• Brumécorce

    Brumécorce est la principale ville des bois cendrés, pour ne pas dire l'unique. Elle est faites de pierre, dans une architecture particulière. Peu de gens s'aventurent là-bas, habituellement, car ses habitants sont réputés sauvages, ou dangereux. D'ailleurs, n'est-il pas de notoriété publique que le premier héritier de Bumécorce élèverais des LOUPS dans son chenil ? Ou qu'il s’amuserait à dresser des SERPENTS ? Et des DRAGONS ?!... comment ? les dragons ne vivent pas en forêt ?... bon, disons des araignées géantes alors...

     

    les ruelles de la ville                      le chenil                        le donjon               

    L'auberge du canard blanc

    La caserne / les prisons


  • Commentaires

    1
    Mardi 7 Février 2017 à 20:36

    Leya arriva dans le village, sa capuche rouge sur la tête, elle avança vers une épicerie et demanda à la vendeuse de lui donner du pain contre quelques pièces... Puis elle repartie aussi sec.

    2
    Mercredi 1er Mars 2017 à 20:13

    Noah vit apparaître Brumécorce entre les feuillages. Enfin... il était de retour... il ne pensait pas être un jour si heureux de voir du monde, lui, le solitaire par définition...

    3
    Mercredi 1er Mars 2017 à 20:15

    Kafaiger se posa juste devant la ville

    4
    Mercredi 1er Mars 2017 à 20:38

    En voyant arriver le grand dragon, les plupart des passants s'écartèrent craintivement, certains en poussant un cris surprise et de peur. Un groupe de personne armés d'arbalètes et de couteaux (des chasseurs à n'en pas douter) poussèrent le courage jusqu'à menacer Kafaiger de leurs armes. L'un d'eux s'exclama remarqua ce qu'il tenait entre ses pattes et s'exclama :

    - Mais... c'est l'fils du seigneur ! L'dragon l'a salement amoché on dirait ! Y vient ici pour nous !

    - T'es bête ! lui répondit un autre. Un prédateur, ça mange ses proies une fois que ça les a chassé, ça ne va pas se vanter de sa prise. Non, il le ramène ici je pense, et pas pour nous tuer. Sinon, il aurait déjà brûlé les maisons.

    5
    Jeudi 2 Mars 2017 à 17:21

    Kafaiger n'était pas vraiment impressionné par la réaction des villageois. il se contenta de poser doucement Noah par terre

    6
    Jeudi 2 Mars 2017 à 17:41

    Le prince de Boiscendré chancela quelques instants avant qu'un des chasseurs ne vienne le soutenir.

    - Le dragon... m'a aidé... ne lui faites pas de mal.

    7
    Jeudi 2 Mars 2017 à 18:32

    le dragon considéra les villageois. il le regardait avec de grands yeux étonnés.

    8
    Jeudi 2 Mars 2017 à 18:35

    Le groupe de chasseurs conduisit Noah à travers la ville jusqu'au "donjon" de la famille Boiscendré. Après leur départ, les gens se mirent à murmurer entre eux et à regarder le dragon, certains avec curiosité, d'autres avec crainte...

    9
    Jeudi 2 Mars 2017 à 19:18

    Kafaiger le regarda partir.

    "bon, il est temps pour moi d'y aller"

    10
    Jeudi 2 Mars 2017 à 19:20

    Noah répondit juste par pensé un remerciement, ce qui était déjà beaucoup de sa part.

    11
    Jeudi 2 Mars 2017 à 19:26

    le dragon s'envola. pendant cette aventure, il avait beaucoup réfléchi. il s'était décidé à partir vers de nouveau horizons. avec de la chance sa famille s'y trouverait peut-être...

    12
    Vendredi 3 Mars 2017 à 18:59

    (tu veux aller où maintenant ?)

    13
    Vendredi 3 Mars 2017 à 19:18

    (en outre mer ;) )

    14
    Vendredi 3 Mars 2017 à 19:19

    (super, tu va voir du pays ^^.)

    15
    Samedi 4 Mars 2017 à 11:59

    Alex arriva au dessus de la ville. Il était transformé en oiseau, un aigle. Il portait toujours la petite fouine, Leya et se posa. 

    Il fit un instant du sur place pour la déposer délicatement au sol puis se transforma en lui, Leya fit de même. Il la porta, coucher. 

    Leya ne disait plus rien, elle avait les yeux fermer mais relirait toujours, a bous de force, serte elle n'avait plus de frisson mais la douleur était toujours la. Elle senti qu'Alex la prenait pour le porter mais elle devenait petit a petit inconsciente, le bras tombant, l'autre sur son ventre. 

    Alex interpela une personne, presser:

    "-avez vous un médecin ??? Pour le poison, vite s'il vous plait !" 

    16
    Samedi 4 Mars 2017 à 12:03

    Les gens se tournèrent vers le nouvel arrivant. La deuxième fois de la semaine que quelqu'un venait se poser au milieu de la place avec un blessé dans les bras (même si le premier avait été un dragon). Comme personne ne répondait, une femme aux cheveux roux s’avança vers eux.

    - Le guérisseur est au donjon, il s'occupait encore du prince aux dernières nouvelles. Je vous y amène ?

    17
    Samedi 4 Mars 2017 à 12:04

    "-s'il vous plait." fit-il en se tournant vers la femme, son regard n'était que gratitude et son ton n'était que soulagement.

    18
    Samedi 4 Mars 2017 à 12:06

    (Leya, elle est sous forme d'humaine ou de fouine ?)

    - Suivez-moi.

    La femme le guida à travers la ville jusqu'au bâtiment qu'elle appelait le donjon.

    19
    Samedi 4 Mars 2017 à 12:07

    (Humaine)

    Alex la suivit d'un pas rapide 

    20
    Samedi 4 Mars 2017 à 12:10

    (suite au donjon)

    Elle parlementa longuement avec les gardes à l'entrée, armées d'arc et d’arbalètes, mais il finirent par la laisser passer avec Alex et Leya.

    21
    Samedi 4 Mars 2017 à 12:11
    22
    Samedi 4 Mars 2017 à 12:11

    (Je te laisse poster en premier)

    23
    Samedi 4 Mars 2017 à 12:13

    (je vais manger pour l'instant, alors je le ferais après)

    24
    Samedi 4 Mars 2017 à 12:14

    (OK, bon appétit !)

    25
    Samedi 4 Mars 2017 à 12:38

    (merci^^)

    26
    Dimanche 5 Mars 2017 à 20:35

    Alex descendit doucement sans piquer et déposa Ester sur le sol. L'atterrissage était moins doux que les autres... Il se transforma et la regarda,

    27
    Dimanche 5 Mars 2017 à 20:36

    - Ça va ? Tu dois être épuisé...

    28
    Dimanche 5 Mars 2017 à 20:37

    Pour une fois, il l'admit

    "-Oui... je suis à bous de force la."

    29
    Dimanche 5 Mars 2017 à 20:39

    - Où est Leya ? On va la voir ?

    30
    Dimanche 5 Mars 2017 à 20:40

    IL hocha la tête et l'emmena à travers la ville pour aller au donjon

    31
    Dimanche 5 Mars 2017 à 20:41

    Elle le suivit, le griffon sur les talons. Elle aussi avait hâte de pouvoir se reposer, elle était épuisée.

    32
    Dimanche 5 Mars 2017 à 20:48

    (suite au donjon ?)

    33
    Dimanche 5 Mars 2017 à 20:50

    (ok, suite au donjon)

    34
    Dimanche 12 Mars 2017 à 11:27

    Elle grimpa à sa suite. Une fois  au sommet des remparts, elle vérifia qu'il n'y avait pas de garde dans le coin...

    35
    Dimanche 12 Mars 2017 à 11:29

    Alex se dressa doucement et vérifia comme elle, il sauta alors à terre et fini sa chute par une roulade pour ne pas se faire mal. Il se cacha ensuite

    36
    Dimanche 12 Mars 2017 à 11:31

    Elle préféra prendre pied sur le chemin de ronde et simplement descendre par les escaliers... moins risqué d'après elle. Elle le rejoignit dans sa cachette.

    37
    Dimanche 12 Mars 2017 à 11:32

    "-tu sais ou est le chenil ?" demanda t-il en chuchotant

    38
    Dimanche 12 Mars 2017 à 13:50

    - Pas exactement, mais sans doute pas loin des écuries...

    39
    Dimanche 12 Mars 2017 à 14:02

    Il avança alors, naturellement comme si de rien était mais en restant dans l'ombre et cacher dans des rues sombres pour arriver aux écuries

    40
    Dimanche 12 Mars 2017 à 14:26

    Ester l'accompagnait comme si de rien était, comme si ils ne risquaient pas du tout de se faire capturer par le premier garde venu. Elle échangeait aussi un peu avec Shihab, pour vérifier qu'il était toujours au même endroit.

    41
    Dimanche 12 Mars 2017 à 17:20

    Il arrivèrent au écurie et Alex se plaqua dans un coin et guetta, deux gardes sortaient de l'écurie.

    42
    Dimanche 12 Mars 2017 à 17:21

    Ester tendit l'oreille. Elle entendait des aboiement, sans doute le chenil. Il n'était plus très loin...

    43
    Dimanche 12 Mars 2017 à 17:28

    Alex décida de contourner l'écurie en passant par une ruelle étroite. Il s'arrêta devant une gouttière:

    "-Si on grimpe sur le toit, on pourra repéré le chenil facilement."

    44
    Dimanche 12 Mars 2017 à 17:29

    - On risque aussi de se faire voir plus facilement de là-haut. Le premier garde sur le chemin de ronde venu nous aura au premier plan...

    45
    Dimanche 12 Mars 2017 à 17:30

    "-Pas forcément, si on reste baisser, on voie car on est en hauteur mais eux ne voie pas vu que c'est trop haut et pas transparent."

    46
    Dimanche 12 Mars 2017 à 17:31

    - Pas ceux qui sont au sol, d'accord... mais ceux sur les remparts?

    47
    Dimanche 12 Mars 2017 à 17:33

    "-Il n'y a pas de cheminer sur les toits ? la ou on pourrai se cacher de l'autre côté que ce que leur vue leur offre..."

    48
    Dimanche 12 Mars 2017 à 17:35

    Elle réfléchit

    - Ça pourrait se faire, mais ça ne nous avancerais pas beaucoup : Shihab est au sol lui, et à l'intérieur du chenil...

    49
    Dimanche 12 Mars 2017 à 17:39

    "-On redescendra après du bon côté. Mais ok, on contourne." il continua donc sa route et déboucha vers l'arrière de l'écurie ou on entendait les chiens jappés, ils était juste derrière le coin  

    50
    Dimanche 12 Mars 2017 à 17:42

    Ester le suivait de près.

    - Il n'est plus loin du tout, souffla-t-elle, on y est presque...

    51
    Dimanche 12 Mars 2017 à 17:45

    Alex avança à découvert pour passer de l'autre côté et il vit le chenil avec le petit griffon

    52
    Dimanche 12 Mars 2017 à 17:46

    Shihab était dans un parc avec des chiens, il avait un morceau de viande entre les pattes et était allongé dans la paille.

    En le voyant, Ester ne pu pas plus attendre, et elle se glissa à l'intérieur jusqu'à lui, puisqu'il n'y avait personne en vue.

    53
    Dimanche 12 Mars 2017 à 17:49

    Alex les laissa faire leurs retrouvailles en vérifiant qu'il n'y avait personne.

    54
    Dimanche 12 Mars 2017 à 17:53

    Il n'y avait toujours personne en vue. Ester ouvrit l'enclos à chien pour laisser sortir le griffon, puis elle referma derrière lui.

    "il est grand comme un gros chien maintenant... ça grandit vite un griffon*

    55
    Dimanche 12 Mars 2017 à 17:58

    Alex lui sourit:

    "-Oui, il ne va bientôt plus pouvoir te suivre partout partout, on y va en volant ?"

    56
    Dimanche 12 Mars 2017 à 18:00

    - C'est risqué... les gardes ici ont des arbalètes, et ils ne manquerons pas de voir passer un aigle volant portant une femme et accompagné d'un griffon.

    57
    Dimanche 12 Mars 2017 à 18:06

    Il rechigna un coup mais fini par rebrousser chemin

    58
    Dimanche 12 Mars 2017 à 18:07

    Elle lui suivit, ordonnant à Shihab de rester discret et de se tenir tranquille.

    59
    Dimanche 12 Mars 2017 à 18:09

    Il reprit le même chemin, sans encombre et revinrent au même point de départ, l'endroit ou ils avaient sauter du rempart. Il y sauta et grimpa sans mal.

    60
    Dimanche 12 Mars 2017 à 18:10

    Ester commença à grimper à sa suite, quand un bruit de pas dans l'allée la fit se figer.

    61
    Dimanche 12 Mars 2017 à 18:11

    Alex ne bougea plus et se mit à croupit, prêt à tout

    62
    Dimanche 12 Mars 2017 à 18:34

    A l'autre bout de la rue apparue Noah et ses loups.

    - Je savais bien que vous reviendriez chercher votre animal ! Et maintenant, vous allez vous rendre sans faire d'histoires, et vous serez jugés en toute équité !

    63
    Dimanche 12 Mars 2017 à 18:37

    Alex fronça les sourcils:

    "-Pourquoi ? pour être mit en prison alors que nous n'avons rien fait ? c'est vrai que c'est très juste tiens !" Il sauta à terre près à s'envoler avec Ester.

    64
    Dimanche 12 Mars 2017 à 18:39

    - Si vous n'avez rien fait, vous pouvez expliquer le soldat et le message ? Et l'incendie de la caserne ?

    65
    Dimanche 12 Mars 2017 à 18:46

    "-Ah ! l'incendie est point de nous, on en a juste profité. Votre garde n'est pas mort. Et le messager, on ne sait pas d'où il sort. C'est bien pour ça que nous partons, car vous ne nous croirez jamais, c'est notre pauvre paroles sans preuves contre votre fidèle messager."

    66
    Dimanche 12 Mars 2017 à 18:48

    - Vous avez tout comprit. Et ce n'est pas en annonçant l'évident comme si il s'agissait d'une révélation que vous aller repartir en toute liberté. Alors je vous le répètes : rendez vous.

    67
    Dimanche 12 Mars 2017 à 18:56

    Ses muscles se tendirent:

    "-Non, pour qu'on se retrouve en taule ? non." Il était prêt à toute attaque, prêt à s'envoler et choper Ester  

    68
    Dimanche 12 Mars 2017 à 18:59

    - Il semblerais que vous avez un don pour vous retrouver en prison tout les deux. Pour vous en échapper aussi, mais pour y retourner peu après. Votre situation n'est pas si désespérée, SI VOUS OBÉISSEZ.

    69
    Dimanche 12 Mars 2017 à 19:01

    Il regarda Ester puis lui:

    "-Vos paroles nous prouvent que vous allez nous y remettre, mettez vous à notre place, si vous savez que vous allez être enfermer, vous accepteriez ? NON bien sûr ! ne dites pas le contraire ! "

    70
    Dimanche 12 Mars 2017 à 19:05

    - Je suis Noah, premier héritier de Boiscendré, le dresseur de loups. Et vous, qu'êtes vous ? Une paire d'espions insolent. Ne vous avisez pas de faire la moindre comparaison.

    71
    Dimanche 12 Mars 2017 à 19:08

    "-Tiens ! vous voyez ! de toute manière, vous ne nous croirez pas ! alors à quoi bon. Et monsieur le boiscendré pourris gâté va devoir tourner les tallons dans très peu de temps." sans rien ajouter, il se transforma, prit Ester et s'envola en espérant que le griffon suive et vite !

    72
    Dimanche 12 Mars 2017 à 19:10

    Shihab ne perdit pas une seconde, il s'envola à sa suite.

     

    - Archers ! Arrêtez ces fuyards !

    Quelques-uns des gardes postés sur le chemins de ronde des remparts décochèrent leurs traits en directions des fuyards en questions.

    73
    Dimanche 12 Mars 2017 à 19:12

    Alex piqua au sol et déposa Ester il se transforma et courut. Les arbres les protégeaient des flèches. Sauf peut-être quelques-unes qui arrivaient à se frayer un chemin mais c'était souvent du hasard.  

    74
    Dimanche 12 Mars 2017 à 19:14

    Ester couru à sa suite. Elle senti une vive douleur dans son épaule, porta la main à sa blessure... et ne senti que le tissu de sa tunique. Elle n'avait rien.

    75
    Dimanche 12 Mars 2017 à 19:52

    Alex ne la vit pas et continua à courir

    76
    Dimanche 12 Mars 2017 à 19:54

    Ester courrait toujours, mais plus à la traine. Elle jetait de fréquents coup d’œil derrière elle. Les flèches avaient cessés de pleuvoir semblait-il...

    77
    Dimanche 12 Mars 2017 à 20:19

    Alex s'arrêta pour l'attendre et s'inquiéta:

    "-ça va pas ?"  

    78
    Dimanche 12 Mars 2017 à 20:38

    - Il me semble que oui... mais ça me lance dans l'épaule... je crois que Shihab a été blessé...

    79
    Dimanche 12 Mars 2017 à 20:53

    "-Shihab ?!" s'exclama t-il "tu sais ou il est ?" demanda t-il paniquer. Il devait le rattraper avant que les autres ne le rattrape ! sans attendre sa réponse, il couru vers la ville en regardant dans tout les sens. De toute façon, Ester pouvait lui répondre par la pensée.

    80
    Dimanche 12 Mars 2017 à 20:54

    - Pas très loin, il s'est posé dans les bois.

    Elle le suivit et questionna dans le même temps le griffon sur sa position. Bientôt, il apparu devant eux, il avait une flèche dans l'épaule.

    81
    Lundi 13 Mars 2017 à 21:34

    Alex se précipita vers lui et le toucha tout doucement:

    "-On va devoir s'éloigner avant de te soigner mon pauvre..." il laissa Ester le porter

    82
    Mardi 14 Mars 2017 à 07:26

    Il était lourd, mais elle le prit comme elle le pu en évitant d'enfoncer plus la flèche.

    - Vite, ne trainons pas...

    Elle prit la direction inverse à la ville, mais elle ne pouvait plus courir.

    83
    Mercredi 15 Mars 2017 à 12:41

    Alex la laissa passer devant, il regarda un instant en direction de la ville, il cru un instant entendre des hennissements mais se résolu en se disant que Noah ne ferait pas ça.. Bref, il fallait faire vite !

    Alex couru pour rattraper Ester et lui fit:

    "-Si tu veux que je le porte, tu dis. Je pense que si on va au montagne de Rocardent, ils auront du mal à nous trouver et on pourra se cacher facilement..."

    84
    Mercredi 15 Mars 2017 à 12:46

    (tu veux qu'ils se fassent poursuivre ?)

    - Elles sont loin les montagnes... on devrait chercher un endroit où se cacher pour quelques temps, sinon ils nous rattraperons...

    85
    Mercredi 15 Mars 2017 à 12:59

    (bah...ché pas...pour eux non... ça nous compliquerai la vie)

    "-Ok" il continua à marcher à la recherche d'une planque

    86
    Mercredi 15 Mars 2017 à 13:05

    (OK...)

    Ester portait toujours tant bien que mal le griffon, et elle suivait Alex avec confiance.

    87
    Mercredi 15 Mars 2017 à 14:23

    (on continu en forêt ?)

    88
    Mercredi 15 Mars 2017 à 14:40

    (ha, oui... pas faux)

    89
    Mercredi 15 Mars 2017 à 14:41

    (va y je te rejoins ^^)

    90
    Mardi 11 Juillet 2017 à 11:42

    Karl arriva dans le village. Il observa un instant le village et referma sa cape sur sa tunique pour cacher les couleurs sombreval. 

    Avançant doucement, il chercha une auberge ou passer la nuit. Bien vite, il en trouva une et descendit d'Idylle qu'il attacha à un anneau pour. 

    Le jeune homme rentra en toute inoffensive et s'approcha du comptoir ou se tenait une femme:

    «Bien le bonjour ! L'acceuilla t-elle

    -Bonjour madame, auriez vous une chambre ? 

    -oui bien sur. Seul ?

    -oui

    -Pour combien de nuit.  ?

    -heu... déjà une. Je pourrais en réserver une nouvelle demain si jamais je reste ?» 

    Elle hocha la tête et nota sur un calpin, elle lui donna les clefs:

    «voilà pour vous. Chambre 7.

    -merci. Je vous paye maintenant ?

    -Si possible. 

    -Combien ?» 

    Il la paya donc et alla dans sa chambre mais il se ravisa et demanda:

    «connaissez vous un endroit ou je peux y mettre ma jument ? » 

    Elle reflechi et regarda par la fenêtre, voyant le cheval pas très volumineux (pas un cheval de trait quoi) 

    -il serait peut-etre possible de la mettre dans ma petite grange à l'arrière de la boutique... il y a un peu de paille et mes poules..

    -ça serait parfait. 

    -suivez moi.» 

    Il la suivit alors en passant par dehors, prit sa jument et tout deux se dirigèrent vers l'arrière, la elle ouvrit une petite-grande porte (juste assez pour faire passer un cheval et Karl decouvrit la petite grange, 

    -ça ferra l'affaire. Merci beaucoup. 

    -ça fera 5 pieces. 

    -j'aurais dût m'en douter. Tenez.» 

    Elle les prit et reparti. 

    Karl descella sa jument, la caressa, gratta un instant avant de repartir et fermer la porte. 

     

    Maintenant le cheval posé, la chambre trouver, il s'en alla visiter le village

    91
    Mardi 11 Juillet 2017 à 11:51

    (village... village... c'est quand même la ville principale de la région)

    92
    Mardi 11 Juillet 2017 à 11:56

    (Oui, pardon, mais comparer à Port des mouette c,'est petit non ?)

    93
    Mardi 11 Juillet 2017 à 11:59

    (Oui, bon, d'accord. Vu comme ça... sarcastic Port-les-Mouettes est la plus grande ville d'Ethanor de toute façon)

    94
    Mardi 11 Juillet 2017 à 12:56

    (La prochaine fois je dirais ville, pour ne pas offenser le prince de la région ;)

    95
    Mardi 11 Juillet 2017 à 18:32

    (Il se passe un truc ou rien ?)

    96
    Mardi 11 Juillet 2017 à 18:39

    (j'avoue que je n'y aie pas réfléchis... Etant donné que Noah est à Port-les-Mouettes à attendre le retour de Yvain, et sa soeur à la forteresse noire, il n'y a pour l'instant aucun perso principal ici. Tu aurais une idée en tête ?)

    97
    Mardi 11 Juillet 2017 à 18:53

    (Bof... il y a une place ? Un cheval non dressé ? De l'argent à gagner et je pense pouvoir continuer seule un long moment...)

    98
    Mercredi 12 Juillet 2017 à 22:37

    (Toc toc... y a quelqu'un xD)

    99
    Mercredi 12 Juillet 2017 à 22:51

    (... oui oui ! désolé ! je croyais avoir répondu mais j'ai dû confondre...

    Il peut toujours s'engager comme chasseur ou un truc dans le genre. La chasse est l'activité principale dans le coin, c'est pour ça, et que en plus ça correspond bien à ses talents... à lui de voit si il veut chercher du boulot quoi.)

    100
    Mercredi 12 Juillet 2017 à 22:59

    (C'est pas un chasseur, mais un combattant (très peu fidèle en son camp pour le coup) mais oui, il peut s'en servir.) 

    Karl se baladait quand il entendit un homme rouspeter:

    «Et alors ?! Il est ou bon dieu ! C'est pas possible d'envoyer des ado feniant chasser, je propose quoi moi demain sur le marcher si j'ai pas de bête rapportées !»

    Soudain intéressé, le jeune homme tendit l'oreille et s'approcha:

    «tout les ado ne sont pas feniant, bon monsieur, et si les chasseurs que vous avez ne vous convienne pas, il serait possible que je vous demande de me prendre pour ce boulot» 

    Proposa t-il directement. L'homme le regarda un long moment en réfléchissant:

    «Au moins tu es franc... Mouais, tu pourrais faire l'affaire... ok, tu commence demain. Tu m'en rapporte 5 et je t'évalue.

    -très bien, je ne pouvais rêver mieux. À demain.» 

    Et il reparti sur sa visite de la ville.

    101
    Mercredi 12 Juillet 2017 à 23:07

    (chasseur, combattant... d'accord, ce n'est pas la même chose, mais au moins il sait se servir d'une arme !)

    102
    Jeudi 13 Juillet 2017 à 09:08

    (C'est déjà ça)

    103
    Vendredi 14 Juillet 2017 à 09:03

    Karl marchait et écoutait «se n'est pas en chassant que je vais gagner beaucoup d'argent, surtout ici...mais au moins, j'aurais de quoi payer l'auberge.» pensa t-il mais ce soir la, la ville était d'un calme à en mourir d'ennui... le jeune homme décida donc de rentrer et dormir, le voyage et la guerre l'avait bien fatigué. 

    Dans le hall, il salua d'un mouvement de tête les personnes présentes et monta se coucher. 

    (Tu dis quand je fais le lendemain)

    104
    Vendredi 14 Juillet 2017 à 12:43

    (t'as un peu d'avance sur les deux armées, mais au point où on en est...  vas-y, tu peu faire la suite)

    105
    Vendredi 14 Juillet 2017 à 13:02

    (Cool merci.)

    106
    Vendredi 14 Juillet 2017 à 22:57

    Karl se réveilla et se frota les yeux. Fini la chambre froide et humide de la stupide tour de pierre. Fini la vie dans une salle à l'écart, limite souterraine. «mes affaires.... idiot ! Tu vas faire comment pour les récupérer ! Pfff.... tu t'en rachètera....» puis l'envie d'embêter son oncle lui prit et il le contacta par pensé «Bonjour Darkus ! Juste, il me reste encore quelques petites affaires chez toi. Et puis j'ai des clefs aussi à te rendre si jamais ça t'intéresse ?» il rigola tout seul de son rire grave, mettant fin à conversation sauf s'il voulait y répondre mais lui n'avait aucune intention de retourner là-bas. 

    107
    Vendredi 14 Juillet 2017 à 23:01

    Drakius, qui était rentré à la forteresse il y a peu, lui répondit simplement par une vague de fureur pure. Il n'avait pas de temps à perdre avec son imbécile de neveu traitre.

    108
    Vendredi 14 Juillet 2017 à 23:08

    Il rigola de plus belle en se passant une main dans les cheveux pour se réveiller un peu plus. Puis il ouvrit définitivement les yeux. Il était tôt le matin, le soleil perçait seulement à l'horizon. 

    Le jeune homme se mit assit sur le lit et se frota encore les yeux. Déjà, il se sentait libéré d'un gros poid lourd qui l'operessait. «À moi la nouvelle vie.» se réjouit-il.

    Puis il fini par se lever et s'habilla du seul vêtement marron qu'il avait prit en échange des couleurs de Sombreval. Il fixa un instant ses habits boueux où perçait ces couleurs «à mon retour, je vous brulerait.» promit-il à ses tissus. 

    Puis il sorti et alla bouchonner Idylle.

    109
    Samedi 15 Juillet 2017 à 07:39

    «Idylle, ma belle, on va aller faire un tour.» 

    La porte du hangars s'ouvrit et la jument leva la tête pour accueillir la venu de son cavalier. 

    Karl chopa un bous très petit de bâton:

    «J'ai rien pour te nettoyer, on va devoir faire ça à la main.» et il frotta son destrier énergiquement en plissant les doigts pour faire des pics et desincruster plus profondément dans le poil. 

    Des petits pas se firent entendre. Le jeune homme se retourna et aperçu la propriétaire:

    «Je pensais que vous auriez besoin de ça... ça appartenait à mon mari et son cheval avant qu'ils ne partent tout les deux... prenez les, ses brosses pourrissent au fond d'un coffre, autant qu'ils servent.» 

    Le jeune homme sourit et s'approcha d'elle:

    «c'est avec plaisir que je les utiliserai.» sentant bien que c'était un sujet sensible, il préféra ne pas l'accabler et s'en tenir aux brosses. La femme lui donna, sourit, et reparti vers le hall de son auberge. 

    (Petit arrangement rapide l'aire de rien...xD) 

    Karl tout à son aise, prit l'étrille et le bouchon pour bien nettoyer sa chère compagne de voyage. Lui curer les sabots et il la sella assez rapidement. 

    En sortant, il verifia les armes qu'il avait sur lui. Ça passait. Quelques couteaux, une épée et son arc. 

    Il grimpa aisément sur sa belle et s'en alla au pas pour aller chasser.

    110
    Mercredi 30 Août 2017 à 11:53

    (On reprend petit Karl) 

    Le jeune homme revint vers le midi chargé d'une biche et 4 lièvres. 

    Esperons que ça suffise... songea t-il en se dirigeant vers l'endroit où il avait rencontrer le boucher énervé. Il tourna un coup dans la ruelle avant de le trouver au pas de sa porte, tapant du pied. 

    "C'est à cette heure si qu'on rempli son boulot ? Gronda t-il, Karl descendit de cheval

    -Vous ne m'avez pas donné d'heure. Se défendit-il, l'air inoçant. 

    -mhrg.... Bougonna t-il. Bon qu'as-tu ?

    -Une biche et quatre lièvres. 

    -mouais, cinq comme demandé. 

    -tout à fait. 

    -allons-y dont. Tenez, pour vous recompenser. 

    -Merci, à demain." 

    Il déchargea rapidement les animaux morts et s'en alla reposer sa jument. Ce n'est pas comme ça que je vais refaire ma vie. Je dois trouver autre chose. se dit-il en son fort intérieur. 

    111
    Mercredi 30 Août 2017 à 11:55

    (ui, petit Karl se frotte aux réalité de la vie dans le reste du royaume... mais le pauvre petit Karl est tout seul à Brumécorce, et il risque bien de le rester jusqu'au retour de Wistala au moins, et même après... il ne s'ennuie pas trop ?)

    112
    Mercredi 30 Août 2017 à 11:57

    (Bah... Si, il a connu plus palpitant.... Pourquoi en l'attente de Wistala ?"

    113
    Mercredi 30 Août 2017 à 12:00

    (parce que quand Wistala reviendra, on pourra faire avancer Ester, Alex, Leya et Yvain, les amener à la capitale, faire ce foutu procès pour que Noah arrête de les prendre pour des espions, et le prince pourra rentrer à la maison. Ca fera au moins un personnage à Brumécorce, mais ça risque d'être... dans un moment.)

    114
    Mercredi 30 Août 2017 à 12:03

    (Ouais... Mais du coup je n'ai nul part a jouer ici... Je vais voir du côté de Zita)

    115
    Mercredi 30 Août 2017 à 12:07

    (sinon, je peux faire un nouveau personnage, ça te fera de l'animation (même si j'en ais déjà des tonnes... tant pis))

    (au fait, tu n'as pas posté le massacre avec Ziara, si ? Je ne l'ai pas vu.)

    116
    Mercredi 30 Août 2017 à 12:17

    (Ou alors je peux créé un nouveau personnage, comme j'adore et ça t'eviterai d'être débordé....) 

    (Si si, le massacre est fait au fleuve)

    117
    Mercredi 30 Août 2017 à 12:37

    (oui, mais tu serais toute seule à jouer ici. Pas très drôle. Moi aussi j'adore faire des personnages, t'inquiète pas !)

    118
    Mercredi 30 Août 2017 à 12:39

    (Cool alors ! Merci beaucoup)

    119
    Mercredi 30 Août 2017 à 18:17

    (et voilà, une petite nouvelle sur mesures !)

    Catlyn travaillait dans son atelier. C'était le jour de congé de son apprentis, et elle devait se passer de lui pour faire les travaux urgents du moment.

    Elle suait donc à grosses gouttes malgré la fraicheur de l'air, et restait entièrement concentrée sur son marteau et son ouvrage.

    Plutôt léger aujourd'hui : un simple bijou à sertir, et quelques pointes de flèches à réparer. Pas de gros travaux en cour. Elle s'en était bien sortit la semaine dernière et aurait sans doute droit à un peu de temps libre avant la fin de la journée.

    120
    Mercredi 30 Août 2017 à 18:28

    Karl marchait maintenant tranquillement avant de s'arrêter devant l'établie de la travailleuse. Cette bonne odeur de fer nouveau lui manquait, lui avait déjà assister le forgerons de Sombreval lorsqu'il était plus jeune pour s'occuper mais rien de sérieux. D'ailleurs son épée était bien tordu par rapport à la bataille.... Et il ne pouvait pas la faire réparer maintenant. Déjà il avait eu quelques petits échos concernant cette dame loin d'être bête. Il reprit donc sa route en pensant à un possible métier 

    121
    Mercredi 30 Août 2017 à 18:35

    La forgeronne continua son travail sans remarquer Karl. En quelques minutes, elle en avait fini avec la pierre à sertir. Ne restait plus que les pointes de flèches.

    Avant cela, elle s'autorisa une petite pause et bu une bonne rasade d'eau à sa gourde. Elle n'était plus très fraiche et sentait le cuir, mais ça faisait tellement de bien...

    Elle balaya la rue du regard tout en étirant ses muscles endoloris, et remarqua un drôle d'étranger qui se baladait. Oui, elle était sûre de ne pas l'avoir encore vu celui-là.

    122
    Mercredi 30 Août 2017 à 18:37

    Le jeune homme ne se soucia plus d'elle pour le moment et passa une main sur l'arrère  de sa tête comme un étirement avant de bifurquer au hasard dans une ruelle, l'autre main sur l'épée 

    123
    Mercredi 30 Août 2017 à 18:41

    Catlyn aurait bien intercepté l'étranger au passage, mais il était déjà partit. C'était rare d'avoir des nouveaux dans le coin, la plupart du temps les marchand s'arrêtaient à Chenais, ou à Châteauronce... Et d'ailleurs, ce gars là n'avait pas vraiment la tête d'un marchand.

    Mais allons ! Voilà qu'elle se transformait en commère, à espionner les gens qui passent ! C'est qu'elle avait du travail en cour, il n'était pas temps de flâner !

    Et elle reprit le métal nécessaire à la fonte des pointes, et commença à le chauffer...

    124
    Mercredi 30 Août 2017 à 18:44

    (crotte, crotte, trouve un truc Feuillee, creuse toi la tête. Bah je vais attendre qu'elle finisse son taf pour essayer je ne sais quoi histoire qu'il ne finisse pas seul pour la fin de ses jours) 

    125
    Mercredi 30 Août 2017 à 18:48

    (il supporterait ça, lui, une petite vie tranquille au fond de la forêt ?)

    Elle travailla encore une bonne partie de l'après-midi, et enfin elle rangea son matériel : elle avait fini le travail.

    Puisque les commanditaires viendraient chercher les travaux demain, elle pouvait fermer l'atelier et prendre l'air. Ca ne lui ferait pas de mal.

    126
    Mercredi 30 Août 2017 à 18:51

    (non, il est bien parti pour ne plus vivre dans un trou à rats, c'est pas pour recommencer dans un trou au fond de la forêt. C'est un mec comme mon grand père : hyperactif, il a besoin que ça bouge.) 

    Karl fit quand même demi tour pour aller demander le prit d'une réparation d'épée. Il s'approcha donc et naturellement, la salua :

    "Bonjour, madame. J'aurais une question à vous poser si cela ne vous dérange pas trop." 

    127
    Mercredi 30 Août 2017 à 18:59

    Elle le regarda de haut en bas. Un jeune, en plus, et qui n'avait pas l'air très bien loti niveau argent. Elle n'arrivait toujours pas à savoir pourquoi il venait se perdre dans un coin perdu comme Brumécorce.

    - Oui mon gars ? C'est pour quoi ?

    128
    Mercredi 30 Août 2017 à 19:01

    "J'aimerai prendre connaissance de vos tarifs. En particulier pour une remise à neuf d'épée"

    129
    Mercredi 30 Août 2017 à 19:05

    - Tout dépend de l'état de la lame. Si il n'y a pas besoin de nouveaux matériaux, c'est rarement bien cher, mais si elle est ébréchée au point de réclamer de nouvelles pièces, ça monte vite à des prix plus difficiles.

    130
    Mercredi 30 Août 2017 à 19:07

    "Elle est juste tordu... "informa t-il alors simplement. 

    131
    Mercredi 30 Août 2017 à 19:14

    - Faites-voir l'objet ?

    132
    Mercredi 30 Août 2017 à 19:18

    Il prit le pommeau de son épée avant de se raviser, se souvenant qu'elle avait été faites et gravé Sombreval... 

    "Je... " il se retrouva bien coincer.

    133
    Mercredi 30 Août 2017 à 19:24

    - Oui ?

    Catlyn s'impatientait. Drôle d'étranger, qui sortait de nul part et changeait d'avis tout à coups.

    134
    Mercredi 30 Août 2017 à 19:27

    "Je vais essayer de la retordre moi même après tout. Merci quand même." son visage était renfermé et crispé, il tourna les talons et remit son épée en place, mais le fer et la gravure resta en dehors de l'étuit, pour les connaisseurs... Il força un peu dessus pour la faire rentrer entièrement. 

    135
    Mercredi 30 Août 2017 à 19:33

    La forgeronne fronça les sourcils. Un bien étrange touriste, en effet. Elle n'avait pas eut le temps de reconnaître la marque de fabrication, mais elle était certaine qu'il s'agissait d'une arme de prix, voir... d'une arme de noble. Rien à faire entre les mais d'un petit gueux dans son genre. Soit il s'agissait d'un voleur, soit d'un fuyard, soit d'un espion. Aucun ne valait mieux que l'autre à ses yeux.

    - Attendez ! D'où venez-vous ?

    Catlyn n'avait jamais été douée pour tourner autour du pot, ou jouer à l'hypocrite. Quand elle avait une question, en général, elle la posait.

    136
    Mercredi 30 Août 2017 à 19:50

    Il se tourna vers elle :

    "Je viens d'Ehanor." répondit-il en premier pour se donner le temps de la réflexion "de Tertrefor" cette fois, c'était vrai, il venait bien de là-bas avant de venir ici

    137
    Mercredi 30 Août 2017 à 19:52

    - Tertrefort... Et qu'est ce qu'un gars de Tertrefort peu bien avoir à faire ici ? C'est une sacré route pour pas grand chose !

    138
    Mercredi 30 Août 2017 à 19:54

    il leva un doigt pour l'agiter, lui donnant un petit air théâtral qu'il aimait bien :

    "C'est une bien bonne question. Boh, une envie de changer vie."  

    139
    Mercredi 30 Août 2017 à 20:24

    - Mhm... Et votre épée, d'où vient-elle ?

    140
    Mercredi 30 Août 2017 à 20:30

    "De mon oncle." répondit-il, méfiant en baissant le doigts. Lui faisant face avec réserve

    141
    Mercredi 30 Août 2017 à 20:34

    - Votre oncle devait être un grand armurier. Ou un noble.

    La voix de Catlyn était méfiante. Elle avait tendance à se méfier de tout et de tout le monde, dans cette vie où la confiance était une denrée rare.

    142
    Mercredi 30 Août 2017 à 20:42

    Karl savait qu'il s'aventurait sur un terrain dangereux :

    "Il avait un ami qui forgeait le fer comme vous.." 

    143
    Mercredi 30 Août 2017 à 20:45

    - Ah oui ? Et vous avez le matériel nécessaire pour la remettre en état, cette fameuse épée ?

    144
    Mercredi 30 Août 2017 à 20:48

    "Non... Je..." il souffla "Bon, tenez." Sans savoir pourquoi, il revint vers elle et lui tendit sa chère arme 

    145
    Mercredi 30 Août 2017 à 20:49

    Elle l'observa brièvement.

    - La lame n'est pas en trop mauvais état, je pourrais vous l'arranger rapidement.

    146
    Mercredi 30 Août 2017 à 20:50

    IL retint un soupire de soulagement :

    "Je vous en serais très reconnaissant" 

    147
    Mercredi 30 Août 2017 à 20:54

    - Revenez demain matin, elle sera prête.

    148
    Mercredi 30 Août 2017 à 20:58

    "Merci." 

    149
    Mercredi 30 Août 2017 à 20:59

    bien qu'il hésita à lui laisser un de ses biens les plus précieux 

    150
    Mercredi 30 Août 2017 à 21:17

    Elle emballa la lame dans une étoffe pour la protéger et la posa dans un coin de son atelier. Elle ressortit et referma la porte à clé derrière elle.

    - Vous voyez ? Elle ne craint rien, votre épée.

    151
    Mercredi 30 Août 2017 à 21:20

    Il décrocha un sourire :

    "Je sais que je peux vous faire confiance la dessus." 

    152
    Mercredi 30 Août 2017 à 21:24

    Elle lui rendit son sourire. Bourrue, peut-être, mais pas inébranlable.

    - A demain alors. Tu verras, la forêt c'est autre chose que votre coin vaseux de Tertrefort !

    153
    Mercredi 30 Août 2017 à 21:40

    "Je suis tout à fait d'accord. Les pattes palmé, c'est pas mon fort, heureusement que je l'ai rapidement quitté..." il se tue et continua en tournant légèrement sa tête pour donner l'illusion qu'il ne pouvait finir sa phrase et s'éclipsa 

    154
    Mercredi 30 Août 2017 à 21:44

    Elle le laissa partir. Un petit quelque chose lui laissait penser que cet étranger là ne disait pas toute la vérité, mais elle n'était pas une espionne pour fourrer son nez partout.

    155
    Mercredi 30 Août 2017 à 21:46

    Karl poussa un second soupire de soulagement en partant. C'était moins une. Tu ne refais plus une chose pareil, Karl ! se sermonna t-il 

    156
    Mercredi 30 Août 2017 à 21:51

    (j'ai fais un dessin où on vois Karl... mais il est de dos, et je n'avais pas de modèle... une calamité beurk)

    (PS : je te dis ça parce que je n'ai rien d'autre à dire dans le RPG, et je ne pense pas que ne personnages se recroiserons avant le lendemain)

    157
    Mercredi 30 Août 2017 à 21:53

    (ok ^^

    Quel honneur d'avoir un perso dessiné ! (je sais qu'il y a Leya aussi) Tu le publiras quand même ou pas ?) 

    158
    Mercredi 30 Août 2017 à 21:56

    (je pense, parce que le reste est pas trop mal (en fait, c'est la bataille de Tertrefort), mais encore faudrait-il que j'arrive à le finir)

    159
    Mercredi 30 Août 2017 à 21:59

    (ah ^^ super alors ! tu immortalise les moments important! (j'ai rep pour l'oncle bourré)

    160
    Mercredi 30 Août 2017 à 22:02

    (Du moins j'essaye. Ah, ok, désolé ^^.  Au fait, tu as réussit à tout réecrire pour la mort de Ziara ?)

    161
    Mercredi 30 Août 2017 à 22:04

    (j'ai vraiment pas la motivation... Je m'y remets...) 

    162
    Mercredi 30 Août 2017 à 22:06

    (encore une fois : tu n'es pas obligé, c'est si tu sais que tu n'en veux plus)

    163
    Mercredi 30 Août 2017 à 22:13

    (Si, si ... non, non... je ne vais pas le faire enfaite...)

    164
    Mercredi 30 Août 2017 à 22:18

    (elle reste en vie ?)

    165
    Mercredi 30 Août 2017 à 22:27

    (non, non, je ne la veux plus quand même ^^)

    166
    Mercredi 30 Août 2017 à 22:36

    (tu nous épargne juste la scène de la mort... bon, mais tu peux me faire un petit résumé de comment ça c'est passé ? Tu as mis le suspense tout hier après-midi et je n'aurais pas eut le fin mot de l'histoire.)

    167
    Mercredi 30 Août 2017 à 22:49

    (Désolé... Juste, elle joue avec son griffon qui se met à se rouler dans l'herbe sans se rendre compte qu'il l'ecarsait ...  Bah oui, il était tellement plus gros qu'elle. Puis il se frotte, la trimballant de gauche à droite et l'étouffant, l'écrasant. Du coup elle perd connaissance, il veut se relever et enfonce sa grosse griffe dans le ventre de Ziara ! Bim ! Elle est définitivement morte ! Le sang coule de partout mais l'animal ne s'en rend pas vraiment compte et ne la voie pas, sans pensé une seconde qu'elle serait sous lui et du coup il repart vers ses congénères comme libéré. A croire qu'il l'ai fait exprès. Du coup le corps inerete et troué de Ziara reste accrocher à la griffe avant de glisser et tomber dans l'eau du fleuve où elle sombra au plus profond pour laisser son sang rejoindre le cour d'eau puis la mer. Voilà brièvement mais j'en avais fait un truc un peu plus gor tu vois... Avec les sentiments et tout)

    168
    Mercredi 30 Août 2017 à 22:52

    (Wah oh. Ah ouais, en effet. T'as le droit de ne pas avoir envie de recommencer. Je l'ai classé avec les morts...)

    169
    Vendredi 1er Septembre 2017 à 17:18

    (tu as d'autres choses à faire avant le lendemain ?)

    170
    Vendredi 1er Septembre 2017 à 17:27

    (non, rien du tout) 

    171
    Vendredi 1er Septembre 2017 à 17:43

    (alors on fait le matin !)

    Catlyn arriva de bonne heure à l'atelier, peu avant le lever du soleil. Elle voulait finir de remettre l'épée en état avant que l'étranger ne vienne la réclamer.

    172
    Vendredi 1er Septembre 2017 à 17:51

    Karl se réveilla mais glanda un peut au lit, aucune envie de se lever et de toute façon, il lui fallait son épée pour chasser 

    173
    Vendredi 1er Septembre 2017 à 17:54

    Catlyn se mit au travail. Elle chauffa la lame au rouge, et la frappa pour la remettre droite. Tout en travaillant, elle observait le symbole gravé et essayait de se souvenir d'où il venait.

    174
    Vendredi 1er Septembre 2017 à 18:08

    (huhu )

    Karl fini par bien vouloir se lever et s'habiller convenablement pour la chasse. Il déjeuna et s'en alla s'occuper d'Idylle 

    175
    Vendredi 1er Septembre 2017 à 18:12

    (?)

    La forgeronne en avait enfin fini de remettre la lame droite. Elle la trempa dans l'eau glacée pour la refroidir et la posa de côté sur une table. Elle avait bien mémoriser le symbole maintenant.

    176
    Vendredi 1er Septembre 2017 à 18:12

    Karl arriva et attacha sa jument à un anneau avant de rentrer dans le petit magasin. 

    177
    Vendredi 1er Septembre 2017 à 18:17

    - Vous voici ! J'ai fini la lame, elle est comme neuve, s'exclama Catlyn.

    178
    Vendredi 1er Septembre 2017 à 18:19

    Il sourit :

    "Me voici ! Merci beaucoup. Combien je vous dois ?" 

    179
    Vendredi 1er Septembre 2017 à 18:34

    (on avait dit que c'était quoi la monnaie ? Je ne me souviens même plus de ce détail sur mon propre RPG >_<. Je crois même qu'il y a eut plusieurs versions)

    180
    Vendredi 1er Septembre 2017 à 18:35

    (on a pas dit en pièce ? Genre 1 pièce = 1euro ?)

    181
    Vendredi 1er Septembre 2017 à 18:42

    (on va dire ça, ça nous simplifiera la vie...)

    - 15 pièces, ça ne m'a pas prit longtemps.

    182
    Vendredi 1er Septembre 2017 à 18:44

    "Très bien." 

    Il sortit sa bourse et lui versa le montant demandé

    183
    Vendredi 1er Septembre 2017 à 18:45

    Elle lui tendit la lame en retour. Juste avant qu'il ne la prenne, elle demanda :

    - Où aviez-vous dit qu'elle avait été forgée ?

    184
    Vendredi 1er Septembre 2017 à 18:47

    "Je ne sais plus bien... Ca fait longtemps que je l'ai et c'est en parti pour ça que j'y tiens." nia t-il 

    185
    Vendredi 1er Septembre 2017 à 18:50

    - Hum... Mais cet ami forgeron, où travaillait-il ?

    186
    Vendredi 1er Septembre 2017 à 18:55

    Il serra la mâchoire, elle commençait fortement à l'énervé, surtout parce qu'elle le coinçait. Un soupire s'échappa de lui et il eu recourt à la question pour éviter sa question :

    "Pourquoi cela vous importe t-il tellement ?" 

    187
    Vendredi 1er Septembre 2017 à 18:57

    - Je ne sais pas... peut-être parce que les précédents étrangers à être venus ici se sont retrouvé en prison pour tentative d'enlèvement, puis qu'ils ont mit le feu à la caserne des gardes. Depuis, on est un peu méfiant dans le coin, si vous voyez ce que je veux dire.

    188
    Vendredi 1er Septembre 2017 à 19:00

    "Je comprends mais vous n'avez pas besoin de vous interroger sur d'où je viens. Je suis ici en toute inoffensive. "

    189
    Vendredi 1er Septembre 2017 à 19:05

    - C'est aussi ce que laissaient penser les autres... Enfin, je veux bien vous croire, prenez donc votre épée.

    190
    Vendredi 1er Septembre 2017 à 19:12

    "Merci !" Rassuré, il la prit et la rangea. Elle insitait encore à peine et il aurait dut lacher le morseau... 

    191
    Vendredi 1er Septembre 2017 à 19:13

    - Vous allez faire quoi pour vivre votre vie ici ? Brumécorce n'est pas vraiment une ville offrant beaucoup de postes différents : soldat, chasseur, artisan... et c'est à peu près tout.

    192
    Vendredi 1er Septembre 2017 à 19:21

    "J'essais de me faire oublier d'abord et gagne mon argent en chassant. Mais si je pouvais changer de poste, cela ne me déplérais guère." 

    193
    Vendredi 1er Septembre 2017 à 22:12

    - Qu'aurais-tu en tête ?

    194
    Vendredi 1er Septembre 2017 à 22:53

    «Un métier un me permettrait peut-être de décoller... je ne sais pas bien, quand on quitte le foyer familial sans avoir eu d'éducation à ce sujet, on fait un peu au feeling.»

    195
    Vendredi 1er Septembre 2017 à 22:55

    - Que savez-vous faire ? J'imagine que pour vivre à Tertrefort, il faut savoir être débrouillard...

    196
    Vendredi 1er Septembre 2017 à 23:07

    «oui, oui oui, on nous a apprit à être débrouillard. C'était souvent très ennuyeux là-bas alors j'ai passé mes journées entières dans la salle d'arme et d'entraînement. Je sais également.... monter et surtout dresser des chevaux. Mais je crois que c'est tout»

    197
    Vendredi 1er Septembre 2017 à 23:13

    - Des chevaux ? s'étonna-t-elle. A Tertrefort ? Je devrais vraiment sortir de mon trou, j'avais toujours cru que ces marécages étaient une vraie plaie pour les cavaliers.

    198
    Vendredi 1er Septembre 2017 à 23:17

    «ce n'était pas toujours facile en effet...hee.... »

    199
    Vendredi 1er Septembre 2017 à 23:38

    - Je  ne vois pas trop quoi vous proposer... Comme ça vous avez le truc avec les animaux ?

    200
    Samedi 2 Septembre 2017 à 08:38

    «Bah, quand je dresse les chevaux quoi. Idylle est de moi. Être à l'écoute et se faire comprendre» il regarda rapidement sa jument attaché par une fenêtre.

    201
    Samedi 2 Septembre 2017 à 08:41

    - Je vois... psychique ? On a pas beaucoup de chevaux ici, à part ceux pour tirer les charrette des rares marchands. On a des chiens par contre, et des loups.

    202
    Samedi 2 Septembre 2017 à 08:48

    Il hocha affirmativement la tête quand elle devina son pouvoir. Puis il s'interessa :

    «Des chevaux ? Des loups... des chiens.... je n'aurais peut-être pas pus tombé mieux. Mais vous m'avez l'air d'une grande habituée, savez-vous si je peux me rendre utile dans ce domaine la ? Si une quelconque personne aurait besoin...»

    203
    Samedi 2 Septembre 2017 à 08:53

    - Allez vous renseigner au donjon, c'est juste à côté. Le seigneur des lieux n'est pas un grand sportif, en tout cas plus depuis la mort de sa femme, mais ils ont de belles meutes là-bas. Et sinon, il y a les chasseurs évidemment, mais souvent leurs animaux sont déjà dressés.

    204
    Samedi 2 Septembre 2017 à 08:59

    Il fronça des sourcils avec une petite grimace désolé :

    «Je ne suis pas sûr que le seigneur des lieux accepte qu'on touche à leur meute... bon, je vais voir. Merci beaucoup pour ses renseignements.» 

    A vrai dire, il n'avait pas envie de se frotter au seigneur des lieux tout cour, il allait devoir attendre pour ça, il reflechi un instant :

    «Mais je pourrais me rendre à la cité des Eglantiers. Ils y a tellement de chevaux là-bas. 99% sont bons mais il y en a peut-être un dans le tas qui se démarquera du lot...» 

    205
    Samedi 2 Septembre 2017 à 09:35

    - Vous pouvez, acquiesça Catlyn. Mais si c'est de forêt que vous aviez envie, vous serez déçut.

    206
    Samedi 2 Septembre 2017 à 10:16

    «oui. Ne vous en faites pas pour ça, j'ai grandit en terrain plat, ça ne me changera pas. Bon, je me mets en route après avoir chasser. Bonne journée.» sur ce, il tourna les talons et enfourcha sa belle Idylle, belle jument de noble, et s'en alla en la faisant tourné de son assiette en fouillant d'une main sa poche et prenant seulement les rênes de son autre main. 

    207
    Samedi 2 Septembre 2017 à 10:24

    Catlyn le regarda partir.

    M'est avis que ce gars là est un menteur, beaucoup trop de petits détails vont contre lui. Mais je serais bien indiscrète pour me mêler de ses affaires alors qu'il prévoit de partir.

    208
    Samedi 2 Septembre 2017 à 10:30

    (je continue en foret... :(   ) 

    209
    Samedi 2 Septembre 2017 à 10:43

    (Ben d'accord, vas-y...)

    210
    Samedi 2 Septembre 2017 à 11:02

    (c'est qui la meilleur pour se tromper de fenêtre et faire disparaître le RP qu'elle venait de faire ! Bien Feuille !) 

    Karl revint une heure plus tard, il trouva sans mal la boutique de son "patron" et s'approcha de lui. Celui la gueula encore :

    "Que ça ! 

    -Oui, et si ça ne vous plait pas, vous n'avez qu'à aller chasser par vous même !" répliqua le jeune homme, durement. Il cru reconnaître la fermeté de son oncle... Décidément, il avait toujours horreur de la sévérité, ça n'avait pas changer. Un jour, ok, mais deux c'est trop. 

    "J'ai juste besoin de cet argent la, je dois partir." continua t-il. 

    En bougonnant, l'homme lui donna tout juste ce qu'il fallait et Karl fit tomber la bête du dos de sa belle sans ménage. 

    Il reparti donc. 

    Revenant à l'auberge, il s'approcha du propriétaire :

    "Je dois partir. 

    -Bien, vous m'avez réglé la dernière fois, allez donc." 

    Karl monta donc, rengea ses affaires et redescendit, les foulés grandes, il enfourcha ses juments et s'en alla sans demander son reste 

    211
    Samedi 2 Septembre 2017 à 11:04

    (Après, la LLBO, créons la LPOI : la Ligue de Protection des Onglets sur Internet)

    212
    Samedi 2 Septembre 2017 à 11:06

    (ahah j't'adore mdrrr) 

    213
    Samedi 2 Septembre 2017 à 11:08

    (il faut combien de jours pour aller à la cité ? Pas que je fasse trop cour... ) 

    214
    Samedi 2 Septembre 2017 à 11:15

    (boaf... faut bien traverser la moitié du royaume, c'est un grand voyage... je dirais, je sais pas : un peu moins d'une semaine à cheval ?)

    215
    Samedi 2 Septembre 2017 à 11:19

    (Waa c'est méga long... Ok... je vais donc en forêt) 

    216
    Samedi 2 Septembre 2017 à 11:22

    (c'est grand Ethanor... Un royaume quoi, et ils n'ont pas de voiture.)

    217
    Samedi 2 Septembre 2017 à 11:30

    (oui, oui. Je n'ose pas imaginé à pied... Bon je m'y mets de suite) 

    218
    Samedi 2 Septembre 2017 à 11:33

    (ils se retrouvera tout seul, il n'y a aucun personnage là-bas... mais je peux lui organiser une rencontre avec son oncle qui remonte de Dorésable si tu veux. Pas obligatoire, c'est si il s'ennuie)

    219
    Samedi 2 Septembre 2017 à 11:40

    (oui si tu veux, ça m'occupera ^^. En attendant, il est sur la route des bois et marche... marche... Parle tout seul et dort. ) 

    220
    Samedi 2 Septembre 2017 à 11:42

    (tu peux le faire arriver, tant pis pour la cohérence des jours. On est méga en retard à l'auberge de l'Or Doré, mais on se rattrapera au retour de Wistala)

    221
    Samedi 2 Septembre 2017 à 11:47

    (ouais... Je vais quand même faire le trajet même si je ne mets pas une semaine entière. Histoire d'être quand même bon. merci !)

    222
    Samedi 2 Septembre 2017 à 12:54

    (enfaite je vais prendre ta gentil proposition (ou ordre ou comme tu veux) et le téléporter. C'est beaucoup moins ennuyant et je ne saurais comment te remercier pour m'avoir épargner se long voyage !) 

    223
    Samedi 2 Septembre 2017 à 12:57

    (C'est long et monotone, ça n'a pas vraiment d'intérêt, surtout tout seul. J'ai bien fait comme ça pour faire descendre Drakius du nord : simplement un petit résumé dans les plaines, et puis baste ! Tu peux faire pareil.)

    224
    Samedi 2 Septembre 2017 à 12:58
    (c'est la fête !)
    225
    Vendredi 16 Février 2018 à 15:25

    Un oiseau de la région survola la ville. Karl était le pilote. Discret comme tout, il avait un calepin dans sa main, assis sur un banc de la forteresse noire. Vu du ciel, il dessina rapidement le plan de la ville. Les ruelles, les maisons, chaque atouts et désavantages étaient notés. 

    Puis, Karl changea d'esprit et prit une souris non loin du donjon. De la, il la balada sans éveiller de soupçons autours. Evaluant la pierre qui la constituait, mais allait revenir sur l'extérieur avec un oiseau, plus tard. Puis, il trouva un petit trous pour rentrer à l'intérieur du donjon... 

    226
    Mardi 12 Juin 2018 à 22:08

    La troupe fit sont entrée en ville par le nord. La journée tirait sur sa fin et les habitants s'en retournant chez eux les observaient avec curiosité. Ça jasait sur leur passage : deux soldats étrangers, en ville ? Aux couleurs de Sombreval ? Et cette jeune fille qui chevauchait, elle ressemblait tant à la princesse en fugue ! Avec les derniers évènements, la ville était déjà en ébullition, alors l'arrivé de ces voyageurs inattendus créait un remue-ménage dans cette ville si reculée.

    227
    Mardi 12 Juin 2018 à 22:29

    Krysta avait pensé au déroulement de cette arrivée à en rêver la nuit. À se faire tous les senarios possibles et inimaginable. Pour vu que ça marche, voilà tout... Il fallait qu'elle se montre en confiance pour ne pas s'écraser et de ce fait, savoir se faire entendre et écouter. 

    Elle regardait les gens, qui faisaient les habitants de Brumecorce. Souriait parfois afin d'essayer de se montrer rassurante. 

    228
    Mercredi 13 Juin 2018 à 13:04

    Ils arrivèrent finalement aux portes de l'enceinte du Donjon. Alarmés par l'agitation, les gardes avaient prévenus de la présence des étrangers dans la ville, et un homme sortit pour les accueillir. Plus ou moins chaleureusement en fonction de leurs intentions.

    Grand et maigre, sec, vêtu de fourrures de cuir et de tissus de laines à la manière des hommes des bois, il avait une stature à la fois risible et autoritaire. Il fronça les sourcils en voyant les couleurs de Sombreval, mais son regard s'éclaira lorsqu'il se posa sur la jeune fille.

    - Krysta ! Dame Krysta, vous êtes donc de retour chez vous ! Ho, pauvre enfant... vous avez dû être prévenue du malheur qui a frappé notre ville...

    Il se demandait ce que la jeune fille de leur défunt seigneur faisait aux côtés ces étrangers. Questions qui n'allaient pas tarder à pleuvoir, dès que les retrouvailles et explications seront terminées.

    229
    Mercredi 13 Juin 2018 à 14:20

    La jeune fille mit pied à terre pour mieux saluer l'homme. 

    -oui malheureusement... Se fut un déchirement... Je me devais de revenir après cela, pourrais-je les voir ? 

    230
    Mercredi 13 Juin 2018 à 15:06

    L'homme écarta les mains d'un air désolé.

    - Votre père et votre frère ont déjà été inhumés selon la tradition. Nous ne pouvions pas savoir quand vous rentreriez ni même si vous rentreriez jamais, c'est pourquoi nous n'avons pas cherché à vous attendre.

    231
    Mercredi 13 Juin 2018 à 16:43

    Déçue, elle hocha tristement la tête. 

    - Je comprends. 

    Elle marqua un temps de pause. 

    - pouvons nous rentrer ? 

    232
    Mercredi 13 Juin 2018 à 18:50

    - Bien sûr, bien sûr ! s'exclama-t-il.

    Avant de se souvenir que Krysta n'était pas seule mais accompagnée d'hommes armé et d'un sinistre personnage dont l'allure trahissait ses origines aisées.

    - Toutefois, comprenez bien qu'il nous faut connaître l'identité de tout invité passant ces portes.

    La princesse allait sans doute comprendre, elle avait vécu ici assez longtemps.

    233
    Mercredi 13 Juin 2018 à 19:22

    Krysta se tourna vers Darkus et le regarda un instant. Il ne fallait pas qu'elle se démonte, ni mente. Cela serait encore plus mal vu. 

    - Darkus Sombreval ainsi que quelques soldats.  

    Elle reposa le regard sur l'homme sans souvenir de qui étais-ce... 

    - Venant en toute offensive, on pourra vous expliquer tout cela à l'intérieur ? 

    234
    Mercredi 13 Juin 2018 à 23:01

    ("venant en toute offensive" ? Je suppose qu'il s'agit d'une coquille sur les termes...)

    L'homme tiqua. Drakius Sombreval, le fameux mage qui  avait rompu ses serments et déclaré la guerre au roi ? Même au fin fond de Boiscendré, des choses pareilles se savaient. Et si leur défunt seigneur avait jugé bon de rester en dehors du conflit, ce n'était pas sans raison. La présence de ce semeur de discorde aux côtés de la douce princesse n'était pas pour lui plaire, mais elle était en bonne santé et paraissait sûre d'elle. Il admit qu'il n'y avait pas grand danger à les laisser entrer tant qu'ils étaient tenus à l’œil, et dame Krysta allait avoir beaucoup de chose à leur dire.

    Les portes leur furent ouvertes et il leur fit signe de le suivre.

    - Laissez vos montures ici, les palefreniers s'en occuperons.

    235
    Jeudi 14 Juin 2018 à 09:02

    Krysta laissa son cheval la première et suivit l'homme. Elle ne s'était pas imaginé être aussi contente de revenir ici, chez elle. Là où elle a toujours vécu. 

    (Elle y croit vraiment ! Mais pour ma part, oui, c'était bien un petit chemin, petit détour que j'ai pris)

    236
    Vendredi 15 Juin 2018 à 14:42

    (De quoi ?)

    (suite au donjon en tout cas)

    237
    Vendredi 15 Juin 2018 à 19:53

    (nan rien) 

    (Ok)

    238
    Vendredi 9 Novembre 2018 à 18:44

    Deux gardes, un soldat, Darkus et Krysta sortirent de la cour du donjon a grand pas. La jeune Krysta avait tellement peur ! Elle se demandait si elle ne faisait pas une erreur, ni ce qu'allait lui apporter de voir cette pauvre femme décapitée. Mais maintenant, qu'elle s'était engagée, elle suivit. 

    239
    Vendredi 9 Novembre 2018 à 21:20

    Il approchèrent des premiers arbres. Leur emplacement correspondait pratiquement à celui des dernières maisons. Comme promit, plusieurs soldats entouraient le cadavres, et s'écartèrent à leur passage.

    - On l'a identifié madame. C'est la forgeronne, la célibataire de la rue du Canard Blanc.

    Le cadavre n'avait pas bougé, étalé sur son lit de feuilles mortes imbibées de sang. La femme était sur le ventre, un coté largement éventré et possiblement dévoré par quelques bêtes sauvages. Ses cheveux roux en bataille empêchait de voir quoi que se fut de son visage.

    240
    Samedi 10 Novembre 2018 à 15:57

    Krysta ne put retenir un hoquet de surprise et de dégoût. Elle grimaça et ferma un instant les yeux, toute sensible qu'elle était. Quelle horreur. Qui a bien put lui faire ça, a cette pauvre forgeronne ? enfin, elle regarda a nouveau les soldats présents, qui la connaissaient déjà plus qu'elle, Lady résidant au donjon et non dans les rues. 

    - savez-vous si elle avait des fréquentations douteuses avec qui elle ne s'entendait pas où la connaissez-vous juste de vue et de profession ? Demanda t-elle sans plus oser regarder le cadavre. 

    241
    Samedi 10 Novembre 2018 à 17:36

    L'un des gardes qui étaient déjà présents prit l'initiative de répondre. Il avait l'air assez chamboulé.

    - Elle était respectée dans son milieu. Je sais qu'elle n'hésitais pas à taper pour cela, mais c'est parce qu'elle était une femme... et à ma connaissance, personne ne lui en voulait. Elle ne se mêlait jamais d'affaires douteuses, et je ne vois aucune raison de s'en prendre à elle. Il n'y a pas femme plus droite dans la ville, vous pouvez me croire.

    Drakius observa le jeune homme avec un peu plus d'attention. Roux, assez musclé, peut-être la vingtaine... à y regarder de plus près, il avait peut-être un air de famille avec feu la forgeronne.

    242
    Samedi 10 Novembre 2018 à 17:54

    Voilà qui ne mettait aucun point sur cette histoire… S'il n'y avait aucune raison, alors pourquoi se retrouvait-elle dans cet état ? Peut-être que son.. franc parlé sous entendu par ce jeune homme n'a pas plus à tout le monde ? Mais il faut être fous pour retirer la vie pour si peu ! Non vraiment, elle ne voyait pour le moment rien qui pouvait aider à avancer. Et la boule dans son ventre ne faisait que grossir et la tordre. Et si c'était vraiment une menace ? Krysta pouvait être égoïste, c'était vrai, mais tout ce qui se passait en ce moment pouvait répondre à cette théorie ! Elle voyait de plus en plus trouble, comme si sa famille, maintenant disparue l'avait abandonnée en ce monde violant, sans queue ni tête. Comme si elle était perdue sur une île peuplée de bêtes féroces et affamées, sans personne pour la soutenir. 

    La jeune fille se réprimanda de penser à sa petite personne, comme pense la plupart des femmes de la cour, et revint au sujet de la pauvre forgeronne. Son moment de panique lui avait tordu ses traits du visage en une mine inquiète et l'avait laissé silencieuse pendre quelques petites secondes. Elle ravala sa salive et continua, comme soudainement absente, d'une voix morne et plate (je ne retrouve plus le mot pour dire qu'elle est grave et sans haut ni bas)

    - Avez-vous un possible renseignement sur son corps pouvant informer la manière dont elle a été tué ? 

    243
    Samedi 10 Novembre 2018 à 17:57

    - Nous ne l'avons pas encore touché, madame. Nous préférions attendre les ordres.

    Ils étaient des soldats, des gardes. On leur avait toujours apprit à ne pas prendre d'initiative inconsidérée. Ce genre de cas en était l'exemple parfait.

    244
    Dimanche 11 Novembre 2018 à 09:14

    - Vous avez bien fait. Mais maintenant, vous pouvez… 

    Krysta ne regardait plus le corps et attendait qu'on lui dise sans qu'elle vérifie par elle même. Elle était impatiente d'aller se terrer dans son donjon et pleurer de l'angoisse et de la pression qu'elle subissait. (j'aime la faire égoïste je sais pas pourquoi…) 

    245
    Dimanche 11 Novembre 2018 à 09:19

    (Rho... C'est même pas de l'égoïsme ça... C'est la réaction "normale" d'une fille de 17 ans qui voit les illusions de son enfance tomber en éclat.)

    Les soldat retournèrent précautionneusement le cadavre. Drakius s'approcha avec intérêt, presque curiosité... Curiosité feinte, bien entendu, mais il était assez doué pour jouer la comédie.

    Outre une bonne moitié du ventre ouverte et éviscérée, on pouvait remarquer la large trace sanglante sur sa poitrine qui ne laissait aucun doute : c'est d'une main d'homme (armée) qu'elle était morte.

    (Pas le temps de faire plus, et je ne suis pas là de la journée... Désolé.)

    246
    Dimanche 11 Novembre 2018 à 19:19

    Krysta jeta un coup d'œil curieux malgré tout et découvrit l'état de son ventre, elle détourna aussitôt le regard 

    - Des détails ? 

    247
    Dimanche 11 Novembre 2018 à 20:38

    - Elle n'a pas seulement été la victime des bêtes sauvages.

    C'est tout ce qui lui fut répondu : il était visible que la princesse n'était pas enchantée par la vision et la perspective des détail du massacre.

    Drakius s'approcha et s'accroupit à côté du cadavre. Il souleva les mèches de cheveux roux qui masquaient le visage avec une extrême délicatesse.

    - Marques et équimoses... elle s'est battue avant d'être tué.

    248
    Dimanche 11 Novembre 2018 à 20:44

    (dit voir, il est où le rp où tu la tue ? ça m'intéresse ^^) 

    Krysta trouva un minuscule sourire quand Darkus prit la parole. Voilà un détail qui en était un. Même si… Ce n'était  pas forcément joyeux, elle savait pourquoi elle avait fait appelle à lui. Elle voyait son savoir étendu dans tous les domaines. 

    Son sourire se tordit bien vite en une grimace 

    -Pauvre dame… rien d'autre ? 

    Il n'y avait pas quelque chose dans ses mains pour rattacher son agresseur ? Ou.. ou autre chose ? 

    249
    Dimanche 11 Novembre 2018 à 21:19

    (Je ne l'ai pas écris... sarcastic (Flemme ? Naaaaan... Suspense voyons, bien entendu...) Mais c'est dans ma tête, je peux le faire. Pas ce soir, je suis crevée, mais si je n'ai pas trop de devoirs demain... OK.)

    - Hum... Je ne sais pas si ça apporte quelque chose, mais on peut déterminer approximativement le type d'arme utilisée. Elle a été poignardée en pleine poitrine, mais pas transpercée. Donc plutôt une dague ou... un couteau.

    Comme prit d'une soudaine illumination, un soldat poussa une exclamation.

    - Hé, mais ça me fait penser... Avec George, pendant notre ronde de l'après-midi,  on avait trouvé un couteau de chasseur par terre... Pas si loin de l'atelier de la forgeronne quand j'y pense. J'y avais pas fait gaffe, mais maint'nant que vous le dites... Ça fait beaucoup de coïncidences.

     

    250
    Dimanche 11 Novembre 2018 à 21:37

    (moi j'ai pas cour demain !) 

    Krysta se retourna un instant. Sa paranoïa lui faisait croire à des mouvements derrière elle où du bruit. 

    - Hum… Vous l'avez encore ce couteau ? 

    Elle restait admirative. Comment Darkus pouvait, en un coup d'œil, déterminer l'arme utilisé et affirmer qu'elle s'est débattue avant de mourir ? 

    251
    Dimanche 11 Novembre 2018 à 21:41

    (Pas cour ? Du tout ? Cause à la grève ?)

    - Heu... Non, on l'a laissé à la caserne. On ne pensait pas que c'était important.

    L'air contrit, le soldat laissa couler son regard du côté de la femme ensanglantée.

    252
    Lundi 12 Novembre 2018 à 17:28

    (yep !) 

    - Bon. Je pense que nous n'avons plus rien à apprendre ici. Fit-elle alors avec empressement. Comme si la sortie lui tendait les bras. 

    - Trouver lui un coin de terre pour qu'elle repose plus posément qu'ici

    253
    Lundi 12 Novembre 2018 à 17:38

    (Moi j'ai terminé plus tôt... Mais j'ai quand même eut la majorité de mes profs. Pas qu'ils ne partageaient pas l'avis de la grève, au contraire... Mais ils devaient juger que ce n'était pas utile au point de manquer une journée de travail. C'est vrai que les profs sont rarement écoutés...)

    Les soldats approuvèrent de la tête. Il y avait bien un "cimetière" à Brumécorce, du moins son équivalent d'Ethanor.

    Celui qui avait dit avoir trouvé le couteau se proposa d'aller le chercher à la caserne pour le montrer à Krysta.

    - ... Mais c'est un bête couteau de chasse. Je ne suis pas certain que...

    - Faites toujours, le coupa Drakius. On ne sait jamais.

    Il fallait que cette "enquête" aboutisse. Après tout... l'avenir d'Ethanor pouvait en dépendre. L'avenir d'Ethanor dépendait de trop de choses d'ailleurs, c'était ennuyeux.

    254
    Lundi 12 Novembre 2018 à 20:14

    Krysta ne dit rien et demanda à Darkus après son ordre 

    - Etre vous très occupez ou pouvez vous prendre soin à ce que cette affaire se termine sans plus trop de mystère ? 

    Elle voudrait lui donner cette charge, car elle avait confiance en lui et il était de loin le plus savant. Il paraissait tellement sur de lui. 

    255
    Lundi 12 Novembre 2018 à 20:49

    Drakius dû retenir le sourire qui aurait soulevé le coin de ses lèvres. Même si la princesse se montrait moins malléable que souhaité, elle restait si prévisible...

    - Je ferais de mon mieux, affirma-t-il dans le plus grand sérieux. Et si je trouve le moindre élément concluant, je vous en ferais part.

    Et pourvu que ce soit rapide... Chaque jour éloigné de sa Forteresse en ces temps de guerre le rendait plus nerveux.

    256
    Mardi 13 Novembre 2018 à 08:25

    - merci beaucoup... 

    Et elle répartit. Enfin ! Son donjon lui tendait les bras. Le lendemain elle allait s'entourer de son premier conseiller autre que Darkus. Mais pour l'heure, elle voulait juste, rien faire. 

    257
    Mardi 13 Novembre 2018 à 09:16

    - Mais de rien...

    C'est quelques mots justes murmurés étaient inaudibles de Krysta. Et sans doute aussi de l'assemblée plus proche.

    (Je continue plus tard, quand je serais sur ordi...)

    258
    Mercredi 13 Février 2019 à 07:53

    La troupe ressortie. Avec en plus l'intendant. Mains dans le dos, fermement tenu par deux gardes. Deux autres fermaient la marche. Krysta était en tête, pensive. Elle ne savait pas comment s'y prendre, a present. Darkus lui avait conseillé de faire cette arrestation en publique. Bien. Mais comment ? 

    Au final, une petite meute curieuse de rattroupa, l'air interrogatif. Krysta en profita alors et s'arrêta pour leur faire face. Elle se lança dans une improvisation d'un ton sans exagération. Sans crier, sans murmurer, sans victoire. 

    - Un plan qui aurait put être bien rodé. Et pourtant. Un homme proche et traitre. Messire Grisfutail s'en va croupir en prison pour avoir organisé le meurtre de ma famille. 

    Sans d'autres mots, elle reprit sa route vers les prisons. 

    259
    Mercredi 13 Février 2019 à 09:57

    L'intendant sentit que c'était le moment où jamais. Il devait profiter de cette occasion avant de finir enfermé en prison pour une durée indéterminée. Krysta n'oserait pas lui faire le moindre mal en publique... c'était impossible...

    - Calomnie ! J'ai été victime d'une attestation arbitraire ! Cette accusation est mensongère !

    Drakius s'approcha un peu plus de Krysta, prêt à intervenir en cas de besoin. Ça allait peut-être se jouer ici, dans les rues de la ville.

    260
    Mercredi 13 Février 2019 à 12:35

    Krysta se retourna brusquement en s'arrêtant. Elle redressa le menton et fronça le sourire. En allant ordonner l'arrestation, elle avait pensé a cette excuse et avait ainsi préparé sa réponse. C'est alors qu'elle lança sans se depiter, sans hésiter, avec une certaine assurance. Il la fallait, cette assurance, pour ne pas douter et ainsi ne pas faire douter les personnes autour. 

    - Tous les condamnés disent cela. 

    Puis, elle reprit sa marche, pressée d'arriver aux prisons. 

    261
    Mercredi 13 Février 2019 à 12:40

    Les gardes n'avaient pas flanchés. L'intendant continuait ses suppliques en tentant de prendre la foule à témoin.

    - C'est ridicule ! Pourquoi aurais-je fais ça ? Je réclame un jugement ! Cette arrestation est un comble !

    262
    Jeudi 14 Février 2019 à 13:08

    Krysta ne prit pas la peine de se retourner. 

    - vous aurez votre jugement. Car nous allons juger de votre innocence dans l'affaire lors d'un interrogatoire. Dit-elle sans cacher son effort de patience comme le faisaient souvent les nobles. Elle copiait, car elle ne savait pas vraiment comment agir. 

    263
    Jeudi 14 Février 2019 à 19:01

    Ils étaient déjà presque arrivés aux prisons, et l'homme n'avait aucune chance face aux gardes qui l'embarquaient. La populace le huait déjà, ce qui n'était pas bon signe. Il se laissa finalement emporter sans rien ajouter d'autre comme protestation, rasséréné par l'idée d'un procès en règle. Il n'avait rien à se reprocher, il n'avait aucune raison de perdre.

    (On continue aux prisons ou se sera juste un passage-éclair ?)

    264
    Vendredi 15 Février 2019 à 07:27

    (ça serait plus un passage éclair je pense) 

    265
    Vendredi 15 Février 2019 à 07:54

    (On peut faire ici alors...

    D'ailleurs, si tu veux je peux faire un des hommes de la troupe de Karl. Vu que tu te retrouve à nouveau toute seule ?)

    266
    Vendredi 15 Février 2019 à 12:13

    ( d'acc :) 

    Oh je sais pas, j'aime bien mes espions et j'ai commencé a travaillé sur leur identité ce weekend (oui oui. Avec une carte mentale et un début du RP que je doit faire avec eu, enregistré sur Word) et au final, ça ne me dérange pas car j'en profite pour travailler mon expression écrite avec plus d'attention, comme lorsque je les faisais aller a Brumecorce. D'ailleurs, le fait que tu me dises ce qu'il y a avait a corrigé m'a beaucoup plus ^^. Enfin, pour te dire que ça ne me dérange pas d'être toute seule pour le moment avec eux. Après, une RP en plus avec toi est un réel plaisir, car... Bah parce que j'adore et je t'adore quoi ! (Faut vraiment que j'arrête de vouloir me justifier sur tout...)  Voilà, tu me poses une question et je n'arrive pas a répondre directement, clairement, prise entre deux solutions... Tu préfères quoi toi ? Moi tout me vas et a la limite, je te passe Hull ou Robin (mes préférés c'est Grandbleu et Wood.)) 

    267
    Vendredi 15 Février 2019 à 14:58

    (Ha, mais si tu as déjà tes projets, éclate toi ! Moi je serai bien contente de te lire... (en plus je ne serai pas très présente la première semaine des vacances, ça pourrait être l'occasion pour toi).)

    268
    Vendredi 15 Février 2019 à 19:14

    (d'accord ^^ je ferais de mon mieux alors pour faire des pavés digne de ton RPG :D ) 

    269
    Vendredi 15 Février 2019 à 23:23

    (Houlà, la pression...

    En fait, il tombe un peu en ruine ce RPG, entre ses liens foireux et ses descriptions de la guerre. Je pense sérieusement que je devrais le remettre à neuf un de ses jours, ne serais-ce que pour faciliter la navigation entre les lieux. Ha, et je me suis permis de changer la date de l'année. On ne l'avait encore jamais évoqué pour le moment, ou alors de façon très brève, et d'un point de vue logique c'était embêtant. En huit siècles, la technologie aurait dû évoluer dans un univers comme Ethanor, et par rapport à celle du temps d'Eara (point de repère), il y a trop peu de différence. Du coup trois siècles et des poussières c'est bien. Suffisamment loin, et pas trop non plus. Ça ne dérange pas ?)

    270
    Samedi 16 Février 2019 à 08:03

    ( j'ai... Eu du mal a comprendre a la première lecture. Mais je vois enfaite ce que tu me raconte. Je crois. Oui bah pour la date, ça ne nous change rien ? Du coup moi il y a pas de problème. (Au début je croyais que tu voulais faire apparaître la technologie. Nonnnnn. Mais non ça va ^^") 

    Personnellement, je n'ai aucun mal à naviguer dans ton RPG, en même temps, je suis habituée. Mais il est vrai, que venant de toi, il y aurait un coup de pouce a faire ! Je pense plus particulièrement dans la description des lieux. Les anecdotes etc. Ce qui donnerait un + a envier a ton RPG. Ça le rendrait peut être plus... Plus... Plus recherché je sais pas comment dire. Mais sinon, au niveau de l'organisation, pourquoi pas changer ou réorganiser oui. Si je puis me permettre : est ce qu'on pourrait éviter de retrouver l'organisation des Légendes D'Aurorès ? Car il est vrai que j'ai vraiment du mal à m'y faire... ) 

    271
    Samedi 16 Février 2019 à 08:20

    (Noooon ! Nonononon. Ch'uis pas folle quand même ! J'ai juste changé un chiffre dans un coin de page pour satisfaire mon aspiration au réalisme historique. Et dans ma tête c'était très clair, alors j'ai tout mis en vrac. Normal que se soit compliqué à comprendre.

    C'est surtout ça que je voulais arranger. Et les liens qui mènes sur des rubriques qui mènent sur des articles aussi. Ça date du temps ou je ne comprenais pas tout le fonctionnement du blog. Ho, et puis rajouter des illustration aussi, peut-être. J'aime bien.
    Et d'accord, c'est noté pour Aurorès. Il y a quand même beeeeaucoup moins de lieux ici, ce ne sera pas nécessaire. ^^)

    272
    Jeudi 25 Avril 2019 à 10:39

    (On essaye d'en finir ici avant la rentrée ? Ce serait jouable ?)

    273
    Lundi 6 Mai 2019 à 07:24

    Le soleil était levé depuis bientôt une heure lorsque les gardes affluèrent vers la place centrale. En retrait, les hommes de Sombreval avaient revêtus leurs uniformes et ne se mêlaient pas à la foule. Sous les huées et les exclamations, le prisonnier était tiré sur le lieu de son jugement.

    L'intendant était assez sûr de lui. Il savait ce qu'il avait fait, et assassiner les Montdesbrumes n'en faisait pas partie. Il se battrait jusqu'au bout. Et si qui que se soit s'aventurait à le manipuler artificiellement, il ferait éclater la traitrise au grand jour ! Non, vraiment, il ne pouvait pas perdre. Il attendait la dame du château avec presque une certaine impatience.

    274
    Lundi 6 Mai 2019 à 08:12

    (ouhou ça va être cool !) (D'ailleurs... Vu que je joue relativement souvent Krysta, est ce que je pourrais refaire une fiche d'elle, qui la changerait peut être de physique et un peu de caractère (tout en respectant ce qui a déjà été joué en trait de caractère, je vais pas la faire dure d'esprit alors qu'elle est totalement manipulée tu vois) et sans changer l'histoire ? Histoire de l'avoir un peu plus a mon image...) 

    Krysta se fit légèrement attendre. Mais rien de bien alarmant. Elle avait revêtu une robe d'un rouge très sombre, aux manches longues et cuivrée sur le torse. Elle salua Darkus puis traversa la foule pour rejoindre la place de la ville où attendait l'intendant. Elle s'arrêta a sa hauteur et l'observa un instant. 

    - Je tenais à m'excuser de cette gène occasionnée si votre jugement tourne en votre faveur. Et j'oserais espérer que vous me pardonnerez. Dans le cas contraire, une sentence a la hauteur de votre acte sera prononcée. Bien évidemment. 

    Ellese détourna pour prendre place en évidence sur le lieu et observa la foule encore agitée. Ce matin, elle s'était levée très tôt pour fouiller la bibliothèque a la recherche d'ouvrages parlant des jugements de ce genre et de ce qu'il fallait dire. Un peu plus confiante, elle se lança. Et d'une voix forte qui ne s'était encore jamais vu a ce jour, elle lança : 

    - Silence ! ( Après un légère attente, elle poursuivit) Ayez hontes, vous qui huez cet homme. Son jugement encore loin d'être prononcé, je vous demande de lui valoir le respect qu'il se doit. Par ailleurs, nous n'avons pas emprisonné cet homme par hasard. Un homme a clairement témoigné contre lui. 

    Elle se tourna vers le témoin en question, present pour répéter sa version des faits. 

    - Afin de garder une ligne de conduite digne d'homme et non de sauvageons, je demanderais a toutes les personnes présentes de ne parler que sous mon autorisation. Messire Grisfutail, il en est de même pour vous. Tout débordement venant de vous sera prit en compte, et il y a très peu de chance qu'il soit en votre faveur. (Elle se tourna a nouveau vers l'Assemblée) Au terme de ce jugement, si le juste du faux n'a put être différencié, j'autoriserais une analyse exceptionnelle de l'esprit du suspect par un mage psychique confirmé et de confiance. 

    Elle regarda Darkus afin d'obtenir son accord, et également pour lui faire comprendre qu'elle pensait bien à lui. Le temps également que les murmures se dissipent. 

    275
    Lundi 6 Mai 2019 à 21:40

    (Bien sûr, pas de soucis ! C'est même sympa de ta part de l'avoir adoptée, je ne risquais pas de me plaindre !)

    Drakius avait salué solennellement l'arrivée de Krysta et suivit son installation avec un œil neuf. Elle tenait parfaitement son rôle et avait su avec brio mettre à la fois la foule et l'accusé de son côté quelque soit l'issue du jugement. (Quoiqu'elle risquait d'être un peu discrédité dans un cas, et acclamée dans un autre pour avoir apporté la justice. Heureusement, l'intérêt général était le même que le sien en ce moment. Hasard ? Ce serait un peu gros...)

    Lorsqu'elle chercha son approbation à la fin de sa tirade, il approuva d'un léger hochement de tête. Apparemment, comme si il se résignait à une tâche si le bien commun l'y engageait. Intérieurement, ravi que ses plans se déroulent encore mieux que prévus.

    L'accusé était d'un côté de l'estrade de fortune montée pour l'occasion, et le principal témoin de l'autre. Krysta avait toute l'attention pour elle. Toute la foule, des gardes au civiles en passant par les quelques nobles, était pendue à ses lèvres pour savoir comment allait s'engager ce jugement.

    276
    Mardi 7 Mai 2019 à 19:57

    (Merci !) 

    Krysta se trouva un instant intimidée par ce silence de mort qui régnait en attendant ses paroles. Elle se reprit très vite en se rappelant qu'il n'était pas question de montrer une timidité devant tant de personne. Elle relevant le menton, après s'être rendu compte que son éducation de jeune fille soumise reprenait le dessus. Elle s'imagina un instant Ignis, dirigeant avec assurance tout ce qu'elle voulait. C'est partit. 

    - Nous avons commencé à suspecter monsieur Grisfutail peu de temps après à notre arrivée. Celui-ci se trouvant fort déçu lorsqu'il me vit apparaitre. Sec et peu avenant. Sachez que sans ma présence ici, il aurait été à la tête de ma région à ce jour. Sans Boicendré, il aurait été en droit de reprendre les rênes de Brumécorce. Et j'étais bel et bien la dernière de ma famille car père comme fils on été assassinés. Nous avions également du mal à expliquer sa présence dans le donjon, alors que presque la totalité ont été tués. Femmes, servantes, conseillers sont morts suite à cet attentat. Pourquoi est-il le seul conseiller à s'en tirer? De plus, sa famille a toujours eu quelques affinités, quelques préférences pour les Montdesbrumes. Une région alliée à Sableblanc, actuellement en guerre contre les Sombreval. On a toujours sut que notre neutralité convenait trop peu à ses régions. Un attentat organisé permettrait de nous éliminer, mettre sa famille ayant acquis notre confiance pour allier notre région à Sableblanc et ainsi offrir une nouvelle armée contre l'homme m'ayant offert l'hospitalité et la protection d'une famille. Ainsi qu'une escorte afin de revenir chez moi après avoir apprit la mort de ma famille. 

    Elle marqua une pause afin que les informations soient digérées par l'assemblée. Réfléchis, contredis si besoin ou approuvée. Puis elle poursuivit. 

    - Jusque là, tout restait des suspections. Seulement, la mort d'une femme attira notre attention et grâce à Messire Sombreval, son enquête remonta très vite à la source de cet étrange assassinat. (Elle désigna le témoin) 

    A ce moment, quelques quelque personnes se manifestèrent et Messire Grisfutail s'excita un instant. Krysta lui lança un regard suivit d'un geste lui intiment le calme. 

    - Vous pourrez essayer de démonter ces arguments par la suite. Lui rappela t-elle. 

    Puis, elle foudroya la foule du regard. 

    - Rappelez moi de confirmer l'attitude de sauvage qui nous colle à la peau la prochaine fois qu'une personne m'en parlera ! Cracha t-elle. 

    Presque aussitôt, le un silence honteux retomba. 

    - Merci. Cet homme ici présent nous a donc avoué avoir reçut les ordres de tuer cette témoin de l'acte, de la part de Messire Grisfutail. Il était donc presque évident de neutraliser sa menace avant qu'il ne termine son objectif, maintenant que je dormais à nouveau ici. 

    Après un nouveau silence, elle ajouta 

    - Quelqu'un a -t-il quelque chose à ajouter avant que je ne donne la parole à l'accusé? 

    277
    Mercredi 8 Mai 2019 à 11:00

    Le petit discours avait eut l'effet escompté. Annoncés ainsi, les faits paraissaient implacables, et la culpabilité de l'intendant ne semblait faire aucun doute. Drakius s'en pourléchait.

    Grisé par la présence de toute cette foule et par l'importance qu'on avait donné à ses propos, le chasseurs semblait lui aussi plus sûr que jamais de ce qu'il avait affirmé. Seul Grisefutaie, qui n'en menait pas large, attendait avec impatience et appréhension qu'on le laisse enfin s'exprimer. Heureusement pour lui (ou malheureusement, c'est selon), personne dans la foule ne semblait avoir quoique se soit à redire des paroles de la dame de Boiscendré.

    278
    Mercredi 8 Mai 2019 à 12:14

    Voyant que personne ne se manifestait, pas même le témoin au cas où il aurait des détails à rajouter, elle se tourna vers l'accusé. 

    - Approchez Messire. 

    Voyant que les gardes le brutalisait pour le faire avancer, elle leva une main 

    - Messire messieurs mais je suis certaine qu'il sait avancer seul. Et ce n'est pas les mains liées, sans armes, l'assemblée entourée de garde qu'il pourra tenter quoi que ce soit. 

    Les gardes le lachèrent donc pour le laisser s'avancer seul vers la dame Boicendré. Elle l'observa venir à elle et l'invita d'un geste calme à prendre la parole. 

    279
    Mercredi 8 Mai 2019 à 12:50

    L'intendant profita que les gardes le lâche pour se redresser un peu et parcourir l'assemblée du regard comme pour la prendre à témoin.

    - Je n'ai qu'une seule chose à dire : je nie fermement ces accusation infondées. Certes, j'ai pu me montrer froid lors du retour de notre chère Dame Krysta, mais rappelons les faits : elle avait été portée disparue dans toute la région et aucune des expéditions à sa recherche n'ont pu trouver la moindre trace d'elle dans les bois. Et elle reviens, quelques mois plus tard, juste après la mort de sa famille, accompagnée d'un ennemi de la couronne. Je ne porte pas le blâme, mais je dis qu'en terme de coïncidences douteuses, je ne suis pas seul.

    Il prit un temps pour réarranger ses idées, mais n'en avait pas terminé.

    - On m'accuse d'un meurtre de masse ici même ? Et d'un autre assassinat pour effacer une témoin ? Je n'ai jamais adressé la parole à ce chasseur ! Je ne sais même pas qui est sensée être cette femme dont je voudrais la mort ! Quel qu’en soit l'instigateur, je suis l'unique victime ici.

    Drakius s'empêcha d'intervenir. Pas tant que l'échange ne s'essouffle ou que Krysta ne lui en donne la possibilité. Elle pouvait se débrouiller, elle en avait montré les capacités... Tout en restant droit et impassible, il tapotait nerveusement des doigts sur le pommeau du poignard à sa ceinture. Purement décoratif, bien entendu.

    280
    Mercredi 8 Mai 2019 à 13:48

    Krysta reste un instant silencieuse, démunie. Que pouvait-elle répondre ? L'accusait-il d'être allé voir une autre famille et d'avoir pactiser avec eux ? Elle prit crainte, regarda l'assemblée par peur qu'elle ne se révolte, ou lui demande précision à propos de cette affaire de Sombreval à Brumécorce. Mais rien, tout le monde restait silencieux, comme elle l'avait demandé, et observateur. Sa peur de perdre de son autorité que lui avait offert son nom se dissipa lentement. Elle respira lentement avant se ressaisir et se rassurer. Elle reprit contenance en se disant fermement qu'elle n'avait pas à se justifier sur ce point, qu'il ne s'agissait pas de son jugement mais de l'ancien attendant.

    - Vous démontez un seul de mes arguments. Soit. Seulement, pour le reste, tout prisonnier savent dire qu'il ne s'agit pas d'eux.

    Elle se tourna toutefois vers le témoin et lui demanda confirmation de ce qu'il avait put dire la veille

    - Etes vous certains que vous avez tenu l'ordre d'assassiner cette femme de la part de Messire Grisfutail ?

    Conforme aux souvenirs que lui avait imposer Darkus sans qu'il ne s'en rende compte, il hocha la tête toujours certain de ce qu'il avait "vécu".

    Krysta se tourna alors vers l'intendant pour commencer son interrogatoire, à la recherche de détail qui pourraient les éclaircir sur cette affaire.

    - Messire, j'ose déduire de votre présence ici que vous n'étiez pas au donjon le soir de l'attentat. Pourtant, votre chambre s'y trouve. Comment expliquez vous ce fait ? Ou étiez vous, pourquoi ?  

    Sa voix ne se muait pas en une timidité, elle la gardait audible pour tout le monde, tout en la faisant calme. 

    281
    Mercredi 8 Mai 2019 à 14:25

    L’intendant s'enorgueillit.

    - Je vais vous le dire, où je me trouvais. J'étais en visite au village de Pineuillet, plus au sud. Vous pourrez demander confirmation aux habitants du coin, ils ne pourront qu'affirmer mes paroles. Vous voyez : je ne pouvais pas être à la fois entrain de fomenter un assassinat de masse et rendre visite à des amis. Amis apiculteurs si vous souhaitez tous les détails. Notre position était neutre par rapport à la guerre, les affaires calmes avec l'arrivée du printemps... ma présence n'était pas nécessaire à Brumécorce et j'avais l'autorisation de feu Messire Boiscendré pour ce bref voyage.

    282
    Mercredi 8 Mai 2019 à 15:42

    Krysta fronça les sourcils. Le ton qu'il prenait lui déplaisait fortement 

    - Un assassina de masse ne s'organise pas le jour même. Vous avez put partir en sachant très bien que vos hommes allaient agir cette fois là. Demander à mon père de voyager ce jour-ci en vous délectant de son sort sur le dos de votre cheval. 

    Elle prit le temps d'une respiration. Elle était tellement peu habituée à ce genre d'échange et d'interrogatoire qu'elle ne savait pas vraiment quoi demander. 

    Elle sortit la dague ayant servit à tuer la témoin 

    - Reconnaissez vous cette arme ?

    (je crois qu'ils l'avaient garder non ?)  

    283
    Mercredi 8 Mai 2019 à 16:02

    (On va dire que oui...)

    Il ne pouvait pas réellement la contredire. Son argument n'était pas si valable que ça. C'était juste un fait, qui ne l'aidait pas plus qu'il ne l'incriminait.

    Il jeta un rapide coup d’œil à l'arme et répondit sans hésitation :

    - Jamais vue. Un couteau de chasse j'imagine ? Pourquoi ? Je suis sensé la connaître ?

    Il se doutait bien qu'il devait s'agir de l'arme du crime, mais puisqu'il n'avait rien à voir avec le crime il continuait à faire l'innocent.

    284
    Lundi 13 Mai 2019 à 19:03

    Elle cacha sa petite déception derrière un air irrité, qui témoignait réellement de son énervement. 

    - Pourquoi est ce que j'ai deviné que vous répondrez ainsi… 

    Elle prit le temps d'une respiration, afin de ne pas laisser la colère prendre le dessus. C'est que son petit air innocent lui hérissait les poils. Elle parcouru un instant la foule avant de tourner vivement la tête vers lui. 

    - Bon. Je ne vois pas pourquoi on perd notre temps. La loi est vraiment mal faite par moment. Je vais pas passer la journée à vous interroger. 

    Elle lui tourna le dos, s'éloigna de quelques pas avant de se tourner vers Darkus. 

    - Pouvez-vous tirer cette histoire au clair…? 

    285
    Mardi 14 Mai 2019 à 15:11

    Drakius inspira profondément. Il était temps, et il n'avait pas droit au moindre écart. La bataille qu'il allait jouer là était primordiale, peut-être même plus que la bataille de Tertefort dont la fin avait pourtant faillit être tragique.

    - Soit.

    Il s'avança sous le regard courroucé de l'intendant et tendit théâtralement la main vers lui. Comme si il avait besoin de bouger pour utiliser son pouvoir...

    - C'est interdit, protesta vainement messire Grisefutaie ! La loi du roi...

    Drakius lui cloua mentalement le bec. Krysta avait déjà dit ce qu'elle pensait de la loi du roi, ça aurait du lui suffire.

    Il était déjà bien engagé dans l'esprit du noble, quand il constata que l'autre était aussi un psychique. Après tout, il aurait pu s'en douter. Mais malgré les jolies barrières qu'il érigeait devant ses souvenir, il n'avait pas les années de pratique de Drakius et fut rapidement submergé.

    Bien sûr, ce que le mage trouva n'avait rien à voir avec le meurtre, et soit n'avait rien à voir avec le crime soit était sensé prouver son innocence. Il trouva quelques informations compromettantes, notamment l’existence d'une maîtresse au village où il s'était rendu le soir du meurtre, mais pour des raisons évidentes il n'en révéla rien.

    Il réintégra plutôt son corps et rabaissa sa main. Il garda le silence juste le temps nécessaire avant de s'adresser à Krysta d'un ton tragique :

    - Le chasseur avait dit juste.

    Avant de lui laisser le temps de réagir, il prit lui-même les devants et dévoila les détails concoctés par avance, face à la foule, toujours aussi éloquent.

    - Il ne pensait pas vraiment en mal : il a fait ça pour la cause qu'il soutenait. Celle du roi ! Sa famille entretient des liens concrets avec le sud depuis des années et des années, ils n'ont jamais réellement perdu leur allégeance à Montdesbrumes que sur les papiers. Et ils avaient peur. Peur de la santé déclinante d'un seigneur sans envergure, peur de la haine d'un prince qui pouvait devenir menaçante... Alors ils les ont tués. Tués avec tout les innocents et victimes collatérales dont ils avaient parfaitement conscience... L'intendant ici présent a ordonné la fermeture de toutes les portes et le calfeutrage de toutes les cheminées, mais il n'était qu'un outil pour la volonté d'un seigneur de sud, lui-même au service du roi Baudouin. Oui, tout ça pour une guerre qui aurait pu être évitée, si seulement le roi n'avait pas été aussi attaché à son précieux trône...

    Cette fois il laissa le temps nécessaire à Krysta pour reprendre le cour du jugement. Il ne voulait pas avoir l'air de s'imposer. Mais il espérait que son petit discours aurait l'effet souhaité.

    286
    Mardi 14 Mai 2019 à 22:25

    (hou c'est bon ! j'ai trouvé l'image parfaite de Krista ! j'essaye de m'y coller au plus vite) 

    Krysta attendit patiemment que Darkus finisse son tour d'esprit. Elle eut le temps d'observer un peu plus les têtes de la foule et discerna ceux plutôt présent par obligation, devoir personnel d'être au courant de ce qu'il se passe dans sa ville. Ou bien ceux plutôt retissant quant à l'action du mage qu'elle avait demandé d'exécuté. Et ceux vraiment concerné par ce qu'il se passait sur scène. Ceux agacés autant qu'elle par le comportement de l'intendant, attentifs et silencieux autant qu'elle l'était. Puis, ils élevèrent un cris de fureur suite à l'explication de Darkus. Muant les exclamations désespérées de l'intendant.

    Krysta les laissa faire un instant. Il n'y avait plus de doute à présent. En plus de cela, l'explication fournise était plus que clair et nette. Elle lança tout de même un regard perplexe à Darkus. Elle le quitta du regard pour songer un instant, ce qui se vit pleinement sur son visage. "tout ça pour une guerre qui aurait put être évitée. Si seulement le roi n'était pas aussi attaché à son précieux trône". Krysta était naïve, ce n'était pas nouveau, mais elle avait tout de même reçut une éducation et des analyses de lettres, de textes qui lui aurait servit à déceler les sous-entendus de certaines personnes avec qui la famille a moins d'affinité. Et la phrase énoncé par le mage lui fit froncer les sourcils.  N'est-il pas normal qu'un roi s'attache à son trône. Refuse de le léguer au premier le revendiquant ? Et, si ma mémoire est bonne, Baudouin n'a engagé aucune guerre. Darkus l'a lui-même déclaré il y a quelques mois de cela. Elle n'eut cependant pas le temps d'approfondir ses pensées car le mage en question s'éclipsait déjà afin de lui refaire place. Elle ne put s'empêcher de lui lancer un regard suspicieux. Sans vraiment le vouloir, Krysta faisait très peu attention à ce que reflétait  son langage corporel. Elle se promit tout de même de lui en reparler. Bien qu'elle ne veuille pas dramatiser ces deux pauvres phrases, elles sonnaient pourtant à ses oreilles comme de la… Propagande ? 

    Vite Krysta ! On attendait une réaction de sa part à présent. Elle avança d'un pas pour reprendre son existence sur scène et fit un geste de main apaisant vers  les personnes rassemblées avant de reprendre la parole. 

    - Il n'y a... 

    - Ce n'est pas croyable ! c'est un coup monté ! Dame Krysta… L'intendant essaya vainement toutes les cartes qu'il pouvait. Il était innocent, c'était insensé, il ne pouvait pas être coupable. Il ne l'était pas ! 

    Seulement, il n'eut pas le temps de terminer sa plainte, en essayant de rester le plus digne possible. 

    - Silence ! vous n'avez plus mot à dire. Le coupa t-elle d'une voix ferme. Vous en avez assez fait ! (elle reprit son calme). Contrairement à ce que beaucoup pensent, je ne le condamnerait pas à mort. La sentence serait trop simple. Grisfutail ne regretterait son geste que l'espace d'un instant, puis, il n'en aura même plus souvenir. Il méditera jusqu'à la fin de sa vie dans nos cachots. A l'avenir, il sera peut-être même engagé pour des travaux forcé afin de réparer les tords qu'il a commit. 

    Elle tourna la tête vers lui et ses gardes juste derrière. Son visage se déforma en une tristesse intense et une nouvelle haine. D'une voix tremblante et dure, elle ordonna qu'on le mène aux prisons. 

    - Vous l'enchainerez, et vous fermerez sa porte de tous les tours possibles. Mais je ne veux aucune violence. 

    Elle le regarda partir, croyant les larmes lui monter. Le piment lui monta également aux joues. Elle eut le violent désir de partir, s'enfermer dans sa chambre et pleurer toutes les larmes de son corps. Elle ne comprenait décidément pas comment faisaient tout ses hommes. Ceux qui ne se font jamais rattrapé par leurs émotions. Toujours très droits, la tête sur les épaules. Dont seul un tressaillement de la mâchoire traduit leurs petite tristesse à la mort de quelqu'un. Elle n'était décidément pas de ce monde. Pourtant, était-elle fragile ? N'était-ce pas normal de pleurer la mort de son père et son frère ? Qui était donc anormalement humain ? Elle ou eux ? 

    La jeune fille déglutit péniblement et, le regard absent, se fit attendre même lorsque le condamné avait quitter la scène. 

    287
    Mardi 14 Mai 2019 à 22:41

    La foule devenait de plus en plus incontrôlable, mais les gardes faisaient bien leur travail. Le prisonnier était transféré en sécurité, et ne restait plus à Krysta qu'à regagner son donjon.

    Drakius avait reprit son ton plus cajolant et attentionné, il s'approcha d'elle à distance respectable.

    - Vous avez fait ce qu'il y a de plus juste. Je ne le connaissais pas, mais je suis certain que votre père aurait été fier de vous, madame.

    Il espérait que l'évocation de son père la détournerait momentanément de la scène qui venait de se dérouler. Il avait surprit de sa part un regard trop suspicieux à son goût et ne voulait pas perdre l'ascendant qu'il avait encore sur elle. En outre, elle avait l'air au bord de la crise de nerf...

    288
    Mardi 14 Mai 2019 à 22:57

    (très beau pavé au passage, celui d'avant ma réponse. J'ai oublié de le dire. Mais tu es vraiment fluide dans ta manière d'écrire. C'est vraiment agréable. 

    Je reviens dans quelques petites minutes. )

    289
    Mardi 14 Mai 2019 à 23:15

    (enfaite non, bonne nuit a demain !)

    290
    Mercredi 15 Mai 2019 à 06:30

    (Ah... ben je découvre ça maintenant. Un peu tard pour te souhaiter bonne nuit aussi, mais l'intention y est. sarcastic

    Sinon merci, et tu n'as rien n'à envier. Il suffit de regarder le post en réponse et la subtilité et le réalisme du caractère de Krysta !)

    291
    Mercredi 15 Mai 2019 à 12:04

    (hu merci ^^ :D mais bien écrire c'est quand même quelque chose de très important si on veut sortir un roman. Et tu es assez minutieuse pour faire des personnages réels et intéressante pour que cela se ressente dans tes écrits) 

    Krysta releva le nez vers Darkus, s'étant approché comme un père attentif de sa fille. Cette attention la toucha, forcément. Bien que le rappel de son père lui pinça le cœur. Mais l'intention du mage restait bonne. Elle se sentait capable de lui pardonner tout, rien que pour le remercier de ce qu'il a fait. Seulement, elle se rappela sa phrase et se promit d'y réfléchir. Non tu te trompe. Regarde le, c'est impossible. Il n'est pas comme ils le disent. Elle resta donc sur le positif et esquissa un sourire. 

    - Merci infiniment pour tout ce que vous faites. Je ne saurais comment vous le redevoir. Mais j'avais également promis de reconstituer mon conseil.. La forteresse attend de moi que je ne les laisse pas mourir de faim. 

     

    292
    Mercredi 15 Mai 2019 à 18:11

    (Je crois qu'on a toutes les deux vachement progressé depuis qu'on a débuté les RPG. Trois ans et des poussière à écrire tout les jours ou presque... ça fini par payer.)

    - C'est la moindre des choses, approuva Drakius à propos du conseil.

    L'évocation de la Forteresse le rappela à l'ordre. Il avait plus que hâte de retourner au nord pour reprendre ses fonctions et constater la réalité de la situation, mais il n'avait pas tout à fait terminé ici.

    - Vous avez commencé les recherches à propos de ces membres du conseil ?

    293
    Dimanche 19 Mai 2019 à 10:21

    (tu m'étonnes !) 

    Krysta fit un non de la tête et releva le nez vers lui. Lui rappeler qu'elle avait encore bien a faire ici avant de repartir. Son cerveau se remit en activité. 

    - Non. Je comptais passer un appel ici et compter sur le bouche a oreille. Qui voudra postuler pour ce poste nous enverra une lettre. 

    Elle se tourna alors soupira mentalement pour se redonner un peu de motivation, et se lança a nouveau. 

    - Je vous prie de m'excuser pour vous retenir encore un instant ici. Mais j'aimerai en appeler aux nobles de cette région. (Elle remarqua plusieurs têtes se lever, comme concernées). Suite a cet attentat, plus de la moitié de mon conseil est mort. J'ai besoin de le reconstituer. Des affiches seront écrites et posées dans la fin d'après midi afin de vous informer des postes libres. Nous lirons vos lettres puis vous recontacterons en cas d'acceptation. 

    Et voilà. Elle allait devoir donner du travail pour écrire ces affiches. Qui ne seront pas nombreuses non plus. 

    294
    Dimanche 19 Mai 2019 à 10:29

    Ce n'était peut-être pas volontaire, mais Drakius songea que ce moyen de communication permettait déjà de faire un tri avant l'heure : seul les personnes avec un minimum d'éducation pourront lire et écrire leur lettre de candidature, les autres étant analphabètes. Qui dit éducation dit compétences minimales pour un poste aussi important que le conseil d'une région.

    N'étant pas légitime à s'imposer dans ce genre de décision, il fit un léger signe à l'égard de Krysta pour indiquer qu'il retournait au donjon.

    295
    Mardi 21 Mai 2019 à 19:56

    Krysta y avait pensé au moment où elle avait énoncé les affiches et n'avait pas été mécontente de ce petit jeu du hasard. 

    - Le plus urgent serait le conseiller des marchandises. Je vous remercie et vous souhaite une bonne journée. 

    Elle s'inclina devant eux afin de renforcer son respect envers les personnes du peuple et se tourna pour rejoindre le côté de la place où l'attendait sûrement quelques gardes. Elle chercha Darkus du regard et vit tout juste le dernier de ses hommes dans le coin de la rue, partir en direction du donjon. Elle se mit donc en route pour rentrer également. 

    Ce jugement lui avait été très difficile. Elle ne s'était pas attendu à aussi éprouvant et fatiguant, autant pour les sentiments qui ne cessaient de vouloir lui arracher des larmes à l'évocation de sa famille, que pour le rôle qu'elle avait dut tenir. Elle ne se serait jamais cru capable de mettre à bas les murmures et de maintenir le respect envers le prisonnier. Pour la première fois depuis longtemps, elle se conforta modestement de ses petites capacités à commander et le souvenir se teinta d'une lueur plus positive : elle pouvait, peut-être, au final, diriger cette région. 

    La respiration lui revint lentement à ces pensées. Tout allait rentrer dans l'ordre, et c'était de loin le plus rassurant. Si j'y arrive, Ô dieu si je le peux, je promets de ne plus douter de la place que je prends dans l'espace. Ce pouvait ne pas paraître gros, de se dire qu'elle affirmerait peut-être un peu plus sa masse autour des autres, mais pour elle, s'était déjà beaucoup. Et cela l'éloignerait peut-être doucement de l'éducation trop stricte qu'elle gardait. "Baisse les yeux, dis oui et ne dit rien de ce que tu penses" allait être bannis de ses habitudes. Elle se le devait si elle voulait poursuivre dans cette voix. 

    Sans plus se rassurer et se valoriser, elle cessa délibérément et détailla le donjon en passant les portes. 

    296
    Vendredi 14 Juin 2019 à 14:24

    Le lendemain, la foule envahissait à nouveau la place de la ville. On trouvait de tout, de toutes les pensées mais le général avait gardé la bonne impression qu'avait fait Krysta la veille. Les regards se tournèrent vers elle à l'arrivés des deux nobles. Le brouha général s'apaisa. La jeune femme était impressionnée et leur sourit le temps de rejoindre le centre libre. 

    Encore sur le côté de la place, afin de ne pas se mettre en scène, elle se tourna vers Darkus :

    - Je ne vais faire qu'introduire votre discourt. 

    Elle attendit son consentement et son top départ. Elle avait besoin de sentir le cadre qu'il pouvait lui mettre. Comme une mère ordonnant d'aller au lit. C'était rien mais dire ce que l'on devait faire détendait l'esprit.  

    297
    Vendredi 14 Juin 2019 à 17:10

    Drakius opina de la tête.

    - Ils vous écouterons.

    Au contraire des fois précédentes, il ne se plaça pas en retrait. Il resta à la même hauteur que Krysta, face à la foule amassée sur la place.

    298
    Vendredi 5 Juillet 2019 à 11:37

    Krysta leva une main pour demander le silence et se lança :

    - Je m'excuse de vous solliciter tant en si peu de temps. Cette fois, la décision qui doit être prise concerne la région entière. Et vous concerne. Je me devais de vous demander votre avis. Je vous demanderai de le donner en y réfléchissant le plus intelligemment possible. Je laisse la parole à l'homme qui m'a hébergé, escorté : Darkus Sombreval. 

    299
    Vendredi 27 Décembre 2019 à 20:09

    (Et on reprendrait aussi par ici, parallèlement à la capitale ?) 

    300
    Vendredi 27 Décembre 2019 à 21:32

    (ah je me demandais combien de temps tu allais tenir ! Moi ça fait 2 jours que j'hésite à écrire ici. Donc avec plaisir ! Où en étions nous ? On reprend à quel moment de la journée ? ) 

    301
    Vendredi 27 Décembre 2019 à 21:49

    (Tu me connais trop bien...

    Ho, d'après le dernier RP en date on en était juste au discours de Drakius pour convaincre les habitants de Boiscendré de rejoindre sa guerre. J'essaye de trouver le temps demain.) 

    302
    Vendredi 27 Décembre 2019 à 21:52

    (okay ! Ça me laisse le temps de relire tous nos RPs depuis qu'ils sont là. Histoire de me rafraîchir au maximum la mémoire ) 

    303
    Dimanche 29 Décembre 2019 à 20:50

    Le mage s'avança encore d'un pas lorsqu'elle l'introduisit. Il profita de l'attention de la foule en la saluant d'un signe de tête solennel, comme si qui que se soit pouvait encore ignorer QUI était Drakius Sombreval.

    - Mes amis. Hier nous avons condamné un homme, mais je pèse mes mots en disant aujourd'hui qu'il n'était pas le véritable coupable.

    Il laissa sa phrase en suspend le temps d'une inspiration.

    - Le véritable coupable, c'est un royaume qui fonde ses intérêts uniquement sur son argent ou sa politique. Un roi qui ne se soucie que de ses plus proches vassaux, que des régions du sud aux revenus les plus intéressants, et qui est prêt pour cela à fermer les yeux sur le crime et l'injustice. Ici vous avez perdus des amis, des frères, car de l'autre côté d'une frontière des hommes sur des divans de soie ont jugés que ça souriait à leurs projets. Ils ont déjà tenté d'enlever votre prince, ces  braves seigneurs de Grisebrume, mais ils ont échoué... alors ils l'ont tué. Vous avez voulu vous garder de la guerre, rester neutre dans un conflit que ne vous regardait nullement... et en avez payé les conséquences. Aujourd'hui si je vous parle, c'est au nom d'une paix à rétablir. Une paix qui ne se rétablira pas sans combattre. Je vous propose une guerre pour la paix.

    Il laissa le silence s'installer le temps de marcher jusqu'au bord de l'estrade. Les murmures commençaient à monter, alors il reprit la parole d'un ton encore plus haut.

    - Les régions du sud se sont trop longtemps comportées comme si elles étaient seules sur Ethanor. La reine légitime, Ignis Sableblanc, respectera l'équité des droits de ses provinces, contrairement au jeune impertinent assis aujourd'hui sur le trône. Je sais que Boiscendré a toujours voulu rester neutre dans ce conflit, par la volonté de son défunt seigneur, mais aujourd'hui c'est votre avenir qui est en jeu : sans vous, la reine Ignis a peu de chance d'atteindre un jour les fonction du pouvoir... Mais avec votre soutient, c'est la possibilité de ramener une justice en Ethanor. Vous pouvez laisser les meurtrier se prélasser dans leur victoire, ou bien enfin leur faire comprendre l'existence des hommes de la forêt. Vous pouvez choisir de rester les bras croisés, ou bien servir la justice et votre reine.

    Drakius avait encore haussé la voix, si c'était possible. Ses mots étaient teintés d'une pointe de psychisme instillée inconsciemment, comme pour mieux marquer les esprits.

    - Qui me suivra ?!

    Cette fois c'était presque un cris lancé en pâture à la foule. Une sorte de défi pour les habitants des bois amassés tout autour.

     

    304
    Dimanche 29 Décembre 2019 à 22:24

    (c'est bien dit. Moi aussi je suis !! Non je rigole. Enfin non je rigole pas, mais rooo zut t'a compris. C'était pour montrer que Darkus s'est montré très convaincant. Bref. Au fait j'ai relu tous les RPs depuis qu'ils sont arrivés à Brumécorce hier, comme promis. Ça m'a prit la journée entière ! Heureusement, j'etais malade et je lisais entre deux coups de barre. Mais quand même !) 

    Krysta s'était mise en retrait afin de laisser, inconsciemment, toute la liberté à Darkus de l'oublier et parler comme il l'entend. 

    Il débuta son discours avec une phrase qui ne lui fit guère plaisir. "Il n'est pas le véritable coupable" au d'autres termes "nous nous sommes trompés". Elle prit peur que la foule les décrédibilise suite à cette phrase. Pour autant, tout le monde garda le silence et Darkus put poursuivre. Seulement, Krysta gardait cette phrase en travers de la gorge. C'est seulement plus tard dans son beau discours qu'elle le félicita. Qu'elle éprouva à nouveau de l'admiration face à son éloquence. Cette phrase n'avait été qu'une accroche pour capter l'attention de tous et pour amener le sujet de manière logique. 

    La suite du discours eut dont de la conforter dans son autorisation à rejoindre les rangs de Darkus. La manière dont il parlait, dont il avançait les faits, donnait une certaine puissance à sa région qu'elle savait pourtant dénigrée des régions du Sud. Cette guerre allait leur permettre de montrer qu'aucune des régions mérites d'êtres rabaisser ! 

    Elle nota également un procédé qu'elle avait beaucoup croisé dans les lettres que lui avait fait lire son père étant jeune : Darkus donnait l'impression que tous les hommes ici présent étaient impliqué dans cette affaire de la haute coure. Tous avaient un rôle à jouer. Et leur donner cette impression permettait de les obliger à faire leur choix. Un choix qui n'était de toute évidence pas à faire. Comment contrer un tel discours ? 

    Tout le temps de son analyse, Krysta avait regardé la foule afin de prévoir leur réaction. Elle n'avait sur sûr que faire de sa personne et s'était abandonnée à l'avis commun. Ses mains étaient jointes derrières sont dos et son regard s'était perdu. 

    Darkus s'échauffa un peu plus, donna un peu plus de voix. La jeune fille fut naturellement attirée par cette nouvelle agitation et posa son regard sur l'homme aux cheveux de jais. Il avait une prestance impressionnante. Comme s'il était là où il devait être. Sa place était celle d'un dirigeant. Il ne pouvait pas être une autre personne. 

    La dernière question fut posée, qui sonna comme un cri de guerre. Krysta sourit de plus belle et décroisa ses mains. Au vu de la réaction du peuple, elle sut qu'elle n'avait plus de problème à se faire quant au désire de neutralité de sa région. Il s'était envolé avec l'âme de son père. ne t'inquiète pas, père. Je tiendrais ton désir le plus fort après cette guerre. Nous redeviendrons neutre par la suite. Ce n'est qu'une parenthèse. pour autant, elle ne sut si ces mots s'adressaient à son défunt père ou à elle-même. 

    De plus, cette dernière phrase, Darkus l'avait énoncé à la première personne. Il se comptait donc seul dans sa lutte. La jeune Broiscendré ne lui en voulu nullement, il était dur de penser à tous ces mots suite à un si bon discours. Le sentiment de puissance que de ce retrouver devant ce monde qui boivent et aquiessent les moindres paroles pouvait facilement enflammer le plus droit des hommes. Mais il ne devait pas oublier que la population le suivrait seulement si elle persistait à le suivre. Entre autre, elle ne devait absolument pas perdre en autorité face aux sujets de sa région. Or, il venait de l'écarter, intentionnellement sûrement.  Elle s'avança donc pour se placer à ses côtés et admirer un peu plus les acclamations. 

    Jamais elle n'aurait réussi à les convaincre si facilement. Son admiration envers le Sombreval ne fit qu'accroître un peu plus, s'il le pouvait encore. Elle lui adressa d'ailleurs un regard gratifiant, qui bizarrement, ne manquait plus en assurance. Une certaine flamme, dût à l'adrénaline du devant de scène et à la manière dont elle s'était imprégnée des paroles de Darkus, dansait dans ses yeux et la fit sentir pour la première fois puissante. 

    305
    Lundi 30 Décembre 2019 à 11:05

    (Rhoo... Ravie d'avoir occupé ta journée de malade. Et profite de tes vacances pour moi, ça m'fera plaisir !)

    Le mage sentit la présence de Krysta à ses côtés. L'assentiment de la foule, l'accomplissement de toutes ses machinations des derniers jours, la satisfaction d'avoir réussit à tourner la situation à son avantage... Enfin, il exultait. Mais extérieurement, il se contenta d'un léger sourire en direction de Krysta, comme une invitation à se joindre à sa gloire. Cette fois Boiscendré était indéniablement lié à la guerre, mais avant la dure réalité des combats elle aurait droit à cette période de farouche résolution où l'ennemi est diabolisé et où les amitiés s'affermissent. On a beau dire : se trouver un ennemi commun reste un moyen imparable pour souder des liens. Il n'était pas temps de refroidir ces gens avec des questions concrètes sur la guerre.

    - Vous voici rassurée, madame, sur le soutien de votre peuple ? glissa-t-il à mi-voix.

    306
    Lundi 30 Décembre 2019 à 17:09

    - oui. Aquessa t-elle avec un sourire. Vous avez à present tout mon soutien en plus de ma reconnaissance. 

    Que devait-elle faire à présent ? Sans conseiller de guerre, elle ne pouvait vraiment organiser ses troupes et savoir quelle partie de son armée elle devait léguer à Darkus. Vivement que son conseil soit retabli. Elle espérait d'ailleurs de tout coeur recevoir des lettres de candidature au poste. 

    307
    Mercredi 1er Janvier à 11:43

    Ils ne pouvaient pas quitter la foule ainsi sans un dernier mot. En l'absence d'initiative de Krysta, Drakius prit les devants.

    - Votre dame va se retirer, et vous serez tous mis au courant dès lors qu'une décision aura été prise.

    Il ne voulait pas avoir l'impression de s'imposer, mais tout avait été dit, il fallait passer à la suite.

     

    308
    Mercredi 1er Janvier à 15:12

    Après une très bonne initiative de la part de Darkus, Krysta salua le peuple en contre-bas de la petite estrade. Un geste qui lui vint instinctivement et qui etait exécuté comme une réponse à un ordre. Darkus venait d'annoncer le départ, c'est donc sans protester qu'elle allait se retirer. Et c'est sans mentir que cette décision lui convenait fort bien. Elle rejoignit les escaliers sur le côté de l'estrade pour descendre et prendre le chemin du donjon. 

    L'annonce avait été si vite. Tout s'était fait avec efficacité et elle était enchantée. 

    309
    Mercredi 1er Janvier à 22:11

    (On reprend au donjon ?) 

    310
    Jeudi 2 Janvier à 09:34

    (c'est partie !)

    311
    Mercredi 22 Janvier à 22:17

    Merry arriva la première dans la ville, ayant devancé son groupe tellement elle était joyeuse à l'idée de quitter cette effrayante forêt ! Zeus, le grand chien noir, tournait autour d'elle en fidèle gardien, montrant les crocs aux gens qui osaient trop approcher de la jeune fille. 

    Ben et les autres n'étaient pas loin derrière, discutant du comportement étrange de la jeune fille. Merry n'était pas du genre a donner de fausses alertes, encore moins à s'inquiété pour rien.

    312
    Jeudi 23 Janvier à 13:56

    Les voyageurs n'étaient pas très courants à Brumécorce. Assez en tout cas pour que l'arrivée de Merry et de sa troupe attire l'attention des badauds.

    Badaud par ailleurs assez nombreux dans les rues, aussi surprenant que cela puisse paraître. On aurait dit que toute la ville s'était donnée rendez-vous ce matin...

     

    313
    Jeudi 23 Janvier à 21:31

    - Merry, reste près de nous.

    Ordonna Ben, ils entraient dans un village inconnu, tel était la règle : on ne se séparait pas. Pas en ville. On ne sait pas ce qui s'y trouve. Au vu de la surprise rencontrée en forêt, la jeune fille n'eu pas réellement d'objection a la règle. La petite trouve se dirigea vers l'auberge du canard blanc.

    314
    Jeudi 23 Janvier à 21:51

    (Je te laisse entrer, et on continue là-bas. Avec PNJ-POWER !)

    315
    Vendredi 28 Février à 21:53

    Une troupe de marchand entra dans la ville et brisa la monotonie qui y régnait, il s'installèrent à l'entrée de la ville comme à leur habitude, et il commencèrent a déballer la marchandise

    -ne t'éloigne pas trop, Morwen ! 

    -mais oui maman... Je vais juste faire un tour en ville ! Cela fait pratiquement un an que nous ne sommes pas passé dans cette ville ! À toute à l'heure. Maman. 

    316
    Samedi 29 Février à 13:44

    Merry s'éloigna de son groupe, suivant son grand chien noir qui avait pour on ne sait quel raison, décidé de s'éloigner des autres. Ce n'était pas dans les habitudes de Zeus de faire cela, peut-être avait-il repéré une odeur suspecte ? Il fallait aller voir !

    317
    Samedi 29 Février à 13:49

    La jeune fille tomba né à né avec un chien noir, elle resta la, sans bouger à regarder le chien

    318
    Samedi 29 Février à 13:54

    Le chien regarda la jeune fille, ce n'est pas elle qui l'intéressais, mais la délicieuse odeur qui venait de derrière elle. Cela dit, Zeus ne bougea pas, sentant qu'il fessait peur a l'étrangère.

    - Zeus ! Vient ici !

    Appela Merry en voyant que son énorme chien fessait peur a quelqu'un, l'animal obéit et rejoignit la fillette.

    - Désolé s'il t'a fait peur, mais il est très gentil ne t'en fait pas.

    Merry sourit a la jeune fille.

    319
    Samedi 29 Février à 13:59

    Morwen secoua la tête pour reprendre ses esprits

    -ah, euh... C'est juste que... Je ne m'attendais pas à tombé sur ce chien, je... J'ai un peu peur des gros chien... 

    320
    Samedi 29 Février à 14:07

    - Je peux comprendre, concéda la fillette.

    Morwen n'était pas la première personne a avoir peur de Zeus, et elle ne serais sûrement pas la dernière.

    - Au fait, moi c'est Merry, et lui c'est Zeus.

    321
    Samedi 29 Février à 14:14

    -Enchanté, Mery, et... Bonjour Zeus. Moi c'est Morwen, et je crois que ton chien sens les bonnes odeurs que dégage notre petit marché vient, je vais te présenter à mes parents si tu veut, et comme ça je pourrais te donner à manger avec ton chien

    Dit elle en souriant et en pointant du doigt la troupe de marchand qui s'installait

    322
    Samedi 29 Février à 14:23

    Merry hésita, on lui avait toujours conseillé de ne pas faire confiance aux inconnus. Cela dit Morwen ne semblait pas méchante et l'idée de rencontrer de nouvelles personnes lui plaisait beaucoup. De toute façon, Zeus avait fait son choix et tirais gentiment la jeune fille dans la direction indiquée par Morwen. La fillette se résigna donc a suivre l'animal noir.

    323
    Samedi 29 Février à 14:38

    Morwen étais ravie à l'idée de se faire de nouveau amis d'a peu près son âge. Ils arrivèrent vers la troupe :

    -Maman ! je te présente Mery et Zeus ! Ce sont de nouveaux amis.

    la mère de Morwen regarda les deux individu et leur sourit chaleureusement

    324
    Samedi 29 Février à 14:49

    - Bonjour madame.

    Salut poliment Merry se sentant soudainement mal a l'aise, les rencontres n'étaient pas son truc. Ce qui était étonnant en vue de la facilité avec la quel elle venait d'aborder Morwen.

    325
    Samedi 29 Février à 18:06

    -Ou sont tes parents ? demanda la mère

    Morwen regarda sa mère en seccouant la tête de droite a gauche, disant que c'etais une question un peu indiscrète

    326
    Samedi 29 Février à 18:39

    - Hum... Ben et Lawïenn sont plus loin, ils doivent être a l'auberge.

    Répondit Merry, bien sûr, ils n'étaient pas sa réelle famille mais elle les considéraient comme des parents et ils valaient beaucoup mieux que sa véritable famille.

    327
    Samedi 29 Février à 18:44

    -bien, et ils sont d'accord pour que tu soit là ? Insista la mère 

    328
    Samedi 29 Février à 18:46

    - Je ne sais pas, et je n'ai pas besoin de leur accord.

    Commença a se rebuffer la jeune fille.

    (Hum rebufer... je sais pas si ça existe... pourtant j'arrive pas a trouver un autre motx)

    329
    Samedi 29 Février à 18:51

    -bon... Et bien d'accord... Morwen tu trouveras du saucisson sec sur la caisse à côté de notre cherrette, vous partagerez. 

    Morwen marcha de bon pas vers le saucisson... Mais voilà que le saucisson avais disparus ! Zeus se tenait à côté de la caisse, l'air de rien. 

    (je me suis permise, pour Zeus) 

    330
    Samedi 29 Février à 19:04

    Merry regretta un peu son ton sec, mais il était trop tard pour revenir en arrière maintenant. Ravie a l'idée de manger, mais surtout a l'idée de partager un repas avec Morwen, la fillette suivit la jeune fille vers la caisse en bois, remarquant alors que le grand chien noir se tenait a côté de la caisse où le saucisson aurait du être.

    - Zeus ! râla Merry.

    L'animal baissa la tête.

    - Vient ici vilain chien !

    Avec un couinement, il approcha, la queue entre les pattes et le ventre touchant presque le sol.

    - Je suis pas fière de toi du tout ! Assis et pas bouger ! Tu est puni.

    La grande bête noire couina et s'assit a côté de Merry, la tête basse.

    - Désolé, il n'est pas si mal élevé d'habitude, je rembourserais le saucisson.

    331
    Samedi 29 Février à 19:14

    -Nan! Ne t'en fais pas ! Rigola Morwen, viens dans la charrette, il doit y avoir quelque chose à manger, elle regarda dans la charrette et y trouva un morceau de pain, auquel Zeus n'avait pas toucher.

    Elle coupa le pain en deux pars à peu près égal, et tendus le bout le plus gros à Merry en souriant

    332
    Samedi 29 Février à 19:36

    Merry prit le morceau de pain, en glissa une moitie dans son sac et mordit avidement dans l'autre moitié.

    (Je vais devoir y aller, a Lundi ^^)

    333
    Samedi 29 Février à 20:05

    Morwen s'assit sur le bord de la charrette et croqua dans son morceau de pain, ceux qui ont l'oeil peuvent apercevoir que les dents de Morwen son plus pointue

     

     

    334
    Dimanche 1er Mars à 14:32

    Yu arriva au marché, et pour être honnête, elle avait du mal à se faire une opinion sur celui ci. Elle n'aimait pas vraiment le bruit et le nombre de gens, mais les odeurs variées des fruits et légumes frais lui plaisaient. Elle se dirigea d'abord vers un stand de fruits, et examina quelques pommes avant de les mettre dans un sachet et de le tendre à la marchande, qui venait de saluer à un client qui achetait des poires.

    - Bonjour, madame. Vous avez pas mal de clients aujourd'hui, dit elle avec un léger sourire. Elle débuta avec une salutation plutôt longue, espérant qu'une conversation se formera afin qu'elle puisse parler de cette recherche de personnel. Vu le nombre de clients, quelques personnes de plus que la marchande entendraient.

    335
    Dimanche 1er Mars à 14:41

    Yu venait de s'adresser a la mère de Morwen, qui répondit chaleureusement :

    -bonjour, oui, la ville est pleine de gens ! nous venons a peine de nous installer que plusieurs clients sont déjà passer, tu veut quelque chose ?

    336
    Dimanche 1er Mars à 14:49

    - Oui, juste ces pommes, merci. Ah, vous venez à peine de vous installer ?

    337
    Dimanche 1er Mars à 14:54

    -Oui, on viens d'arriver dans la ville, on compte rester un petit bout de temp, mais vous savez, nous, on est des marchands itinérants, mais ma fille adors cette région, elle est la ba, sur la charette. Dit elle en souriant puis en regardant sa petite fille chérie

    338
    Dimanche 1er Mars à 15:03

    - Vous auriez déjà du avoir entendu de l'attentat du palais, je suppose.

    339
    Dimanche 1er Mars à 15:05

    -hum ? Un attentat ! mais c'est affreux, et euh...non désolé...on en avait pas entendu parler, vous savez on a traverser une bonne partie de la forêt sans informations avant d'arriver ici...

    340
    Lundi 2 Mars à 12:57

    -Au fait, commença Morwen, c'est quoi ton pouvoir, Merry ?

    341
    Lundi 2 Mars à 13:13

    Merry cessa de manger, son pouvoir ? Pourquoi lui demandait t-elle cela ? Sa méfiance s'éveilla, avec les mystères qu'enfermais cette région, elle préférais rester sur ses gardes.

    342
    Lundi 2 Mars à 15:01

    Morwen vit que cette question ne devait ps être très adaptée. 

    -heum... Si tu ne veut pas me le dire c'est pas grave,aïs c'était pour te connaître un peu plus.... 

    343
    Lundi 2 Mars à 15:18

    - C'est juste que l'on m'a appris a être méfiante...

    Après une hésitation, Merry se dit qu'elle pouvait lui faire confiance, après tout dévoiler son don était encore loin d'un danger.

    - Je suis une élémentaire, dit-elle d'un ton plus bas.

    344
    Lundi 2 Mars à 15:53

    -waouh ! Mais c'est trop cool ! S'extasia Morwen, puis elle regarda le sol et son sourire s'effaca... 

    345
    Lundi 2 Mars à 17:07

    - Hum oui... peut-être... 

    Devança la mine soucieuse de sa nouvelle amie, elle ajouta.

    - Quelque chose ne va pas ?

    346
    Lundi 2 Mars à 17:26

    -hum? Nan, c'est juste que... Morwen regarda de nouveau le sol boueu de la ville, sans un seul petit début de sourire. 

    347
    Lundi 2 Mars à 17:56

    - Eh bien quoi ? Qui a t-il ?

    348
    Lundi 2 Mars à 18:10

    -ben, ton pouvoir est super... Dit elle en regardant sa nouvelle amie et en essayant de sourire

    349
    Lundi 2 Mars à 18:14

    - Pas vraiment, je le maîtrise a peine... quel est le tient a toi ?

    350
    Lundi 2 Mars à 18:16

    -pas ici, dit-elle en regardant ça mère, mais... Que dit tu d'aller dans la fôret ? La je pourrais te le montrer sans crainte ! Dit elle en se levant

    351
    Lundi 2 Mars à 18:19

    Merry hésita, la forêt était dangereuse. Elle s'en était sortie en promettant quelque chose... elle ne savait pas ce qu'elle devait faire, ce qu'elle avait promis. En même temps, elle vouait une certaine confiance en la meute... mais Morwen serait sûrement en danger, elle.

    - Ne veux-tu pas plutôt me le dire ? Tu n'est pas obligée de faire une démonstration.

    Proposa la fillette.

    352
    Lundi 2 Mars à 18:21

    -te le dire ? Mes parents pourraient entendre... Ou d'autres oreils curieuses... Pourquoi ne voudrait tu pas aller dans la fôret ? On ne s'éloigneras pas trop de la ville si c'est ça qui t'inquiète, 

    353
    Lundi 2 Mars à 18:30

    La jeune fille hésita, finalement elle hocha la tête.

    - Très bien, allons s'y.

    354
    Lundi 2 Mars à 18:32

    (on continue dans les bois ?) 

    355
    Lundi 2 Mars à 18:33

    (Yay ^^)

    356
    Mardi 3 Mars à 20:51

    (Oups pardon)

    - Ah. En effet, les aérations du donjon ont été bouchées, résultant en la mort du précédent seigneur Boiscendré et son fils. Assez terrible, et on en sait peu sur les intentions des responsables. Suite à l'évènement, Dame Krysta recherche des membres pour le conseil.

    357
    Mercredi 4 Mars à 09:49

    (tkt, mais je me demandais si tu allais répondre XD) 

    -oh, mais c'est affreux ! Repris la mère, et.... Dame Krista a-t-elle retrouver quelqu'un ? 

    358
    Mercredi 4 Mars à 10:21

    - Nous ne savons pas encore, aucune annonce n'a encore  été faite, donc on suppose que c'est encore ouvert.

    359
    Mercredi 4 Mars à 22:38

    -ah... Bon ben je vous souhaite bonne chance, tiens ? Mais ? Ou est partie Morwen ? Oh non... Elle a due aller en forêt... 

    360
    Mercredi 4 Mars à 22:41

    Merry arriva dans le village, Zeus a côté d'elle.

    361
    Mercredi 4 Mars à 23:22

    - Ah, je vais juste payer ces pommes.

    Yu sortit son porte-monnaie et tendit quelques pièces à la marchande.

    362
    Jeudi 5 Mars à 08:41
    Morwen arriva aux côtés de Zeus Et sa nouvelle amie. La marchande pris les pièces et tendit les pommes -ah, la revoilà ! En tout cas merci pour ces informations, et bonne appétit ! Dit la mère en souriant.
    363
    Jeudi 5 Mars à 10:08

    Merry regarda Yu et la mère de Morwen, déjà parlaient t-elles quand Morwen l'avait amenée en forêt. La fillette regarda le sac de pomme que tenait la nouvelle venue, cela lui fit penser que ses camarades de... que sa... que.. Oui, enfin, les autres devaient sûrement l'attendre.

    Au loin, elle aperçut Laïwenn et lui fit un signe, un geste qu'ils avaient convenus entre eux pour dire que tout allait bien. Ainsi, sa famille serait rassurée.

    - Alors, que souhaite-tu faire maintenant ?

    Merry avait d'en une certaine mesure, envie d'être seule afin de glaner des informations sans mettre son amie en danger... elle avait vraiment envie de savoir ce que les loups lui avait dit. Ces mots sans queue ni tête qui étaient emplis de haine et de douleur.

    D'un autre côté, être avec la jeune marchande lui plaisait énormément ! En plus cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas eu une amie en dehors de Léïwenn, Ben et Helvi. Voilà pourquoi elle laissait le choix entre les mains de Morwen.

    364
    Jeudi 5 Mars à 13:47

    -je ne sais pas... Toi, que compte tu faire ? 

    Morwen n'avait jamais tellement eu d'amie de son âge, et elle aimait la compagnie de Mery et son goinfre de chien. 

    365
    Jeudi 5 Mars à 14:04

    Zeus était allongé au pied de la fillette, la tête posée sur ses pattes il n'en restait pas moins très attentif a ce qui se passait autour de lui. 

    Merry pencha la tête. En fait, elle savait pas trop ce qu'il y avait a faire dans ce village.

    - On peux aller voir ce qu'il y a a l'auberge ?

    366
    Jeudi 5 Mars à 17:28

    Yu partit du stand des fruits et passa à un stand d'oeufs. Comme précédemment, elle salua le marchand et parla de la nouvelle, paya et repartit.

    367
    Jeudi 5 Mars à 17:56

    -bien, allons à l'auberge... Maman ? Je vais a l'auberge avec Mery.

    Elle ne laissa pas le choix à sa mère, elle partit directement vers l'auberge avec ses amis

    368
    Jeudi 5 Mars à 18:00

    La jeune fille la suivit, plus timidement.

    369
    Jeudi 5 Mars à 18:01

    (à l'auberge ?) 

    370
    Jeudi 5 Mars à 18:04

    (Je te suis ^^)

    371
    Jeudi 5 Mars à 20:10

    Bientôt Yu finit ses courses, les bras chargés de sacs. Elle avait choisi les stands les plus peuplés afin de rendre son travail plus efficace. Elle rentra à son appartement, pensant à ce qu'elle allait se cuisiner pour midi.

    372
    Jeudi 2 Avril à 19:31

    Très vite après les ordres, Hull et Robines quittèrent la ville en direction de Sombreval. 

    Les deux hommes discutaient de tout et de rien. Comme si leur voyage n'allait être qu'une banalité. Et ça l'était. Ils savaient maintenant par cœur quelles routes empruntées. Dans quel village faire escale et même dans quelle taverne. Ils avaient acheté la nourriture nécessaire pour manger les soirs sans toits ni restauration. Et chacun d'eux avaient leur couvertures de voyage roulées en boules et accrochées à leur selles. 

    - Tu crois qu'on va croiser Baguè dans les bois ? 

    - Je ne l'espère pas… Qui sait s'il nous reconnaîtra si Karl ne nous accompagne pas ? Il l'a dressé pour attaqué l'homme… Et ce genre de dressage n'est jamais bon présage. 

    - Oui merci je savais. J'espère tout de même qu'il ne sera pas prit en chasse. Un tigre des prairies en forêt…. il y a de quoi exciter tous les chasseurs du coin. 

    - Il est vrai… Mais dans ce cas, je ne suis pas sûr que Karl l'accepte et je ne recommande à personne de se trouver devant lui quand il s'agit de la protection de ses animaux. 

    - Pff… on dit ça. Mais je ne l'ai jamais vu à l'œuvre. Et c'est un paradoxe énorme. Tu le crois vraiment toi ? Alors qu'il ne bougerait pas un petit doigt pour son propre oncle ? 

    - Hé bien écoute… Avant, je t'aurais soutenu. Mais dernièrement, à force de l'observer et d'obéir à ses ordres… Je suis revenu sur sa réputation et je n'y crois plus vraiment. 

    - Comment ça ? 

    - Je pense qu'il ferait preuve de plus de fidélité envers sa famille et son oncle que ce qu'on croit. 

    (silence) 

    - Ahah ! faut t'entendre Hull ! Dois-je te rappeler la violence de leur altercation ? Des vraies bêtes féroces. Ils y vont à la magie et à l'épée. Et je te rappelle aussi que Karl a disparu de la circulation pendant un paquet de temps… 

    Hull haussa les épaules. 

    - Tu en pense ce que tu veux. Moi je te dis que Karl tient plus à son oncle que ce qu'il veut faire croire. Si l'un aurait voulu tuer l'autre, même dans un excès de rage, ce serait déjà fait. 

    Leur conversation faisait partie intégralement du broua de la grande rue. Depuis l'arrivée de Krysta et de tous les remus ménage occasionnés par la volonté cachée de Darkus. De plus, perchés sur leur chevaux et leur voix ne dépassaient pas celles de tous les autres habitants. 

    Bientôt, les deux collègues dépassèrent les portes de la ville pour s'enfoncer dans les bois. 

    (Hé plume ! Hier j'ai eu une idée pour Darkus Karl et Flore ! Enfin, c'est une idée dans la tête de Karl pour se débarrasser de Flore ! J'ai même pensé à des techniques et des stratégies de guerre s'il y a la confrontation des deux camps ! (oui… j'ai quelques mois d'avance) Pourquoi je te dis ça ? Heu… J'en sais rien… J'avais envie ^^'' )

    373
    Jeudi 2 Avril à 20:01

    (Mais j'en suis ravie ! Ce brave Karl se montre toujours si... créatif dans ses idées.

    Au fait, j'ai oublié de dire, mais j'aime bien ton nouvel avatar. Jolies couleurs. C'est vivant.)

    374
    Jeudi 2 Avril à 20:53

    (ahah ! tu penses à quoi par exemple ^^ ? En tout cas je prends ce compliment comme étant personnel ahah. En tout cas là, ça devrait arranger Darkus et peu même donner un prétexte en béton à Krysta pour justifier sa prise de position dans la guerre. Mais rassure moi, rien a été dis aux autres régions jusque maintenant ? Nan parce que sinon, ça perds de son charme stratégique. 

    Merci ^^ J'avais aussi envie de transmettre un peu de gaieté à travers cet avatar avec un dessin à l'apparence relativement simple et aux couleurs vivantes comme tu as dis. Avec un grand sourire et du mouvement ! Tu peux pas savoir comme je revis ces derniers temps malgré le travail ! Il y a toujours une ombre couvrant la moitié du tableau mais je me sens tellement plus positive que j'essaye de voir seulement la partie éclairée. C'est pas facile mais quand j'y arrive, je me sens trop bien ! 

    Mais en tout cas je n'égaliserais jamais le tiens, d'avatar ;) Il est magnifique et grand plus : fait main !)

    375
    Dimanche 5 Avril à 17:07

    (j'ai fais une erreur de… chronologie. Je suis désolée Plume je vais essayer de rectifier ça mais on verra la rustine pas belle du tout. Toutes mes excuses… ) 

    Karl était sorti le premier de l'auberge du Canard Blanc. Il avait été suivit par deux hommes, qui s'étaient dépêchés d'enfourcher leurs chevaux et tourner le dos au jeune Sombreval pour sortir de la ville. Karl, lui, prit le chemin opposé. 

    Il ruminait encore beaucoup intérieurement mais son esprit calculateur et débrouillard poussa l'énervement afin de penser les choses correctement et, s'il pouvait, les tourner à son avantage. D'accord, il était coincé ici à faire le chien de garde pour Krysta. Mais d'un autre côté, il devenait les yeux et les oreilles de son oncle. Tout comme il se devait de le remplacer dans la gestion indirecte de cette nouvelle alliance. La tâche n'était pas si ingrate en fin de compte. Elle pouvait même s'avérer compliquée : il reprenait les rênes sans avoir suivit tous les bouleversements depuis la nuit du meurtre de la famille. Il aurait put, mais ne se serait pas douté devoir gérer la suite de l'affaire. Karl était un homme d'action sur le cours therme et pas un stratège comme Darkus. A cet instant, une petite voix fit apparition dans sa tête : Un meurtrier peut-il être bon sans un minimum de stratégie ? La réponse était déjà toute trouvée : non. C'était même ce qui différenciait un bon d'un mauvais tueur. Ne peux-tu donc pas transformer ta stratégie de cours therme en stratégie de long therme ? Si. C'était tout à fait faisable. Un semblant de sourire se dessina sur son visage. Il se frotta les mains. Bien, la situation était loin d'être désespérée.

    Ce nouveau travail n'était pas de tout repos, même s'il promettait des après midi d'ennuis profond. Il allait devoir mettre de côté ses animaux malgré les besoins d'Idylles, toujours portante, et à la dangerosité de son tigre dans la forêt. Que faisait-il d'ailleurs ? Karl ne se priva pas et rendit ses enjambées machinales tendis que son esprit s'en alla visiter celui de Baguè. Il trouva bien vite le tigre, habitué, et s'infiltra gentiment pour ne pas le brusquer. Baguè était en pleine chasse au lièvre, il en pistait un d'ailleurs, entre Brumécorce et Grisfutail. Karl sentit son pas glissant, souple. Ses muscles glissaient sous sa peau. Le jeune tigre prenait de plus en plus l'attitude et l'aspect propre du chasseur. Sans compter sa taille, dépassant à présent celle d'un tigre lambda, tout en gardant la finesse de son jeune âge. 

    Concentré, le jeune homme ne faisait plus attention au monde autour de lui. Ses pas le conduisaient machinalement vers le donjon.

     

      • Dimanche 5 Avril à 19:08

        (T'inquiètes, finalement tu as juste joué tes soldats avant Karl, mais ça ne devrait pas poser des problèmes d'interaction vu qu'ils sont sortis de la ville...)

    376
    Lundi 6 Avril à 16:11

    Morwen, tout juste sortit de l'auberge, se mis à courir en criant à son amie, qui était déjà loin :

    -Attrape-moi si tu peut !!! Morwen, qui regardait derrière elle pour voir son amie, et sans voir où elle allait, dans l'élan, elle fonça dans quelqu'un et le bouscula... malheureusement pour elle s'était Karl sombreval... elle tomba par terre et se releva le plus rapidement possible, en s’excusant le plus qu'elle pouvait, la main droite ensanglanter.

    377
    Lundi 6 Avril à 18:22

    Alors que Karl profitait de la sensation de la chasse par le biais de son tigre, quelqu'un le bouscula. La surprise fut si forte qu'il la transmit a Baguè. De son côté, le tigre sursauta en bondissant et se retournant. Il ne vit rien le concernant et regarda à nouveau en direction de son lièvre. Plus de lièvre. 

    Karl sorti de l'esprit du tigre et se retourna, fortement irrité. Qui donc osait le pousser ainsi ? En dehors de la forteresse, personne ne le connaissait en temps que "Karl Sombreval" mais sous des noms divers. Il ne portait pas non plus des habilles de noble. Pour autant, cet intrus allait vite comprendre de quel bois il se chauffait. Sombreval ou pas, il émanait de lui l'ora sombre de sa famille. Ses habilles de voyageurs faisaient soudain pâle figure a côté de son épée et sa main portée sur son manche. 

    A première vue, il s'étonna de ne voir personne debout, prêt à lui faire face. A la place, une jeune fille était étalée au sol. Il la fusilla du regard sous le coup de l'énervement puis décida de se calmer un peu. Se devait être un accident. prend sur toi, Karl. Ce n'est pas si grave. Il lui tendit alors la main, pour lui proposer son aide. Seulement, ce geste se fit un peu tard et la jeune intrus entreprenait déjà de se relever seule. Ce n'était pas plus mal, il détestait la galanterie. 

    - Tu.... Commença t-il de la voix la moins énervée possible, afin de s'assurer de sa santé. 

    Les excuses virent, et bien que faite avec bonne volonté, elle eurent dont de l'irriter un peu plus. C'était trop répétitif et trop empressé. 

    - Ca va ! Assez ! Votre désarroi me suffit. 

    Il remarqua le sang sur sa main mais n'en fut pas plus attendrit. Du sang, il en avait déjà vu a plus grande quantité et avait même causé sa perte en bien plus grande quantité. Seulement, le peu de bonne manière et les regards indiscrets des passants le dissuadèrent de s'éloigner avec autant d'ingratitude. 

    D'un geste pourtant désinvolte, il designa sa main d'un mouvement bref du menton : 

    - c'est de tout de suite ? Il faut que je t'aide ou sais mieux te soigner que regarder où tu marches ? 

     Bravo Karl... En plus avenant ça donne quoi ? 

    378
    Lundi 6 Avril à 18:48

    Morwen reprit sur elle, elle avait les épaules lever, un sourire inquiet, et les sourcils fronçer, la personne devant elle n'était pas... rassurante.

    -je... ce n'est rien, je suis vraiment désolé. insista-t-elle, je courais et je ne vous avait pas vue, euh... enfin... je ne regardais pas devant moi, quoi... elle essayait de se rattraper de sa petite phrase déplacer, et se tenait maintenant la main froite avec la seule main valable restante.

    -et... et vous ? vous allez bien ? je suis vraiment désolée...

    Morwen tenait à s'exuser, une personne qui terifiait les gens n'était pas à avoir en ennemis.

    379
    Lundi 6 Avril à 18:54

    Merry arriva derrière et s'empressa prêt de son amie, prêt d'elle Zeus vaillait.

    - Excusez mon amie monsieur, dit t-elle en regardant Morwenn un peu amusée, calme toi, murmura t-elle en voyant le flot d'excuse de son amie. 

    C'était d'ailleurs de ces mots sans queue ni tête allant toujours dans le même sens que Merry s'excusait auprès du grand inconnu. Loin d'être mal a l'aise, elle sourit a l'homme et se redressa de toute sa taille.

    380
    Lundi 6 Avril à 19:27

    (oups... j'ai écrit : et se tenait maintenant la main froite avec la seule main valable restante.

    je voulais dire la main Droite avec la seule main valable restante)

    381
    Lundi 6 Avril à 20:31

    Karl fronça a nouveau les sourcils. Il paraissait exaspéré de tout ces bégaiement, et l'était réellement mais intérieurement il s'amusait un peu de la voir si désarmée. Douce mélodie de la faiblesse à ses oreilles. Il ne l'écouterait pas des heures et lui intima le silence en levant la main. 

    Avant de pouvoir répondre, une nouvelle arrivante fit son intervention. Il reconnu bien évidemment la phrase bateau et trouva cette nouvelle personne aux mimiques bien énervante de part son assurance. Karl détestait les gens trop sur d'eux. 

    - On dit Messire. siffla t-il, et ne vous en faites pas, elle s'en tirait pas trop mal jusque là. 

    Rien ne disait qu'il appartenait à la famille Sombreval, c'était le principal. Et s'il pouvait passer -gentiment- ses nerfs sur ces deux inconscientes, il le ferait. La situation l'amusait à vrai dire. Mais en temps que très bon menteur, il n'en laissait rien paraitre. 

    Il se tourna vers Morwen :

    - Sans bégailler à m'en tirer les nerfs, ta main ? C'est de maintenant ou pas?

    De là, il voyait les petites bosses des graviers et une plaie s'infectait vite. Surtout pour des filles du peuple comme elles. Pourquoi il proposait son aide alors qu'il se moquait bien de la santé de cette personne ? Pour retarder le moment. Il aimait la voir paniquer.

    382
    Mardi 7 Avril à 09:20

    Lorsque l'homme leva la main, elle s'arreta net, et quand son amie arriva, elle la regarda en faisais signe de tête qu'elle allait bien. L'homme insistait à savoir si la plaie était de maintenant, ce qui était pourtant évident, elle n'allait pas pisser le sang toute la sainte journée. Elle même lui avait demander si il allait bien, mais la préocupation de la blessure de Morwen avait l'air plus importante pour lui.

    -et bien... sa piquotte... mais... ça va...  mais vous ? vous allez bien ?

    Morwen tenait à savoir si l'homme insinifiant allait bien, après tout, si elle l'avait blesser, c'était de sa faute, est elle préférait savoir si elle avait quelque chose à se reprocher. Tout en parlant, elle gardait cette air apeuré et térifié.

    383
    Mardi 7 Avril à 11:41

    (C'est Karl que tu traites d'insignifiant ? Pauvre enfant.... si tu savais....) 

    - j'ai les appuis stables, moi. Et je ne saigne pas pour une petite chute. Rétorqua t-il malgré tout d'un ton amusé. Il essaya de le dissimuler en un ton moqueur, pour autant, on sentait dans sa voix qu'il s'était détendu légèrement.  

    - vous avez de quoi désinfecter un peu ? J'ai vu des blessures aussi insignifiante que la votre s'infecter. 

    Dans les prisons de Sombreval où les prisonniers trempent dans leur excréments et ceux des rats pendant un moment. Mais c'est un détail.  Il pria intérieurement pour avoir une réponse affirmative.  Il pourrait alors tourner les talons en la sermonnant de faire plus attention la prochaine fois et rejoindre le donjon où l'attendait Krysta et son poste de chien de garde. 

    Penser aux prisons de Sombreval lui rappela l'éducation de Baguè et ses repas. Le moment où il libérait les condamnés à mort dans les plaines rocheuses était particulièrement plaisant. Surtout quand il voyait le soulagement dans le regard du prisonnier. Voir les prisonnier septiques était jouissifs aussi. Puis il les regardait courir, s'eloigner en goûtant enfin à la liberté. Les septiques n'avaient qu'une choses en tête : se cacher. Tendis que les autres espéraient avoir une nouvelle chance dans la vie. Puis, quand Karl les sentait assez loin, il envoyait son tigre d'une phrase aussi commune soit-elle "bon appetit". Et bague partait se régaler de la chaire humaine, dont le sang battait dans les artères du condamné. 

    Se remémorer ces midis lui fit ressentir un manque envers la forteresse et la liberté qu'il pouvait avoir là-bas.  D'ailleurs, il se demandait si tout se passait bien là-bas.  Il n'y avait plus de nourriture ni de Sombreval dans la force de l'âge.  Il espérait que les habitants se comportent bien. Darkus devait rentrer le plus rapidement possible. Heureusement,  son oncle paraissait tout aussi empressé. 

    Il se rappela tout juste la présence des deux jeunes filles en face de lui et se préoccupa à nouveau du moment présent.  

      • Mardi 7 Avril à 11:50

        (ah, euh... mince, je voulais pas dire insinifiant, je voulais dire quelqu'un qui faisais peur, qui n'était pas rassurant...je me suis trompé d'adjectif XD)

         

    384
    Mardi 7 Avril à 11:52

    Morwen regarda l'homme, elle ne savait pas ce qu'il pensait, et demander d'un ton moqueur si quelqu'un allais bien n'étais pas rassurant.

    -je... je ne sais pas... je trouverais bien de l'eau à mettre dessus...

    Elle pensait que ses parents avaient sûrement de quoi la soignée, mais elle préférais se débrouiller sans l'aide de ses parents, ils s'inquièterait trop, ils s'inquiètent tout le temps pour un rien, rien qu'à la vue du sang la mère pourrait faire une crise cardiaque, et le père s'affolerais trop et tournerais en rond sans chercher de quoi désinfecter : alors pas question de leur en parler, elle n'aime pas faire des freilleurs à ses parents.

    385
    Mardi 7 Avril à 12:08

    Merry regarda la main de son amie. Morwenn saignait mais la blessure n'était pas trop grave. Elle serais facilement soignée. A côté d'elle, l'imposant chien noir fixait l'arme de Karl de ses grands yeux marrons. Zeus n'aimait pas les armes. Pas du tout. Alors il s'assurait que l'inconnu ne dégaine pas la sienne. La fillette fit signe a son animal de rester sage bien qu'elle se doutait que Karl n'était pas du genre a avoir peur de son chien.

    - Ben devrait avoir ce qu'il faut.

    Avança Merry pour couper la conversation. Bien qu'elle ne le montrait pas, l'homme face a elles la mettait assez mal à l'aise. Et étrange aussi, bien souvent, il semblait partir ailleurs. Ben avait parfois le même regard. Cela la mettait encore plus mal a l'aise. Mais Morwenn était assez inquiète pour deux.

    386
    Mardi 7 Avril à 14:07

    Bien ! elle n'avait pas besoin d'aide, c'était là une excellente nouvelle. Son visage s'illumina sans l'once d'un sourire :

    - Tant mieux. Vous pouvez partir en regardant où vous marchez, cette fois. 

    Il regarda le chien. Karl aimait les animaux, ce n'était pas nouveau. Et pour la première fois de leur échanges, il sourit. Ce fut plutôt bref mais suffisant pour lui permettre de se détendre un peu plus. Il aurait eu même envie de le caresser. Retenu, il se contenta de le couvrir d'un regard bienveillant puis se concentra à nouveau sur les deux demoiselles. Ses traits se durcirent à nouveau :

    - Faites en sorte que je ne vous recroise pas dans les prochains jours. Finit-il 

    387
    Mardi 7 Avril à 15:10

    Morwen lui sourit quand elle vit sa mine attendrit. puis ses sourcils se froncèrent à sa dernière phrase :

    - pourquoi donc ? vous nous detestez au point de ne plus vouloir nous voir ?

    388
    Mardi 7 Avril à 15:15

    Merry suivit le regard de l'homme sur son chien, étonnée de voir ce sourire élargir ses lèvres. Un homme aimant les animaux ne pouvait être foncièrement mauvais non ? Son avais changea donc sur l'inconnu. Maintenant il n'était plus ultra flippant et imposant, juste flippant. Il fallait dire qu'il avait une aura imposante, digne d'un grand chef. La dernière phrase de Karl la fit tiqué et elle attendit qu'il réponde a Morwenn, intéressée par ce qu'il pourrait dire. 

    389
    Mardi 7 Avril à 16:48

    Il sourit. Seulement,ce n'était pas le même sourire. S'en était un plus tendu, avec le nez froncé. 

    - affirmatif. Je déteste les gens aussi impoli et irritant que vous. Je déteste les gens qui s'agitent inutilement et qui posent trop de questions. Je déteste par dessus tout ceux qui me font perdre du temps et qui m'impatientent. 

    Le dernier à l'avoir impatienté était ce pauvre patrouilleur. Même s'il a fait en sorte de lui effacer la mémoire, il savait que personne ne désirait vivre un tel moment. Il se rappela alors de la sensation enivrante qui le saisissait lors de ses actes impulsifs et malsains. 

    Il rit intérieurement en se remémorant ce pauvre ivre de la Cité de églantier, il y a quelques mois de cela. Ce monsieur à subit un soir de fureur. il avait décidé de se défouler sans verser la moindre goutte de sang. Il avait alors fait les frais de son tout nouveau tour de passe passe psychique. Un tour qu'il affectionnait affreusement à présent, malgré la menace de la migraine s'il venait à l'utiliser en excès. 

    Où en était-il à present ? A débattre avec ces jeunes filles ? Son regard se durcit et sa mâchoire se crispa. 

    - Vous avez encore d'autres question, grinça t-il, ou vous allez daigner bien vouloir vaguer à vos occupations inutiles pour le reste de la journée ? 

    S'il aurait put, il leur aurait aboyé dessus. Pour extériorisé toute la rage qu'il avait emmagasiné en l'espace d'une entrevue avec son oncle. Sa main se posa sur le manche de son épée et il respira. Il lui fallait vraiment un défouloir. Ses pensées étaient bien trop noires en l'espace de si peu de temps. Ses nerfs étaient trop tendu pour des broutilles. Il ne savait même plus pourquoi il était énervé au final. Idylle allait revenir, Baguè se portait bien. 

    Karl se passa la main dans les cheveux et se remit à respirer. 

    - Excusez moi mesdames. 

    Et il tourna les talons. Cet échange ne menait à rien si ce n'est lui rappeler à quel point il avait envie de se coucher et se reposer. Voilà. Le voyage avait été fatiguant. Ni plus ni moins. Avec un bon repos, il allait enfin pouvoir se concentrer sans avoir les idées aussi peu ordonnées. Il allait pouvoir réfléchir posément. Son saut d'humeur passa et on vit dans son dos ses épaules se relacher... Un peu... Légèrement. 

    390
    Mardi 7 Avril à 19:20

    Morwen  n'aimait pas se ton, la main sur son épée, le regard et un sourire sadique, se type faisais froid dans le dos *insolente ? c'est nous les insolentes là ?*.

    Elle essayait de se contrôler, mais c'était trop intense, elle ne pouvait laisser cette homme partir avec l'idée que Morwen était "insolente", elle essayait juste de savoir si il allait bien, pas qu'il lui raconte sa vie, elle ne voyait pas de mal la dedans.

    Malgré sa volonté, les pupils de Morwen se retrecirent, et ses iris s'agrandirent,  c'était certe des yeux bleus, mais plus des yeux d'humains, c'était un bleu bien plus intense, bien plus profond, bien plus... bestiale : des yeux de loups masquées.

    Morwen emit un faible grognement, encore audible pour l'homme qui venait de se tourner.

    391
    Mardi 7 Avril à 20:57

    Karl saisit le grognement et se retourna aussitôt. Il aurait voulu ne pas avoir à se méfier de deux gamines dans leur genre. Il regarda d'abord le chien puis se rendit compte que le grognement ne venait pas de lui. Il posa alors son regard sur la jeune fille et la fixa droit dans les yeux. Elle n'avait absolument pas les même iris. Celles-ci étaient bien plus bestiale. Il s'agissait sans nul doute d'une métamorphe. Seulement, en cherchant dans sa mémoire, il ne se rappelait pas d'un tel regard venant d'un animal commun. Dans tous les cas, il ne s'agissait pas  d'un animal catégorisé comme "proie" 

    Par ailleurs, malgré la menace du grognement, Karl resta d'un calme surprenant. Le dos droit, le regard se prolongea au point de devenir noir et une nouvelle patience apparente se fit sentir. Il ne comptait dire aucun mot et laisser la métamorphe s'exprimer sans l'attaquer dans le dos.

    392
    Mercredi 8 Avril à 10:09

    Après quelque seconde ou les deux personnes se regardaient droit dans les yeux, Morwen secoua la tête et se regarda et émettant des petits cris :

    -Baa ! Waa ! Je... Waah ! elle bougeait dans tous les sens comme pour se débarrasser de quelque chose, comme des ronces... puis, le regard encore bas elle releva lentement et calmement la tête, et en voyant le regard de l'homme sous une nouvelle vue, plus une vue bestiale, elle avala sa salive et attendit sa réaction, en le fixant dans les yeux avec les yeux grand ouvert.

    *keskimeveucetype ?*

    393
    Mercredi 8 Avril à 11:55

    (je suppose qu'elle s'est transformée ?) 

    Karl fut surpris de la voir se débattre contre l'homme invisible malgré son aspect impassible. Il comprit très vite qu'elle se battait contre elle-même. Certains métamorphes refusait leur transformation. Tant pis pour elle, elle allait devoir apprendre à se contrôler et ne pas laisser la colère l'emporter. Car oui, il l'avait bien sentie en colère durant ce long regard.

    Une fois la transformation finie, le jeune Sombreval ne broncha pas. Son épée avait été tirée malgré lui à la moitié de son fourreau. Intérieurement, la surprise fut énorme lorsqu'il découvrit quel animal habitait la jeune fille. Un loup masqué ! Incroyable ! Ce genre de métamorphose était si rare ! Cela voulait-il dire que certains pouvaient se transformer en griffon ? Ce n'est pas le sujet Karl !

    Il soutient le regard de l'animal sans mal et attendant presque une réaction de sa part. Bon dieux ! Dire qu'il avait faillit en tuer un, de loup masqué ! A côté de Noah Boiscendré (sans l'intervention des coulisses hum ?). Faisait-elle partie de la meute ? Ou étais-ce une louve errante ? On s'en moque. Elle est à la limite de te grogner je te rappelle. Karl ne se sentait pas spécialement en danger. Au vu de la distance qui les séparait, il aurait le temps de dégainer son épée et lui planter si elle venait à attaquer. 

    Cependant, il se rappela également la présence du chien noir. Et face à ces deux canidés, il allait falloir être rapide et efficace. 

    Le jeune homme rangea son épée et porta ses mains dans son dos pour enrouler ses doigts autour de ses deux couteaux. 

    De longues secondes s'étaient écoulées à présent où Karl était prêt à réagir vite tout en gardant un calme digne du bon combattant. 

    - C'est bête franchement, j'allais partir. Maintenant, je ne te tournerai pas le dos. Soit tu t'en va te calmer plus loin, soit tu m'attaque mais ne pense pas t'en tirer à bon compte. Humain ou animal, je sais où son situé tes artères et ta fourrure ne te protègera pas. Ce n'est pas une provocation, c'est de la prévention. 

    Il ravala sa langue. Un peu plus et il la provoquait ouvertement en lui proposant d'aller dans les bois. Baguè allait venir lui prêter main forte volontiers et il allait tuer ce petit groupe. Il aurait même put ajouter que cela ne l'empêchera pas de dormir sur ses deux oreilles le soir venant car elle ne serait qu'une victime de plus sur sa liste. Quant à son amie, qu'elle lance son chien et il ne se retiendrait pas non plus. Il aimait les animaux mais il ne fallait pas risquer sa vie pour autant. 

      • Mercredi 8 Avril à 12:05

        (elle c'est pas transformé, désolé ce n'étais pas très clair, je ne voulais pas dire un regard "+ bestiale", mais un regard "plus", "pas" bestiale, si tu préfère...)

      • Mercredi 8 Avril à 13:57

        (ro zut… vingt minutes dans le vent. Ok. Je réécrirais plus tard. Plume ? Tu peux supprimer ma réponse s'il te plait ? )

      • Mercredi 8 Avril à 14:23

        (Navrée. Mais pas de soucis, j'effacerai ça, dès que la nouvelle sera postée.

      • Mercredi 8 Avril à 14:26

        (je suis vraiment désolée Fidaè  DX )

    394
    Jeudi 9 Avril à 13:41

    Karl fut un peu surpris de la vor se battre contre l'homme invisible. Il comprit vite qu'au final, elle se battait contre elle-même. Il arrivaient que des methamorphes refusent leur formes bestiales pour différentes raisons. 

    Le jeune homme ne bougea pas plus et la regarda se tortiller sans un once d'empathie. Quand elle eut finie, il n'avait nullement détourner le regard et la fixait sans aucune crainte. 

    - Tu as fini ? Je peux y aller ? Demanda t-il sur le ton de la plus banale des questions.

    Ce jeu de regard l'impatientait car il le trouvait inutile et très peu digne d'intérêt.  Par ailleurs, il ne se voyat pas detourner le regard et encore moins lui tourner le dos. Si elle contrôlait aussi peu sa transformation, il n'était pas à l'abrit d'une attaque. 

    Le jeune combattant évalua les distance qui les séparaient. Elle était largement suffisante pour lui permettre de sortir ses armes en cas de problèmes. Il ne se sentait donc pas spécialement en danger. Dans le soucis de pouvoir partir et cesser de perdre son temps ici, il décida d'essayer de la calmer un peu.

    - Tu comptes m'attaquer pour me montrer à quel point j'ai été énervant ? Alors fais-le maintenant. Je n'ai pas que ça à faire. A moins que tu ne veuilles me faire peur ? Il m'en faudra plus, gamine, car pour le moment je vois juste une pauvre enfant qui ne se contrôle plus et qui se bat contre elle-même. Peut-être veux-tu t'attirer de gros problèmes ? Continu, tu es sur la bonne voix ! Tu n'as pas l'air d'avoir comprit : je suis un noble. Menacer un noble peut te couter très cher. Heureusement, je suis d'humeur lasse. Alors si tu t'en va maintenant, je tâcherais de ne pas te faire regretter tes agissements. Fait peuvre d'un minimum d'intelligence et de réflexion. Tu vas vite trouver quelle est la meilleure option entre rester ici à me regarder ou partir. 

    Et blablabla... Il aurait été à Sombreval, voilà longtemps qu'il lui aurait jeté son couteau entre les deux yeux et qu'il vaguerait à ses occupations... 

    395
    Jeudi 9 Avril à 14:18

    Morwen regarda l'homme qui se prétendait "noble", alors qu'apart une épée, il n'avait rien de noble, sauf l'air de celui qui se croit supérieur aux autres.

    -je... je sais me contrôler. chuchota-t-elle, pour ne pas attirer trop de personne, mais que l'homme l'entende quand même.

    -je ne veut pas d'ennuie, mais je veut juste que tu comprenne que la personne la plus insolente ici, ce n'est pas moi !

    Elle lui avait dit ça rapidement, et quelque seconde après, avait l'air de regretter ce qu'elle avait dit, l'homme avait l'air de s'y connaitre en combat.

    396
    Jeudi 9 Avril à 21:30

    Oh ! Elle parlait ! Voilà qui allait lui faciliter la tache. 

    Il ne put s'empêcher d'émettre un rire :

    - Tu viens de me tutoyer. L'impolie, c'est toi. Moi j'ai le droit. Fit-il d'un ton pesque enjoué. Son sourire, bien que moqueur avait été loin de faire peur. Il paraissait vraiment vouloir détendre l'atmosphère.

    Pourtant, son regard se fit bien plus noir voir menaçant, d'un seul coup :

    - Qui traites-tu d'insolent jeune fille ? Je pensais que mes excuses vous suffiraient avant que je ne parte. Que cherchez vous à obtenir ? Admettons que j'admette avoir été insolent à votre égart, et puis quoi ? Qu'est ce que cela vous apportera ? Nous nous reverrons jamais et si par malheur nos chemins se croisent, je vous ignorerais royalement. Alors ?! A part me taper sur les nerfs qu'allez vous obtenir ?!

    C'était sérieusement pour une histoire d'insolence qu'elle le menaçait de sa transformation ? C'était pour une hsitoire aussi idiote qu'elle lui faisait perdre son temps ? Il s'avança d'un pas vers elle, et son regard se fit plus noir encore. Qu'elle ose entretenir la conversation ! Il devait maintenir une image nette ici, mais un meurtre n'était pas dur à camoufler quand on n'était pas à son premier. Il avait camouflé l'assassinat de toute une famille influente d'Ethanor avec son oncle. Une fillette n'allait pas les encombrer. Tout ne se résous pas par le meurtre Karl...

    Il ne passait pas une journée assez mauvaise ? Il fallait une idiote de première pour enfoncer le couteau plus loin dans la chaire ! Sa moichoire se crispa à nouveau, les traits de son cou se creusèrent au fur et à mesure de la tention montante. Le jeune homme n'était pas quelqu'un de stable, et cette jeune fille aurait dût s'en rendre compte depuis longtemps ! Pourquoi restait-elle ici à piailler son insolence ?! Il....allait....l'étriper..... 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    397
    Lundi 20 Avril à 11:29

    -Pardon ? Tu as le droit ? Et pourquoi ? pasque mÔsieur a des parents riches, pasque mÔssieur à eu la chance de naître dans un endroit douillée ? Désolé mais j'apelle pas ça avoir le droit sur tout !

    Continua Moren, sans rectifier son tutoimant envers un noble. (ze zais pas zi za ze dit :3)

    398
    Mardi 21 Avril à 20:30

    (oh S'il ne s'agissait pas d'un personnage joué, tu es certaine que ta Moren aurait finie morte en pleine forêt. Je suis mal car je dois jouer Karl et être en accord avec son caractère, mais je n'ai pas le droit d'amocher ton personnage… no JE FAIS COMMENT ????!!! cry

    En plus, quand tu relis mon message d'avant, ça commence par "rire" et ça fini pas "l'étriper" Il est pas sensé passer l'éponge dans l'état où il est….

    Bon écoute avec mes trois petits points je t'avais prévenu...) 

    Le regard de Karl se fit plus noir encore à la suite de ses paroles. Parce qu'on naissait noble on avait une vie douillette et confortable ?! Qu'elle essaye de grandir dans la forteresse ! Ce lieu était de loin le moins confortable d'Ethanor. Et pour avoir voyagé, il pouvait l'assuré ! Qu'elle essaye de grandir au milieu de tous ces charognards ! 

    Une seconde ne s'était pas écoulée quand Karl lui sauta dessus. Il s'était montré plus que patient avec cette fille ! Il l'avait prévenu plus d'une fois ! Karl n'aurait sut décrire la fureur intense qu'il avait ressentit à ce moment précis. Dans un geste rapide et bien trop mesuré pour être un élan de colère pur, il la saisit par le cou et planta ses yeux dans ceux de l'insolente. Ses doigts s'enfoncèrent dans sa chaire à l'endroit précis des canaux de respiration. Son psychisme s'était développé en même temps. Il rentra, sans trop de brutalité, dans l'esprit du chien à côté de manière à le contrôler. Si fort que sa maitresse ne pouvait en aucun cas lui ordonner une attaque. Le pauvre se retrouvait anesthésié.

     Sa prise se referma un peu plus sur le cou de Moren tendis que ses pensées envenimèrent sa fureur. Avait-elle pensé une seule fois de ce que pouvait être une vie aux côtés de Darkus ? Karl n'avait jamais eu de père, ni de mère. Il avait été élevé par son oncle, si manipulateur, dédaigneux, destructeur. Comment un enfant peut grandir et s'épanouir à ses côtés ? Il ne peut pas ! Karl avait la tête d'un homme ouvert et épanouit ? Non !

    A la forteresse, tant que tu peux être enfoncé si pieds sous terre, il y aura toujours quelqu'un pour le faire. Seul les plus cruels, les plus forts, les plus imposant y parviennent. Le jeune Sombreval y était parvenu, bien que le chemin était encore long. Alors rêver d'une vie douillette était strictement impossible.

    Il ne comptait pas contredire ses propos. A quoi bon cette abrutie était butée et à buter. elle ne comprendrait pas, trop certaine que la vie du peuple était plus dure et moins enviable de toutes les vies. Il avait perdu assez de temps.  

    Quel Sombreval se prétendait riche alors que son peuple mourait actuellement de faim ?! Et elle ? Quels étaient ses soucis? Savoir ce qu'elle allait manger dans peu de temps ? Si seulement Karl ne pouvait se soucier que de ça ! 

    - Parce que tu es une enfant tu te sens protégée ? Imbécile si je te disais de partir, ce n'était pas pour rien ! 

    Karl était conscient qu'un tel énervement le rendait plus instable encore. Si l'idée de maintenir sa bonne image était toujours présente, elle se faisait toute petite. 

    Un homme, témoin de la scène, tenta une approche. 

    - Messire, cette enfant ne mesurait surement pas la gravité de ses parol….. 

    Sa fin de phrase mourut en un silence pesant lorsque Karl releva le regard vers lui. Jamais il ne s'était sentit aussi petit et impuissant face à un tel regard. 

    - J'ai assez de tension pour m'occuper de votre cas après. Menaça t-il. 

    - Je….hum... Prenez vous en à quelqu'un de votre gabarit alors. Et redonnez lui la possibilité de respirer. 

    Respirer ? Il regarda à nouveau Moren et se rendit compte à quel point sa prise était ferme et longue. Il la rejeta alors sans ménagement et s'éternisa un instant sur elle, comme la défiant d'en profiter pour partir. 

    - Bien… hum… je suppose que je vous ai provoqué en duel mai… 

    Un violent coup fusa. Le poings fermé, Karl avait balancé tout son poids dans cette frappe, qui atteignit la mâchoire de l'homme. Celui-ci poussa un cri strident de surprise et de douleur. Le prétendu sauveur s'effondra au sol et cracha une dent ainsi qu'un peu de sang. Il se tortilla pour reprendre ses appuis. 

    - Alors petite ? Tu as encore une remarque à ajouter ? 

    L'homme ne se releva pas et resta à genoux, adoptant une position de soumission, la plus respectueuse possible. 

    (l'homme qui vient faire le punchingball pour sauver Moren… Je n'ai trouvé que ça pour satisfaire tout le monde… )  

    399
    Mercredi 22 Avril à 09:33

    (hah ! merci beaucoup !!!^^ (sinon je vois pas trop comment j'aurais fais... XD)

    Morwen essaya de reprendre son souffle comme elle pouvait, un homme se faisais taper, par SA faute, elle ne pouvait pas laisser faire ça...

    Comment ce noble pouvait réagir de la sorte face à la vérité ? Elle, elle était née dans une charette, sur une route cahoteuse de forêt, elle n'a jamais tellement eu d'amis et a cachée toute sa vie une grande partie de ce qu'elle était à ses parents, elle a vécu sur les routes, et les voyages n'étaient jamais des plus confortable ce n'était pas une vie de rêve...

    Ses yeux redevinrent bestiale, non ! non ! elle ne pouvait pas se transformer, là, comme ça, au milieu de la ville et a quelques mètre de sa mère !

    Elle cria à sa seule et nouvelle amie, Merry, d'aller chercher Ben, mais sur ces dernières paroles, Morwen se transforma entièrement en loup, en loup masqué, elle regarda a présent l'homme trucidaire avec des yeux bleue intense, et se regard du loup masqué si calme, si sage, ou l'on s'y pert et on ne sais plus ce que l'on doit faire.

    (j'espere que je te complique pas trop la tache... Glups... (désolé))

    400
    Mercredi 22 Avril à 10:06

    (Salutsalut.... Je ne suis pas là mais je suis là quand même, et j'adore suivre vos RP. ^^ Juste pour rappeler que si vous avez besoin d'un coup de pousse scénaristique de dernier secours (après les insultes, les menaces et le punchingball...) je suis en coulisses. Pour l'instant vous vous en sortez plutôt bien sarcastic)

     
    What do you want to do ?
    New mail
    401
    Mercredi 22 Avril à 11:54

    Merry ferma les yeux, elle était tétaniser par la peur. Voir son chien et son amie souffrir sous ses yeux n'était pas pour arranger les choses. Elle avait tant bien que mal essayer d'activer son pouvoir mais sans succès. Trop de choses se bousculaient en elle. D'un côté, elle voulait demander à son amie d'arrêter ces provocations stupides, elle ne les comprenait pas. Peut-être était t-elle trop jeune ? Elle voulait l'aider, mais ne savait que faire ou que dire, surtout que sa magie ne se réveillait pas et qu'elle se sentit inutile. Paralysée. Elle était totalement paralysée et assistait à la scène, horrifier sans pouvoir bouger un pouce. Quand le mystérieux personnage relâcha Morwen, Merry se précipita vers elle, affolée. 

    "Morwen ! Est-ce que sa va ?" eut-elle envie de demander, mais aucun son ne quitta sa gorge. Ce n'était pas fini, elle le voyait bien dans le regard de son amie qui commençait déjà a réveiller son loup. Intentionnellement ou non. "Arrête !" bien sûr, une fois encore aucun son ne quitta sa gorge. Merry eu envie de pleurer en cet instant, mais elle releva la tête et se montra forte quand son amie lui ordonna d'aller chercher Ben avant de se transformer totalement en loup masqué.

    "Ben, a l'aide !" Appela t-elle mentalement, de toute ses forces avant de relever la tête vers Karl. Oh là là ! Qu'il allait mal prendre cette provocation. Un peu de courage Merry ! S'il te plaît ! Il en va de votre vie là !

    - Morwen, s'il te plaît calme toi.

    Murmura Merry, la jeune fille sentait le calme revenir un peu un elle. Juste un peu. Mais cela serais suffisant pour activer ses pouvoir et baigner tout le monde dans la lumière en cas de fuite. La seule chose qu'elle était capable de faire avec sa magie à ce jour.

    Ben n'arrivait pas, cela l'affola. Elle venait de l'appeler mais en cet instant, chaque seconde lui paraissait être une décennie. Résonné Karl ne servirait à rien, elle l'avais bien vu au grès de ce pauvre homme désormais défigurer. Essayer de libérer Zeus était vain, et puis pour la sécurité de son chien, il ne lui valait mieux pas essayer. Quant à Ben, elle se refusait un peu a le mettre en danger pour rien, cela dit, elle l'avait déjà appeler. La seule chose qu'elle puisse essayer maintenant, c'était résonner son amie.

    - Vient Morwen, on rentre. Il ne t'a rien fait, et même s'il t'a paru impoli, c'est pas une raison pour le mettre en colère. Il a d'autre choses a faire et a été assez clément avec nous. Viens.

    Ce n'était que des règles de bonnes conduites, et des évidences : les pauvres et les faibles doivent se plier devant les riches et les puissants. Question de logique. Savoir quand on peux gagner ou perdre un combat est la base.. et là, clairement, son amie n'avait aucune chance.

    - C'est trop dangereux.

    Lâcha t-elle encore, retenant un nouveau sanglot. CE QU'ELLE POUVAIT EN AVOIR MARRE D'ÊTRE AUSSI FAIBLE ET SENSIBLE. "Arrête de pleurer Merry, c'est vraiment pas le moment !" pensa t-elle.

      • Mercredi 22 Avril à 12:01

        (Zut on a écrit en même temps Libellule. Ca change pas grand chose mais je vais modifier un petit truc avec Wood du coup. J'arrive 

        je peux pas modifier mon commentaire cry panique à bord ! Je suis obligée de faire un copier coller. Plume, tu pourras supprimer mon message juste après libellule ? ) 

      • Mercredi 22 Avril à 12:11

        (Houlà houlà, pas de panique. Bien sûr, je l'effacerai. Et vous vous en sortez très bien !)

         
        What do you want to do ?
        New mail
      • Mercredi 22 Avril à 12:30

        Merci  ^^ 

        J'aime beaucoup la réponse que tu viens de faire Libellule, au fait. Ce n'est pas ironique hein ! Mais justement, c'est un point de vu un peu extérieur à la scène et ça rajoute du piment ! 

    402
    Mercredi 22 Avril à 12:14

     

    (je suis désolée cry cette fois c'est bon. J'ai trop de stresse là ! Vous savez pas comme ce genre de scène me speed j'ai le cœur qui bats à cent à l'heure ! Je vie mes RPs moi !

    Karl laissa la copine agir sans s'en prendre à elle et libéra le chien en se promettant de garder un œil sur lui. Simple prévention. S'il voulaient ramener quelqu'un d'autre à frapper, il n'y voyait pas d'inconvénient. Puis, son regard se posa à nouveau sur la jeune fille. Elle recommençait à se battre contre elle-même, il la laissa se transformer et ne put afficher une mine surprise en voyant l'animal. Un loup Masqué ! Quelle était la probabilité de donner un tel animal après transformation ?! Bien sûr, il savait ce phénomène possible mais si rare qu'elle était la première personne à l'en témoigner. 

    - Hé bien ! Noah serait encore vivant, il n'en croirait pas ses yeux ! S'exclama t-il. 

    Puis, très vite, il se remémora son état et afficha un sourire bien plus mauvais. 

    - Ne fais pas la forte, fillette. Tu es bien moins armé que moi, même sous cette forme. Attaque moi je t'en pris, mais je t'interdis de te mettre à couiner si une de mes lames s'enfoncent dans ta jugulaire ou dans ta rotule. 

    S'il touchait la rotule, Moren sera handicapée à vie d'une jambe. S'il touche la jugulaire, la mort serait inévitable. 

    - Je crois que tu as assez fait de dégâts ! Aboya t-il soudainement en avançant vers elle. Quelle idiote ne comprendrait pas quand il faut PARTIR ! 

    L'homme agenouillé sur le sol, face contre terre, poussa un gémissement de douleur. Il lui avait déboité la mâchoire… Karl le regarda. Pas une once de pitié ne vint attendrir son regard. Il l'avait épargné : ce même coup porté sur la tempe, l'homme ne se serait jamais relevé. Il serait tombé inerte à côté de la jeune fille. Le jeune Sombreval avait bien assez de réserve pour avoir autant de hargne lors de sa prochaine frappe. 

    Il regarda à nouveau le loup et tira deux couteaux. Des flammes dansaient dans son regard, toute la fureur ressentie paraissait. Il allait la tuer. Il allait la découper en tranche et la donner à Baguè. Et ce, sans se servir de ses épée. Tout au couteau, aussi lent soit-il pour cet usage là. Encore mieux ! Il aurait été en forêt, il se serait servit de son don et allait lui apprendre à quoi ressemblait la puissance du psychisme. Un don mit à l'écart, interdit, rabaissé. 

    Ses muscles subissaient une tension si intense que ses nerfs en ressortaient. 

    Deux hommes sortirent d'une taverne, alerté par l'agitation. Ils n'avaient pas cherchés longtemps avant de deviner quel était la source. Ils trouvèrent bien vite Karl. Wood fit en premier apparition dans le cercle formé autour de la scène. Après la démonstration du coup, personne n'avait osé intervenir. 

    - Messire ! Dame Krysta doit vous attendre à présent. Nous nous occupons de cette personne. 

    Il s’interposa entre le loup, ce qui paraissait être son amie, et Karl. Granbleu suivait de près l'homme blond et ce posta en face de l’homme à terre.

    - Nous vous promettons un combat au bâton ce soir si vous avez encore besoin de vous détendre, ajouta t-il, et je suis certain que Dame Krysta ne verra pas d'inconvénient à vous prêter des hommes pour l'entrainement que vous leur offrirez. 

    Karl eut un temps d'hésitation. Ces deux hommes auraient put intervenir bien plus tôt ! Avant qu'il ne fasse une telle démonstration de violence. Mais ils étaient intervenus. Il ne pouvait pas leur en vouloir. 

    Il rangea ses couteaux respira à nouveau et ferma un instant les yeux. Ses fureurs devait être intériorisée jusque ce soir. Ce ne devait pas être si dur. On vit sa pomme d'Adam (c'est bien ça ? trou de mémoire…) ravaler son état et il réouvrit les yeux. Il posa le regard sur la louve. Il n'avait plus rien de la folie meurtrière et esquissa un sourire. 

    - Merci Messieurs. Replacez la mâchoire de cet humble citoyen. Avec toutes mes excuses… Monsieur, présentez vous demain aux portes de la citadelle votre acte à témoigné de beaucoup de courage et j'aimerais vous récompenser d'une telle initiative, pour me faire pardonner. Et toi, la petite idiote sans cervelle, je ne veux plus jamais te recroiser ou j'achève mes pensées. Certains se sont fait pendre pour moins que ça. (il se tourna à nouveau en direction de ses deux hommes) Je vous attends.

    Son ton avait été étrangement calme, sage. Digne d'un homme en contrôle permanant. Il tourna les talons et s'éloigna en direction du donjon. 

    Wood se tourna vers le loup masqué et son amie en découvrant un nouveau sourire, l'air rassurant. 

    - Tu peux revenir à toi. Qu'as-tu donc fait pour le mettre dans un tel état ? Il était déjà énervé ce matin, vous vous êtes frottées à un porc épique là, Gaillardes ! lui dit-il sur le ton de la plaisanterie, pour essayer de les détendre. Il élargit son sourire et regarda un instant son coéquipier puis se reconcentra sur la jeune. 

    - Il vous a blessées ?

     

    Granbleu s'accroupit à côté de l'homme et lui fit signe de relever la tête :

    - Tout vas bien monsieur, fit-il en voyant son regard perdu, vous permettez que je vous replace la mâchoire ? 

    L'homme hocha la tête. Une goutte s'échappa et dégoulina le long de sa joue. Granbleu posa sa main dessus, et de son autre main, il chercha l'endroit adéquat et tapa une fois sa mâchoire dans le sens contraire de la frappe. Un "cloc" sourd et bref retentit. Il essaya un sourire et articula difficilement :

    - Merci Messire…

    Granbleu le releva et lui donna deux petites tapes amicales sur l'épaule :

    - Nous vous attendons demain. Je vous assure, il sera dans un meilleur jour. Le voyage a été long et éprouvant avec une bonne nuit de sommeil et l'entrainement qu'on lui réserve demain, il sera rayonnant. 

    - Il est…. instable ? Vous avez parler de Dame Krysta….

    - Ne vous en faites pas, il n'est pas instable. Il gère très bien ses émotions, excepté la colère. Dame Krysta ne risque rien à ses côtés, c'est d'ailleurs pour ça qu'il est là. Reposez vous bien.

    - Merci à vous… 

     

     

     

      • Jeudi 23 Avril à 12:28

        (Je comprend tellement ce que tu veux dire...

        Quand je dessine ou écrit, j'ai tendance à faire involontairement la même tête que mes personnages. Heureusement que je suis souvent toute seule devant mon ordinateur : les gens auraient peur quand je joue Mork. XD) 

      • Jeudi 23 Avril à 15:08

        ahah !je t'imagine tellement faire des grimaces ! 

        Moi aussi ça m'arrive de faire des têtes bizarres quand je veux décrire un faciès ou une humeur.

        Mais le pire, c'est lorsqu'on se sent transporté  par l'humeur même du personnage. De pleurer (n'est ce pas licorne…) ou de se sentir enragé. Tu sais qu'une fois, je devais jouer Karl furieux (pas là, une autre fois) et ce que j'écrivais a tellement déteint que ma sœur est arrivée et je l'ai agressé la pauvre… 

        Ou alors on passait tellement un moment bon moment qui m'a rendu surexcitée et je me suis mise à rire comme une tordue. Ma mère m'a regardé trop bizarrement. 

        Que des choses comme ça. 

        Des fois c'est l'inverse. Nos personnages vivent un moment crutial, dangereux ou autre, comme ici et ça m'a rendu toute folle l'après midi. clown)

    403
    Mercredi 22 Avril à 13:31

    (oui, c'est cool ! moi aussi, ducoup on tape moins vite qu'on ne réfléchi, il faut retourner en arrière XD)

    Le loup masqué restait calme, mais à l'interieur, la petite humaine avait peur, mais peur ! cette homme était réellement capable de la tuée, elle écoutait son amie lui donner des conseils, elle voulait partir et en finir avec cette histoire, elle voulait écouter son amie... Mais au lieu de cela, le loup masqué restait là, à regarder Karl, sans bouger, comme pétrifier, mais le regard toujours calme.

    Quand les hommes arrivèrent, le loup masqué ne bougea pas la tête, elle jeta juste un regard au nouveau arrivants. Quand elle compris qu'il se connaissait, le loup releva la tête, puis la jeune fille se retransforma en humaine. Elle était là, avachie sur les pavés dur de la ville, les cheveux devant ses yeux bleue, humide de peur et d'incompréhension à l'heure actuelle.

    Elle regardait maintenant les gens avec un regard si... appeuré ! Mais qu'est ce qui lui a pris ? Si elle n'était pas métamorphes, elle serait déjà parti depuis longtemps, mais son côté loup masqué, qu'elle avait développer pendant si longtemps sans ce transformer devant des personnes capable de tuer des métamorphes, avait pris le dessus, c'est comme si quelqu'un d'autre avait pris le contrôle de son corp, cette personne l'a transformer en loup, il a failli la faire tuer ! Mais il ne s'agissait que d'une partie d'elle même, celle dont ses parents ne connaissent pas l'existence.

    Mais la, elle était elle même et ne comprenais plus qui elle était, ce que ce type lui voulait, et surtout, pourquoi elle l'avait provoqué ? La seule chose qui la rassurait c'étais que ses parents ne l'avait pas vu. Mais les gens dans la ville, si, qu'allait t-il faire d'elle, maintenant qu'il savait qu'elle était une "bête", allait-t-il la tuer ? C'étais les intension du Sombreval, mais des hommes l'avait sauvée ! Mais pourquoi ? voulais-t-il eu aussi sa mort ou sa captivité après avoir appris qu'une métamorphe se balladait dans Brumécorce ?

    404
    Mercredi 22 Avril à 15:46

    (^^ Ne t'en fait pas je ne l'aurais pas mal pris, merci à toi.. bien que j'ai sentit l'inutilité totale de mon personnage en cet instant xDD Cela dit à treize ans elle peux pas faire des actes ultra trop héroïque.)

    Quand l'homme s'en alla, après l'intervention de deux gentils hommes, Merry prit son amie dans ses bras. La jeune fille avait repris forme humaine et semblait sous le choc. La rouquine sentit le museau mouillé de son chien noir contre son visage avant qu'un coup de langue baveux ne vienne lavé le sien et celui de Morwen. 

    Ben quitta l'auberge peu de temps après l'intervention des deux hommes, après l'appel de Merry, il s'était empressé dehors seulement on l'avait empêcher de sortir car il n'avait pas payer, réglé la note avant de quitter le Canard Blanc l'avait fait arrivé en retard. Aussi jeta t-il un regard reconnaissant aux trois hommes qui avait secouru Merry et son amie.

    L'homme si dirigea vers elles, il ne demanda pas a l'une ou a l'autre comme elles allait. Cela ne servirais a rien, il voyait très bien le regard perdu de Morwen, sa main blessée ainsi que l'air choqué de Merry. Il les couvrit d'un regard doux, tendant sa main à la plus grande pour l'aider à se relever.

    Il avait bien vu Karl partir et se forçait a ignorer le mal qu'il avait pu faire à ces jeunes filles. Il pourrait bien s'emporter en cas contraire. Laïwenn et Helvy rejoignirent bientôt le groupe, ils avaient vu l'attroupement et entendus les murmures des gens, dès qu'ils avaient entendus parler de Merry et d'un loup masqué, ils avaient accurous.

    - Merry ! Tu vas bien ?!

    Laïwenn s'agenouilla dans la poussière près de la fillette, prenant son visage entre ses mains froides. Elle analysa la figure de la petite sous touts les angles en ne cessant de parler, la moitié de ses paroles étaient incompréhensibles et se perdaient dans le vent. Les idées principales qui en ressortait étaient les suivantes : 

    - J'était si inquiète ! Un loup masqué ! Tu va bien ? Et ton amie ? Que c'est t-il passé ?

    Une fois que la femme fut persuadée que sa protégée était en bonne santé, qui plus est avec meilleur moral car l'intervention de la femme lui avait rendu le sourire, elle posa le regard sur Morwen.

    - Oh ! Mais tu est blessé ! Vient avec moi, on va soigner ça. Où sont tes parents ? Ben ! Tu devais garder un œil sur Merry !

    Encore une fois, un flot de parole que Ben tenta de calmer tant bien que mal, amusé. Helvy de son côté restait silencieux et observait l'étrange jeune fille a côté de Merry.

    405
    Mercredi 22 Avril à 17:07

    Les métamorphes n'étaient en rien mal vu par la société, bien que Moren présentait un attrait particulier à la métamorphose. Wood s'en étonnait et aurait aimé pouvoir côtoyer plus longtemps cette jeune fille et détailler de près un loup masqué. Tant pis, au vu du flot de personne s'attroupant autour des deux jeunes filles, il renonça à avoir une réponse. Si elles étaient bien entourées, à présent, il n'avait plus de quoi s'inquiéter. Wood quitta sa position accroupi pour se remettre debout. A petit avis personnel, il aurait bien dit à cette femme de se calmer et de respirer un bon coup. La métamorphe paraissait sous le choc des agissement de son comandant mais lorsqu'il était arrivé, Karl n'avait pas parut l'avoir encore frappé puisqu'il avait put s'interposer entre eux… Je ne sais pas ce qu'elle a put dire... mais j'espère que cette mésaventure lui fera retenir sa langue à l'avenir. songea t-il, sincèrement désolé pour ceux deux jeunes filles. 

    Enfin. Il passa une main dans ses cheveux. Heureusement que personne ne connaissait Karl Sombreval en dehors de la forteresse car ils auraient put voir derrière eux ressortir tous les préjugés. Le guerrier rejoignit Granbleu, qui paraissait aussi perplexe que lui. 

    - Il leur a fait du mal aussi ? 

    - Je ne sais pas… Elles sont terrifiées mais je ne crois pas qu'il les a frappés… 

    - Elles étaient au sol. 

    - De peur ? 

    - tu leur a parlé ? 

    - Non. Elles étaient muettes et maintenant, mère poule est venue couver. 

    - Hum… Bon.. on rentre ? 

    Wood hocha la tête et les deux collègues s'éclipsèrent. 

    - Je ne donne pas cher de ma peau ce soir… Soupira Granbleu. 

    - Avec tes vieux os, il ne va pas oser te frapper. 

    Granbleu grommela dans sa barbe.

     

    L'homme qui avait essayé de s'interposer ramassa sa dent et la regarda. Il ne pensait pas en perdre une aussi vite. Fort heureusement pour son sourire, il s'agissait d'une molaire. Mais bon dieu ! une douleur lui lançait encore dans la bouche. Et le sang peinait à sécher. Blessure de guerre…  

    406
    Mardi 28 Avril à 18:53

    Morwen se calma peut à peut à l'arriver des gens, certains repartaient ne voyant rien, d'autres essayer de comprendre. Morwen regarda ses amis et fis signe de tête qu'elle allait bien

    Qquand soudain, une femme aux cheveux marrons, qui s'arrêtaient au dessus de ses épaules et dont la bouclure ressemblait à de petits nuages car ils encadraient sa petite tête ridés en remontant sur les côtés. La dame avait les yeux bleue terne, presque marrons, grand écarquillé et emplis de peur, puis elle balbutia :

    -M...Morwen ! est-ce que ça va !? j'ai appris qu'un... qu'un loup masqué trainais par ici ! il ne t'a pas fais de mal j'espère ! que c'est-t-il passé ? et je...

    Elle enchainais les questions sans prendre soins de respirer et d'être vraiment compréhensible.

    407
    Samedi 9 Mai à 10:51

    (On se demandait au donjon si on pouvait passer à une nouvelle journée ? Où vous en êtes ici ?)

    408
    Samedi 9 Mai à 13:23

    (ben... Libellule bleue n'a toujours pas répondue...)

    409
    Mercredi 13 Mai à 13:04

    (Je suis vraiment désolé pour mon temps de réponse, je suis super occupée en ce moment et internet ne cesse de sauter qui plus est :/)

    Merry se releva, Laïwenn s'était calmée, cessait de harceler la petite de questions et se contentait du surveiller les alentours avec soin. Helvi restait en retrait et Ben était partit devant pour aller cherche quelques affaires qu'il avait oublier.

    - On ferrait mieux d'aller monter le campement pour cette nuit, annonça la femme rousse alors que Ben les rejoignaient.

    Merry jeta une regard à son amie.

    410
    Mercredi 13 Mai à 13:26

    à la vue des autres personnes qui entouraient Morwen, La femme se calma et compris que Morwen n'étais pas, du moins n'était plus, en danger.

    -un campement ? Si vous avez aider Morwen je peut vous donner de l'hospitalité ! Nous avons un... campement un peu plus loin.

    après un bref instant de silence, elle se renda compte qu'elle avait oublié de dire le plus important.

    -je suis la mère de Morwen.

    Celle ci était toujours par terre et baissait les yeux, si elle n'était pas encore entièrment calmée, elle avait peur que sa mère se rende compte de quelque chose, et il en était hors de question !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :