• Drakius Sombreval

    (joué par Plume de Choucas)

    Nom :  Sombreval

    Prénom : Drakius

    Sexe : Homme

    Age : 31 ans

    Apparence physique :

     Drakius est un homme assez grand sans être un géant, mince et musclé, aux épaules de bretteur. Ses cheveux sont d'un noir d'encre et taillés courts, avec souvent quelques épis rebelles contre lesquels aucune forme de magie ne pourrait rien. Il se taille toujours minutieusement la barbe de façon à ne laisser qu'un bouc au menton.

    Cette apparence qui pourrait être assez banale pour un noble, et même plutôt plaisante, est pourtant contrebalancée par son regard si particulier : il a des yeux écarlates, deux iris d'un rouge de braise aussi étranges qu'effrayants. On ne sait pas d'où ils lui viennent, puisque ceux de sa mère sont aussi noirs que ses cheveux et qu'il n'est en sus même pas élémentaire de feu (de naissance du moins).

    Drakius Sombreval

    Caractère : Drakius a toujours détesté qu'on le contredise ou qu'on s'oppose à sa volonté. Noble de naissance, et doté d'un caractère de fer, ce genre de cas arrive heureusement assez rarement. Et lorsque cela arrive, généralement, on s'en souvient bien. En effet, il est très prompt à la colère et sais choisir les punitions qui marquent (sans doute grâce à son pouvoir de psychique).

    Cependant, outre ses périodes de colères où il vaut mieux l'éviter, Drakius est un fin manipulateur. Il connait mieux l'esprit humain que son propre château (c'est pour dire !) et peu faire preuve d'une intelligence hors du commun pour servir ses propres intérêts.

    A propos d'intérêts, Drakius est aussi connu pour être débordant d'ambition et de soif de pouvoir. Depuis quelques années en tout cas, et plus encore depuis sa déclaration de guerre à Sableblanc. On sait déjà qu'il cherche (et connait !) un moyen d'augmenter le pouvoir d'un individu et d'accumuler plusieurs formes de magies. Son but personnel, inconnu de tous, est de défier la mort elle-même.

    Rang ou profession : Drakius est le prince héritier de Sombreval après sa mère, Archa Sombreval, maîtresse officielle de la Forteresse Noire. Dans les faits, c'est lui qui contrôle entièrement Sombreval, ses troupes et ses alliances. Il n'y a bien que sur les papiers que Archa règne sur les plaines du nord.

    D'ailleurs, il se fait appeler "seigneur" par les siens, ou "messire" (titre habituellement réservé aux seigneurs officiels).

    Quelle branche de la magie maîtrise-t-il (elle) ? : Drakius Sombreval est un psychique puissant. Extrêmement puissant. Mais surtout et avant tout, extrêmement doué. La différence ? Un psychique puissant peu forcer toutes les barrières de l'esprit, contacter une personne à des centaines de kilomètres de distance et protéger son propre esprit contre les intrusions extérieures. Un psychique doué connais les subtilités de l'esprit, de la conscience et du subconscient. Il sait reconnaître un réflexe, une idée fixe, un souvenir. Il sait modeler des idées complexes, induire des personnes en erreur, et plus généralement utiliser son don avec toute son ampleur. Être un psychique puissant, c'est de naissance. Être un psychique doué, ça s'apprend. Drakius est les deux.

    Plus récemment, il a réussit à obtenir les pouvoir de magnétiseur, d'élémentaire de feu, et de métamorphe (il peut prendra l'apparence d'un grand corbeau mais ses yeux restent identiques). Et, comble du comble de ses réussites, il dispose également d'un pouvoir de guérison (que se soit sur lui-même ou sur les autres). Il est cependant loin d'avoir atteint une maitrise parfaite pour ses nouveaux pouvoirs, et n'a pas le niveau qu'on pourrait espérer d'un mage dans la catégorie. Et même pour un esprit aussi entraîné que lui, trop de changement en si peu de temps amène forcément à des effets secondaires...

    Histoire : Drakius est né à Sombreval à la Forteresse Noire. Sa mère, Archa Sombreval, était pourtant réputée pour n'avoir connu aucun mari ! Et maintenant cette grossesse, puis ce petit marmot aux yeux de feu dont personne ne connaissait l'origine... Mais qui oserait aller insister auprès de la grande Archa en personne pour savoir auprès de qui elle avait pu le concevoir ? Personne pour se vanter d'avoir eut la réponse en tout cas.

    Le jeune garçon grandit à la Forteresse, ce lieu réputé si lugubre et isolé qu'il considère pourtant comme un chez-soi tout à fait convenable. Rapidement, son pouvoir de psychique fut découvert, et il n'hésita pas à le mettre à profit. Il comprit aussi très vite qu'il pouvait aider sa parole avec sa magie pour faire faire au gens à peu près tout ce qu'il souhaitait, en leur faisant croire en prime que c'était de leur propre gré. Le sentiment de supériorité qui en découlait était une véritable délectation pour le jeune Sombreval.

    Il rencontra Ignis pour la première fois vers ses 14 ans, pratiquement 15. Elle avait le même âge que lui à peu de choses près, et dégageait une aura particulière qui détonnait avec l'ambiance habituelle de la forteresse. On disait d'elle qu'elle était une bâtarde de sang royal, qu'elle avait tué sa mère et qu'elle était exilée à Sombreval. A l'époque, tout ceci lui passait bien au dessus de la tête, et ils n'échangèrent rien de plus que quelques paroles banales.

    Il fut formé pendant son enfance à la stratégie militaire et politique, à l'histoire d'Ethanor, à la culture, au maniement des armes, aux sciences, et à tant d'autres choses incontournables pour tout on futur seigneur. Mais la magie l'attirait irrésistiblement, et à l'âge de 15 ans il s'en fut à Port-les-Mouettes pour rejoindre l'école de magie.

    Il était un élève brillant, mais au caractère difficile. Le fait de devoir obéissance à ses professeurs et ses supérieurs lui était insupportable, et il devait toujours trouver un moyen pour leur donner tord ou avoir l'impression de leur dicter indirectement leur conduite. Le pire était le professeur Gahalab, ce vieux bonhomme plus subtile que bien des mage avec le psychisme, et qui paraissait le seul à pouvoir repérer et déjouer les pièges de Drakius. Et surtout, le seul à se méfier autant de cet élève, comme si il comprenait ce qui se tramait.

    Quoi qu'il en soit, ses années à l'école de magie furent décisives chez Drakius. De doué, il devint maître dans son art, et se débrouillait toujours pour paraître simplement bon. Quand on est sous-estimé par l'opinion publique, il est toujours plus facile de faire croire aux feintes, et donc de manipuler les foules.

    Puis il accéda au rang de mage. Il délaissa définitivement son nom de "Drakius Sombreval" pour prendre celui de "Drakius le Ténébreux". Rien à voir avec ses ascendances ni avec les mises en gardes du professeur Gahalad : les mots exacts de l'Archimage Arcan furent "Pour son sens du secret et de la réserve, ainsi que la teinte de ses cheveux, je donne son nom de mage à Drakius le Ténébreux."

    Tout aurait pu très bien se passer par la suite : avec son titre de mage, Drakius était écouté et craint, et il avait le champs libre pour ses recherches en tout genre. Enfin... presque le champs libre. Lorsqu'il entama ses recherches sur la possibilité de cumuler plusieurs magies dans un seul individu, il n'en parla à personne et se contenta de noter ses observations. Au bout d'un certain temps, il fini par en parler à l'Archimage car il était persuadé d'avoir trouvé la solution : transférer d'un corps à l'autre la capacité mentale à la magie qui releva du domaine de l'inconscient. Impressionné mais peu enclin à le laisser poursuivre ses recherches, Arcan lui annonça que les expériences sur des êtres humains étaient non seulement immorales et interdites, mais dangereuses pour les deux protagonistes. La poursuite de ses recherches lui fut interdite.

    Comme toujours incapable de se plier à l'autorité d'autrui, et parce qu'il voyait là un moyen de renforcer ses propres pouvoirs, Drakius ne s'arrêta pas là. Il continua dans le secret le plus totale ses recherches sur l'esprit, la magie, et certaines capacités des démons qui l'avaient misent sur la voie (voir son livre "la magie et ses possibles").

    Malheureusement pour lui, tout fut découvert. Il suspecte encore le professeur Gahalab d'y être pour quelque chose, mais cette fois-ci l'Archimage fut intransigeant : il le chassa du Cercle des Mages et lui ôta son nom de "Ténébreux". Il était allé trop loin.

    Drakius resta persuadé que c'était par lâcheté et manque de discernement que le Cercle l'avait renvoyé à l'unanimité. Il est animé maintenant d'une rage intérieur à l'encontre des mages, et considère que leurs doctrines sont vieilles et dépassées, qu'elles ne servent qu'à brider l'esprit de leurs jeunes recrues. Il brûle de se venger et de reverser le Cercle et ceux qui l'appuient, donc le pouvoir royal.

    N'étant plus mage officiel du Cercle, il reprit son nom de Sombreval et retourna à la Forteresse. Il avait dans l'idée de reprendre sa vie politique et de renforcer son pouvoir (ici plus militaire et politique que personnel) jusqu'à pouvoir se venger. Il y retrouva Ignis, devenue une belle jeune femme toujours aussi particulière et à l'esprit aussi tranchant qu'une lame de rasoir. Cette fois, leurs buts se rejoignaient : elle voulait reprendre le trône qu'elle considérait lui revenir de droit et se venger de l'usurpateur Baudouin, et lui souhaitait la chute du pouvoir royal actuel pour démonter le conseil des mages et prendre le contrôle du Cercle. Elle se joignit donc à lui, et il commença à attrouper tout d'abord force mercenaires et autres crapules prêtes à se battre pour de l'argent. Et de l'argent, ça, ça ne manquait pas à Sombreval : entre les salines de Grissalin et les mines de Bourg Ecarlate, les revenus étaient largement suffisants pour entretenir une armée de mercenaires.

    Dans un premier temps, il poursuivit ses recherches sur la magie. Il avait enfin trouvé la méthode parfaite pour transférer un magie d'un corps physique à un autre, mais cela demandait de tuer le donneur dans un timing parfait.

    Il réussit dans un premier temps à se donner le pouvoir de magnétisme, puis celui d'élémentaire (de feu en l’occurrence). Restait à trouver le plus difficile : un métamorphe pour effectuer un troisième transfert. Malheureusement, les métamorphes étaient beaucoup plus rares, et beaucoup rejoignaient l'école de magie. Les autres se cachaient en général, sans doute à cause de cette vieille croyance qui reléguait les métamorphes au rang de bête sauvage voleuse, menteuse et mauvaise de nature. Une croyance idiote, il avait assez étudié la magie pour le savoir, et qui en plus était combattue depuis des siècles par des lois, des décrets, des contes et des chansons en tout genre. Mais une croyance qui avait la vie dure.

    Bref, c'est finalement Ignis qui réussit à trouver un métamorphe et à le lui rapporter vivant. Il possédait désormais à lui seul les quatre pouvoirs maitrisables par un humain, et il avait donné à Ignis celui du magnétisme. Mais il ne comptait pas s'arrêter là : il envoya encore une fois la jeune femme parcourir le royaume à la recherche d'une créature magique. Il avait encore beaucoup à apprendre de la magie, cette puissance étrange que personne ne comprenait encore totalement.

    La licorne fut rapportée, et il ne se gêna pas pour étudier l'esprit de la créature réputée si rare et si "pure".

    Entre temps, les relations avec Sableblanc s'étaient distendues. Drakius avait bien réussit à obtenir le soutient du seigneur de Tertrefort, mais c'était tout. Et enfin, lors du mariage du roi Baudouin avec la fille de ce même seigneur, la guerre fut déclarée pour de bon. Officiellement et devant témoin (d'un manière assez théâtrale aussi, grâce à l'aide d'Ignis).

    Une première bataille eut lieu à Tertrefort, où le roi se rendit compte pour la première fois de son vassal des marais. Tout était bien rôdé, mais la bataille tourna mal pour Sombreval car les forces de Sableblanc étaient plus nombreuses mais surtout... aidées par des mages. Finalement, après des centaines de morts, tout se termina lorsque la nouvelle reine Gwenn et le seigneur de Sombreval lui-même furent chacun respectivement éloigné de ses troupes et menacé par l'ennemi. Un échange d'"otages" plus tard, la bataille était terminée.

    Là, c'est le neveu de Drakius, Karl Sombreval, qui acheva de décupler sa colère ce jour là : il passa outre son autorité et "fugua" avec sa jument à travers les marais. Trop en colère à cause de ce qu'il considérait comme une défaite, Drakius ne tenta même pas de l'arrêter en rentra à la Forteresse.

    Par la suite, il réussit à obtenir ce qui devait être le point d'orgue de ses recherches sur la licorne : il la tua et absorba son pouvoir de guérison qu'il pouvait désormais utiliser à volonté et sur lui-même comme sur les autres. Seulement, depuis quelques temps, il commence à ressentir le contre-coup de ces expériences : tout ces nouveaux pouvoirs accumulés en trop peu de temps échappent parfois à son contrôle et détériorent sa concentration. Il ne veut pas se l'admettre, mais il sens que son esprit en pâtira si il cherche à continuer. Et pourtant, il n'en a pas terminé. Son but ultime est d'arriver à capturer un phénix. Maintenant qu'il sait que le transfert a fonctionné avec la licorne, il espère pouvoir faire de même avec le pouvoir de régénération du légendaire oiseau de feu. Et devenir immortel.

    Plus récemment, Karl est enfin revenu à la Forteresse, plus décidé que jamais à prouver sa fidélité pour Sombreval. Un espion a aussi été envoyé vers la Tamarie pour former de nouvelles alliance et gagner la guerre. Et la région de Boiscendré est à deux doigts de tomber sous son emprise...

    Famille : Sa mère est la régente actuelle à Sombreval : Achra Sombreval. Elle est d'ailleurs régente depuis... longtemps. Mais depuis quelques années, et semble de plus en plus malades, et ne sort plus de la forteresse noire.

    Son père, par contre, est totalement inconnu. Certaines personnes trouvent étrange que Drakius ait les mêmes yeux que certain démons qui errent dans les plaines désertes de Sombreval, et que côtoie régulièrement Achra... mais on évite d'aborder le sujet en sa présence.

    Il y a aussi son neveu, Karl Sombreval. Neveu au second degré, puisque sa mère est elle-même la cousine de Drakius. Il lui fut confié tout petit, mais jamais Drakius ne pu lui offrir l'amour et l'attention dont un enfant aurait besoin.

    Armoiries personnelles : Un serpent de gueule sur fond de sable (de gueule = rouge; de sable =  noir)

     

    Drakius Sombreval


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :