrases comme «Je ne pourrais pas y aller», «Je ne payerai pas pour ça» mais la plupart était ravis de l'idée. 

     

    Au vu de sa bonne avancé dans le travail, Karl alla chercher l'étalon qui lui était à charge, le brossa pour le seller et grimpa dessus. Comme à son habitude, il le detendit dans la carrière et sortit plaine. 

    180
    Mercredi 18 Octobre 2017 à 11:45

    Karl revint, sa tête lui tournait encore un peu mais l'envi de recommencer était toujours présente. Son collègue le vit revenir et alla à sa rencontre :

    «tu te sens bien ? Tu es tout pâle.» demanda t-il le temps que le jeune cavalier sautait du dos du cheval 

    «Oui, ne t'en fais pas je suis juste tombé. 

    —Mouais. Tu veux aller t'allonger ? 

    —Tu me prends pour une gonzesse ou quoi ? S'enerva le jeune Sombreval 

    —Ça va, ça va. De toute façon, la pause du midi viens de sonner.» 

    Karl alla s'occuper du cheval et accompagna son coloc au bar le plus proche :

    «On a une heure de pause aujourd'hui. Autant en profiter.» declara t-il à son ami, qui marchait derrière lui. 

    (Je vais un coup en ville du coup.) 

    181
    Mercredi 18 Octobre 2017 à 16:22

    Karl revint, seul. Il fini sa canette de bière, qu'il jeta à la poubelle, et alla directement voir l'organisateur des jeunes chevaux et attendit le reste de la troupe. Très vite, Jean le rejoignit et attendit également. 

     

    Arrik était non loin et avait apostropher un propriétaire habitué digne de confiance pour lui expliquer ce qu'on attendait de lui

    182
    Mercredi 18 Octobre 2017 à 16:24

    (Sa "canette de bière" ? Tu es sûre de toi ?)

    183
    Mercredi 18 Octobre 2017 à 16:29

    (C'est ce que j'ai dit à la cité des eglantiers... mais je suppose que si tu me dis ça c'est que ça n'existait pas à cette époque...)

    184
    Mercredi 18 Octobre 2017 à 16:40

    (Je l'avais vu, mais j'ai décidé de ne rien dire, on est pas à quelques écarts près. Cependant, comme tu insistes, je préfère mettre un peu les choses en clair : la bière existait, en effet, mais pas les canettes telles qu'on les connais aujourd'hui. A sa taverne, il a pu se faire servir une chope par exemple (mais pas l'emporter). D'ailleurs, l'aluminium n'avait même pas été découvert au moyen-âge.)

    185
    Mercredi 18 Octobre 2017 à 16:43

    (Ok. Je saurais.) 

    186
    Mercredi 18 Octobre 2017 à 19:33

    (du coup il vient ou pas le Hermund ?) 

    Après une longue explication, tout le monde se mit au boulot : Décoration, mise en place des tables et chaises pour les juges, porte première pour l'arriver des participants, deuxième pour l'arrivé des jeunes chevaux intenable. 

    187
    Jeudi 19 Octobre 2017 à 21:17

    La journée touchait à sa fin. Cette installation était sur le point d'être terminée. 

    Karl chopa son collègue :

    «Rentre, ne m'attend pas, il faut que j'aille voir un truc en ville. 

    —Tu es sûr ? La nuit tombe. 

    —Si je ne suis pas rentré demain matin tu pourras te poser des questions. Ok ? Pas avant. Je ne suis pas une poule sans défense.» et sur ce, il s'en alla seul. Verifia ses fidèles couteau, toujours à leur poste et prit une rue plus étroite, éloigné de l'écurie. 

    188
    Jeudi 19 Octobre 2017 à 21:21

    (Zut, désolé... J'en ai raté un. Du coup tu veux quand même le voir aujourd'hui le seigneur ?)

    189
    Jeudi 19 Octobre 2017 à 21:24

    (Comme tu veux, s'il arrive à le croisé.

    J'ai une question : est ce que les psychiques peuvent infliger une souffrance mentale ? Si oui, il faut être puissant ou c'est donné pour tout le monde ayant cette branche de magie ?)

    190
    Jeudi 19 Octobre 2017 à 21:27

    (Hum... Etant donné qu'un mage puissant peut manipuler l'esprit de l'autre, il peut très bien utiliser cela pour lui donner l'impression de souffrir, ce qui revient au même puisque la souffrance est "signal". Donc pour un mage puissant, oui, c'est possible, mais ce n'est pas à la portée de tout le monde.)

    191
    Jeudi 19 Octobre 2017 à 21:29

    (Merci ! Du coup il vient ton Hermund ?)

    192
    Samedi 21 Octobre 2017 à 16:05

    Karl ressorti de chez Jean. Il fonça droit sur les prés, enfourcha Idylle, qui avait henni en le voyant arrivé et parti au galop. Elle était la seule restante dans le pré, le jeune homme ne prit donc pas la peine de fermer la porte derrière lui et se rendit au plaines. 

    193
    Dimanche 22 Octobre 2017 à 09:16

    Jean se réveilla en sursaut en se rendant compte qu’il avait dormi sans surveiller le retour de son étrange colocataire. Il constata que celui-ci était rentré et dormait encore. Forcément, il a vaguer tout la nuit. Il se leva donc :

     « Adam ! Debout il est plus que l’heure et on est du matin pour la mise nen œuvre de la course en plaine. » Le jeune homme bougonna :

     « Forcément, tu as fait quoi cette nuit ? » Rouspeta Jean. Karl sauta de son lit, le regard dur. Il aurait été à la Forteresse, il l’aurait tuer ! Son collègue fut d’ailleur frappe par la dureté du regard... de toute évidence, Karl n’a pas toujours été de bas niveau. Au final, le jeune Sombreval détourna les talons en claquant la porte derrière lui. Jean attendit un coup et commença à fouiller son lit. Mais heureusement, il ne trouva rien car Karl avait cacher son épée encore autre par cette nuit. Il sorti donc, sourcils froncés. 

     

    Arrivé à l’écurie, Karl se dirigea vers Arrik. Il était dans les derniers à arriver :

    -Hermund vous a-t-il parler hier ? Lui chuchota le gérant 

    -Je ne l’ai pas ccroisé hier. » repondit simplement le palefrenier. 

    La troupe parti en plaine pour l'installation

    194
    Dimanche 22 Octobre 2017 à 09:54

    Edmund arriva d'assez bonne heure (pour lui) aux écuries, car il n'avait pas pu venir la veille. Affaires d'état. Il espérait pouvoir parler au fameux Adam avant que les travaux ne commencent, mais rien n'était moins sûr.

    195
    Dimanche 22 Octobre 2017 à 11:36

    Le groupe partait seulement, Arrik le vit et tappota l'épaule d'Adam en lui montrant d'un signe de tête Hermund. 

    Karl s'en alla donc à sa rencontre et s'inclina légèrement :

    «Vous avez demandé à me voir ?» demanda t-il ensuite

    196
    Dimanche 22 Octobre 2017 à 11:40

    - Vous êtes le fameux Adam ? Dans ce cas, oui, je cherchais à vous parler.

    197
    Dimanche 22 Octobre 2017 à 11:51

    «Je vous écoute.» 

    Karl était tout calme, il se sentait à son aise. 

    198
    Dimanche 29 Octobre 2017 à 10:27

    (toc toc...)

    199
    Dimanche 29 Octobre 2017 à 10:29

    (>_<)

    - Ma fille, Lily, me raconte avoir chevauché dans les prairies avec un certain Adam. Est-ce bien vous ?

    200
    Dimanche 29 Octobre 2017 à 10:31

    Il se gratta l'arrière tête, l'air faussement gêné :

    "Heu, oui c'est bien moi." 

    201
    Dimanche 29 Octobre 2017 à 10:32

    - Vous avez moins de 3 ans à votre actif aux écuries, et vous souhaiteriez pourtant participer au concours, c'est bien cela ?

    202
    Dimanche 29 Octobre 2017 à 10:38

    "Je me suis juste permis de lui avouer que les épreuves me donnait vraiment envi d'y participer sans forcément avoir le but de devenir le chef de cette écurie." répondit modestement Karl. Il en disait peu pour le moment mais répondait justement à ses questions. Il se demandait encore ce qu'il répondrait si la question "Pourquoi ?" venait à être posée. Il était fort possible qu'il réponde sincèrement pour montrer à cet homme qu'il n'était pas faut...  

    203
    Dimanche 29 Octobre 2017 à 10:44

    - Je vois... Et si vous gagniez ? Hein ? Qui donc pourrais-je nommer comme chef des Ecuries ? C'est tout de même le but de ce concours !

    204
    Dimanche 29 Octobre 2017 à 10:46

    - C'est pour cette raison que je n'ai pas tenu à m'inscrire illégalement, sir."

    205
    Dimanche 29 Octobre 2017 à 11:30

    - Mff... Vous ne m'aidez pas beaucoup. Allez savoir pourquoi, ma fille avait l'air de tenir à vous faire plaisir, mais gardez bien en tête que si vous remportez les épreuves ce sera le deuxième derrière vous qui deviendra Maître, et non vous.

    206
    Dimanche 29 Octobre 2017 à 11:33

    Il s'inclina :

    "Je ne saurez comment vous rendre cette faveur." 

    L'air réellement heureux, tout s'ouvrait devant lui. Le stresse laissa maintenant parraître. Il devait être à la hauteur et saisir cette chance !

    207
    Dimanche 29 Octobre 2017 à 11:33

    (je reviens dans peu de temps il faut que je néttois la cage de mon cochon (d'inde)) 

    208
    Dimanche 29 Octobre 2017 à 11:38

    - C'est ma fille que vous devriez remercie, fit Edmund avec un sourire.

    (Mais vas-y, ne t'inquiètes pas ^^. Je vais en profiter pour m'occuper des poules alors, je mettrais peut-être un peu de temps à revenir aussi.)

    209
    Dimanche 29 Octobre 2017 à 12:07

    "Je n'y manquerai pas. Mais je suppose que je dois arrêter l'installation ?" demanda t-il alors à demi-regret. 

     

    (sa caille ! j'ai les doigts doublement gelé ! il faut chaud chez toi ?)

    210
    Dimanche 29 Octobre 2017 à 12:21

    (Juste bon, ni chaud ni froid. Ces derniers jours, il faisait étonnement chaud pour un mois d'octobre)

    - Ta participation ne t'épargne pas de prêter main forte à la préparation du concours, comme tout le monde !

    211
    Dimanche 29 Octobre 2017 à 12:25

    (nous aussi il y a fait super chaud mais la il faut méga froid) 

    "Merci monsieur ! C'est ce que j'espérais entendre." 

    212
    Dimanche 29 Octobre 2017 à 21:20

    (C'est vrai que le températures ont beaucoup chuté ces derniers jours, mais c'est normal pour la saison.)

    Le vieux seigneur de Herbedrue sourit. Après tout, sa fille avait peut-être raison, ce gaillard avait l'air d'un honnête homme cherchant simplement à faire ses preuves. Peut-être devraient-ils organiser des courses plus souvent aux alentours de la cité. Lorsque la guerre sera fini alors. Il se penchera sur la question. Si il est toujours à la tête de la région à ce moment là.

    213
    Dimanche 29 Octobre 2017 à 21:31

    Karl regarda la porte puis se reconcentra sur l'homme : 

    «Autre chose ?» demanda t-il néanmoins afin de mettre gentiment fin à la conversation si elle était terminée. 

    214
    Dimanche 29 Octobre 2017 à 21:33

    - Non, se sera tout. Vous pourrez participer aux épreuves, mais sans avoir droit à la récompense. Et je compte sur vous pour ne pas trop ébruiter cela, je ne tiens pas à avoir une foule de jeunes palefreniers me réclamant le même traitement.

    215
    Dimanche 29 Octobre 2017 à 21:43

    (Ça veut dire quoi ebruiter ? Répéter ? Faire pour ne pas que ça se disperse ? Suivant le sens de la phrase...) 

    - Je serais le seul au courant jusqu'à mon passage.» promit-il en s'inclinant un dernière fois en reculant. 

    Puis, un ou deux mètres plus loin, il tourna les talons et trotta à grandes foulées pour rejoindre le groupe dans les plaines

    216
    Dimanche 29 Octobre 2017 à 21:46

    (Oui, c'est ça ! (ça vient de "bruit", donc, littéralement, "faire du bruit" à propos de quelque chose))

    Edmund s'en retourna avec son escorte en direction du donjon. C'est Lily qui allait sans doute être contente.

    217
    Dimanche 29 Octobre 2017 à 21:49

    ( Julie, même si ce prénom lui aurait aussi bien allé ;)

    218
    Dimanche 29 Octobre 2017 à 21:51

    (Ah, oui... Je confond les noms de tes personnages >_<)

    219
    Dimanche 29 Octobre 2017 à 21:52

    ( Oui... Quelqu'un pourrai RP avec Lily, au fait ? )

    220
    Dimanche 29 Octobre 2017 à 21:54

    (Elle est à la capitale, c'est ça ? On a suffisamment avancé, il devrait y avoir quelques persos de libre maintenant... Reste à savoir si ils voudrons bien se montrer indulgents envers une étrangère qui vient d'arriver en ville ?)

    221
    Dimanche 29 Octobre 2017 à 21:55

    ( Je l'espère... Où peut-on acheter une demeure, à Port-les-Mouettes ?)

    222
    Dimanche 29 Octobre 2017 à 21:58

    (La majorité des habitations de la capitales se trouvent autour de l'artère principale, ou dans les ruelles alentour)

    223
    Dimanche 29 Octobre 2017 à 22:05

    (J'ai Alex de libre. Bon il est en train de survoler la capitale mais je vais le faire se poser au port) 

    224
    Dimanche 29 Octobre 2017 à 22:11

    (merci, je la ferai arriver là-bas !)

    225
    Lundi 30 Octobre 2017 à 09:05

    Arrik et son groupe revirent quelques heures plus tard.

    «Vous avez congé jusqu'à demain.» felicita t-il en liberant ses travailleurs pour se rendre au donjon afin d'avertir Hermund que le tout était prêt. Ses jurys étaient en accord également. 

    Karl s'en alla à l'écurie en plongeant une main dans sa poche interne de son blouson afin de vérifier que son calepin était sur lui. Il choppa Idylle et vérifia l'heure. Dans quelques minutes, il était midi. Ce qui le réjouit car son après midi sera prit avec sa jument et le cheval qu'il se devait de travailler. 

    Il la sella et l'echauffa en carrière. Tout se fit correctement et Karl sorti pour aller en plaine. 

    226
    Lundi 30 Octobre 2017 à 13:43

    Karl revint et laissa Idylle au pré pour s'occuper du cheval du propriétaire. Il le sella donc et l'echauffa dans la carrière pour profiter du beau temps. 

    Commençant doucement avec de longues courbes au pas puis du trot en jouant sur ses reines pour arrondir le cheval. Il passa dans un coin et trouva la sensation bien désagréable de sentir le cheval tourner droit. Naturellement, il obligea donc l'equidé à d'arrondir autour autour de sa jambe intérieur en agissant avec celle-ci à la sangle et sa main intérieur écarté pour ce placer sur une volte. Elle était douce et ne montrait que le chemin, le poid du corps faisait le reste. Cette volte obligea le cheval à s'incurver un peu plus autour de la jambe. 

    Le cavalier fit de même à l'autre main au trot puis au galop. Tout ceci prit un peu de temps et indirectement de l'endurance au cheval. 

    Le travail accompli, Karl descendit de cheval pour s'en occuper et le mettre au pré

    227
    Lundi 30 Octobre 2017 à 19:43

    Arrik revint, il annonça la bonne nouvelle sous l'euphorie des palefreniers. 

    Il fit ce qu'il avait à faire et reparti. 

    (désolé, je fait pour avancer mais je n'ai pas trop le cœur la... )

    228
    Samedi 4 Novembre 2017 à 14:18

    Karl alla prendre sa belle. La soir tombait peu à peu et il l'avait travailler le matin en "saut" et puis, tous les soirs il la faisait galoper un bon moment dans les plaines, il ne s'inquiétait donc pas pour le lendemain. Mais cette fois, il voulait tenter autre chose et l'emmena directement dans le manège. Non seller évidement. 

    «Je me suis dit que si je voulais percer dans le monde du dressage, il fallait que je montre le tout dans des spectacles» lui expliqua t-il comme à son habitude alors qu'elle ne comprenait pas. Jamais au grand jamais Karl ne s'était occupé de la "danse" équestre. Décidément, il en apprenait encore beaucoup. Cette fois, il voulait lui apprendre multiples tour et sans psychologie mais avait longtemps réfléchi de quelle manière il allait procéder. Une fois, il avait vu ce genre de représentation d'un troubadour à Port-les-Mouettes et refaisait les tours qu'il avait vu avant de ce décider sur lequel il allait commencer : le campo. Pourquoi ? Car à partir du campo vient la révérence et le salut de la reine. Ainsi, en partant d'un tour, une ouverture se fait sur deux autres tours. 

    Le cavalier choppa donc une chambrière sans corde au bous et commença à titiller l'arrière de l'enterieur gauche de sa jument tout en descendant sur le boulet et remontant sur le tendon, pour justement ne pas abîmer celui-ci.

    Sensible qu'elle était, Idylle réagit plutôt rapidement et leva son sabot pour le reposer au même endroit. Comme pour chasser une mouche. Karl recommença donc de la même manière au moins 5 fois de suite avant que la jument pose son sabot quelques centimètres devant l'autre. Le jeune homme lui montra sa rejouissance devant cette belle action en la félicitant d'une bonne caresse à l'encolure. 

    En passant par dessous, il fit de même sur l'anterieur droit et dut s'y reprendre une dizaines de fois avant qu'elle le pose au niveau du gauche. Cette fois, il lui flatta l'encolure avec moins de contentement car son but est de le faire passer devant. 

    Et ainsi de suite. Rien ne venait instinctivement mais la jument comprenait peu à peu. 

    Jusqu'au moment où la petite limite fut dépassée. L'écart n'était pas bien grand entre les antérieurs et postérieurs mais Idylle avança ceux de derrières afin de revenir à sa place et continuer à avancer. 

    Karl pesta et recommença en tenant de l'autre main le bas du licol de la jument. Ainsi, quand il la senti bouger afin d'avancer l'arrière train, il bloqua le mouvement en reculant le licol, donc sa tête. Elle n'eut d'autre choix que de remettre son poids du corps sur les deux postérieurs. Et continuer à avancer prudement les antérieurs sous les félicitations de son cavalier. 

    Une heure passa. Quand Karl sentait sa jument hésiter de plus en plus suivant l'avancer, il l'autorisa à se remettre en place en la faisant avancer de plusieurs pas. Puis il recommençait. Il faisait attention d'y aller doucement afin de ne pas lui faire peur des ce nouveau mouvement mais en même temps, il n'y resta que trente minutes afin de ne pas la lasser. 

    «On recommencera la prochaine fois.» il lui envoya une onde positive et s'en occupa au box, la massa longtemps les muscles du dos en partant du garrot puis finissant sur la croupe, remontant sans ka toucher et recommençant en appuyant de plus en plus afin d'avoir un réel massage. S'il appuyait immédiatement, cela pouvait causer des dégâts au muscles. Et de même pour arrêter, il appuya de moins en moins jusqu'à ne devenir qu'une caresse. Il fit de même pour le muscle du dos droit et passa à des étirements. Prenant doucement la patte avant droite, il la tira tranquillement vers l'avant, sans forcé pour laisser le muscle s'étendre petit à petit. De même pour l'autre. 

    Après cet instant bien être du cheval, il lui donna à manger et s'en alla dormir.

    229
    Dimanche 12 Novembre 2017 à 11:20

    (Tu me dis quand on passe au jour du concours ^^)

    230
    Mardi 14 Novembre 2017 à 08:05

    (Allez, tu as suffisamment attendu comme ça ! On fais la veille du concours, on y  est presque !)

    231
    Mardi 14 Novembre 2017 à 08:12

    (La veille !!? C'était pas le lendemain ? Vu que je l'avais masser et tout en disant que c'était pour le lendemain... bah je croyais... bon ok. La veille...) 

    232
    Mardi 14 Novembre 2017 à 08:17

    (Ah, tu l'avais fait en pensant être la veille ? Bon, bah c'est bon alors ! On fait le jour J !)

    233
    Mardi 14 Novembre 2017 à 08:42

    (Ah yes ! Bah si ça te dérange pas hein :') 

    234
    Mardi 14 Novembre 2017 à 18:20

    (Non non, je t'avais proposé de faire la veille justement si tu voulais te préparer en prévision, mais si c'est déjà fait tu vas pouvoir te défouler ! On fait un article spécial pour les épreuves du concours ?)

    235
    Mardi 14 Novembre 2017 à 19:16

    (Ah bah comme tu veux ^^ tu es le maître ici)

    236
    Mardi 14 Novembre 2017 à 19:22

    (Bon... Un seul article pour tout le concours, même se sont des lieux différents. Pas la peine de son compliquer la vie. Et puis comme ça, on pourra l'enlever facilement de la circulation une fois le concours fini. (même principe que le tournoi de Vivesaigues))

    237
    Mardi 14 Novembre 2017 à 21:06

    (Dako dac ! Let's go ! Aya je suis trop contente !!) 

    238
    Jeudi 16 Novembre 2017 à 22:48

    (Ca y est ! (oui, j'ai mit le temps) Tu as l'article ici )

    239
    Vendredi 17 Novembre 2017 à 12:12

    Julie revint environ quelques heures plus tard. Elle avait passer son après-midi à flâner dans les villages, avec un ami. Elle se dépêcha d'aller rejoindre le lieu où commencer le concours. Elle espérait y voir gagner Adam !

    240
    Vendredi 17 Novembre 2017 à 18:55

    (le concours commence la matin. Comment pourrait-elle avoir passé l'après-midi avec ses amis ?)

    241
    Mardi 5 Décembre 2017 à 21:28

    Narl revint tard dans la soiree avec Idylle et le desttier de Zita Dorésable car la demoiselle y passait la nuit afin de pouvoir voir la dernière épreuve du tournois. 

    Le temps de desseller les deux chevaux et de les chouchouter, il pensait à son départ, ce qu'il lui fallait, ce qu'il ira voler ou acheter et il aimerait également voit la petit de monsieur Herbedrue pour la remercier de tout ce qu'elle avait fait pour lui. 

    Il sortit donc à la recherche de la jeune fille. Ne la trouvant pas, il sonda la ville très, très rapidement et fini par la trouver non loin, et alla à sa rencontre. 

    Il s'inclina :

    «Bonsoir, jeune demoiselle.» 

    242
    Mardi 5 Décembre 2017 à 21:33

    (Narl ? tongue)

    243
    Mardi 5 Décembre 2017 à 21:36

    (Il est pas bien son nouveau nom ? Nan je dec', j'ai flanché ^^)

    244
    Mercredi 6 Décembre 2017 à 22:37

    Après un cour échange, Karl lui avait brièvement dire qu'il devait partir précipitamment, qu'il la remerciait mille fois de ce qu'elle avait fait pour lui et enfin, qu'elle devait faire très attention aux personnes avec qui elle parle car certain ne sont pas tous sympas comme il avait pus l'être dans les plaines. Puis, il avait tourner les talons, sans regret (ou presque, il peut regretter les écuries) et s'en alla en ville. La, il rentra vite dans la dernière boutique d'un petit marchant et acheta fruit et pain pour tenir quelques temps avant de devoir chasser. Acheter ! Oui, acheter, ce n'était pas le moment d'attirer les regards vers lui, surtout s'il voulait garder une bonne image en cas de nouvelle sortie, cette fois approuvée par son oncle. 

    Dans la rue, il croisa l'homme torturer et sourit en le voyant baisser le regard sur son passage. Bonne décision. lui envoya Karl pour l'embeter un coup et enfoncer le clou sur le fait que cet homme avait perdu toute fierté. 

    Puis, il rentra chez son ami, Jean, qui n'allait pas du tout lui manquer. Il chopa sa sacoche, fourra la nourriture dedans, le rechange envoyer par le corbeau, et encore deux trois petites choses. Il prit plaisir à écouter le bruit de l'acier de son épée quand il la sortie de sa cachette et qu'il la mit dans son fourreau. Son grand manteau enfiller, ses bottines. Il était beau, il était grand, il était de nouveau Sombreval. 

    Enfin, il se coucha, et rabattit bien la couverture jusqu'en haut du cou et s'endormit sans un sommeil léger. 

     

    (C'est bon on peut passer à l'avant aube ! Mais pour demain, bonne nuit) 

    245
    Mercredi 6 Décembre 2017 à 22:45

    (Bonne nuit !)

    246
    Jeudi 7 Décembre 2017 à 07:30

    Il faisait encore nuit quand Karl leva les paupières. Le réveille savèra plus compliqué que prévu mais l'excitation était à son comble. Il se mit donc assit en répétant ce petit tique de se frotter les yeux et passer la main dans ses cheveux, en appuyant un peu plus au bous des doigts, vers les ongles. Ça faisait du bien, comme un massage crânien d'une echine qui se redresse après le passage. 

    Il jeta un coup d'oeil par la fenêtre : la lune était encore visible, il lui restait une heure ou deux avant que le soleil ne se lève. Parfais. il se leva donc, chopa son sac préparer la vieille et sorti sans un regard en arrière. Dehors, la fraicheur de la nuit était encore bien présente. Il referma son long manteau au niveau du torse (il peut pas fermer jusqu'aux genoux) et s'aventura dans l'écurie en enfillant ses gans. 

    À son entrée, Idylle releva la tête vers lui. Le jeune homme rentra dans son box et la caressa avant de choper une brosse et un cure pied. Il lui fit ses soins, la sella en fourant le licol dans la sacoche qu'il accrocha à la selle et sorti à pied. 

    Idylle était calme, elle avait l'habitude des sorties nocturnes de son cavalier et appréciait tout autant que lui pour la fraicheur. Bien que ça la stressait un peu, mais elle lui faisait confiance. 

    Karl sortir vraiment de la ville à pied, et bien plus car il voulait ménager sa jument, qu'elle garde toute ses forces et ne se fatigue pas le temps que lui ne l'était pas. 

    Cette fois, les rayons du soleil commençaient seulement à percer sur terre. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :