• Basse-cour

    La basse cour à beau s'appeler comme ça, elle n'est pas vraiment plus basse que le donjon. C'est là où l'on trouve les quelques habitations non nobles du château,  et tout ce qui fait le quotidien du peuple.

    Chez Ester


  • Commentaires

    1
    Samedi 17 Février à 10:45

    (ici ?)

    2
    Samedi 17 Février à 11:01

    (Oui oui, désolé... le temps de m'occuper de mes poules.)

    Ester serra Leya dans ses bras. Elle ne se rendait compte qu'à ce moment à quel point ses amis lui avaient manqués !

    Elle croisa enfin le regard d'Alex et s'empourpra, mais n'osa pas faire le premier pas. Elle gardait encore vif le souvenir de leur dernière séparation, et ne savait que dire. Un silence gênant s'installa quelques instants...

    3
    Samedi 17 Février à 12:01

    (oui, oui. Nonsouci. Mais c'est vu que je n'ai jamais commenté ici, je ne reçois aucune notification) 

    Leya se décrocha d'elle et ne sut où se mettre. 

    Alex resta dans le silence. Il la regardait avec une tendresse infinie. Enfin, un grand sourire se dessina sur ses lèvres et il s'approcha d'elle pour prendre dans ses bras : 

    -Tu m'as tellement manqué ! 

    Ses bras l'enlacèrent doucement et il fourra sa tête dans le creux du coup d'Ester. Il dut se baisser un peu et senti un soulagement s'emparer de lui quand il la sentit enfin contre lui. Goûter à son odeur d'oiseaux.  

    4
    Samedi 17 Février à 12:13

    (oki)

    Ester ne fit rien pour l'en empêcher. Elle qui détestait d'ordinaire les contacts prolongés, elle lui rendit pourtant son étreinte, tellement heureuse de le retrouver. Maintenant qu'elle l'avait retrouvé, elle ne pourrait pas vivre à nouveau sans lui ! C'était décidé !

    5
    Samedi 17 Février à 12:40

    Alex resta un instant, se familiarisant avec son odeur qu'il se voyait mal ne pas pouvoir sentir tous les jours. Il se voyait mal la quitter tout cour. 

    Puis, il desserra son etreinte et la regardait avec amour. Il perdait tout ses mots. 

    Leya décida de casser tout ce silence

    -Tu es bien rentrée ? 

    6
    Samedi 17 Février à 12:49

    Ester continuait de le fixer avec intensité. La voix de Leya la sortit de sa torpeur.

    - Hum... Oui, oui, j'ai retrouvé la fauconnerie, les oiseaux, mes collines chéries... C'est très calme ici.

    Elle ne voulait pas encore parler de son petit coup de déprime. Alors qu'elle adorait pourtant sa région plus que n'importe quelle autre !

    7
    Samedi 17 Février à 13:00

    -t'en mieux ! Se réjouit Leya, toujours très inossente. En plus avec l'arrivée des beaux jours. Tu m'expliqueras un jour en quoi consiste ton métier ? 

    Alex ne la fixait plus et laissait son regard couler un peu partout. Comme s'il se rendait seulement compte de l'endroit ou il était. 

    8
    Samedi 17 Février à 15:36

    - Avec plaisir. Vous voulez visiter la fauconnerie tout les deux ? Alex, tu y trouvera plein de congénères !

    Elle se prit à sourire à nouveau, comme elle n'avait pas sourit depuis longtemps. Avoir ses amis et son métier au même instant, c'était presque comme la définition du bonheur. Manquerait juste Shihab, pauvre griffon contraint de rester dehors. Mais c'était peut-être mieux après tout, il restait une bête sauvage avec des réflexes parfois... légèrement dangereux.

    9
    Samedi 17 Février à 16:14

    Alex rigola 

    -j'espere pour toi que tu les nourri au poisson ! Continua t-il la plaisanterie en la suivant. 

    -Oh c'est vrai tu as le droit ?! S'étonna Leya toute contente. Elle avait ce sourire enfantin aux lèvres et pourtant, avec tout ce qu'elle avait vécu avec Ester et Alex, elle se sentait plus forte. 

    10
    Dimanche 18 Février à 00:02

    - Tout dépend des oiseaux, répondit-elle le plus sérieusement du monde. La plupart sont plutôt nourrit à la viande, car il servent à la chasse. On a jamais vu de pêche à la fauconnerie !

    A l'exclamation ravie de Leya, Ester sourit :

    - Il n'y a pas de raison qu'on vous refuse. Il n'y a pas grand monde aux cages ces temps-ci, on est plutôt tranquille.

    Tellement tranquille qu'il était difficile d'imaginer que les temps étaient à la guerre. Ester avait à nouveau décidée de ne plus se mêler de politique, puisque ça n'apportait que des ennuis.

    11
    Dimanche 18 Février à 08:36

    Alex hocha la tête et n'ajouta rien. 

    -Comment tu fais pour savoir quelle portion de nourriture va quel oiseau ? Continua Leya, simplement intéressée par son amie. Aussi pour continuer la conversation

    12
    Dimanche 18 Février à 09:32

    Ester était ravie de parler de son métier.

    - C'est là tout l'art de la fauconnerie. Chaque oiseau a son régime, selon si il est en période de mue ou de travail. Il faut surveiller constamment leur poids pour qu'il reste stable, c'est un travail à faire dès les premiers nourrissages. Après, il y a plusieurs écoles : certains affament les oiseaux pour les rendre plus réactifs à l'appel et plus enthousiastes à la chasse. Pour ma part, je préfère gérer le nourrissage pour qu'ils aient assez sans atteindre le poids plein. C'est plus subtil mais ça éviter les oiseaux agressifs. Oh, et c'est vrai, je ne vous ait pas encore parlé du poids plein !...

    Partie dans ses explications, elle ne s'arrêtait plus.

    13
    Dimanche 18 Février à 12:33

    Leya écoutait attentivement. Ça ne la passionnait pas spécialement mais elle aimait beaucoup en apprendre d'avantage et les explications claires d'Ester étaient très agréable à ecouter. Elle la laissait donc partir dans ses paroles. 

    Alex y prêtait tout autant attention mais prenait également le temps d'observer les oiseaux autour de lui. 

    14
    Dimanche 18 Février à 18:43

    Certains oiseaux étaient dans des volières, d'autres attachés par la patte à des perchoirs. Il y en avait une grande variété : des autours, des faucons, même quelques aigles... Évidemment, le plus précieux était le faucon gerfaut du prince de Montdesbrume, Falco. Il avait pas conséquent droit à une plus grande volière et de la nourriture de choix, un régime varié, et un chaperon de cuir ouvragé orné de quelques plumes.

    https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQRsJhFpFeg3PpZ0uv_kr_20S7BZiV9EdcGjHCJGtp-Wmr4v3_m

    15
    Dimanche 18 Février à 18:55

    (le truc sur la tête, c'est sûr ses yeux ?!)

      • Dimanche 18 Février à 19:00

        (Yep. C'est le principe du chaperon, pour que les oiseaux ne paniquent pas.)

    16
    Dimanche 18 Février à 19:21

    Alex s'arrêta devant le beau faucon et fronça les sourcils. 

    -A quoi serre donc de mettre un oiseau dans une grande cage (lexique extrêmement développer de mon poissonnier...) Pour lui cacher les yeux pour l'empêcher de voler ? 

    Ses traits s'étaient fait plus dur, et son ton lui trahissait son état d'irritation. 

    Enfaite, voir tous ses oiseaux privés de liberté, dont certains ne pouvant pas voler car leurs pattes étaient attachées, et lui ne pouvant même pas voir la lumière du jour ?! Ça lui paraissait atroce. En temps qu'homme oiseau, il ne pouvait s'imaginer privé de ressentir cette sensation qu'il avait en volant. Enfaite, privé de cette sensation de liberté pure .

    17
    Dimanche 18 Février à 19:35

    Ester comprenait sa contrariété. Elle-même s'était posé les même questions à son arrivée à la fauconnerie, mais aujourd'hui tout cela lui semblait parfaitement logique.

    - C'est pour leur bien Karl ! Dis-toi qu'un rapace dans la nature ne vole de toute façon que 10 à 20% du temps, et c'est le temps dont ils disposent lors des entraînements. Les faucons ont les yeux cachés pour qu'ils ne paniquent pas avec tout les éléments extérieurs, et qu'ils ne se blessent pas. Ils ont l'habitude des chaperons, et ça les calme. Ils sont même capable de manger avec. Et les bandes de cuir qu'ils ont aux pattes, c'est ce qu'on appelle des jets. Ils sont fait de façon à ne pas les blesser et à ne pas déranger leur vol, pour les maintenir sur leurs perchoirs ou sur le gant en attendant d'être lâchés sur une proie ou pour un simple vol d'entraînement.

    18
    Dimanche 18 Février à 20:17
    (ahah ! Toi aussi tu confonds Karl et Alex ?!) La jeune homme n'ajouta rien, par peur de la vexer un peu plus si ce n'est un haussement d'épaule peu convaincu. Cela ne changeait rien au fait qu'ils n'étaient plus libre. Qu'ils n'avaient plus la liberté de l'animal sauvage de pouvoir choisir quand il veut chasser, et ou. En pleine nature, ils n'avaient pas besoin de tout ça.
    19
    Dimanche 18 Février à 21:23

    (Zut ! J'ai recommencé ! Ça m'agace, en plus c'est clair dans ma tête !)

    En voyant son manque d'enthousiasme, elle songea d'abord à repartir dans ses explications pour lui démontrer que les oiseaux étaient heureux ici aussi, et choyés comme des petits princes... Mais d'autres paroles sortirent avec un naturel effrayant.

    - Alex... La liberté totale n'existe pas.

    20
    Lundi 19 Février à 08:16

    (tkt, ça me le fait aussi) 

    Alex la dévisagea, sans détendre ses traits, il répondit avec une pointe de tristesse dans la voix . 

    -Je sais. (Il marqua une pose comme pour lui faire croire qu'il était totalement en accord avec elle puis ajouta) mais pour eux si. Nous sommes des humains, nous nous rajoutons bien trop de contraintes. Les animaux ne se posent pas autant de questions. Ils chassent quand ils veulent, volent quand il veulent...etc... Quelques fois, ils ont une contrainte : respecter le territoire de l'autre. Mais comparé à nous. Ce n'est rien. 

    21
    Lundi 19 Février à 09:51

    - Mais tu es aussi un peu un oiseau ! Tu devrais le savoir ! Pourquoi ça serait différent pour eux que pour nous ? Ils doivent chasser pour se nourrir, faire leur nid pour avoir des petits, trouver une compagne, surveiller leur territoire, prendre garde aux prédateurs... Toutes ces lois, elle ne sont pas dictées par un homme ni même par un oiseau, mais par la nature elle-même ! Ce qui ne les empêche pas d'être des lois, même si elle n'en paraisse pas.

    22
    Lundi 19 Février à 13:27

    -tu as raison. Mais ils restent libre d'aller où bon leurs semble. 

    Alex avait parlé avec lassitude. Il n'aimait pas ça, un point c'est tout. 

    23
    Lundi 19 Février à 13:37

    Ester soupira. Elle pourrait donner tout les arguments qu'elle voudrait, Alex ne fléchirait pas. En tant que psychique, même médiocre, elle ne sentait pas les oiseaux malheureux, et s'y était donc habitué sans plus se poser de questions... Mais le jeune homme devait ressentir une sorte d'empathie pour ses frères oiseaux, teintée pourtant du regard d'un humain.

    - Viens demain assister à l'entraînement. Tu verras qu'il peuvent voler où ils veulent parfois. C'est uniquement par leur choix qu'ils reviennent à nous.

    Par leur choix et leur affaitage.

    24
    Lundi 19 Février à 13:46

    Intéressé malgré tout, il retrouva un petit semblant de sourire 

    -D'accord. 

     

    Leya fut soulagé que le petit affrontement soit passé. Ester c'était montré patiente malgré le point de vu déplaisant d'Alex envers son métier. 

    25
    Lundi 19 Février à 19:16

    Ester sourit elle aussi légèrement. Elle ne voulait pas se remettre tout de suite à se bagarrer avec Alex pour des broutilles. Pas dès le premier jours de leurs retrouvailles.

    - Vous ne voudriez pas plutôt visiter les collines alentours ? On ne devrait pas rester trop longtemps ici, ça va énerver les oiseaux.

    26
    Lundi 19 Février à 20:45

    -Volontié ! Fit alors Alex en retrouvant son énergie. 

    Mais Leya paraissait septique

    -On vient de survoler les collines. Mais il y a quelque chose à visiter dedans ?! Demanda t-elle sans perdre sa joie de vivre .

    27
    Lundi 19 Février à 23:17

    - Vous les avez survolée... vous connaissez donc les défilement de collines boisées, les nappes de brumes dans les vallées, les champs nuancés de toutes les teintes de verts... Mais vous n'avez pas encore vu les ruisseaux murmurants, les sous-bois aux odeurs de mousse et de terre humide, les derniers perce-neige de la saison, les rochers recouverts de lichen...

    28
    Mardi 20 Février à 09:14

    -Tes collines réservent des trésors de la nature ? Demanda Leya déjà émerveillée en s'imaginant la description. 

    Alex remarqua à quel point Ester en parlait de façon si Idyllique. Elle l'aimait sa région, sans aucun doute . 

    29
    Mardi 20 Février à 21:11

    - Vous voyez : vous ne les avez jamais vraiment vu.

    Elle sourit.

    - En plus, je pourrais vous présenter Tibald. Alex, tu le connais déjà, mais Leya ne l'a jamais vu.

    Shihab lui fit comprendre par une marée de jalousie qu'il désapprouvait la présence du petit faucon crécerelle à la future ballade. Mais elle était trop heureuse pour s'en soucier et le rassura par la pensée.

    30
    Mardi 20 Février à 21:14

    -Il est dressé ?! Il vient sur ton bras ? S'émerveilla Leya en marchant à ses côtés. 

    De son côté, Alex se gratta l'arrière de la tête. En réalité... Juste le nom lui rappelait quelque chose mais de là à savoir que c'était un faucon...il ne voyait absolument pas qui c'était. 

    31
    Mardi 20 Février à 21:17

    - Oui, bien sûr ! Il n'est pas très gros tu verras, mais il ne pince pratiquement pas. J'ai dû le laisser à la fauconnerie lorsque je suis partie avec Alex à la naissance de Shihab...

    32
    Mercredi 21 Février à 18:44

    Leya lança un regard au jeune homme derrière elle avant de se reconscentrer sur Ester. 

    -Je suis pressée de le rencontrer ! 

    33
    Mercredi 21 Février à 19:12

    - Attendez-moi aux porte du château alors ! Je reviens dans cinq minutes avec lui !

    Se sentant revigorées par la venue de ses amis, Ester était prête à gambader dans les collines alentours pendant des heures si il le fallait ! Mais elle devait d'abord demander la permission à son supérieur, ce qui n'était pas encore gagné...

    34
    Mercredi 21 Février à 19:38

    -D'accord ! 

    Sur ce, Leya accéléra le pas pour arrivé à l'endroit prévu, suivit d'Alex qui avait définitivement perdu cette capacité de parlé. 

    35
    Mercredi 21 Février à 20:24

    Ester retourna à pas vifs vers la fauconnerie. (je continue ici, la flemme d'aller dans l'article spécial)

    Elle y retrouva Jonque, son ami de métier depuis plusieurs longues années (ou plutôt : une connaissance avec laquelle elle était un peu plus à l'aise que beaucoup d'autre, mais pas un véritable ami au sens profond du terme).

    - Il faut que je m'absente pour le reste de la journée. Tu sais où se trouve le Maître ?

    - Avec les aigles la dernière fois que je l'ai vu. Mais vas-y doucement : tu n'es pas revenue depuis très longtemps et je crois qu'il t'en veut toujours d'avoir abandonné ton poste.

    Elle soupira.

    - Je sais... Mais ne t'inquiètes pas, ça ne te retombera pas dessus. J'ai déjà nourrit et nettoyé les oiseaux dont j'avais la charge, et ils volerons un peu plus demain, voilà tout.

    - D'ailleurs... Tu es de bien bonne humeur tout à coup ! Que se passe-t-il.

    Elle sourit.

    - Je te raconterai plus tard, d'accord ? Pour le moment, on m'attends : je dois faire vite.

    Elle s'éloigna sans attendre la réaction du garçon et se dirigea vers les volières des aigles. En effet, le Maître fauconnier s'y trouvait encore avec quelques apprentis auxquels il expliquait les règles de prudence en présences des grands rapaces. Elle préféra attendre qu'il ait terminé avant de l'interrompre : inutile de lui échauffer les nerfs dès le début, si elle devait lui demander une faveur.

    - Monsieur ? Excusez-moi... J'ai terminé mon travail, et j'aimerais sortir un peu plus tôt aujourd'hui. Je pourrais m'occuper de plus de volière si vous voulez demain, en contrepartie...

    - Pour quelle raison devrais-je vous autoriser à quitter le travail avant les autres ? Vous vous rendez compte que si je vous fait cette faveur, je devrais pouvoir l'autoriser à tout mes fauconnier ?

    Elle réfléchit rapidement.

    - Mais c'est pour affaire de... santé personnelle. Pour me remettre de ma petite dépression.

    Comme tout le monde à la fauconnerie avait remarqué sa mélancolie, et que même l'effet sur certains oiseaux s'en ressentait, il ne pouvait pas lui refuser ça. En effet, il fit un geste de la main.

    - C'est bon, ça va pour cette fois-ci. Mais demain, pas d'exception, comprit ? Et je veux la volière de Polaris nettoyée de fond en comble.

    Le visage de la jeune fille s'éclaira.

    - Ho merci ! Merci beaucoup ! C'est promit ! Et au fait : je serais là pour les entraînements aussi, je pense que ça ira mieux !

    Elle n'y avait pas participé depuis plusieurs jours pour ne pas déranger les oiseaux par des pensées négatives. A la place, elle errait dans les collines allentours avec Shihab. Des moments qu'elle pouvait au moins partager avec son griffon : le pauvre se sentait un peu délaissé sans cela.

     

    Elle revint rapidement au portes du château. Elle avait prit un peu plus que les cinq minutes promises, mais elle courait le plus vite possible pour rejoindre les deux métamorphes.

    36
    Mercredi 21 Février à 21:26

    (je peux continuer la aussi ou pas ?)

    37
    Mercredi 21 Février à 22:21

    (Mais oui, vas-y !)

    38
    Mercredi 21 Février à 22:31

    Les deux amis l'attendaient comme prévu à l'entrée, en chemin, Leya avait tenté de faire revenir Alex au monde. 

    -Tu crois qu'elle parlait de quelle enteée ? Celle par ou on est arrivé ou la vrai ? 

    Il lui fit un rapide sourire

    -Celle par ou on est arrivé sans aucun doute. 

    Elle étouffa un rire exaspéré en levant les yeux aux ciel 

    -Ca va ? 

    -ouais ouais... Mais c'est dure de voir qu'on est pas aussi proche que pendant le voyage... 

    -ca va revenir ne t'en fais pas ! 

    Il hocha la tête et s'appuya contre le mur de l'entrée 

    39
    Vendredi 2 Mars à 21:54

    (Ho ! Zut ! Je l'ai littéralement raté ce message.)

    Elle arriva enfin à leurs côtés.

    - C'est bon, c'est réglé ! J'ai quartier libre jusqu'à la fin de la journée pour vous faire visiter le pays !

    Elle avait un grand sourire et beaucoup d'entrain.

    40
    Vendredi 2 Mars à 22:15

    Leya fit un large sourire 

    -Nous te suivons alors ! 

    Alex aussi sourit et hocha la tête en les suivant avec tout autant d'entrain 

    41
    Vendredi 2 Mars à 22:27

    (on continu dans les collines...)

    42
    Vendredi 2 Mars à 23:25

    (d'acc vas-y avant moi) 

    43
    Dimanche 20 Mai à 19:37

    Ester, Leya et Alex rentrèrent à nouveau  dans le château par la bonne porte et non l'ouverture aérienne. Il faisait maintenant nuit et il tardait au jeune homme de se trouver un endroit où dormir et se reposer de tout ce voyage. 

    44
    Lundi 21 Mai à 11:46

    Ester savait qu'elle allait reprendre son service le lendemain, elle l'avait promit à son chef. Il était donc plus que temps d'aller se coucher. Cependant, il fallait aussi à ses amis un endroit où dormir. Elle pouvait leur conseiller une auberge dans le bourg d'à-côté, mais elle rechignait à leur faire payer un lit alors qu'elle les savait déjà dans la précarité. Et sa propre bourse n'était pas beaucoup plus ventrue.

    - Venez chez moi. On sera une petit peu à l'étroit, mais on pourra s'arranger avec des couvertures par terre.

    Après tout, ils n'étaient plus à ça près. Ils avaient déjà dormit dans des condition beaucoup plus gênantes durant leurs péripéties, et les températures s'adoucissaient avec la venue du printemps.

    45
    Lundi 21 Mai à 12:55

    - d'accord. Répondit Alex avec enthousiasme. 

    Leya hocha la tete, les yeux rieurs. 

    (Wa dit donc l'inspiration. Nan c'est plus par manque de temps...)

    46
    Lundi 21 Mai à 13:13

    (On fait un nouveau lieu pour chez Ester ou on continue ici ?)

    Elle les mena donc à travers la cour vers une maison en toit de chaume. Les gardes les avaient laissés passé sans difficulté par la porte en reconnaissant Ester, ils ne s'inquiétèrent plus d'eux par la suite. On pouvait juste voir leurs torches flambantes se déplacer sur les remparts au rythme de leurs rondes.

    47
    Lundi 21 Mai à 14:03

    (c'est toi le boss ici ! Sinon je pense qu'un petit article pour chez Ester ne serait pas mal ?) 

    48
    Lundi 21 Mai à 14:07

    (Oki !)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :