• Cité des Eglantiers

    Cité des Eglantiers

    La plus grande ville d'Herbedrue. Elle est célèbre pour ces immenses écuries, qui proposent les meilleurs chevaux d'Ethanor.

     

    Ecuries

    Donjon

    Le concours !


  • Commentaires

    1
    Lundi 23 Janvier 2017 à 17:48

    Yann arriva, chevauchant sa belle jument, il avançait dans les rues jusqu'à trouver les écuries 

    2
    Samedi 2 Septembre 2017 à 20:19

    Karl stoppa sa jument juste avant de rentrer de descendit. Soulager, il regarda en arrière et entendit avec soulagement les gardes du haut avertir la venu du feu. Bien vite, les élémentaires d'eau debarquèrent pour aller l'éteindre. 

    Il ne s'en preocupa donc plus et calma sa jument en lui flattant l'encolure. Celle-ci transpirait de partout d'avoir couru ainsi et surtout de l'ancienne panique. Il rentra donc une fois Idylle plus sage et chercha quelqu'un pouvant le renseigner. 

    (Par contre j'y connais rien ici...)

    3
    Samedi 2 Septembre 2017 à 20:30

    (C'est sûr qu'il n'y a pas eut grand chose encore ici... Si il veut un poste de palefrenier, il peut s'adresser aux écuries pour voir le... allez, appelons-le le Maître Palfrenier de la Cité des Eglantier (j'ai tellement d'originalité, t'as vu ^^))

    4
    Samedi 2 Septembre 2017 à 20:32

    (Oui, aller, il va commencer en simple palfrenier, c'est déjà dans son domaine) 

    Le jeune homme aperçu une femme et s'approcha d'elle :

    «Excusez moi, je cherche les écuries.

    —À droite et vous y serrez.» 

    Il la remercia et s'en alla vers les écuries

    5
    Lundi 4 Septembre 2017 à 17:22

    Le soleil brillait sur la paisible cité des Églantiers. Soudain le soleil disparu. Quelque chose l'avait caché. En levant les yeux certains habitants poussèrent des cris de terreur. Une silhouette sombre, reptilienne, menaçante toisait la ville de son regard furieux. La dragonne s'élança alors vers la ville avec un rugissement terrifiant. Les habitants se mirent à paniquer tandis que le prédateur se rapprochait. Dès, qu'elle fut assez proche du sol, Saphira cracha un jet de flamme puissant et dévastateur.

    6
    Lundi 4 Septembre 2017 à 18:12

    Karl se stoppa et vit avec horreur les gens se réfugier chez, il prit donc une grosse voie :

    «Ne rentrez pas où les flammes vous prendrons au piège ! Il faut évacuer.» les personnes autour de lui se stoppèrent, paniquer mais à l'écoute de la seule personne présente qui se montrait rasssurant. Bien vite les gardes arrivèrent afin de prendre les choses en main. Plusieurs groupes se firent afin d'evacuer la ville et les élémentaires d'eau éteindre les flammes. 

    Karl se precipita donc vers les écuries. 

    7
    Lundi 4 Septembre 2017 à 18:23

    Saphira sentait l'adrénaline couler dans ses veines. Après tout, elle était un prédateur ! La belle dragonne enflamma plusieurs maisons, faucha un élémentaire de l'eau avec son aile, interrompit son souffle de feu pour en croquer un autre. Le sang qui coulait dans sa bouche réveilla son instinct de tueuse. Un henissement l'attira. Elle se dirigea vers une grande bâtisse : l'écurie. Aussitôt la dragonne bleue cracha un jet de flamme et la structure s'enflamma.

    8
    Lundi 4 Septembre 2017 à 18:26

    (Du coup tu continu là-bas?)

    9
    Lundi 4 Septembre 2017 à 18:27

    (Yep ^^)

    10
    Mercredi 6 Septembre 2017 à 14:38

    La dragonne étant partie, l'écurie détruite. Karl et un collègue se rendaient vers la demeure du seigneur des lieux. 

    Arrivés à la porte, ils furent arrêtés par deux gardes d'entrée. 

    «Halte. Fit celui de gauche. 

    —Nous venons des écuries, nous devons voir le seigneur des lieux.» Apprit le palefrenier. 

    Les deux gardes réflechirent un cour instant avant de leur autoriser l'accès, accompagnés de deux autres soldats. 

     

    11
    Mercredi 6 Septembre 2017 à 14:56

    (rdv au donjon !)

    12
    Mercredi 6 Septembre 2017 à 14:58
    13
    Mercredi 18 Octobre 2017 à 12:02

    Karl et son ami (un nom, il faut un nom !) Jean (on est pas français pur souche nous !? Bon j'arrete et me la joue plus sérieuse, désolé....) s'arretèrent au bar le plus proche, Franquette, s'appelait-il. 

    Les deux palefreniers s'arreterent au bar, tout deux prirent une petite canette de bière (virilité !! Pardon, pardon, j'arrête) et le sandwich le moins chère. Simple avec de la salade et un oeuf coupé en plusieurs rondelles dedans. Il était un peu sec mais ça fait emplement l'affaire. Ils allèrent s'installer à une table haute, dehors afin de prendre le soleil récemment réchauffant. 

    Karl passa une main dans ses cheveux et se tappota un instant la joue. 

    «Tu es tombé comment au fait ? Demanda son collègue

    —Je....j'ai sauter une barrière.» Karl le fixa et fronça les sourcils quand son ami s'exclafa de rire «Tu as sauter une barrière avec un cheval !! Ahah, énorme !» revenant plus sérieux mais toujours avec le grand sourire, informant qu'un rien le ferait rigoler, il continua :

    «Mais qu'est ce qui t'es passer par la tête. ?

    — Je ne sais pas.» Karl était devenu cassant, morose, grincheux. Il n'avait d'ailleurs toujours pas de nouvelle de son oncle.... la vie à la forteresse lui manquait horriblement ! 

    Voyant son interlocuteur se renfermer sur lui même, Jean fut surpris, habituellement, Karl ne prenait pas la mouche si facilement. Sentant alors une arrière pensée venant du Sombreval, une pensée qui ne le concernait pas, il n'incista pas et détourna le regard pour regarder les passantes de la rue. 

    Karl fini son casse-dale et s'en alla, la canette à la main qu'il but par petite goutte jusqu'à l'écurie. 

     

    (Je rejoins la team de Plume de Choucas, catégorie "RP qui ne servent à rien n°1" !!!) 

    14
    Vendredi 20 Octobre 2017 à 08:17

    Karl sorti des écuries. Il avait besoin de se défouler, se sentant ronger par une envie de méchanceté pure. Le regard mauvais, il tourna dans une ruelle sombre et s'éloigna. Assez loin, il envoya un coup de pied dans une poubelle qui vola sous le coup dans un gros fraca. 

    «Bordel !!» jura t-il en sortant un couteau pour l'enfoncer dans le côté de la poubelle comme s'il trucidait quelqu'un. 

    «Héla ! C'est quoi ce vacarne !» interpela un homme. Plutôt musclé, aussi grand que lui. Karl l'evalua du regard. Parfais ! C'est ce dont j'avais besoin. ricana t-il 

    «Il te pause un problème mon vacarne ? Et toi tu me fais déjà chier !» repliqua t-il pour le chercher. Cet homme lui paraissait vif et il ne traderait pas à en venir aux poings. 

    «Dégage de la !

    —Les dames d'abord.» Le jeune Sombreval se moqua et le songea, pas loin mais juste pour qu'il le sente. L'homme grogna et une flamme se forma dans sa main avant d'être jeté sur le jeune homme, qui l'evita sans mal et sorti son couteau pour montrer qu'il était armé. 

    Son adversaire avait une machette lui, ou peut-être plus et attaqua. Karl remit un coup de pied dans la poubelle pour lui jeter dessus, l'homme l'esquiva également et fini par sauter à côté de lui et lui décrocher un coup de poings dans la joie. La tête de Karl parti sur le côté et il réussi à voir la manchette arrivée en contre bas. Il l'intercepta donc avec ses deux mains et celle tenant le couteau lui enfonça sur le côté du bras. L'homme aux cheveux noir rala de douleur et fut repoussé d'un coup de pied dans le parties génitales. 

    Il revint cependant à la charge et la lutte continua. Karl lui chopa la nuque pour lui envoyer le genoux dans la figure, l'homme fut un instant sonné par ce coup douloureux. Sombreval en profita pour lui reprendre les épaules et envoyer son genoux dans l'entre jambe. Cette fois l'homme se défendit en lui envoyant un coup de pied cassant dans les genoux puis un coup de poings dans la gorge pour lui couper la respiration. Sa manchette vint se soulevé pour frapper sur le visage, Karl l'esquiva en chopant son bras et le cassa d'un revers de coude pour au final recevoir un coup de boule dans les dents. Enfin, c'était un petit combat, peu spectaculaire. 

    Quand Karl estima avoir subi assez de coup et en avoir assez donné, il sauta un arrière et eux un sourire narquois. 

    «On ne s'en prend jamais à un sombreval.» chuchotta t-il à peine audible par la plainte venu de son adversaire par la douleur infligée quand son couteau s'était gentiment enfoncé dans l'épaule droite. 

    Il força donc de sa magie et rentra dans la tête de l'homme pour lui faire croire à une énorme douleur qui lui dechirait les boyaux. Le pauvre se tordit de douleur et chuta au sol en serrant les dents et poussant une plainte grave. La douleur était insupportable, il en avait des sueurs froides et ses muscles se retractaient sous lui. 

    «Arrête...» implora t-il en sentant que ses nerfs allaient lâcher. 

    Karl ricana, la lueur dangereusement sanglante dans ses yeux, ses cheveux brun-noirs ebourifier, le sang sur sa joie, la première lueur de lune derrière lui rendaient plus vivante sa puissance. Il faisait peur. 

    Après ses quelques secondes qui parrurent interminables pour le pauvre homme. Karl lacha tout d'un coup et entendit la respiration reprenante de son ennemi. Le soulagement même. Ses yeux regardaient Karl, les larmes coulaient même involontairement sur ses joues. 

    «Pourquoi...» demanda le soumis. Mais sa question restant sans réponse

    «Un mot... et je te fais mourir. préviens Karl. Je connais ton esprit. Je te retrouverais où que tu sois.» et il tourna dignement les talons, marchant vers la lumière, son long mentaux déchirés volant à moitié derrière lui.

     

    (Tu me dis quand je peux passé au lendemain)

    15
    Samedi 21 Octobre 2017 à 10:06

    (Un pitit passage classe pour Karl ? Pour se rappeler tout de même qu'il est un Sombreval et pas un petit palefrenier laveur de crottin ? he)

    (Cet endroit est vraiment en avance par rapport aux autres, surtout Port-les-Mouettes, mais baste ! De toute façon, une fois que le concours commencera, ça devrait aller un peu moins vite... )

    16
    Samedi 21 Octobre 2017 à 12:49

    (Voilà ! C'était un rappelle à l'ordre he

    (Bah, je peux attendre quelques jours si ça t'arrange ;)

    17
    Samedi 21 Octobre 2017 à 15:25

    (Pas obligé. On peut continuer à avancer, on va juste prendre notre temps...)

    18
    Samedi 21 Octobre 2017 à 15:46

    (Ok..) 

    19
    Samedi 21 Octobre 2017 à 16:03

    Karl rentra, il essuya d'un revers de main le fillet de sang presque sec de sa joue et alla silencieusement se coucher. 

    Mais le sommeil ne vint pas. L' adrénaline du combat y était pour beaucoup, les pensées qui se bousculaient dans sa tête aussi d'ailleurs... Souvent, elles avaient toutes un lien sur Sombreval, la forteresse, son enfance. Là-bas, l'endroit où il se sentait vivant, et fort. Là-bas, où tout lui était permis, manipulation, fracas, fugue. Mais au cour de son voyage, il avait appris le sens de la responsabilité : on ne quittait pas un lieu sans en subir les conséquences. Et puis de toute façon, il ne sera plus jamais vraiment accepté à la forteresse, la confiance avait été reduite en bouillit. 

    Le jeune homme s'énerva donc tout seul dans son lit. Il était à bous de nerf ! A bous de ses pensées. Il sauta donc à nouveau du lit pour sortir. 

    Son collègue le vit, il allait pour se mettre assit et lui demander ce qui n'allait pas mais Karl fut plus rapide et sorti bien avant que celui-ci n'ai le temps de piper mots. Qu'est ce qu'il trafique ? Ce type n'est -en fin de compte- pas net du tout... Quelle vie avait-il avant de venir ici ? se demanda t-il en se recouchant sans avoir l'envi de dormir, histoire de vérifier si ce type louche revenait se reposer.

    20
    Lundi 30 Octobre 2017 à 16:35

    Julie faisait le tour de la ville, se promenant. Elle finit par s'assoir sur une table dans un café, commanda un jus, puis sirota son verre, regardant la rue.

    21
    Mercredi 22 Novembre 2017 à 14:47

    Arrik sorti des écuries. Il avait fini de faire le tour et avait droit à une bonne nuit de repos. C'est que depuis que le concours se mettait en place, il n'arrêtait pas. Un coup à droite, un coup à gauche.... Cour par la, cour par là-bas. Mais enfin, plus que le lendemain à supporter. En attendant, la fatigue lui tombait sur les paupières et il ne lui tardait plus qu'un truc : aller se coucher. Bien qu'il savait pertinemment que ça n'allait pas être pour tout de suite. En effet, il se devait de revoir l'organisation du lendemain.

     

    Les juges sortirent également, un peu avant lui afin de se rendre dans le meilleur restaurant selon Ffrigo, le propriétaire. Déambulant dans la rue principale afin de s'y rendre, ils rentrèrent dans ce fameux coin où la meilleur et la plus grande table leurs furent adjugé (je sais pas comment tourner ça). Les pâtisseries commandées, un autre juge lança le débat sur le gagnant de cette épreuve.

     

    Mais un page rentra, bien des temps après afin de murmurer son message à l'oreille de Hermund :

    "Madame Dorésable va passer les portes de la ville. Elle semble se rendre au donjon. Son cheval sera prit en charge par un palefrenier l'accompagnant."  

    22
    Mercredi 22 Novembre 2017 à 15:12

    (Tu as vu que j'avais enfin mit une échelle sur la carte ? Elle aurait pu parcourir toute cette distance depuis qu'elle a quitté sa ville ?)

    23
    Mercredi 22 Novembre 2017 à 15:17

    (l'échelle ? Une échelle ? Raaa crotte, je vais voir. Tu as raison, je savais que ça allait bloquer. Mais elle est partie de puis un moment, je ne m'en occupais plus. Après, oui, c'est illogique... pardon. Je vais trop vite.) 

    24
    Mercredi 22 Novembre 2017 à 22:40

    (Tu peux dire qu'elle... a entendu parlé du concours, et qu'elle souhaitait le voir pour se changer les idées ?)

    25
    Jeudi 23 Novembre 2017 à 07:34
    (Bah tu as vu mon com' dans les plaines ?)
    26
    Jeudi 23 Novembre 2017 à 17:42

    (J'avoue que j'ai de gros problèmes d'informatique ces derniers temps... Je vais voir.)

    27
    Jeudi 23 Novembre 2017 à 18:13

    (Mais dans tout les cas je suis allée trop vite pour le retour)

    28
    Vendredi 24 Novembre 2017 à 07:58

    (Mais le début est correct quand même ?) 

    29
    Dimanche 3 Décembre 2017 à 11:27

    (Plume ? On continu pour ceux dans le resto quand même ?) 

    30
    Dimanche 3 Décembre 2017 à 11:29

    (Ha, oui... Je ne sais plus où on les avait laissés... c'était ici ?)

    31
    Dimanche 3 Décembre 2017 à 11:31
    32
    Dimanche 3 Décembre 2017 à 11:33

    (On disait quoi déjà ? Ça remonte dis donc...)

    33
    Dimanche 3 Décembre 2017 à 11:43

    (Les deux premières epreuves sont passées. Les juges ont été invité par XXX (oui, j'ai toujours pas de nom) dans un resto afin de délibérer autour de pâtisseries,)

    34
    Dimanche 3 Décembre 2017 à 11:46

    (ça je me rappelle. C'est plutôt où on en était dans la discussion qui m'échappe ouch)

    35
    Dimanche 3 Décembre 2017 à 11:48

    (Quelle discution ? On avait pas encore parlé dans le resto)

    36
    Dimanche 3 Décembre 2017 à 11:53

    (Du tout ? On venait juste de s'installer alors...)

    37
    Dimanche 3 Décembre 2017 à 12:24
    38
    Dimanche 3 Décembre 2017 à 12:31

    (bon, on va reprendre au vol alors !)

    Edmund avait suivit tout naturellement le reste du Jury. C'était purement professionnel, bien entendu. 

    39
    Dimanche 3 Décembre 2017 à 13:01

    (Ah ! Je l'avais appelé Ffrigo) 

    Tout le monde rentrèrent dans le restaurant qui selon Ffrigo était le meilleur. Ils furent installés à la plus grande table et les pâtisseries disposées. 

    «Bien.» lança alors le juge en ordonnant ses papiers

    40
    Dimanche 3 Décembre 2017 à 17:24

    (Drôle de nom clown)

    Le seigneur s'assit avec contentement à une des places qui entouraient la table. Ici, il n'était pas le seigneur de la ville, juste un des juges dont la parole ne valait ni plus ni moins que celle des autres. Et c'était d'un soulagement ! Mine de rien, c'était si épuisant de devoir faire attention à la moindre de ses décisions au quotidien, cela demandait un esprit toujours alerte. Même le choix de ses plats pour le dîner étaient considérés par sa cour comme important. C'en était beaucoup pour lui, pauvre vieil homme qui aurait bien aimé finir sa vie tranquillement avec ses enfants à ses côtés. La politique avait dû le vieillir prématurément et lui avait donné envie de calme.

    41
    Dimanche 3 Décembre 2017 à 18:26

    (Oui ^^) 

    Ffrigo fini d'ordonner le tout, de verifier son stylo et regarda les autres, un par un dans l'attente qu'un se lance. 

    Lui n'aimait vraiment pas engager et préférait attendre gentiment. 

    42
    Dimanche 3 Décembre 2017 à 18:32

    (Stylo ? Qu'est ce que c'est que ça ? Sa plume tu voulais dire ? Je chipote, je chipote...)

    Voyant que le silence se prolongeait, Edmund engagea la conversation.

    - Les prestations étaient déjà meilleures que ce matin, c'est encourageant. Sans doute trop peu de palefreniers avaient affaire quotidiennement à des poulains ?

    43
    Dimanche 3 Décembre 2017 à 19:01

    (Pardon... tiens, Arrik est avec eux, bien qu'il ne fasse pas parti des juges, il reste l'organisateur numéro 1) 

    Arrik, assis un peu à l'écart écoutait attentivement. En effet, les palefreniers étaient répartis dans leurs taches en fonction de leurs savoir faire. Les meilleurs prestations étaient donc surement des hommes en contact avec les poulains, ils les connaissaient donc et savaient comment s'y prendre avec ses petits nés. Les moins bons étaient sans doutes ceux trainant chez les chevaux. C'est peut être pour cette raison également que les prestations de l'épreuve 2 étaient meilleurs. En vivant en contact perpétuel avec les chevaux, ils avaient bien plus de chance de les voir montés et travaillé. 

    —Nos palefreniers sont surtout réparti suivant leur connaissance dans le monde du cheval. Approuva t-il alors afin d'apporter certitude. 

    44
    Dimanche 3 Décembre 2017 à 19:20

    - Je m'en doutais, approuva Edmund. 

    Puis, se tournant vers les autres juges :

    - Certains concurrents vous ont-ils particulièrement impressionné ?

    45
    Dimanche 3 Décembre 2017 à 20:03

    Ffrigo hocha négativement la tête. Non, pas vraiment.... les seuls retenu sont environ les mêmes que la première épreuve

    46
    Dimanche 3 Décembre 2017 à 20:08

    Le seigneur attira à lui un des papier étalés sur la table, sur lequel était inscrit la liste des participants. 

    - Je propose de faire comme la dernière fois : voter pour les trois concurrents qui nous sembleraient les mieux placés, et compter ensuite les points obtenus pour chacun. Nous sommes suffisamment nombreux pour que cette méthode soit fiable.

    47
    Lundi 4 Décembre 2017 à 07:30

    (J'avais pas vu..)

    Ffrigo hocha la tête et laissa ses notes récoltés. 

    — Bien. Personnellement, vu de loin, je garde les 3 mêmes que la première épreuve en tête. Fit-il sur de lui. 

    48
    Lundi 4 Décembre 2017 à 18:36

    (ça arrive. Du coup, je suppose que tu as aussi raté la réponse à la capitale ?)

    Edmund réfléchit. C'était difficile de rester objectif lorsqu'on s'est déjà fait une idée du tempérament de chaque concurrent lors de la première épreuve. 

    - J'ai à peu près les même qui me reviennent, mais un de ceux qui avaient raté la première s'était mieux débrouillé... Je ne suis toutefois pas sûr que se soit suffisent.

    49
    Lundi 4 Décembre 2017 à 18:42

    «On va le marquer aussi alors. Mais vaut mieux garder ceux qui reussissent tout. On a donc le numéro 23/ 10/ 36 (le dernier) et le 1 qui avait un peu mieux réussi. Cependant j'ai pus remarquer quelques... déséquilibres au trot venant de lui. Le numéro 16 c'est également bien débrouillé, c'est celui qui avait un peu brutalisé notre poulin gris souris. » nota Ffrigo en pleine réflexion 

    (Oups...)

    50
    Lundi 4 Décembre 2017 à 18:46

    - Celui-là, je ne compterais pas sur la dernière épreuve pour le départager : il m'a plutôt l'air du genre à bien se débrouiller à la course mais moins pour s'occuper réellement des chevaux. N'oublions pas le but final du concours.

    51
    Lundi 4 Décembre 2017 à 18:59

    «bien sûr. Nos animaux doivent être bien traité. Nous retenons donc le 23/10/36 avec en premiere place ? Seconde ?»

    52
    Lundi 4 Décembre 2017 à 19:05

    - Moui, ils seront bien. Je ne mettrais pas le 36 en première place pour des raisons évidentes de pratique, se sont donc surtout les deux autres qui se la disputent... 

    Il essaya de se souvenir avec plus de détails de leurs prestations à chacun.

    - Le 10, me semble-t-il, avait mieux adapté ses réactions en fonction du cheval. Connaissait-il déjà la monture ?

    53
    Lundi 4 Décembre 2017 à 19:13

    Un autre juge se manifesta :

    «negatif. Elle est à moi et j'assure ne jamais lui avoir passé. Je le connaissais juste d'une rencontre.» 

    54
    Lundi 4 Décembre 2017 à 19:16

    - Un bon point donc. Quelqu'un aurais autre chose à rajouter qui pourrait influencer le jugement ? Concernant le concurrent 23 ?

    55
    Lundi 4 Décembre 2017 à 20:44

    «Le 10 est un de nos meilleurs palefrenier depuis une dizaine d'année. Il est pas mal placé au sein des palefreniers eux-même.» osa préciser Arrik avant de laisser les autres continuer. 

    «bein, le concourant 23 n'avait pas l'air aussi à l'ecoute, il a le minimum, mais on peut voir une belle technique de monte, comme le 10...» dit Ffrigo

    56
    Lundi 4 Décembre 2017 à 20:46

    - Le choix me semble évident dans ce cas, s'enthousiasma Edmund. Rappelez-moi le nom de ce numéro 10 ?

    57
    Lundi 4 Décembre 2017 à 20:57

    Arrik dut fouillé un instant dans sa tête. Il avait tellement à pensés et noms à retenir ! C'était pardonnable... 

    «Asles. 27 ans environ.» déclara t-il alors, sûr. 

    58
    Lundi 4 Décembre 2017 à 21:03

    - Très bien, très bien. Je suppose que personne ne s'opposera à lui donner la première place de cette épreuve ? 

    59
    Lundi 4 Décembre 2017 à 21:07

    Les hochement de tête approuvèrent la décision et pas un mot ne contredit. Si facile de se mettre d'accord, c'était si rare ! Arrik en fut presque impressionné. 

    60
    Lundi 4 Décembre 2017 à 21:11

    - Reste la partie la plus difficile... Départager les deux autres. La prestation du jeune nouveau était intéressante, reste à voir si elle lui vaudra une deuxième place malgré sa situation si... particulière.

    61
    Lundi 4 Décembre 2017 à 21:17

    «autant le mettre à la troisième place. De toute façon il ne recevra aucun prix.» lacha un juge dans un haussement l'épaule. 

    «Mais dites voir, pourquoi avec accepter de le laisser participer s'il ne souhaitait pas être chef ?» demanda Ffrigo en posa sa tête dans sa main, au niveau du menton accoudé à la table, lui donnant un air réfléchi. 

    62
    Lundi 4 Décembre 2017 à 21:49

    Edmund aurait bien aimé disparaître, là, à l'instant. Ou pouvoir se cacher sous la table. Mais non, il devait bien fournir à ces braves gens du jury une explication véridique.

    - Hé bien... Comment dire... Ma fille souhaitait le voir participer...

    Il se rappela à temps qu'il était tout de même le seigneur des lieux, et qu'il avait le droit de se permettre quelques fantaisies. Certes, pour le moment, il devait être au même niveaux que les autres juges, mais dès que le thèmes des propos échangés s'écartaient de la réunion, il se devait de reprendre son autorité.

    63
    Lundi 4 Décembre 2017 à 21:56

    Quelques échanges de regards suivirent son explication mais Ffrigo passa vite à autre chose :

    «Bien. Je trouve sa prestation aussi bonne que notre numéro 10, seulement, il connaissait déjà mon cheval pour l'avoir monté bien trois bonnes fois avant.» 

    64
    Lundi 4 Décembre 2017 à 22:03

    - Il s'est aussi très bien débrouillé lors de l'épreuve précédente, avança Edmund, comme si se détail pouvait en quelque sorte l'excuser. Il est jeune, mais sais déjà très bien s'y prendre avec les chevaux. Je me demande quelles autres écuries que celles de la Cité des Eglantiers peuvent offrir un si bon apprentissage...

    65
    Lundi 4 Décembre 2017 à 22:10

    (Tu me flatte !) 

    «En effet... il assure avoir dressé sa jument lui-même et pour le coup, on ne peut pas dire qu'elle soit mal- dressée, pour l'avoir vu écouter. Pendant l'attaque, il a grimpé dessus et en a prit deux autres de chaque côté : elle écoutait rien qu'aux pressions de jambes et de bassin. Si ce qu'il dit est vrai, il pourrait faire parti de nos meilleurs dresseurs.» fit remarquer Arrik, se permettant une nouvelle fois de participer à la conversation, mais cette fois ça concernait plus un des employés que le concours lui même. 

    «Il travail également mon étalon et j'ai déjà pus remarquer une légère amélioration, car il embarque vite ce bourrin et j'ai vu que le départ au galop était déjà plus soutenu.» renchéri Ffrigo en se grattant le menton. 

    66
    Lundi 4 Décembre 2017 à 22:20

    - C'est une bonne chose d'avoir pu l'employer aux écuries alors, se sera toujours un plus (sauf si il se barre et retourne à Sombreval ?). Mais en effet, puisqu'il n'aura pas accès au statut de Maître des Ecuries, mieux vaut mettre le 23 en seconde place.

    Il se tourna vers Ffrigo.

    - Quel est son nom à celui-ci ?

    67
    Mardi 5 Décembre 2017 à 06:20

    Ffrigo n'en savait absolument rien. Il savait seulement pour Adam, ce qui pouvait paraître logique. 

    «Baliste.» assura alors Arrik

    68
    Mardi 5 Décembre 2017 à 07:14

    Edmund en prit note, comme pour les précédents.

    - Bien. Nous avons donc : en première place, Asles ; en seconde place, Baliste ; et en troisième place, Adam. Les autres, ceux qui ne sont pas sûr le podium, nous allons faire comme la première étape : considérer qu'ils sont tous à la "quatrième place" ?

    69
    Mardi 5 Décembre 2017 à 07:31

    «Bien, bien.» fit Ffrigo en rangeant ses papiers. «après, l'épreuve de course est surtout la rapidité du cheval... on peut tout de même observer la technique des cavaliers, mais c'est une épreuve de rapidité...» 

    70
    Mardi 5 Décembre 2017 à 07:45

    - Il s'agira d'être plus attentif : cette fois, les concurrent ne passerons plus un par un, mais par groupes de... 8 c'est cela ?

    71
    Mardi 5 Décembre 2017 à 07:52

    «9 exactement. En 4 groupes  mais ça va tourner vite. 5 minutes par groupe en comptant le temps d'installation et de sortie.» rappela alors Arrik, mentalement sur le départ. 

    72
    Mardi 5 Décembre 2017 à 07:58

    - Rapide en effet, marmonna le seigneur. Se sera suffisant pour marquer le côté endurance de l'épreuve ?

    73
    Mardi 5 Décembre 2017 à 07:59

    «bien sûr. En équitation chaque secondes compte paraissent interminables.» 

    74
    Mardi 5 Décembre 2017 à 08:12

    - Très bien, je vous fais confiance.

    Edmund adorait l'équitation, mais il s'agissait plus d'un passe-temps de noble. Ffrigo était organisateur en chef du concours : il savait ce qu'il faisait.

    75
    Mardi 5 Décembre 2017 à 08:39

    (Trompé de nom, c'est Arrik ^^) 

    Arrik s'inclina et s'en alla avant les autres. Maintenant que c'était terminé, il avait prit la dernière phrase du seigneur pour un au revoir. 

    Ffrigo se leva également, sur le départ. 

    (Tu dis quand je peux faire arriver mon escorte)

    76
    Mardi 5 Décembre 2017 à 17:47

    (Zut, désolé ! Il faut croire que ton nom étrange m'est resté en tête...)

    Edmund se leva à son tour, et salua le reste du jury d'un signe de tête avant de prendre la direction de la sortie. Passé cet entretient, il reprenait ses fonctions de seigneur pour de bon.

    77
    Mardi 5 Décembre 2017 à 18:09

    (En même temps tu croise quelqu'un qui s'appelle réfrigérateur, ça peut être surprenant. :D) 

    La conférence prit donc fin. 

     

    78
    Mardi 5 Décembre 2017 à 18:14

    (Un peu, oui. Des fois, je ne sais pas ce qui te passe par la tête pour trouver tes noms ! Mais vu qu'il n'allait pas rester bien longtemps, on s'en fiche un peu. Tu va enfin pouvoir faire arriver tes deux jeunes gens qui attendent depuis hier soir dans les plaines ?)

    79
    Mardi 5 Décembre 2017 à 18:38

    (Je ne sais pas moi même.... 

    Awwwii) 

     

    Zita penetra enfin dans la cité sur son destrier noir. 

    Les gens s'ecartaient de curiosité sur son passage. 

     

    Conscient de n'être qu'un palefrenier, Karl s'était mit en second plan et riait intérieurement. Oh les pauvres, s'ils savaient. songea t-il dans un sourire. Puis les portes du donjon apparurent devant eux. 

    —Permettez de m'occuper de votre cheval pour cette nuit. Fit-il en descendant de sa belle pour prendre les brides du destrier. 

    Zita hocha la tête mais ne descendit pas tout de suite. Elle vit un messager sans aller courir dans la ville à la recherche du seigneur des lieux. Une fois trouvé, il s'inclina bien bas :

    «Mademoiselle Dorésable est aux portes de votre donjon.» informa t-il alors. 

    80
    Mardi 5 Décembre 2017 à 18:47

    Edmund Herbedrue, qui avait juste eut le temps de rejoindre son escorte, n'était pas encore retourné au Donjon depuis la deuxième épreuve.

    - Damoiselle Dorésable ? Quelle bonne surprise ! Je ne l'attendais pas !

    Il fit signe à ses gens de presser le pas pour rejoindre cette invitée surprise.

    81
    Mardi 5 Décembre 2017 à 19:05

    En voyant Edmund arrivé, Zita descendit de cheval par respect et fit une révérence devant lui :

    «Pardonnez cette visite surprise...» commença t-elle calmement. Ses gardes du corps personnels derrière elle, de chaque côté. Vêtu d'une simple robe d'un bleu sombre, clair à l'intérieur, aux manches larges. (Photo) dans son dos était tissé les deux chevaux d'argent cabrant sur le fond azur. Le bleu azur finissait en courbe jusqu'au bas de la robe donnant un effet plus dégradé. Les deux chevaux décidé par son oncle, réformé récemment pour en faire le symbole global, le fond azur rappelant le fleuve qui faisait une partie de leur fortune, puis les courbes représentant les multiples chemins reliés à la ville. Le commerce. 

    Karl emmena donc les deux chevaux à l'écurie. 

    82
    Mardi 5 Décembre 2017 à 19:14

    Le seigneur d'Herbedrue invita Zita à le suivre.

    - Venez donc, vous n'allez pas rester dehors ! Vous avez déjà fait un si long voyage depuis Dorésable... Serais-ce la perspective du tournoi qui vous attirât ? Malheureusement pour vous, les deux premières épreuve viennent de s'achever, il ne reste désormais plus que la course.

    83
    Mardi 5 Décembre 2017 à 19:26

    Elle le suivit et hocha la tête :

    «Oui. Les affaires tournes biens en ce moment, je me suis permis une excursion chez vous. Malheureusement, je l'ai sus trop tard mais une rencontre m'assura qu'une dernière aura lieu dans vos plaines. Je me suis donc permise de venir» expliqua t-elle

    84
    Mardi 5 Décembre 2017 à 19:53

    - Et vous êtes là bienvenue ! affirma Edmund. La dernière épreuve aura en effet lieu demain. D'ici là, des appartements seront mis à votre disposition.

    85
    Mardi 5 Décembre 2017 à 20:36

    — Mes remerciements les plus sincères.» 

    Elle inclina respectueusement la tête. Depuis le temps qu'elle rêvait de venir voir la ville fétiche de son oncle. En parlant de lui, elle n'avait toujours pas reçu de nouvelle.. était-il arrivé chez son père ? 

    Mais elle effaça bien vite ses tracas et préférait profiter. 

    —Des exigences particulières ? Demanda t-elle alors, pour éviter d'avoir l'air sotte si quelque chose était fait de travers. 

    86
    Mardi 5 Décembre 2017 à 20:51

    - Non non : considérez-vous comme mon invitée. La guerre a beau avoir été déclarée officiellement, nous sommes vraiment tranquilles. A croire que ces hurluberlus de Sombreval voulaient surtout faire les malins.

    (hou, que j'aimerai pas que Karl entende ça...)

    87
    Mardi 5 Décembre 2017 à 20:55

    (Je pense qu'avec son caractère... un quelque peut explosif, il aurait légèrement... agressé ce seigneur) 

    «J'espère qu'ils ne feront plus des siennes. Si on peut faire passer ça comme un caprice.» approuva t-elle en même temps en temps que remerciement. 

    88
    Mardi 5 Décembre 2017 à 20:58

    (Et il aurait mit la ville sans dessus-dessous par la même occasion...)

    - Oui oui... Hum... Vous devez avoir faim ? Après un si long voyage ! Ne vous en faites par pour vos chevaux, ils serons bien choyés.

    Il avait intentionnellement inclut l'escorte dans sa remarque, pour éviter toute tension.

    89
    Mardi 5 Décembre 2017 à 21:15

    «Je ne peux refuser un petit repas ravitaillant.» accepta t-elle en le suivant. 

    Oh, pour son cheval, elle ne s'en faisait absolument pas. Ses écuries n'avaient pas la meilleure réputation pour rien. 

    90
    Mardi 5 Décembre 2017 à 21:20

    (suite au donjon ?)

    91
    Mardi 5 Décembre 2017 à 21:28

    (Je te suis)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :