• Arcano l'Eclairé

    Prénom : Arcano, dit "l'Éclairé"

    Sexe : M

    Age : 64 ans

    Apparence physique : Marqué par les années, il porte de longs cheveux blancs et une barbe courte. En publique, il est généralement vêtu de sa robe de mage blanche à large ceinture qui caractérise sa fonction, mais lorsqu'il a le choix il préfère le bleu. Non seulement cette couleur lui va bien, mais c'est sa préférée.

    Légèrement plus grand que la moyenne lorsqu'il était jeune, le poids des âge l'a peu à peu tassé, mais il reste un homme de forte stature.

    Caractère et histoire (parce que je me suis laissé emporter) : C'est un homme calme, consciencieux, toujours avide de savoirs. Il voudrait tout comprendre, tout contrôler, mais il sait que ce n'est pas à sa portée. Alors il fait de son mieux pour tenir son rôle, bien que, même à son âge, il ait encore parfois l'impression de ne pas y être adapté. 

    Rang ou profession (noble, paysan, vagabond, marchand, mage...) : Archimage

    Histoire : Passionné d'histoire et de science, il aurait voulu plus jeune devenir chercheur pour le Cercle des Mage. Expérimentateur, inventeur de nouveaux enchantements... D'ailleurs, il signe de son nom plusieurs enchantements désormais apprit à l'école de magie. Mais sa destiné en a décidé autrement, et son don pour le savoir et la recherche lui aura valu rapidement des postes élevés au sein du cercle. Lorsque le précédent archimage mourut, on le choisit tout naturellement pour le remplacer, malgré sa jeunesse toute relative (une trentaine d'années : déjà de l'expérience dans le domaine de la magie, mais c'est assez peu pour être placé à la tête d'une des institutions les plus puissantes et respectée du royaume, et pour siéger aux côtés du roi lors des conseils).

    Il n'avait pas l'impression d'être taillé pour ce poste : les intrigues ? La cour ? Il n'y connaissait rien ! Né fils de marchand (son père possédait plusieurs bateaux qui faisaient des échanges avec la Tamarie), il est très tôt allé à l'école de magie, et n'avais jamais été plongé dans cet univers. Au cour des années, il se sera bien peu à peu habitué, mais il dira toujours : "Mon esprit ne doit pas être assez tordu. Je vois l'essentiel pour le retenir, je fais ce qui me semble être le mieux pour le plus de personnes possible, mais il en est toujours pour essayer de me contredire au nom du pouvoir."

    Dans ses longues années de vie, il connu l’apogée du père de Boudouin, la naissance de la bâtarde Ignis, la mort de la première reine, le mariage avec Genièvre... Dans cette période tumultueuse, il n'était pas toujours facile de tenir son rôle, mais il s'endurcit rapidement et se trouva bientôt sa place. Il devint plus dur pendant ces années, sa voix s'affermit, et il cessa définitivement de caresser le rêve de donner sa place à un autre. 

    Il assista aux premiers jours du jeune Baudouin, prince prometteur et porteur d'une si belle magie !

    Il vit aussi grandir le jeune Drakius sans pour autant lui prêter plus d'importance qu'à un autre. Il était Sombreval, et alors ? Il était rare que les grandes familles envoient leurs enfants à l'école de magie, mais cela arrivait. Le gamin était doué, parfois capricieux, mais ce n'était pas à lui de s'occuper de l'école, et tant mieux d'ailleurs. Plus tard, ce fut Drakius le Ténèbreux qui rejoignit le Cercle, nommé ainsi pour son caractère irascible et renfermé. Encore une fois, il avait bien d'autres chats à fouetter que de s'occuper du moindre membre du Cercle. Il traitait avec lui comme avec les autres, et appréciait même l'efficacité de ce mage pour régler les missions. Jusqu'à ses premières expériences sur des être vivants. Au début, il s'agissait d'animaux, et il ne faisait pas trop de bruit. Mais lorsqu'il rendit publique sa première thèse sur les possibilités de la magie, se fut la limite à ne pas dépasser : Arcano lui demanda respectueusement de cesser ces études "immorales" et "irrespectueuses". Le mage n'obéi pas, et poussa même jusqu'à publier son livre et affirmer sans scrupule vouloir poursuivre ses expérience à échelle humaine. Arcano savait très bien ce que signifiait "échelle humaine", et il menaça le mage de renvois si il poursuivait. Il eut le culot de poursuivre, et l'archimage n'hésita plus : il ne pouvait tolérer un électron libre aussi dangereux au sein du Cercle. Drakius le Ténébreux redevint Drakius Sombreval, et il s'en fut bouder dans les jupons de sa mère. Du moins c'est ce que croyait Arcano jusqu'à très récemment. Le gamin capricieux de l'école de magie venait de déclarer une guerre qui risquait de s'avérer meurtrière, et l'archimage ne pouvait s'empêcher de culpabiliser sans oser le montrer.

    Quelle branche de la magie maîtrise-t-il (elle) ? : Un élémentaire de lumière, particulièrement doué. Encore heureux vu son poste. Il possède aussi l'élément électrique à sa palette, mais avec beaucoup moins de virtuosité et de puissance.

    Famille : Comme dit plus haut, son père était marchand naval en négociation avec la Tamarie. Sa mère était ce qu'on pourrait appeler une femme au foyer, mais elle était très impliquée dans les affaires de la famille, et c'est elle qui gérait les comptes lorsque son père était en voyage. Il était l'aîné de la famille mais pas fils unique. On l'envoya à l'école de magie dans l'espoir qu'il revienne avec de meilleurs savoirs, mais il ne revint pas et intégra le Cercle. C'est après cette bravade qu'il se brouilla définitivement avec sa famille, mais il ne regretterait ce choix pour rien au monde.

    Abernard Royst - the wizard of Fort Inevitable. (And yes, I do realize that this is actually a picture of Ezren, but it works for this NPC.)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :