• Le Cercle des Mages est à l'origine une initiative de la célèbre Éara la Lumineuse, première Archémage et héroïne de son temps. Il fut créé pour veiller à la sécurité des campagnes et au respect de la toute récente Charte de la Magie.

    C'est seulement après la mort de cette figure historique qu'on décida de considérer la formation du Cercle comme le point de départ des calendriers d'Ethanor.

    Une des premières luttes des mages fut l'acceptation de la métamorphose comme une magie égale aux autres. Encore aujourd'hui, dans certaines campagnes, la discrimination envers les métamorphes persiste encore. La preuve qu'il s'agissait bien d'êtres humains a pourtant déjà été donnée plus d'une fois lors de procès !

    Dans les années qui suivirent, une école fut créée à Port-les-Mouettes pour la formation des mages. Éara étant d'origines modestes voire paysannes, elle tenait beaucoup à l'ouverture de cette école et à l'égalité à la sélection. Si aujourd'hui bon nombre de mages sont d'origines bourgeoises, c'est donc simplement du fait de leur don et de leur motivation.

    De nos jours, une nouvelle branche a vu le jour au sein du Cercle : les chercheurs sont responsable de la transmission des savoirs et des découvertes concernant la magie. La plupart sont aussi passés maîtres dans la technique de l'enchantement.


    votre commentaire
  • Machel (Vagsh) est un homme de 30 ans tout rond. Le teint bazané, les cheveux longs noirs, tout comme ses yeux (et sans grande beauté). Il répond a peu près aux critères des Tamariens. Il a justement de la famille à bas, qu'il ne voit plus. Il est grand et sans musculature apparente. Enfaite, il est dépourvu de masse musculaire. Machel est un homme très idéaliste qui croit encore pouvoir agir sans violance, même en période de guerre. De ce fait, il refuse tout apprentissage de combat. Ses jambes font tout de même de lui un coureur rapide et endurant. Au niveau de son caractère, il est ce qu'on peut appeler un anti-hero. Enfin en première vue. C'est quelqu'un qui est, comme dit plus haut, idéaliste. Pour lui, tout est blanc et noir, encore a son âge. Il y a les gentils et les méchants. Les anges et les démons. Mais l'entre deux n'est pas perçu de son point de vu. C'est également quelqu'un de lâche. Pas dans le sens où il se rallit avec n'importe qui (bah non, il reste du côté des gentils) mais il est plutôt dépourvu de courage et n'ose pas affronter le danger. La fuite est toujours la meilleure solution et c'est ce qu'il fit qu'il est toujours en vie. D'une grande maladresse, il beguait pas mal et il lui arrive couramment de faire des "gaffes". Le secret n'est jamais tenu envers les personnes "gentilles". Mais bizarrement, il sait vraiment bien tenir sa langue quand il le faut vraiment. C'est pour ça qu'on l'aime bien en fin de compte. Machel est également un homme qui agit beaucoup par instinct. Bien que je vous fais la un portrait très peu engagent de ce personnage, je vais ajouter qu'il reste intelligent et aime les énigmes. C'est quelqu'un qui voit certains détails que d'autres peuvent omettre. C'est grâce a cela qu'il a été "accepté" dans son métier. 

    rue des mauvais garçons

    Parlons-en. Car c'est ce qu'il fait l'intérêt de ce personnage secondaire. Machel a toujours vécu dans une zone de confort qu'il s'est toujours fait. Un jour a la capitale, il réussit a rencontrer Viedet, le chef espion. Bien qu'il soit maladroit, il arrive qu'il se retrouve a un endroit au bon moment. Sans vraiment réfléchir, il se vendit pour faire partit des espions. Bien qu'il avait l'air un peu pateau, Viedet l'accepta mais se rendit vite compte, après quelques entraînement, qu'il ne ferait pas de lui un espion de mission extrême. Machel se montrait également très collant voir lourd. C'est a juste titre que Viedet décida de l'envoyer a Brumecorce. Une ville qui dans le temps ne payait pas de mine, ne faisait pas d'histoire. Machel allait pouvoir jouer le rôle de l'espion fixe sans mettre en danger sa nouvelle identité et celle de ceux qu'il avait rencontré lorsqu'il était a Port les Mouettes. Le jeune homme en était fier et l'est toujours. Il avait au moins l'impression de servir a quelque chose et d'avoir une mission cachée. Il a grandit et mûrit, en effets mais aime toujours cette branche du métier et se verrait maintenant très mal être un espion de mission. La tranquillité de celui fixe lui convient très bien, et ce n'est pas mal rémunéré.

    Son don de psychique l'aide aussi pour son poste.

    Lorsqu'il était encore a Port les Mouettes, il y avait une jeune fille avec qui il a beaucoup discuté. C'était une amie espionne, Elesya, que lui aimait vraiment. Mais ce n'a jamais été réciproque. Il l'aime toujours bien qu'il ne la voit plus depuis longtemps maintenant. 


    votre commentaire
  • Introduction

    Histoire du Cercle

    Charte de la magie

    École de magie

    Parcours de mages


    votre commentaire
  • Le Cercle des mages est un des corps les plus fameux et les plus influents de notre beau royaume d'Ethanor. Le rôle des mages est de préserver la sécurité, le bien-être et les connaissances de notre société

    Un mage peut-être issus de tout milieu social, de toute famille et de toute région, ce qui fait de lui un homme proche du peuple et doué dans son domaine. Il se mêlera sans distinction au sein du Cercle, car un mage abandonne toute marque de famille comme des couleurs, un écusson ou un second nom.

    De nombreuses règles régissent leur vie, dues à l'histoire de cet ordre et l'histoire d'Ethanor tout entier. Nous en traiterons dans cet ouvrage accessible à tout niveau.

    Maxime le Patient, mage chercheur du Cercle

    (Note externe : cet ouvrage manque absolument de recul et d'objectivité. Écrit par un mage, il fait uniquement l'apologie du Cercle sans en dénoncer les éventuelles dérives)


    votre commentaire
  • Nom : Ziaho

    Prénom : Lin

    Sexe : Masculin

    Age : 18 ans

    Apparence physique : Lin est un jeune homme aux traits fins, aux sourcils fins, aux doigts fins... tout chez lui n'est que finesse. Il a de longue cheveux noir et les yeux en amandes typiques de sa région natale, et porte souvent des vêtement amples et confortables.

    Hua Henji pinceaux miraculeux, artiste taoiste.

    Caractère : A la fois calme et énergique, Lin a ce qu'on pourrait appeler une âme d'artiste. Il sait saisir l'oiseau en vol et les couleur du crépuscule, même en ne les ayant aperçu qu'un instant. Ce coup de pinceau et cette mémoire photographique fait de lui un des plus brillants élèves de son ancien maître. Et un excellent cartographe.

    Il aime les beaux paysages, les beaux vêtements, les beaux palais... En fait il a cette passion du beau et de l'harmonieux en général. Il ne peut pas s'empêcher, lorsqu'il voit quelque chose, d'en avoir quelques préjugés sur l'apparence qu'il renvoi. Ce qui ne signifie pas qu'il reste aveuglé par les seules apparences : il sait réadapter son jugement ! Mais il ne peut jamais vraiment se défaire de cette première impression.

    Curieux sur les bords, il aime comprendre comment fonctionne le monde. Comme tient ce rocher en équilibre depuis des siècles, et pourquoi cette montagne est-elle plus haute que l'autre ? Pourquoi les nuages sont-ils roses le soir et comment les oiseaux volent ? Qu'est ce qui fait pousser le riz et pourquoi ce bâtiment a-t-il été construit ainsi ? Il ne trouve pas toujours la réponse à ses questions, mais ce n'est pas le plus important à ses yeux. Le principal, c'est de se les poser et d'avoir conscience qu'elles existent. Que rien n'est dû au hasard, comme la composition d'une immense estampe dont ils ne verraient qu'une fraction.

    Assez discret dans ses relations, Lin apprécie tout de même la compagnie. Il sait demander des conseils ou des avis, mais lorsqu'il est partit sur un projet (estampe, carte, enluminure...), pas question que qui que se soit d'autre ne mette son nez dedans ! En effet, il a plutôt du mal avec le travail en équipe, et même tout ce qui est organisation en général. Une cause perdue d'après ses enseignants.

    Rang ou profession : Cartographe dans l'expédition de Hang Hixiu.

    Magie : Élémentaire de lumière.

    Histoire et famille : Ziaho Lin est né à la campagne, dans une famille de riches négociants. Aîné de sa fratrie, il était destiné à reprendre l'entreprise familiale, c'est pourquoi ses parents n'hésitèrent pas à faire venir un savant de la capitale pour s'occuper de son éducation. Il s'avéra très intéressé par tout ce qui touchait à l'art ou la calligraphie, voir l'architecture et la géographie... mais pour le reste, il n'excellait pas en langues, mathématiques ou économies. Des qualités pourtant indispensables pour cet avenir qui lui était promit.

    Comme son frère était plus disposé à reprendre l'entreprise familiale, mais que ses parents ne faisaient pas une croix sur ses capacité pour mener haut le nom de sa famille, ils l'inscrivirent à un haut enseignement d'art. Il fut formé avec les plus grands.

    Son maître, Sun Gao, était considéré comme un génie dans son art. Ses estampes se retrouvaient sans surprise jusqu'au palais impérial. Lin n'était probablement pas le plus doué de ses élèves, loin s'en faut, mais il était dans les plus polyvalents : il savait terminer ses encres rapidement et efficacement, tracer les reliefs d'une côte avec précision ou écrire des poèmes dans une calligraphie harmonieuse. Bref, toutes les voix de l'art lui étaient accessible, et jamais il ne saurait tant remercier ses parents... et son honorable maître.

    Il rejoignit le cercle des cartographes chargés du tracé des côtes et des îles de l'est. Un post attirant, car il promettait du voyage, de l'application, et une reconnaissance certaine à la sortie. Mais il eut aussi vent des découvertes de Hixiu Hang, chercheuse au palais. Elle affirmait qu'un autre peuple humain existait au delà de la mer, et qu'il fallait le découvrir, aller à sa rencontre. D'un éveil et d'une curiosité naturelle du monde, Lin s'engagea sans hésitation dans l'entreprise. Il n'apprit qu'après coup qu'elle était en total désaccord avec les ordres de l’empereur. Qu'à cela ne tienne ! Ses parents risquaient d'êtres démolis dans un premier temps, mais si ils revenaient victorieux de leur expédition, c'est avec tout les honneurs qu'ils rentrerons au pays.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique